Test HP Spectre x360 14 : un 2-en-1 élégant, aux nombreuses vertus

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
03 octobre 2022 à 11h45
1
HP Spectre x360 14-11 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Avec sa gamme Spectre, HP délivre depuis des années des ultraportables 2-en-1 particulièrement élégants, mais faisant parfois primer le style sur les performances ou l’autonomie. Voyons si le nouveau Spectre x360 14 fait aussi bien que son prédécesseur, qui réussissait en 2020 à conjurer le sort à grands renforts de bonnes idées et de grosses qualités.

HP Spectre x360 14
  • Un écran Full HD+ très lumineux et bien contrasté
  • Appareil performant, silencieux et peu sujet à la chauffe
  • Design élégant, assemblage et finitions de haut niveau
  • Webcam 5 Mpx de qualité (avec identification faciale)
  • Beaucoup de bloatwares, et c’est injustifiable à ce prix
  • Les connectiques dans les coins, c’est joli, mais pas toujours pratique
  • Dalle très brillante, clavier (un peu) bruyant
  • Haut-parleurs décevants

MSI a son Summit E13 Flip Evo, Dell son XPS 13 2-en-1, ASUS ses Zenbook Flip S… et HP son Spectre x360 14. Sur le terrain des ultraportables réversibles, l’appareil veut renchérir sur le succès d’un modèle 2020 qui avait su convaincre la presse spécialisée, avec une autonomie généreuse, un écran très lumineux (en option) et un design raffiné. Légèrement modifié pour adopter cette année des lignes plus douces, sans prendre en embonpoint, l’appareil se démarque une nouvelle fois par un design atypique et quelques partis pris. Voyons dans le détail, ce que ce nouveau Spectre x360 14 peut nous offrir.

Avant cela, voici la fiche technique du modèle (ef0034nf) que HP France nous a envoyé en prêt :

Fiche technique HP Spectre x360 14

OS

Système d'exploitation
Windows 11

Processeur

Processeur
Core i7-1255U
Type de processeur
10 coeurs / 12 threads
Fréquence du processeur
4,7GHz
Finesse de gravure
10nm

Mémoire vive

Taille de la mémoire
16Go
Type de mémoire
DDR4
Fréquence(s) Mémoire
4 266MHz

Graphismes

Carte graphique
Intel Iris Xe

Écran

Taille de l'écran
13,5in
Taux de rafraîchissement
60Hz
Type de dalle
Dalle IPS
Type d'écran
LED Tactile
Résolution d'écran
Full HD+
Format de l'écran
3/2
Dalle mate / antireflet
Non
NVIDIA G-SYNC
Non
Écran tactile
Oui

Stockage

Configuration disque(s)
SSD 1 To
Disque principal
SSD 1 To
Disque secondaire
Sans disque secondaire
Lecteur optique
Aucun
Emplacement mSATA/M.2
M.2 (occupé)
Lecteur de carte mémoire
Micro SD

Connectique

Connectiques disponibles
Jack 3,5mm Femelle Stéréo, Thunderbolt 4/USB-C

Réseau sans-fil

Wi-Fi
Oui
Version Wi-Fi
6
Bluetooth
Oui
Version Bluetooth
5.2

Équipement

Haut-parleurs
Intégrés
Clavier
Azerty
Clavier rétroéclairé
Oui - Couleur unique
Pavé numérique
Non
Lecteur d'empreinte digitale
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
22,04cm
Longueur
29,8cm
Largeur
1,69cm
Poids
1,36kg

Dans cette configuration (Full HD+, Core i7, 16 Go de RAM et 1 To de SSD), le Spectre x360 14 est affiché à un tarif indicatif de 1 899 euros sur le site officiel de HP France. Un prix largement revu à la baisse depuis quelque temps. Deux autres modèles existent : l’un avec le même processeur et le même écran, mais 32 Go de RAM et 2 To de SSD, vendu à 2 199 euros ; l’autre avec le même écran, mais un Intel Core i5-1235U, 16 Go de RAM et 512 Go de SSD, affiché cette fois à 1 599 euros en prix catalogue.

HP Spectre x360 14-14 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Design : Inattaquable… ou presque !

C’est sans aucune surprise que nous retrouvons sur ce nouveau Spectre tout le soin que HP réserve habituellement à cette lignée de produits. Le x360 14 (qui ne fait bizarrement pas 14 pouces… mais 13,5 pouces « seulement ») est tout simplement un beau produit, qui fleure bon le haut de gamme. L’appareil s’habille d’un superbe châssis en aluminium gris foncé, tirant généreusement sur le marron.

Un coloris que l’on ne trouve pas nécessairement souvent sur le marché des ultraportables, et qui s’avère dans le cas présent rehaussé par de jolis liserés argentés. Sur le plan esthétique, le nouveau convertible compact de HP est difficilement attaquable… à l’exception peut-être des bordures un peu grassouillettes que le constructeur de Palo Alto a choisi d’installer au-dessus et en dessous de l’écran. Rien d’insurmontable, d’autant que cela permet à HP d’ajouter une webcam 5 Mpx proposant une qualité d’image respectable, nettement supérieure à ce que propose la majorité des laptops de la concurrence. Cette caméra est par ailleurs compatible avec la reconnaissance faciale via Windows Hello, en complément d’un large capteur d’empreinte logé à proximité de la barre d’espace.

HP Spectre x360 14-1 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
HP Spectre x360 14-7 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
HP Spectre x360 14-21 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Côté mensurations, le Spectre x360 14 n'est pas plus encombrant que les autres ultraportables 2-en-1 haut de gamme. HP annonce 29,8 × 22,04 × 1,69 cm pour 1,36 kg, l’appareil reste donc compact, très facile à transporter et à utiliser en situation de mobilité… en dépit d’une épaisseur trop importante, d’après nous, pour ce type de produit. D'ailleurs HP aurait pu raboter quelques millimètres sur son nouveau 13 pouces. La qualité d’assemblage et les finitions sont pour leur part irréprochables — à un détail près : impossible de déplier le capot d’une seule main sans que la partie clavier suive. Une meilleure répartition des poids aurait été bienvenue, mais pour le reste, tout est parfaitement ajusté et judicieusement calculé sur ce nouveau Spectre, qui pousse même le détail jusqu’à dissimuler en partie son port USB-A pour ne pas perturber les courbes de son flanc gauche.

HP Spectre x360 14-2 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
HP Spectre x360 14-20 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
HP Spectre x360 14-6 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Les finitions du Spectre x360 14 son impeccables // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Sur le plan de la connectique, justement, l’appareil fait bonne impression avec deux ports USB-C Thundebolt 4, une prise USB-A à 10 Gbps, une prise casque et un lecteur de cartes MicroSD en prime. On regrette toutefois l’absence d’une sortie HDMI, même si ce type de connectique tend à se faire moins fréquent sur les PC portables de moins de 14 pouces. Autre (petite) contrariété : l’emplacement d’un des deux ports USB-C et de la prise casque, installés dans les coins biseautés du châssis. Esthétique et atypique, cet emplacement n’est pas commode et peut même s’avérer gênant — si vous branchez, par exemple, une clé USB-C sur cette prise, incliner ou retourner l’écran ne sera plus possible.

HP Spectre x360 14-10 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
HP Spectre x360 14-8 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Quoi qu’il en soit, HP a su soigner son clavier. Ce dernier arbore des touches relativement larges, disposant d’une profondeur de course appréciable pour une frappe plaisante, précise… mais trop bruyante. Un point qui mériterait également d’être corrigé sur les prochaines versions de l’engin, qui s’offre toutefois un grand trackpad plutôt bien conçu. Certes moins agréable que celui d’un MacBook Air M2, par exemple, le pavé tactile du x360 14 reste suffisamment soigné pour s’avérer confortable et efficace au quotidien en dépit d’une partie supérieure qui réclamera de se muscler les doigts : les clics appuyés y sont trop durs.

Pas réellement conçu pour être démonté, l’appareil laisse néanmoins ses composants s’exhiber assez facilement. Il suffit de retirer quatre vis pour enlever la plaque inférieure du châssis et se retrouver nez à nez avec la carte mère. Évidemment, la mémoire vive est soudée, au même titre que le processeur, mais il est possible de remplacer le SSD M2 en quelques tours de vis. Notons que l’appareil se limite à un indice de réparabilité de 5,5/10… ce qui n’est pas nécessairement très engageant. À quelques exceptions près, c’est toutefois le lot de nombreux ultraportables du marché en 2022.

HP Spectre x360 14-5 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Le grand trackpad est agréable // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
HP Spectre x360 14-12 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
HP Spectre x360 14-9 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Avant de passer à la suite, mentionnons rapidement la présence irritante et injustifiable, sur un produit haut de gamme, de toute une colonie de bloatwares. Ces logiciels préinstallés sont trop nombreux sur le Spectre x360 14 et n’ont rien à faire, d’après nous, sur un produit vendu à plus de 1 500 euros en prix de départ. En tête de ces logiciels désagréables, la solution antivirale McAfee et ses alertes anxiogènes, ou encore Dropbox et ses fenêtres pop-up à visée commerciale. Heureusement, tout ce beau monde peut être désinstallé, mais la chose reste laborieuse. Carton jaune pour HP sur ce point.

Écran : une dalle tactile très lumineuse

Comme sur le modèle 2020, HP équipe son Spectre x360 14 d’un écran capable de monter à 1000 cd/m² de luminance. Pour ce faire, le géant californien compte sur une dalle IPS Full HD+ de 13,5 pouces, au format 3:2, fabriquée par le Chinois IVO. Nous avons passé ce panneau LCD au crible avec nos outils et le logiciel de mesures Calman Ultimate. Autant le dire d’emblée, à notre niveau, et sur notre modèle de prêt, nous n’avons jamais atteint le seuil des 1000 cd/m² promis par HP sur la fiche technique de son produit.

HP Spectre x360 14-18 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Une dalle heureusement lumineuse pour contrer les reflets // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Notre appareil de test a toutefois été en mesure d’afficher une luminance très généreuse de 583,5 cd/m², ce qui reste excellent, suffisamment pour surclasser la plupart des modèles de la concurrence (souvent limités à 400 ou 500 nits). La luminosité de l’écran de notre Spectre est donc plus qu’au point, procurant une lisibilité parfaite en dépit d’un revêtement brillant (très) sujet aux reflets… et d’une technologie « HP Sure View » déconcertante. Conçue pour éviter les regards indiscrets, ce dispositif nous paraît peu abouti en l’état. Il donne l’impression que HP a vaguement raboté les angles de vision de sa dalle… sans vraiment aller au bout d’un concept qui aurait potentiellement amoindri la qualité d’affichage au quotidien.

HP Spectre x360 14-13 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
HP Spectre x360 14-19 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Bonne surprise toutefois du côté du contraste, avec un ratio de 2464:1 mesuré par notre sonde. Il s’agit d’une valeur élevée pour une « simple » dalle IPS. Bien entendu, on reste cependant loin de ce que peuvent proposer des écrans OLED ou MiniLED en la matière. Petite sortie de route en revanche du côté de la colorimétrie. Le DeltaE monte, en effet, à 3,5 (idéalement, nous devrions nous limiter à une valeur égale ou inférieure à 3), traduisant un écart entre les couleurs un peu trop important, tandis que la température de l’écran ne dépasse pas les 6 332 kelvins en lieu et place des 6 500 kelvins que nous devrions approcher. Les couleurs manquent donc légèrement de fidélité et sont, par défaut, un peu trop chaudes.

La couverture des principaux espaces colorimétrique est globalement au point, même si nous nous attendions à mieux question DCI-P3. Le spectre sRGB est bien supporté à 99,5 %. Pourtant, la prise en charge de l’espace de couleurs DCI-P3 ne va pas au-delà de 76,2 %. C’est tout de même décevant sur un produit haut de gamme.

Performances : silence, chauffe réduite… et performances solides

Pour son nouveau Spectre x360 14, HP opte pour un processeur basse consommation Intel Core i7-1255U. Lancée en début d’année 2022, cette puce Alder Lake regroupe 10 cœurs (2 cœurs hautes performances et 8 cœurs haute efficacité) et 12 threads, cadencés à un maximum de 4,70 GHz, et épaulés de 12 Mo de cache. Elle se dote également d’une partie graphique Iris Xe comprenant pour sa part 96 unités de calcul à 1,25 GHz. Avec son enveloppe thermique de 15 W, le Core i7-1255U cherche avant tout à proposer un bon rapport performances / efficacité énergétique. Il est donc, par essence, légèrement moins véloce que les Core i7 de série « P » d’Intel, disposant pour leur part d’un TDP de 28 W… et donc d’une portion de puissance théoriquement plus importante. Voyons si le Core i7-1255U se défend tout de même honorablement sur le laptop de HP.

HP Spectre x360 14-3 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Les puces Intel Alder Lake sont aux commandes // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Ce que l’on peut déjà dire, c’est que même en utilisation intensive, avec les cœurs de son processeur sollicités à 100 % sur une longue période, le Spectre x360 14 ne chauffe pas — ou en tout cas, il chauffe peu. Par ailleurs, ses deux ventilateurs ne sont que peu sollicités, ce qui nous permet de travailler dans le calme, avec tout au plus un léger souffle facilement couvert par les bruits environnants. Quand on y regarde de plus près en lançant AIDA64, on s'aperçoit que si les températures ne montent jamais très haut (65 à 70 degrés au maximum environ), c’est parce que les fréquences appliquées au Core i7-1255U restent basses : 2,40 GHz au maximum sur les deux cœurs hautes performances, contre 1,80 GHz en moyenne sur les cœurs haute efficacité. Pas étonnant qu’au toucher, le clavier, la charnière et le dessous du châssis de notre Spectre restent tout juste tièdes. Un bon point, d’autant que les performances sont au rendez-vous.

Sous Cinebench R23, avec le mode performances activé, le Core i7-1255U du Spectre x360 14 affiche sans trembler quelque 6 023 points en calcul multi-core et 1652 points en single-core. À titre de comparaison, le Core i7-1260P (12 cœurs / 16 threads, 28 W) glanait pour sa part 8 730 points en indice multi-core et 1 605 points « seulement » en single-core sur le Zenbook 14 OLED d’ASUS. Le PC de HP et son processeur Alder Lake font donc très bonne impression, tout en surclassant sans aucun mal l’ancien Core i7-1165G7 (15 W), dont les performances se limitaient l’an passé à 4 538 points en calcul-multi core et 1 479 points en single-core sur l’Acer Swift 5 2021. Chez AMD, le Ryzen 7 6800U (8 cœurs / 16 threads, 15 W) affiche pour sa part 1415 points en calcul single-core et 9918 en multi-core sur l’ASUS Zenbook 13S.

HP Spectre x360 14-22 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
HP Spectre x360 14-23 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
HP Spectre x360 14-15 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
L'air chaud est expulsé par cette fente //© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En résumé, nous profitons de performances plus que généreuses pour les activités courantes, le multi-tâche, la bureautique et le multimédia. Des usages ponctuellement plus avancés seront aussi à la portée du Spectre x360 14. Compte tenu du peu de chauffe et des faibles nuisances sonores observées sur l’appareil, nous n’avons en réalité pas grand-chose à reprocher au convertible de HP. Il fait tout simplement du très bon travail. La partie GPU intégrée à son processeur permettra par ailleurs une (petite) marge de manœuvre en 3D. Sur les jeux peu gourmands ou anciens, jouer en 1080p dans des conditions correctes est donc possible.

Terminons par les performances du SSD. La barrette M2 de 1 To ajoutée à notre modèle de prêt est, en l’occurrence, capable de belles choses, avec des vitesses de transferts mesurées à 6954,94 Mo/s en lecture et 5316,49 Mo/s en écriture sur CrystalDiskMark. De quoi assurer une excellente réactivité au système et permettre des transferts de fichiers rapides au quotidien.

Autonomie : un appareil endurant… mais qui devrait faire encore mieux

Pour un ultraportable de 13,5 pouces, le Spectre x360 14 est doté d’une batterie assez conséquente de 66 Wh. Il n’en fallait pas moins pour compenser la forte luminance de son écran dirons-nous, mais qu’est-ce que cela nous donne concrètement en termes d’autonomie ? Pour le savoir, nous avons lancé notre test habituel qui consiste, très prosaïquement, à enchaîner les épisodes d’une série sur une plateforme de SVoD, et ce, jusqu’à épuisement complet de la batterie.

HP Spectre x360 14-17 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Sur Netflix (via Edge), avec le rétroéclairage du clavier coupé, les paramètres d’alimentation réglés sur la meilleure efficacité énergétique et la luminosité poussée à 100 %, nous avons été en mesure d’atteindre assez facilement le cap des 9 heures 30 de lecture vidéo sur batterie avant qu’on nous demande de rejoindre une prise secteur. C’est respectable, mais pas transcendant non plus. Dans les mêmes conditions de test, de nombreux laptops concurrents sont désormais capables de faire encore mieux. On pense, par exemple, à l'ASUSASUS Zenbook S13 OLED (évoqué plus haut) qui excédant pour sa part le seuil des 11 heures, ou au MacBook Air M2, qui s’avère tout bonnement inépuisable, dépassant sans mal le cap des 15 heures d’autonomie.

La recharge se fait pour sa part à l’aide d’un chargeur USB-C de 65 W. Comme Dell ou encore Microsoft, HP se contente toutefois d’un chargeur avec bloc central (un fil à chaque extrémité). Une solution moins pratique qu’un petit bloc mural compact. Pas toujours pratique lors de déplacements, ce chargeur est quoi qu’il en soit, capable de recharger entièrement la batterie en 2 heure 15 sur secteur environ. Le cap des 60 % d’autonomie recouvrée est pour sa part atteint au bout de 60 minutes de recharge.

HP Spectre x360 14-16 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Audio : des haut-parleurs décevants

Les deux haut-parleurs du Spectre x360 14 sont être signés Bang & Olufsen. Ce partenariat avec le danois B&O n’est toutefois rien de plus qu’une pitrerie marketing. Le géant de l’audio donne son nom et pas grand-chose de plus aux deux petits speakers de l’appareil, qui ont par ailleurs l’inconvénient d’être logés au pire endroit : sous le châssis. En dépit d’un volume maximal satisfaisant, ces derniers s’avèrent brouillons à souhait et ne nous offre rien de très intéressant. Très axé sur les médiums pour faire ressortir les voix, le son émit manque de relief, se détache complètement des graves, et résonne de manière assez désagréable dans le châssis. En la matière, HP ne s’est clairement pas cassé la tête… et c’est réellement dommage sur un produit de cette trempe.

La prise casque relève heureusement le niveau avec une bonne précision et un volume maximal généreux. Si vous utilisez un casque filaire de bonne facture, vous en serez vraisemblablement satisfait.

HP Spectre x360 14-1 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

HP Spectre x360 14 (2022), l’avis de Clubic :

8

Le HP Spectre x360 14 2022 est l’un des meilleurs 2-en-1 du moment. L’appareil frappe fort partout où il fallait le faire, avec une qualité d’affichage de haute volée (portée par un écran IPS, certes, mais particulièrement lumineux et bien contrasté), des performances solides doublées d’une chauffe contenue, en dépit d’une ventilation discrète et une autonomie copieuse — bien que légèrement en deçà de ce que permettent certains fleurons de la concurrence. À ces saines fondations, s’ajoutent un design élégant et une qualité de finition difficilement attaquable, faisant du nouveau convertible de HP un produit classieux auquel nous n’avons, au bout du compte, rien de trop méchant à reprocher.

L’appareil souffre néanmoins d’un placement tarifaire assez salé (en tout cas lorsqu’il n’est pas soldé directement par HP), d’une quantité de bloatwares irritante et franchement difficile à pardonner, et d’un clavier un peu trop bruyant à notre goût. Nous regrettons également que HP n’ait pas mieux soigné sa copie sur le plan des haut-parleurs. Ceux du Spectre x360 14 offrent en l’état une expérience audio globalement piteuse, indigne d’un ultraportable haut de gamme.

Les plus

  • Un écran Full HD+ très lumineux et bien contrasté
  • Appareil performant, silencieux et peu sujet à la chauffe
  • Design élégant, assemblage et finitions de haut niveau
  • Webcam 5 Mpx de qualité (avec identification faciale)

Les moins

  • Beaucoup de bloatwares, et c’est injustifiable à ce prix
  • Les connectiques dans les coins, c’est joli, mais pas toujours pratique
  • Dalle très brillante, clavier (un peu) bruyant
  • Haut-parleurs décevants

Design 8

Écran 8

Performances 8

Autonomie 7

Prix 7

Concurrence : quelles alternatives au HP Spectre x360 14 (2022) ?

Plus compact et doté d’un châssis peut-être un peu plus robuste, le Samsung Galaxy Book 2 Pro 360 est un convertible de belle stature. Lancé par Samsung au printemps, l’appareil se dote d’un écran OLED et d’une puce Intel Alder Lake P, mais déçoit sur plusieurs points. Son autonomie n’est pas folichonne, les performances de son processeur sont en partie castrées pour limiter la chauffe, et le ratio 16:9 de son écran s’avère frustrant en 2022. Pour autant, l’appareil reste une alternative à considérer si vous le trouvez à bon prix.

Samsung Galaxy Book 2 Pro 360
  • Format idéal en mobilité, châssis élégant, léger et solide
  • Excellent clavier, bonne webcam, stylet S Pen fourni
  • Qualité d’affichage convaincante grâce à l’OLED
  • Bon niveau de performances dans l’absolu
  • Autonomie juste correcte (8 à 9 heures)
  • Ratio 16:9 de l’écran frustrant à l’heure du 16:10
  • Performances bridées du processeur Alder Lake
  • Pas d’efforts sur la qualité audio des haut-parleurs

Concurrent plus sérieux du HP Spectre x360 14, le MSI Summit E13 Flip Evo a été renouvelé cette année pour accueillir les dernières puces d’Intel. L’appareil propose une expérience semblable à l’ultraportable 2-en-1 de HP, avec un excellent clavier, une compacité appréciable et une autonomie généreuse. Nous lui reprochions toutefois la fragilité de son châssis et l’absence d’écran OLED… en dépit d’un tarif pourtant élevé.

MSI Summit E13 Flip EVO
  • Excellent clavier
  • Appareil élégant et très compact
  • Autonomie solide (10 heures ou plus)
  • Les performances du Core i7-1185G7
  • Châssis plus fragile que promis
  • Pas d’OLED à 2000 euros (!)
  • Un peu de chauffe
  • Prix
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
mrassol
Clavier pas iso, merci au revoir … c’est moche ces économies de bouts de chandelle. a ce prix, vous avez un bon lattitude ou un thinkpad
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Apple TV 4K (2022) : la dernière box TV d'Apple frise la perfection
Test Fitbit Sense 2 : la montre connectée sport de Google rate le coche
Test de l'option Power de Shadow : nos impressions sur le PC dans le cloud sous stéroïdes
Test Sennheiser Ambeo Soundbar Plus + Ambeo Sub : une immersion sonore sacrément bien négociée
Test Withings Body Comp : la balance connectée qui prend soin de votre santé
Test Marshall Acton III : une mini enceinte de salon à la puissance surprenante
Test TCL 55C635 : un téléviseur abordable qui marque des points
Test Mate 50 Pro : Huawei peut-il encore se hisser parmi l'élite ?
Test Microsoft Surface Laptop 5 : élégant, plus puissant… mais indécrottable
Test Corsair EX100U : un minuscule SSD externe performant à emporter partout
Haut de page