🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Test Samsung Galaxy Book 2 Pro 360 : une toute petite machine jouissive… mais imparfaite

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
18 mai 2022 à 18h14
12
Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-1 © © Samsung
© Samsung

Après plusieurs années à bouder le marché PC en France, Samsung revenait en cette année 2022 avec des nouveautés plein les bras sur le segment laptop. Parmi elles, le Galaxy Book 2 Pro 360 2022 : un ultraportable convertible de 13 pouces, qui vise avant tout la mobilité en alliant compacité, légèreté et performances. Retour gagnant pour le géant coréen ? Réponse dans notre test.

Samsung Galaxy Book 2 Pro 360
  • Format idéal en mobilité, châssis élégant, léger et solide
  • Excellent clavier, bonne webcam, stylet S Pen fourni
  • Qualité d’affichage convaincante grâce à l’OLED
  • Bon niveau de performances dans l’absolu
  • Autonomie juste correcte (8 à 9 heures)
  • Ratio 16:9 de l’écran frustrant à l’heure du 16:10
  • Performances bridées du processeur Alder Lake
  • Pas d’efforts sur la qualité audio des haut-parleurs

Mastodonte sur le marché du smartphone, Samsung est un acteur marginal sur un secteur PC dominé par les ténors taïwanais, chinois et américains que sont Lenovo, ASUS, HP ou encore Dell, pour ne citer qu’eux. Samsung revenait quoi qu’il en soit sur le marché PC français et européen il y a quelques mois en présentant toute une portée de laptops à l’occasion du dernier MWC, organisé à Barcelone. On y découvrait alors les Galaxy Book 2 Pro 360, Galaxy Book 2 Pro et Galaxy Book 2 360, mais aussi le Galaxy Book 2 Business.

Aujourd’hui, c’est le Galaxy Book 2 Pro 360 qui nous intéresse, en format 13 pouces. Voici la fiche technique complète du modèle que Samsung France nous a fait parvenir en prêt :

Fiche technique Samsung Galaxy Book 2 Pro 360

Résumé

Processeur
Intel Core i7-1260P
Taille de la mémoire
16GB
Carte graphique
iGPU Intel Iris Xe
Max-Q
Non
Taille de l'écran
13,3in
Taux de rafraîchissement
60Hz

OS

Système d'exploitation
Windows 11

Processeur

Processeur
Intel Core i7-1260P
Type de processeur
12 coeurs / 16 threads
Fréquence du processeur
4,7GHz
Finesse de gravure
7nm

Mémoire vive

Taille de la mémoire
16GB
Type de mémoire
DDR5
Nombre de slots mémoire libres
0

Graphismes

Carte graphique
iGPU Intel Iris Xe
Max-Q
Non
VR Ready (réalité virtuelle)
Non

Écran

Taille de l'écran
13,3in
Taux de rafraîchissement
60Hz
Type de dalle
Dalle AMOLED
Type d'écran
OLED
Résolution d'écran
Full HD
Format de l'écran
16/9
Dalle mate / antireflet
Non
NVIDIA G-SYNC
Non
Écran tactile
Oui

Stockage

Configuration disque(s)
SSD
Disque principal
512 Go
Lecteur optique
Aucun
Emplacement mSATA/M.2
M.2 (occupé)
Lecteur de carte mémoire
Micro SD

Connectique

Connectiques disponibles
Jack 3,5mm Femelle Stéréo, Thunderbolt 4/USB-C, USB 3.2 Type C

Réseau sans-fil

Wi-Fi
Oui
Version Wi-Fi
6
Bluetooth
Oui
Version Bluetooth
5.1

Équipement

Webcam
Oui
Haut-parleurs
Intégrés
Clavier
Azerty
Clavier rétroéclairé
Oui - Couleur unique
Pavé numérique
Non
Lecteur d'empreinte digitale
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
302,5mm
Longueur
202mm
Largeur
11,5mm
Poids
1,04kg

Notre configuration de prêt, la seule disponible à date pour le Galaxy Book 2 Pro 360 de 13,3 pouces, est affichée à 1599,99 euros sur le site officiel de Samsung. L’appareil existe aussi en version 15,6 pouces. Il reprend alors la même configuration, mais à un tarif qui monte cette fois à 1699,99 euros. Si l’aspect convertible de l’engin ne vous est pas utile, il est alors possible de se tourner vers le Galaxy Book 2 Pro « classique ». Ce dernier est proposé à partir de 1299,99 euros en version 13,3 pouces / Core i5, et dès 1599,99 en version 15,6 pouces / Core i7.

Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-13 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Design : un petit gabarit idéal en mobilité

Avec un châssis de 302.5 x 202 x 11.5 mm pour 1,04 kg seulement, le Book 2 Pro 360 est vraiment fluet, au point de faire passer l’Apple MacBook Air pour une machine presque trapue. C’est bien simple, le nouvel ultraportable convertible de Samsung est l’un des modèles les plus compacts à nous être passé entre les mains ces dernières années. Manipuler l’appareil au quotidien est un plaisir, y compris en situation de mobilité : l’engin tient d’ailleurs facilement dans n’importe quel sac. Notons en outre que la grande finesse du Book 2 Pro 360 n’impacte pas sa solidité et ne compromet en aucun cas la rigidité du châssis. Son cadre, raide comme la justice, ne se courbe pas lorsqu’on tient l’ordinateur d’une main (comme ça pouvait être le cas avec certains produits comme l’Acer Swift 7 ou le LG Gram 16, par exemple). Une excellente chose qui rassure quant à la durabilité de l’ensemble.

Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-17 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-6 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-9 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Cette solidité s’étend à la question des charnières, qui semblent elles-aussi bien robustes. Samsung nous délivre du reste un produit à l’esthétique léchée, très épurée. La qualité d’assemblage est également inattaquable. Sur ce point, Samsung égale les meilleurs modèles de la concurrence sans la moindre difficulté.

Seule pierre d’achoppement : la robe gris anthracite de l’engin est extrêmement salissante. Que vous ayez les doigts gras ou non, le Book 2 Pro 360 est donc condamné à être « cracra » plus ou moins tout le temps. C’est dommage, et l’on doute fortement que le coloris bordeaux, également disponible sur ce modèle, sera d’une grande aide sur ce point.

Clavier et trackpad

Le clavier est par contre l’un des gros atouts du Galaxy Book 2 Pro. On y retrouve des larges touches bien espacées les unes des autres, disposant d’une course courte et d’un retour assez onctueux. Les sensations de frappe sont un peu les mêmes que sur un clavier papillon, mais avec la fiabilité en plus : on sent que ce clavier est solide. Taper du texte est agréable sur le petit ultraportable de Samsung, la saisie étant rapide et très précise. On apprécie aussi le trackpad centré sous le clavier. À défaut d’être parfait (on préfère largement les pavés tactiles d’Apple, de Razer ou même de Dell), le trackpad de notre Book 2 Pro est précis et dispose d’une surface de glisse relativement étendue compte tenu de la taille très contenue de l’appareil.

Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-19 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-18 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-20 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-23 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-3 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Accessoirement, Samsung nous gratifie d’un capteur d’empreintes efficace pour une identification instantanée au démarrage ou en sortie de vieille. La webcam 1080p juchée au-dessus de l’écran est elle aussi convaincante, avec des couleurs fidèles et une netteté suffisante pour les appels vidéo et autres briefing sur Zoom ou Teams. Autre bonne nouvelle : le Book 2 Pro 360 est fourni par défaut avec un petit stylet S Pen, le même que l’on trouvait déjà avec les dernières Galaxy Tab S8. Compact et léger, cet ustensile s’avère agréable pour la prise de notes, ou pour réaliser des croquis si votre potentiel artistique est plus développé que le notre. On regrette par contre qu’aucun emplacement vraiment pratique n’ait été prévu pour le ranger. Il est possible de l’aimanter sur le dessus du capot, mais de manière un peu hasardeuse.

Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-16 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-15 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-24 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Question connectique, le Book 2 Pro 360 se contente d’un port Thunderbolt 4, de deux ports USB-C 3.2 Gen 2, d’un lecteur de cartes microSD et d’une sortie casque jack 3,5 mm. Samsung n’avait pas tellement la place d’installer des ports USB-A et HDMI pleine taille compte tenu de la finesse de son produit. Il faudra donc passer par des adaptateurs, mais l’on commence malheureusement à y être habitués sur ce type de laptops.

Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-11 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-10 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-21 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Évoquons rapidement la question logicielle. Elle est intéressante sur les nouveaux PC portables de Samsung puisque ces derniers profitent d’une compatibilité étendue avec les autres appareils de la famille Galaxy. Si vous disposez d’un smartphone ou d’une tablette Samsung, les transferts de fichiers et d’applications seront facilités et le partage d’écran sera également possible en quelques clics. Utiliser par exemple une Galaxy Tab S8 en guise d’écran secondaire de notre Book 2 Pro 360 est un jeu d’enfant.

Côté démontage, Samsung a plutôt bien pensé les choses en se limitant à quatre vis, recouvertes de patins amovibles en plastique souple. Une fois ces vis retirées, on peut accéder aux composants. Malheureusement, et comme souvent sur ce genre d’appareils, la plupart des pièces importantes sont soudées à la carte mère. Il est néanmoins possible de remplacer le SSD et de changer la batterie mais l’on ira pas beaucoup plus loin ici.

Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-2 © © TechCareTime
© TechCareTime

Écran : une bonne dalle OLED tactile… au mauvais format

Sans surprise aucune, Samsung opte pour une dalle OLED fabriquée en interne par sa division Samsung Display. Malheureusement, la marque se contente d’un écran très classique, au format 16:9, ce qui est assez dommage en 2022 alors que les dalles 3:2 et 16:10 pullulent sur ultraportables. Clairement, par rapport à ses concurrents, l’appareil perd en surface d’affichage verticale et nous impose une grosse bordure sous l’écran… à laquelle nous n’étions plus nécessairement habitués sur un laptop de ce type, lancé à ce niveau de prix. Dans une moindre mesure, Samsung se contente aussi d’une dalle 60 Hz. Est-ce un problème ? Pas vraiment d’après nous, même si le confort permis par les dalles 90 voire 120 Hz pourra manquer à certains utilisateurs.

Pour entrer dans le détail de ce que nous propose cet écran OLED, tactile, nous avons quoi qu’il en soit mené nos tests habituels grâce au logiciel de mesures Calman Ultimate. On relève en premier lieu une luminance maximale de 378,1 cd/m2. Sans être époustouflante, cette valeur est plutôt satisfaisante. Elle permet à l’écran de rester lisible dans la plupart des situations, en dépit de son revêtement brillant — et fatalement sujet aux reflets. Le contraste est par contre d’une profondeur insondable grâce à la nature autoémissive de la technologie OLED. Ce contraste tout simplement parfait confère une belle sensation de relief à l’image affichée.

Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-22 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Côté colorimétrie, l’écran du Book 2 Pro 360 n’est pas parfaitement calibré par défaut. Sans être complètement à la ramasse, Samsung aurait pu faire un petit effort supplémentaire sur ce point. Nous mesurons notamment un DeltaE à 3,9 et une température des couleurs estimée par nos outils à 6713 kelvins. Les couleurs manquent donc légèrement de fidélité (le DeltaE devrait idéalement être égal ou inférieur à 3) et sont un peu trop froides (nous sommes légèrement au-dessus des 6500 kelvins censés être approchés). La couverture colorimétrique des principaux gamuts est par contre au rendez-vous, avec une prise en charge à 143,9% et 98,6% des espaces de couleurs sRGB et DCI-P3, respectivement.

Dans l’ensemble, l’écran du Book 2 Pro 360 reste un sérieux point fort, principalement grâce à la technologie d’affichage OLED, mais l’on regrette que Samsung n’ait pas fait mieux sur sa calibration. Être limités à un format 16:9 est également frustrant eu égard aux standards actuels.

Les performances d’Alder Lake sacrifiées sur l’autel du silence

Pour son ultraportable hybride, Samsung mise sur la dernière star des processeurs d’Intel destinés aux notebooks : le Core i7-1260P. Lancée en début d’année, cette puce à basse consommation « Alder Lake-P » totalise 12 cœurs (4 cœurs hautes performances + 8 cœurs haute efficacité) et 16 threads, pouvant atteindre une fréquence maximale de 4,70 GHz, pour 18 Mo de cache. Elle profite également d’un TDP de 28 W.

Dans le tout petit châssis de notre Galaxy Book 2 Pro 360, le Core i7-1260P semble toutefois bien à l’étroit. La puce d’Intel y chauffe vite et fort en stress test sous AIDA 64. Nous avons relevé un thermal-throttling constant tout au long de notre essai et des températures trop élevées. En dépit de fréquences bridées (on ne montait jamais au-delà de 1,50 GHz), nous restions en effet entre 92 et 96 degrés en continu sur l’ensemble des coeurs hautes performances du processeur d’Intel.

Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-8 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En l’occurrence Samsung fait clairement le choix de limiter les fréquences et de laisser la chauffe proliférer pour préserver le silence. Car pendant toute la durée du test, l’unique ventilateur de l’appareil se faisait à peine entendre. Un mal pour un bien : travailler sur l’appareil se fait toujours en toute quiétude, mais lors des activités les plus demandeuses en puissance de calcul, son Core i7 est chauffé à blanc.

En termes de performances brutes le résultat reste à la hauteur pour une machine aussi fine, même s’il est évident que le Core i7-1260P ne peut pas, ici, nous montrer la pleine étendue de ses capacités. On profite quoi qu’il en soit d’un niveau de puissance très suffisant, qui permet au Book 2 Pro 360 d’être très réactif en utilisation bureautique et multimédia — ce que l’on vise 90% du temps avec ce type d’appareils.

Sur CineBench R23, on constate néanmoins, et il fallait s’y attendre, un résultats en single-core assez décevant : preuve que le Core i7-1260P est bel et bien bridé sur la petite machine de Samsung. Nous récoltons en effet 1434 points « seulement » en calcul single-core, contre 6428 points en multi-core. À titre de comparaison, l’ancien Core i7-1165G7 cumulait 4538 points en calcul-multi core et 1479 points en single-core sur l’Acer Swift 5 2021 (testé sur Clubic), pourtant de même gabarit et limité, lui aussi, à un seul ventilateur.

Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-5 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-4 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Sans faire d’étincelles sur ce terrain, le Galaxy Book 2 360 peut enfin lancer quelques jeux (peu gourmands) dans d’assez bonnes conditions grâce à la partie graphique intégrée à son processeur. Sur le Core i7-1260P, on retrouve ainsi un iGPU Iris Xe assez proche de celui installé l’an passé sur le Core i7-1185G7, avec 96 unités de calcul, cette fois cadencées à 1,40 GHz. Par rapport à ce que permettaient les puces Tiger Lake-U l’an passé, le gain de performances graphiques n’est pas transcendant. Sans jamais atteindre des sommets, on pourra néanmoins jouer à des jeux compétitifs en 1080p avec un bon niveau de fluidité, ou s’amuser ponctuellement sur des titres anciens. GTA V était par exemple animé à une bonne trentaine de FPS en Full HD et avec l’ensemble des réglages en Élevé.

Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-26 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Un point rapide sur les performances du SSD, qui sont décevantes. On relève seulement 2201,68 Mo/s en lecture et 1188,16 Mo/s en écriture, ce qui est très nettement en deçà de ce que l’on devrait trouver sur un produit haut de gamme en 2022. Ces vitesses de transferts limitées pourront éventuellement gêner les utilisateurs les plus exigeants.

Autonomie : une endurance dans la moyenne basse

Avec son écran limité à 60 Hz et son processeur à basse consommation, le Book 2 Pro 360 se profilait plutôt comme un bon candidat sur le terrain de l’autonomie. Malheureusement, l’essai n’est pas tout à fait transformé, la faute à une batterie de 63 Wh légèrement sous dimensionnée et à un processeur de dernière génération tout de même assez gourmand en énergie. Sans être une catastrophe absolue, l’appareil n’impressionne absolument pas sur batterie : il s’installe simplement dans la moyenne basse des laptops du moment. Comprenez qu’on peut tenir une journée de travail sur une seule charge, mais sans jamais aller beaucoup plus loin en utilisation bureautique et multimédia courante.

Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-12 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-25 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En lecture vidéo sous Netflix (via Edge), avec la luminosité de l’écran poussée à 100%, le rétroéclairage du clavier coupé, le mode silencieux activé et un casque branché, nous avons réussi à passer le cap des 9 heures sur batterie avant de devoir regagner le chargeur. Rien d’extraordinaire donc. On a clairement vu mieux sur ce type de produits, qui parviennent de plus en plus souvent à tutoyer les 12 heures d’autonomie.

La recharge passe par contre par un petit bloc secteur 65 W (à peine plus gros que celui d’un smartphone) qui permet de faire le plein en plus ou moins 1 heure 40 sur secteur. Les 50% d’autonomie sont pour leur part recouvrés au bout de 40 minutes de recharge environ.

Audio : pas d’effort sur les haut-parleurs

Sur le volet audio, le Book 2 Pro 360 nous paraît un peu fainéant. Samsung n’a pas fait d’effort particulier pour délivrer une expérience sonore intéressante avec les deux haut-parleurs AKG de 4W installés sous le châssis. Mal positionnés, ces derniers se contentent de cracher un son criard, très axés sur les médiums (comme souvent sur laptop) et sur des aigus brouillons. Les graves sont quant à eux très en retrait, ce qui nous confronte à une expérience audio qui manque sérieusement de relief. Certains PC portables font pourtant un effort sur ce terrain (on pense par exemple au Surface Laptop, aux différents MacBook d’Apple ou même à l’imposant GE76 Raider de MSI), mais l’ultraportable réversible de Samsung assure uniquement le service minimum…

Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-14 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

La sortie casque est pour sa part de qualité, avec un signal propre et puissant. Elle a d’ailleurs le mérite d’exister alors que certains constructeurs choisissent désormais de s’en passer sur notebook. C’est notamment le cas avec le nouveau Dell XPS 13 Plus ou sur le Lenovo Yoga Slim 7i Carbon.

Samsung Galaxy Book 2 Pro 360-7 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
7

Ne vous y trompez pas, le Galaxy Book 2 Pro 360 est un excellent ultraportable convertible. L’appareil, qui profite de tout le savoir faire de Samsung en matière de conception et de finitions, peut compter sur sa finesse et sa compacité pour séduire les amateurs de mobilité. On peut également porter à son crédit la présence d’une chouette dalle OLED tactile, sur laquelle on griffonnera autant qu’on veut grâce au Stylet S Pen gracieusement fourni. Les performances de son processeur Intel Alder Lake-P sont également là pour brosser le portrait d’un ultraportable de haute volée… dont le verni craque malheureusement sur plusieurs points.

En tout premier lieu, le petit PC portable de Samsung déçoit avec une autonomie peu trop juste face à la concurrence, mais aussi en se limitant à un format d’écran 16:9 de plus en plus frustrant à l’heure des ratio s16:10 et 3:2, nettement plus confortables en productivité, à fortiori sur les écrans à petite diagonale. Samsung trébuche aussi en préférant brider les performances du processeur plutôt que d’épaissir le design de son produit, ou de lui ajouter un système de dissipation plus costaud. Sans être rédhibitoires, ces quelques éléments négatifs seront clairement à prendre en compte à l’achat.

Les plus

  • Format idéal en mobilité, châssis élégant, léger et solide
  • Excellent clavier, bonne webcam, stylet S Pen fourni
  • Qualité d’affichage convaincante grâce à l’OLED
  • Bon niveau de performances dans l’absolu

Les moins

  • Autonomie juste correcte (8 à 9 heures)
  • Ratio 16:9 de l’écran frustrant à l’heure du 16:10
  • Performances bridées du processeur Alder Lake
  • Pas d’efforts sur la qualité audio des haut-parleurs

Design 8

Écran 8

Performances 8

Autonomie 7

Prix 7

Concurrence : quelles alternatives au Galaxy Book2 Pro 360 ?

Parmi les produits testés sur Clubic ces derniers mois deux appareils peuvent constituer des alternatives pertinentes au Galaxy Book 2 Pro 360 : le Dell XPS 13 2-en-1 et la Microsoft Surface Pro 8. Précisons toutefois que ces deux produits se limitent, pour l’instant, à des processeurs Intel d’ancienne génération « Tiger Lake-U », lancés en 2021. Un petit écart de performances par rapport aux puces « Alder Lake » de dernière génération est donc à signaler.

Le XPS 13 2-en-1 est l’un des meilleurs ultraportables convertibles de 2021. L’appareil se contente d’un écran LCD IPS, mais au format 16:10, et mise sur un gabarit globalement équivalent à celui du Book 2 Pro 360. Son autonomie atteint assez facilement la barre des 10 heures et son processeur Intel de 11ème génération lui offre un niveau de performances tout à fait suffisant. Son seul vrai défaut ? Une connectique trop réduite à laquelle Dell s’est malheureusement habitué sur la gamme XPS.

XPS 13 2-en-1 2020 « refresh »
  • Bon écran 1080p
  • Les performances générales du Core i7-1165G7 dans un châssis très compact
  • La possibilité de lancer quelques jeux grâce à l’iGPU Xe d’Intel
  • Bonne autonomie (10 heures)
  • Connectique succincte
  • Trackpad trop petit
  • Webcam insuffisante
  • Le prix un peu trop élevé de la version Ultra HD

Sur le marché des tablettes Windows 11 convertibles cette fois, la Microsoft Surface Pro 8 peut aussi être une solution intéressante si vous visez avant tout l’hyper mobilité. La nouvelle ardoise de Microsoft profite d’un design en partie repensé et d’un très bel écran IPS, capable de monter à 120 Hz au besoin. Ses performances sont par ailleurs au rendez-vous et les accessoires proposés par Microsoft sont une nouvelle fois réussis. Il faudra par contre les acheter à part et se confronter à une autonomie décevante, que nous avions estimée à 8 heures maximum.

Microsoft Surface Pro 8 (2021)
  • Très bon niveau de performances
  • Bel écran IPS, bien calibré
  • « Nouveau » châssis, plus élégant et moderne
  • Qualité irréprochable des finitions
  • 120 Hz superflu, pas de rafraîchissement dynamique
  • Clavier toujours vendu séparément, toujours trop cher
  • Autonomie décevante
  • Design de la Surface Pro X recyclé
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
8
Pernel
Avez-vous testé par chance la version i5 ? Probablement pas ou moins bridée et plus intéressante.
StimpackFactory
Malheureusement non, la plupart du temps les constructeurs nous font parvenir en prêt seulement les modèles les « mieux équipés »…
Pernel
Oui forcément ^^ dommage
zekkawa
Je l’ai pour le boulot depuis 1 mois, et franchement je le trouve super top !<br /> Leger, l’ecran est bien, le tactile et le pen sont les raisons pour laquelle je me suis oriente sur ce modele (avec la puissante et le poids).<br /> Alors ok le ratio de l’ecran n’est pas le plus top pour le boulot, mais bon ca va quand meme.<br /> Le seul point negatif c’est vraiment la duree de vie de la batterie, mais la encore, y a pas de miracle, entre la taille et le poids cela peut se comprendre.
Pernel
Petite question, t’as quelle version, i5, i7 ? As-tu du throttle ?
fa097213
Il serait intéressant de le comparer au Asus Zenbook qui dispose du même processeur et qui est dans la même gamme de prix, même si il est un peu plus lourd.
StimpackFactory
Je suis justement en train de le tester
zekkawa
i7, les perf sont legerement inferieures, mais meme pas 5%, donc franchement on ne ressent rien dans la vie de tous les jours. la machine ne fait meme pas 1kg et pourtant la finition est top et ca fait vraiment robuste, donc oui c’est au detrimant d’un peu de baisse de perf et d’autonomie.
Pernel
Ah oui donc c’est largement négligeable. Merci
popmpopm
l’écran avec des ppp insuffisante ont vois presque les pixel<br /> et avec 300 nits c’est pire
Zakalwe
Merci Nathan d’insister sur le 16:10 et 3:2.<br /> J’ai un 24" 16:10, je ne passerai jamais au 16:9. Pour le portable, Huawei sera sans doute la direction vers laquelle j’irai (16:10 et 3:2). Certes, sans OLED, mais bon…<br /> Autrement, j’ai le 28,2 pouces HUAWEI MateView 4k 3:2 (avec fil…) Pour 500 €, écran excellent. Ailleurs, le 3:2 n’existe pas et on se doute que le prix ne serait pas le même…
Gui_Ohm1
Vous devriez tester le modèle classique de 15 pouces. Il corrige les défauts relevés dans ce test : le processeur n’est pas bridé et l’autonomie est meilleure… il est plus abouti que la version 360
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

ASRock partage quelques précisions sur le fleuron de sa gamme de cartes mères AMD AM5
Un processeur Intel Core i9-13900 non définitif passé au crible : jusqu'à 20 % de performances en plus
RDNA 3 : la consommation de la prochaine génération de cartes graphiques augmente aussi chez AMD
Le FSR 2.0 déjà disponible pour les développeurs Xbox Series, encore rien sur PS5
Des premiers rendus de la GeForce RTX 4090 Ti promettent une carte énorme
Arc Alchemist : Intel publie les benchmarks officiels de ses GPU mobiles haut de gamme, la RTX 3060 en ligne de mire
Soldes 2022 : Le TOP 10 des offres high tech qui valent le détour !
Dimensity 9000+ : l’arme de MediaTek pour concurrencer Qualcomm et son Snapdragon 8+ Gen1
Cdiscount frappe fort pour les soldes avec 8 promos high-tech
TerraMaster déploie TOS 5, son nouveau système pour NAS ; quoi de neuf ?
Haut de page