Test LG Gram 16 : un ultra léger ultra autonome, avec quelques défauts ?

Nathan Le Gohlisse
Par Nathan Le Gohlisse, Spécialiste Hardware.
Publié le 04 mars 2022 à 08h08
© LG
© LG

Assez discret en France sur le marché laptop, LG renouvelait il y a peu sa gamme Gram, dont le nom traduit l’ambition première : proposer des appareils ultra légers. Composée de deux machines, de 14 et 16 pouces respectivement, cette lignée cible les utilisateurs besogneux cherchant un PC portable efficace en bureautique avancée et en multimédia… mais soucieux de rester sur encombrement minimal, y compris en 16 pouces. LG nous a fait parvenir le plus grand des deux modèles. Voici nos impressions sur l’appareil après trois semaines passées en sa compagnie.

Des composants d’ultraportable dans un châssis ultra léger et très affiné de 16 pouces. C’est un peu comme cela que l’on pourrait résumer ce que nous propose LG avec son Gram 16. Pour cet appareil, le constructeur coréen axe une bonne part de sa communication sur sa légèreté… et il faut dire que la marque aurait tort de s’en priver : on ne dépasse pas les 1,19 kilos.

Les plus
  • Finesse et légèreté idyllique sur un format 16 pouces
  • Autonomie vraiment généreuse
  • Clavier confortable doublé d’un grand trackpad
  • Connectique (relativement) complète
Les moins
  • Sensation de fragilité du châssis et du cadre d’écran
  • Écran aux couleurs peu fidèles
  • Performances limitées
  • Système de dissipation insuffisant

Malgré sa grande diagonale, le LG Gram parvient ainsi à être plus léger qu’une bonne partie des ultraportables du marché. Reste que cette quintessence de légèreté ne s’obtient pas sans quelques concessions. Voyons comment LG parvient à réduire au maximum le poids de son nouveau laptop, mais aussi quels compromis le constructeur a fait pour en arriver à une machine aussi plaisante, il est vrai, à transporter.

Avant cela, attardons-nous quelques instants sur la fiche technique complète du LG Gram 16Z90P, de son nom complet. Et vous allez voir que certains partis pris de LG apparaissent déjà au grand jour.

Fiche technique LG Gram 16 - 16Z90P

Résumé
ProcesseurIntel Core i7-1165G7
Taille de la mémoire16Go
Carte graphiqueiGPU Intel Iris Xe
Taille de l'écran16 pouces
Taux de rafraîchissement60Hz
OS
Système d'exploitationWindows 10
Processeur
ProcesseurIntel Core i7-1165G7
Type de processeur4 coeurs / 8 threads
Fréquence du processeur4.7GHz
Finesse de gravure10nm
Mémoire vive
Taille de la mémoire16Go
Type de mémoireDDR4
Fréquence(s) Mémoire4,266MHz
Nombre de slots mémoire libres0
Graphismes
Carte graphiqueiGPU Intel Iris Xe
Max-QNon
VR Ready (réalité virtuelle)Non
Écran
Taille de l'écran16 pouces
Taux de rafraîchissement60Hz
Type de dalleDalle IPS
Type d'écranLED
Résolution d'écranQHD+
Format de l'écran16/10
Dalle mate / antirefletNon
NVIDIA G-SYNCNon
Écran tactileNon
Stockage
Configuration disque(s)SSD
Disque principal512 Go
Disque secondaire1 slot M.2 NVMe
Lecteur optiqueAucun
Emplacement mSATA/M.2M.2 (libre), M.2 (occupé)
Lecteur de carte mémoireMicro SD
Connectique
Connectiques disponiblesJack 3,5mm Femelle Stéréo, Thunderbolt 4/USB-C, HDMI, USB 3.2
Réseau sans-fil
Wi-FiOui
Version Wi-Fi6
BluetoothOui
Version Bluetooth5.1
Équipement
WebcamOui
Haut-parleursIntégrés
ClavierAzerty
Clavier rétroéclairéOui - Couleur unique
Pavé numériqueOui
Lecteur d'empreinte digitaleOui
Caractéristiques physiques
Épaisseur16.8mm
Longueur355.9mm
Largeur243.4mm
Poids1.19kg

Comme évoqué plus haut, le LG Gram est décliné en versions 14 et 16 pouces. Le modèle 14 pouces débute à 1600 euros en version Full HD+ / Core i7 / 512 Go, tandis que le modèle de 16 pouces commence à 1499 euros en version QHD+ / Core i5 / 512 Go. Notre unité de prêt (QHD+ / i7 / 512 Go) monte pour sa part à 1699 euros sur le site officiel de LG. Notons enfin que des moutures équipées par défaut de 1 To de SSD existent aussi, pour un tarif avoisinant cette fois les 1800 euros à date.

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Design : la légèreté à tout prix ?

Pour son Gram 16, LG mise sur un châssis anorexique de 355.9 x 243.4 x 16.8 mm pour 1,19 kilos. En 16 pouces, il s’agit, et de loin, du PC portable le plus fin et le plus léger que nous avons testé ces dernières années sur Clubic. Reste que cette double particularité implique souvent une fragilité accrue, et si LG met en avant l’utilisation d’un alliage de magnésium doublé d’une certification MIL-STD-810G (label censé attester d’une résistance accrue de l’appareil à toute sorte de mauvais traitements), nous ne sommes que moyennement rassurés à l’usage. En l’état, le LG Gram nous rappelle beaucoup l’Acer Swift 7 qui misait lui aussi sur le combo légèreté / finesse pour séduire… et dont la robustesse assez relative était préoccupante au quotidien.

En clair, le LG Gram 16 est extrêmement léger et fin, certes, mais malgré les efforts de son fabricant pour renforcer au mieux sa structure, il reste fragile. L’utiliser tous les jours requiert donc une certaine délicatesse : le châssis n’est pas d’une rigidité parfaite et le cadre de l’écran nous paraît également bien trop souple pour inspirer pleinement confiance. On se dit qu’un choc, même bénin, pourrait causer des dommages importants à la dalle. Les utilisateurs peu soigneux pourraient donc très vite s’exposer à des déconvenues. Arguons néanmoins que si vous êtes de nature soigneuse, vous pourriez peut-être vous accommoder de cette apparente fragilité.

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Quoi qu’il en soit, le LG Gram a clairement les qualités de ses défauts : son poids très réduit et sa finesse en font un appareil réellement agréable à utiliser et à transporter. On profite de tout le confort de sa diagonale de 16 pouces, sans jamais souffrir d’une quelconque impression d’encombrement. C’est grisant. Cette excellente expérience d’utilisation repose aussi sur deux très beaux atouts du Gram 16 : son clavier et son grand trackpad.

Pour ce qui est du clavier, rien de très innovant dans l’absolu, on retrouve des touches de type chiclet, mais LG veille à nous proposer une belle longueur de course et un retour souple sans être raplapla. La frappe est donc feutrée, presque moelleuse, mais aussi précise. On apprécie aussi que LG intègre un petit pavé numérique. Tous les constructeurs ne s’en donnent pas la peine, même sur du 16 pouces.

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Côté trackpad, le constructeur coréen a aussi été perspicace. Le principal atout de ce dernier est sa généreuse surface de glisse, équivalente à la taille du trackpad des MacBook Pro. Cliquable sur toute sa surface, le trackpad du Gram 16 est très précis et réellement plaisant à utiliser. Suffisamment pour qu’on n'ait jamais vraiment besoin d’utiliser une souris externe. Un très bon point : là encore, rares sont les PC portables Windows à proposer un trackpad aussi réussi.

Au-dessus de l’écran, dans une fine bordure, LG intègre par contre une petite webcam 720p de qualité proprement médiocre. Elle se montre à peine suffisante pour des échanges en visio, même lorsque les conditions de luminosité ambiantes sont idéale. Sur ce point, la marque aurait vraiment dû faire mieux. Faute de place, probablement, cette webcam n’est pas doublée des capteurs nécessaires à la reconnaissance faciale via Windows Hello. Il faut donc se connecter à l’aide du capteur d’empreintes logé dans la touche d’allumage. Ce lecteur fonctionne parfaitement bien, et permet une identification au quart de tour. Parfait.

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En matière d’assemblage et de finition, LG fait un travail honnête. Cela dit le LG Gram 16 n’impressionne pas tellement sur ce terrain. Par rapport à certains produits concurrents, le niveau de finition est satisfaisant sans être exceptionnel. Il ne restera probablement pas dans les mémoires. Notons par ailleurs qu’au-delà de sa finesse et de sa légèreté prodigieuse, le PC portable de LG ne se distingue absolument pas par son design ou ses coloris. Ses lignes sont hyper classiques. Cela étant, ce classicisme peut aussi séduire par sa discrétion. Précisions par contre que le PC est très salissant, son clavier est un vrai aimant à trace de doigts et nécessitera un décrassage régulier.

En termes de connectique, par contre LG fait plutôt bonne impression avec deux ports USB-C Thunderbolt 4, deux ports USB-A 3.2, une sortie HDMI, une prise casque Jack 3,5 mm et un lecteur de cartes microSD. On arguera malgré tout que, compte tenu des dimensions de l’appareil, un lecteur de cartes SD pleine taille n’aurait pas été un luxe… pas sûr que le port microSD soit réellement très utile.

Côté démontage, le Gram 16 permet un accès aux composants assez simple. Du moins après avoir retiré les quelques patins en plastiques qui cachent les vis sous le châssis. Une fois la plaque inférieure détachée du cadre, on accède à la carte mère, avec une vue imprenable… sur du vide. Pour simplifier, disons que le Gram 16 arbore peu ou prou une carte mère d’ultraportable dans un grand châssis de 16 pouces. Les entrailles de l’appareil sont donc regroupées au centre d’un grand espace clairsemé. On observe par ailleurs que LG a choisi de limiter son produit à un système de dissipation relativement basique, doté d’un seul et unique ventilateur. Nous verrons plus loin comment ce dernier se débrouille pour refroidir le Core i7-1165G7 qui était logé sur notre unité de test.

© Ultrabook Review

Notons par ailleurs que la mémoire vive est soudée à la carte mère : il est donc impossible d’en accroitre la capacité. C’est dommage pour un 16 pouces, mais cela était prévisible sur un laptop visant aussi clairement à réduire son poids. Pour compenser, il est par contre possible d’ajouter très facilement un SSD supplémentaire grâce à un emplacement M.2 NVMe laissé vacant. La batterie est par ailleurs facile d’accès. La remplacer au besoin ne devrait donc pas poser trop de problème.

Écran : une belle dalle IPS… malheureusement mal calibrée

Le Gram 16 mise sur une grande dalle — non tactile — signée… on vous le donne en mille : LG Display. Le contraire aurait été surprenant. Très brillante, cette dernière prend souvent des allures de miroir mais peut par contre compter sur des bordures très (très) fines. L’ouverture du capot (possible d’une main grâce à une bonne répartition du poids) nous laisse donc face à un imposant panneau IPS de 16 pouces au format 16:10, qui a le mérite d’occuper autant que possible l’espace disponible.

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Pour savoir ce que ce grand écran QHD+ (2560 x 1600 pixels) peut offrir en matière de qualité d’image, nous avons une nouvelle fois dégainé notre sonde et lancé le logiciel de mesure Calman Ultimate. Ainsi outillés, nous sommes en mesure d’avoir une idée objective des capacités de la dalle sans nous fier uniquement à nos mirettes fatiguées. On découvre en premier lieu une luminance maximale typique de 318,6 cd/m2, tandis que le pic de luminosité monte quant à lui à 364,3 cd/m2. Ces valeurs sont correctes sans être époustouflantes. « L’avantage » ici, c’est que nous n’avons pas de filtre anti-reflets. Un mal pour un bien : l’écran est très brillant, mais la luminosité de la dalle n’est pas atténuée par un quelconque traitement visant à matifier l’écran. Dans l’ensemble, et à l’oeil nu, l’écran du LG Gram 16 est donc lumineux, même si son aspect miroir gêne parfois la lisibilité.

Coté colorimétrie par contre c’est un peu la catastrophe. Nous avons relevé un DeltaE de 6,3 et une température des couleurs qui fuse jusqu’à atteindre les 7682 kelvins. Dans les deux cas, c’est beaucoup trop haut. Idéalement, le DeltaE devrait être égal ou inférieur à 3 pour permettre une restitution fidèle des couleurs ; tandis que la température de l’écran devrait s’approcher des 6500 kelvins du standard vidéo. Nous en sommes très loin par défaut. L’utilitaire LG Control Center permet toutefois de corriger un peu le tir en remaniant manuellement la température des couleurs. Bon à savoir, mais clairement, LG n’a pas apporté beaucoup de soin à la calibration de sa dalle. Dommage. Dans la même veine, le contraste est correct sans être exceptionnel : on monte à un ratio de 1312:1. Pas de quoi se relever la nuit.

Sur le plan de la couverture colorimétrique par contre, l’écran de notre LG Gram 16 fait très bonne impression. Notre sonde a estimé à 99,9% la prise en charge du spectre sRGB, tandis que les espaces de couleurs DCI-P3 et Adobe RGB sont respectivement supportés à hauteur de 97,3% et 87%. Nous sommes cette fois au niveau des meilleurs dalles pour laptops testées par nos soins ces derniers mois.

En dépit d’une sortie de route notable sur le plan colorimétrique, la dalle IPS que nous propose LG Display reste convaincante. L’utilisateur lambda ne devrait y voir que du feu. Les utilisateurs les plus pointilleux sur la qualité d’image trouveront par contre à redire, notamment sur la calibration et le ratio de contraste. De manière beaucoup plus accessoire, nous sommes aussi limités à une dalle 60 Hz. Rien de bien gênant compte tenu de la visée bureautique et multimédia du produit.

Performances : un Core i7 bien au chaud, un peu trop

Nous l’avons dit plus haut, le LG Gram 16 est proposé en version i5 ou i7. Notre modèle de prêt était équipé d’un processeur Intel Core i7-1165G7 couplé à 16 Go de RAM. Pour rappel, cette puce de génération Tiger Lake-U, gravée selon le procédé 10 nm SuperFin d’Intel, est cadencée entre 2,8 GHz et 4,7 GHz et dispose de 12 Mo de cache. Sur le LG Gram 16 elle est configurée avec un TDP de 28W : le maximum permis par Intel. En théorie, nous devrions donc profiter de bonnes performances. Voyons ce qu’il en est.

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En Benchmark, sous CineBench R23, nous récoltons seulement 3967 points en multi-core et 1182 points en single-core. À titre de comparaison, avec un format nettement plus contenu, mais le même processeur, toujours en 28 W et avec un système de dissipation similaire, l’Acer Swift 5 2021 pouvait monter à 4 538 points en calcul multi-core et 1 479 points en single-core sur CineBench 23. En 15 W, le Ryzen 7 5800U (8 cœurs / 16 threads) du ASUS ZenBook 13 OLED cumulait pour sa part 7 918 points en calcul multi-core, contre 1 419 points en single-core. En d’autres termes, les performances du LG Gram 16 arrivent tout en bas de classement. Son Core i7-1165G7 n’est clairement pas exploité à son plein potentiel. Et en l’occurrence, l’explication est à chercher du côté du thermal throttling que nous avons observé lorsque le processeur de notre unité de test était fortement sollicité.

C’est ce que nous avons pu constater très vite en lançant notre habituel stress test sous AIDA64. Ce dernier nous permet de solliciter en continu et à 100% l’intégralité des cœurs du processeur sur une période prolongée. Ce que l’on remarque c’est que dès les débuts du stress test, le thermal throttling est en furie sur le Core i7-1165G7 du Gram 16. Les fréquences tombent très vite sous la barre des 3 GHz pour se stabiliser à 2,40 - 2,60 GHz environ au bout d’une dizaine de minutes de charge. Par la suite, la tendance reste à la baisse, la cadence des différents cœurs du CPU ne remonte jamais. Rien de surprenant quand on jette un coup d’œil aux températures. Les 90 degrés sont dépassés sur l’ensemble des cœurs et ne descendent jamais en dessous de 87 - 88 degrés. Au toucher, cette chaleur est surtout ressentie juste au-dessus du clavier.

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Précisons que pendant toute la durée du test, le mode performance était activé depuis l’outil LG Control Center. Ce mode est censé permettre au système de dissipation de donner de la voix… mais clairement, ce dernier n’est pas suffisant pour garder au frais le processeur d’Intel, et lui permettre d’être correctement exploité. C’est décevant. Pour autant, au quotidien, le LG Gram est un PC très silencieux. La plupart du temps le ventilateur est complètement coupé, et même lorsqu’il s’active le souffle est toujours très discret. On sent très clairement qu’il s’agit d’un parti pris de LG : le constructeur privilégie le silence coûte que coûte. Une position qui pourrait se défendre si elle n’avait pas un tel impact sur les performances.

C’est ce qui nous fait dire que le Gram 16 est avant tout une machine à écrire de luxe, qui a juste ce qu’il faut de performances pour se montrer efficace en bureautique et multimédia léger. Face à ce constat, on peut raisonnablement se demander si opter pour le modèle équipé d’un « simple » Core i5-1135G7 n’est pas une bonne idée au bout du compte. Ce dernier chauffera vraisemblablement un peu moins… et ne devrait pas trop souffrir de la comparaison avec le Core i7 bridé dont nous héritons sur notre unité de prêt.

Notons quand même qu’en dépit de ces performances décevantes sur le plan CPU le Core i7-1165G7 de notre Gram 16 bénéficie toujours des 96 unités d’exécution de son iGPU. Cette petite partie graphique intégrée permet de lancer quelques jeux peu gourmands ou anciens dans d’assez bonnes conditions en Full HD. À titre d’exemple, il est possible d’animer GTA V à une trentaine de FPS avec les réglages en moyen / élevé sur le Gram 16. Et bien entendu, l’appareil et son grand écran se montrent très adaptés au Cloud Gaming via Google Stadia ou Nvidia GeForce Now, par exemple.

Terminons en évoquant les performances proposées par le SSD SK Hynix de 512 Go choisi par LG. Ce dernier est convaincant. Sous CrystalDiskMark nous avons relevé des vitesses de transferts montant à 3521,46 Mo/s en lecture et 3047,33 Mo/s en écriture. En clair, c’est rapide et plus que suffisant pour tout ce que l’on sera amenés à faire sur le Gram 16. Nous sommes par ailleurs sur des valeurs qui correspondent tout à fait à ce que l’on attend d’un PC portable premium en 2022.

Autonomie : vous serez fatigués avant la batterie !

L’autonomie est l’un des gros atouts du LG Gram 16. Il faut dire que l’appareil met toutes les chances de son côté en cumulant un processeur basse consommation et une grosse batterie (du moins pour son gabarit) de 80 Wh. Il s’agit de bonnes conditions pour permettre sur le papier une belle endurance au quotidien. Et en effet, question autonomie, le laptop de LG est tout bonnement increvable.

Nous avons lancé notre test d’autonomie habituel sur l’engin. Ce dernier consiste tout simplement à enchaîner non-stop les contenus sur Netflix (via Edge) jusqu’à épuisement complet de la batterie. Dans ce contexte d’utilisation, avec les paramètres d’alimentation par défaut, la luminosité de l’écran poussée à 100% tout au long du test, et le rétroéclairage du clavier désactivé, nous avons réussi à tenir presque 14 heures d’affilées en lecture vidéo avant de devoir regagner le chargeur.

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Cet excellent résultat permet au LG Gram de se hisser au rang des PC portables les plus endurants testés par nos soins ces derniers mois. En utilisation plus variée mêlant bureautique, multimédia et navigation web, il est donc très facile de passer une grosse journée de travail sans avoir besoin de se préoccuper d’emmener le chargeur. Un excellent point qui fait une nouvelle fois du Gram 16 un produit efficace pour une utilisation en situation de mobilité.

Pour la recharge, LG nous équipe d’un chargeur USB-C de 65 W permettant de regagner les 100% d’autonomie au bout de 2 heures 20 sur secteur. Nous sommes à peu près dans la moyenne des temps de recharge observés pour des produits de ce type.

Audio : la qualité audio d’une tablette

Sur l’audio, rares sont les laptops capables de se distinguer de la masse de produits qui nous accablent d'un son médiocre. Sans verser dans la catastrophe ou le scandaleux, on ne peut pas dire que le LG Gram 16 a fait l’objet d’un soin particulier sur ce terrain. Nous devons nous contenter de deux petits haut-parleurs de 2 W… et il ne faut pas en attendre grand-chose.

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En lecture vidéo, sur YouTube ou Netflix, l’expérience est correcte, avec un son très centré sur les médiums, et des aigus qui ne perdent pas trop la boule. Les graves manquent par contre cruellement, et font sérieusement défaut en écoute musicale. C’est souvent le cas sur laptop. En gros, misez sur la qualité audio d’une tablette et vous ne serez pas trop loin du compte.

Prix : combien pour une machine à écrire (de luxe) ?

C’est en réalité la question qu’il faut se poser quand on réfléchit à l’achat d’un LG Gram 16. L’appareil est loin d’être dénué d’intérêt mais son tarif nous paraît tout de même salé au regard de ce que peut proposer la concurrence.

Il faut en effet bien garder en tête que l’on paye un peu cher la grande portabilité de l’engin, qui peut par contre compter sur un gabarit très agréable au quotidien. Pour le reste, et de manière très terre à terre, on est sur une machine relativement basique, équipée d’un écran IPS valable mais fort classique à ce niveau de prix, et d’un processeur basse consommation en partie bridé par la chauffe. Pour faire court, le LG Gram est efficace en bureautique et multimédia léger, mais se montre assez peu polyvalent en dehors de ces deux domaines.

Si les mensurations aguicheuses de l'appareil ne sont pas nécessairement un critère déterminant pour vous, plusieurs alternatives méritent d’être étudiées sur le même créneau tarifaire. On pense en premier lieu au Dell XPS 15. Dans sa version entrée de gamme (écran IPS Full HD+, Core i5-11400H, 8 Go de RAM, 512 Go de SSD), l’appareil se négocie à partir de 1399 euros sur le site officiel de Dell. Autant dire qu’il est possible de le trouver moins cher chez certains revendeurs tiers. Ce modèle profite d’un design nettement plus robuste et d’une puissance de feu CPU supérieure, tout en conservant une bonne qualité d’affichage.

En format un peu plus compact (14 pouces), mais avec, là aussi, plus de puissance au niveau du processeur, le très bon Honor MagicBook View 14 pourrait aussi vous intéresser. Pour un peu moins de 1200 euros, vous y trouverez un Core i7-11390H, 16 Go de RAM, 512 Go de stockage en SSD et un écran 2,5K IPS tout à fait viable.

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Autre option qui nous vient à l’esprit, avec cette fois un poids réduit et un encombrement minimal : la gamme ExpertBook d’ASUS. On y trouve des ultraportables pas nécessairement ultra performants, mais réellement bien construits et très agréables en situation de mobilité. Cette gamme est par contre très orientée vers le secteur de l’entreprise.

LG Gram 16, l’avis de Clubic :

Conclusion
Note générale
7 / 10

Acheter le LG Gram 16 est un véritable parti pris : celui de la finesse, et surtout, de la légèreté. Rares sont en effet les 16 pouces capables de se restreindre à seulement 16,8 mm d’épaisseur pour 1,19 kilo sur la balance. C’est donc une machine très pratique à trimbaler que nous propose LG… mais aussi une machine imparfaite qui souffre des décisions faites sciemment par son constructeur pour la rendre anorexique. On pense en tout premier lieu à l’apparente fragilité du châssis et du cadre de l’écran.

On sent par ailleurs que LG a vraiment orienté son appareil vers des utilisateurs cherchant avant tout un PC portable efficace pour de longues heures de bureautique et de multimédia. Le LG Gram 16 est ainsi un modèle de silence dans la plupart des cas. Il profite d’une autonomie très généreuse qui constitue l’un des vrais points forts de ce produit. À l’inverse, on doit faire avec des performances bridées par la chauffe, vite atteinte lorsque l’on utilise le PC dans des conditions intensives. Le Core i7-1165G7 de notre unité de prêt se montrait ainsi nettement moins efficace que sur certains ultraportables de 13,3 pouces proposés par la concurrence. Un comble sur un laptop de 16 pouces qui devrait théoriquement être capable de faire mieux côté dissipation.

Il y a donc de quoi être un peu troublé par l’expérience proposée avec le Gram 16. Il s’agit d’un grand PC portable vraiment agréable à utiliser tous les jours, et tout particulièrement en situation de mobilité, mais son relatif manque de puissance a de quoi refroidir (sans mauvais jeu de mots). Reste le volet affichage, très correct, mais qui souffre malheureusement d’une calibration peu soignée. C’est dommage.

Les plus
  • Finesse et légèreté idyllique sur un format 16 pouces
  • Autonomie vraiment généreuse
  • Clavier confortable doublé d’un grand trackpad
  • Connectique (relativement) complète
Les moins
  • Sensation de fragilité du châssis et du cadre d’écran
  • Écran aux couleurs peu fidèles
  • Performances limitées
  • Système de dissipation insuffisant
Sous-notes
Design
7
Écran
7
Performances
6
Autonomie
9
Prix
7
Meilleurs prix
Par Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware

Passionné de nouvelles technos, d'Histoire et de vieux Rock depuis tout jeune, je suis un PCiste ayant sombré corps et biens dans les délices de macOS. J'aime causer Tech et informatique sur le web, ici et ailleurs. N’hésitez pas à me retrouver sur Twitter !

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Nos experts recommandent des produits et services technologiques en toute indépendance. Si vous achetez via un lien d’affiliation, nous pouvons gagner une commission. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. En savoir plus
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (9)
ybrasseleur

Il n’y a que 4 marques en pc portable qui ont un intérêt :
Apple
Asus
Dell
Lenovo

Le reste c’est de la merde.

stbx00

@ybrasseleur : Les Microsoft Surface ont un grand intérêt je trouve. Pour moi c’est ce qui se fait de mieux en ce moment.

fredo490

A noter que le touchpad souffre d’un grave problème de flexion.
Si on tient le portable avec une main du côté gauche il devient impossible de cliquer sur le touchpad. Cela arrive aussi très régulier avec le PC sur les genoux. Une simple pression de la paume sur le côté gauche peut bloquer le ‹ click › du touchpad.

SPH

@ybrasseleur
Tu me sembles bien affirmatif.
Tu as testé toutes les marques ? :roll_eyes:

bmustang

mettre des processeurs surcadencés pour faire du surplace, en effet quel intérêt dans les portables et surtout à ce prix ?? Ces processeurs intel ne sont finalement pas si optimisés que cela et ce malgré un label encore de chez intel !? c’est ce qui s’appelle se faire enfumer :slight_smile:

Mister_Georges

Asus? :joy::joy::joy:

Baxter_X

Absolument. J’ai un ZenBook depuis 2 mois et j’en suis extrêmement satisfait. Et j’ai bossé 3 ans sur un Mac Book pro juste avant.
Par contre son message est clairement affirmatif

Baxter_X

Un peu affirmatif ton message quand même. HP fait aussi d’excellents portable ainsi que Microsoft.
Et Mac ne font pas de PC.

ybrasseleur

Oui Asus, ce sont de bons modèles, je possède un Asus, niveau batterie, 10h00 en regardant des films, je peux jouer aux derniers jeux vidéo avec une bonne qualité, franchement Asus est une bonne marque que je recommande en pc portable