Test Honor MagicBook View 14 : puissance et équilibre au juste prix

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
13 janvier 2022 à 16h00
4
Honor MagicBook View 14 © © Honor
© Honor

Fraîchement rachetée par un consortium composé d’une quarantaine d’entreprises chinoises, Honor peut maintenant voler de ses propres ailes sans être tiré vers les abysses par Huawei, son ancienne maison mère grevée par les sanctions américaines. Pour les premiers PC portables de sa nouvelle vie, Honor recycle néanmoins des designs conçus sous l’ère Huawei. Parmi eux, le MagicBook View 14, un ultraportable puissant… très semblable à un certain Huawei MateBook 14S . Voyons si l’engin est aussi convaincant que son cousin.

La scission entre Honor est son ancienne maison-mère Huawei est encore toute fraîche. Preuve en est, les deux marques partagent encore le design de certains appareils. C’est le cas avec les Honor 50 et Huawei Nova 9, deux smartphones jumeaux conçus comme un seul avant la séparation des deux groupes. C’est aussi le cas du Huawei MateBook 14S et de son cousin le MagicBook View 14 qui nous intéresse aujourd’hui. Comme souvent chez Honor, l’appareil a une ambition simple : proposer une solide configuration au juste prix. Et pour ce faire, la marque fait tout ou presque comme Huawei — mais en moins cher.

Honor MagicBook View 14
  • Écran IPS presque parfait, avec le 90 Hz en bonus
  • Performances costaudes dans un châssis compact
  • Recharge rapide efficace
  • Qualité d'assemblage soignée
  • Mode performances parfaitement inutile
  • Une marge d’amélioration possible sur le trackpad
  • Autonomie correcte sans plus

Avant d’entrer de plain-pied dans notre test de ce MagicBook View 14, prenons un moment pour détailler la fiche technique du PC. Une machine qui, vous allez le voir, ne fait pas dans les compromis faciles. Voici la configuration complète du modèle qu’Honor nous a fait parvenir en prêt :

Fiche technique Honor MagicBook View 14

Résumé

Taille de l'écran
14,2in
Taux de rafraîchissement
90Hz
Processeur
Intel Core i7-11390H
Carte graphique
iGPU Intel Iris Xe
Taille de la mémoire
16GB

OS

Système d'exploitation
Windows 10

Processeur

Processeur
Intel Core i7-11390H
Type de processeur
4 coeurs / 8 threads
Fréquence du processeur
5GHz
Finesse de gravure
10nm

Mémoire vive

Taille de la mémoire
16GB
Type de mémoire
DDR4
Fréquence(s) Mémoire
2 133MHz
Nombre de slots mémoire libres
0

Graphismes

Carte graphique
iGPU Intel Iris Xe
Max-Q
Non

Écran

Taille de l'écran
14,2in
Taux de rafraîchissement
90Hz
Type de dalle
Dalle IPS
Type d'écran
LED Tactile
Résolution d'écran
2.5K
Format de l'écran
3/2
Dalle mate / antireflet
Non
NVIDIA G-SYNC
Non
Écran tactile
Oui

Stockage

Configuration disque(s)
SSD
Disque principal
512 Go
Lecteur optique
Aucun
Lecteur de carte mémoire
Aucun

Connectique

Connectiques disponibles
Jack 3,5mm Femelle Stéréo, Thunderbolt 4/USB-C, HDMI, USB 3.2, USB 3.2 Type C

Réseau sans-fil

Wi-Fi
Oui
Version Wi-Fi
6
Bluetooth
Oui
Version Bluetooth
5

Équipement

Webcam
Oui
Haut-parleurs
Intégrés
Clavier
Azerty
Clavier rétroéclairé
Oui - Couleur unique
Pavé numérique
Non
Lecteur d'empreinte digitale
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
15,8mm
Longueur
226,6mm
Largeur
310,28mm
Poids
1,48kg

Le Honor MagicBook View 14 est actuellement proposé à 1149 euros sur le site officiel du groupe. Disponible depuis le 30 novembre dernier en France, l’appareil reprend en grande partie les caractéristiques du modèle intermédiaire de MateBook 14S chez Huawei (vendu pour sa part 1349 euros), avec en prime un processeur un peu plus rapide et une certification Intel Evo (comprenant notamment la connectique Thunderbolt 4). La différence de prix entre les deux produits est particulièrement intéressante : sur le papier, notre MagicBook View 14 est en effet aussi bien équipé (voire même un peu mieux) pour 200 euros de moins que son cousin.

Honor MagicBook View 14-18 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Design : le MacBook Air, ça vous dit quelque chose ?

Un faux jumeau du Huawei MateBook 14S, voilà comment nous pourrions décrire le Honor MagicBook View 14. Les deux produits partagent une silhouette très semblable et leurs châssis respectifs sont globalement taillés sur le même modèle. En y regardant de plus près, on remarque néanmoins quelques différences : certaines importantes, d’autres moins. Notre MagicBook est par exemple légèrement plus compact avec des mensurations ne dépassant pas les 15.8 mm × 310.28 mm × 226.6 mm pour 1,48 kg… soit quelques millimètres de moins que l’appareil de Huawei. Esthétiquement c’est plutôt une bonne nouvelle, l’aspect trapu que nous reprochions au 14S est moins présent sur le MagicBook View 14.

On remarque aussi des différences en termes de disposition de la connectique, qui est mieux répartie sur la machine d’Honor — avec, à gauche, deux ports USB-C (dont un port Thunderbolt 4) tenant compagnie à la prise casque et, à droite, un port USB-A doublé d’une sortie HDMI. Dans la même idée, le capteur d’empreinte est ici rattaché au clavier, tandis que deux des quatre haut-parleurs sont installés de part et d’autre du clavier, braqués vers l’utilisateur et ses délicates esgourdes. Un bon point, nous y reviendrons plus bas.

Honor MagicBook View 14-23 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Honor MagicBook View 14-14 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Honor MagicBook View 14-13 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Honor MagicBook View 14-22 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En dépit de leurs différentes, le MagicBook View 14 et le MateBook 14S héritent par contre d’un écran de même diagonale : 14,2 pouces. Cette dalle est dans les deux cas cernée de fines bordures et surmontée d’une webcam compatible avec l’identification faciale via Windows Hello. Dans le cas du MagicBook View 14, Honor va toutefois un peu plus loin en misant sur deux capteurs de 5 Mpx (dont un grand-angle) de qualité honnête. Les échanges visio se font donc dans de bonnes conditions sur le MagicBook, avec une qualité d’image convenable et une assez bonne définition, malgré un bruit numérique qui reste très marqué en basse lumière.

Honor MagicBook View 14-15 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Honor MagicBook View 14-1 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Le clavier de l’appareil est identique à celui de son cousin estampillé Huawei. On retrouve donc la même frappe précise et confortable. Les touches sont bien espacées, disposent d’une course assez longue et d’un retour ferme qui n’est pas pour nous déplaire. Dommage que la saisie ne soit pas plus silencieuse.

Ce clavier est pour le reste rétroéclairé sur deux niveaux et s’avère globalement très convaincant, à une exception près : aucune indication visuelle ne nous rappelle les commandes permettant d’activer le mode 90 Hz (Fn+R) de l’écran, ou le mode performance (qui fait passer le TDP du processeur de 35 à 45 W pour plus de puissance de calcul, via les touches Fn+P). Un problème que nous trouvions déjà sur le MateBook 14S et qui n’encourage malheureusement pas l’utilisation de ces deux modes pourtant centraux dans l’expérience proposée… De nombreux utilisateurs pourraient passer à côté faute d’avoir sous les yeux un petit rappel des raccourcis nécessaires.

Honor MagicBook View 14-12 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Honor MagicBook View 14-24 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Honor MagicBook View 14-11 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Sous ce clavier de bonne facture s’invite un trackpad correct, lui aussi, bien qu’un peu petit. Précis et cliquable sur l’ensemble de sa surface il nous a plutôt convaincus. On reste néanmoins très loin de la maestria d’Apple et de ses MacBook Air / MacBook Pro en la matière. Arguons également qu’à tarifs peu ou prou équivalents les Microsoft Surface Laptop et Dell XPS 13 font aussi un peu mieux qu’Honor sur ce terrain. Une marge de progression est donc possible pour le constructeur chinois.

Le châssis en aluminium brossé du MagicBook est pour le reste très élégant. Il émane de ses lignes et de son design une certaine prestance. En d’autres termes, le MagicBook View 14 a clairement de l’allure. Les amateurs de sobriété seront aux anges… même si les lignes de l’appareil s’inspirent énormément de celles du MacBook Air. On regrette par ailleurs que le poids du MagicBook ne soit pas mieux réparti : ouvrir le capot d’une main entraine automatiquement la partie clavier vers le haut au bout d’un moment.

Honor MagicBook View 14-9 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Notons également que le capot n’est pas inclinable à plat (180 degrés vers l’arrière). Son seuil d’inclinaison maximal est par ailleurs assez limité. La qualité d’assemblage de l’engin est par contre irréprochable. Rien ne craque et on sent qu’Honor a vraiment veillé au grain. Son ultraportable n’a pas grand-chose à envier aux autres appareils premium du marché.

Terminons en évoquant l’accès aux composants. La chose se fait en démontant la plaque inférieure du châssis, libérée après avoir dévissé huit petites vis torx. Comme souvent sur ultraportable, seul le SSD et la batterie peuvent être remplacés facilement. La mémoire vive est soudée à la carte mère, tout comme le processeur.

Honor MagicBook View 14-4 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Honor MagicBook View 14-5 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Écran : une dalle LTPS tactile très convaincante

Honor est aux petits soins en ce qui concerne l’affichage sur son MagicBook View 14. L’appareil se dote d’une dalle LTPS tactile au format 3:2, très agréable en navigation web et bureautique. Ce grand écran de 14,2 pouces profite par ailleurs d’une définition généreuse montant à 2520 par 1680 pixels. La finesse d’affichage est donc excellente, avec 213 pixels par pouce. Nous avons néanmoins passé le panneau LCD choisi par Honor (et fabriqué par TMX Display) sous notre sonde. Aidée du logiciel de mesure Calman Ultimate, elle nous permet d’avoir une idée objective de la qualité d’affichage proposée.

On relève en premier lieu une luminance moyenne de 381,9 nits et un pic de luminosité s’élevant à 434,2 nits. De bonnes valeurs qui correspondent bien aux 400 nits annoncés par Honor et qui permettent à l’écran de rester lisible en toute circonstance, malgré son revêtement brillant.

Honor MagicBook View 14-7 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Si elle n’est pas parfaite, la calibration de cet écran LTPS est honnête. Nous mesurons un DeltaE à 3,9 et une température des couleurs de 6168 kelvins. Dans les deux cas, ces données ne sont pas tout à fait idéales. Le DeltaE devrait être égal ou inférieur à 3 pour permettre une restitution très fidèle des couleurs, et la température devrait quant à elle approcher un peu plus les 6500 kelvins du standard vidéo. Ici, l’écran souffre donc de couleurs un peu trop chaudes.

Quoi qu’il en soit, la couverture des principaux espaces colorimétrique est au point avec un spectre sRGB supporté à 98,3%. Les gamuts DCI-P3 et Adobe RGB sont quant à eux couverts à hauteur de 73,8% chacun selon nos outils. Le contraste, enfin, atteint les 1745:1. Un ratio très valable pour une dalle LCD. À titre d’exemple l’écran LCD IPS du dernier Dell XPS 15 ne dépassait pas les 1631:1. On soulignera par ailleurs qu’Honor annonce un contraste de 1500:1 sur l’écran de son MagicBook View 14… il fait en réalité bien mieux.

Honor MagicBook View 14-21 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Honor MagicBook View 14-16 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Nous l’avons brièvement évoqué plus haut l’écran MagicBook View 14 profite enfin d’une fréquence de rafraîchissement de 90 Hz. Ce taux permet une meilleure impression de fluidité en utilisation bureautique ou en navigation web, mais attention : il n’est pas actif par défaut sur le laptop d’Honor. Comme sur le Huawei MateBook 14S, il faut activer un mode spécifique pour en profiter. Un mode activable en pressant la commande Fn+R. On passe alors de 60 à 90 Hz au prix d’une autonomie en partie réduite, nous y reviendrons.

Loin d’être indispensable, cette fréquence de rafraîchissement supérieure est un petit bonus agréable — qu’on utilisera surtout lorsque l’appareil est branché. Notons tout de même qu’en situation de mobilité, si vous souhaitez maximiser l’autonomie, Honor permet aussi de limiter le rafraichissement de l’écran à 48 Hz seulement.

Performance : un chouette condensé de puissance, mais…

Question performances, le MagicBook View 14 a un avantage sur la plupart de ses concurrents : il ne se contente pas d’un processeur Intel basse consommation limité à 12-28 W de TDP. À la place, le laptop d’Honor mise sur un Core i7-11390H (Tiger Lake « H35 », 4 coeurs / 8 threads cadencés entre 2,90 et 5,00 GHz, 12 Mo de cache). Nettement plus rapide grâce à son TDP fixé à 35 W par défaut, cette puce est habituellement installée à bord d’ultraportables gaming, ou d’appareils plus volumineux.

Honor MagicBook View 14-19 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

On la trouve ici dans un petit châssis de 14 pouces… et Honor a une botte secrète en plus. Non content d’ajouter à son MagicBook View 14 ce « gros » processeur Intel, il lui permet de passer de 35 à 45 W de TDP à l’aide d’un mode performances à activer manuellement en cas de besoin. Cette tactique permet sur le papier de ne lâcher les chevaux que lorsque c’est nécessaire. Notez toutefois que ce mode performances n’est activable que sur secteur et si la batterie est à au moins 20%. Il n’est donc pas applicable à tous les contextes d’utilisation. Nous avons par ailleurs voulu savoir si l’activation de ce mode permettait un réel boost de performances.

Malheureusement, la réponse est non. Pire, ce mode montre en réalité totalement inefficace pour gagner en puissance. Sous CineBench R23, avec le mode performances actif, le Core i7-11390H parvenait ainsi à glaner 1625 points en single core et quelques 6104 points en calcul multi core. Sur batterie, en mode équilibré, nous parvenions à gagner cette fois 1606 points en single core et 6141 points en multi core… soit des résultats identiques ou presque. Nous ignorons si cette absence d’intérêt du mode performances provient d’un souci logiciel. Lors de notre test, le View 14 était sous Windows 11, avec l’ensemble de ses mises à jour installées.

Cela étant dit, les performances du View 14 restent très convaincantes. En single core, son processeur est plus rapide que la plupart des modèles de la concurrence, même si en multi core sa prestation est moindre. La chauffe observée sur le processeur bride en effet une partie de son potentiel.

Honor MagicBook View 14-6 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Honor MagicBook View 14-3 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

À titre de comparaison, le Core i7-11370H du MateBook 14S récoltait 1475 points en single core et 6568 points en multi core sur le même outil, tandis que l’Apple MacBook Pro 14 2021 et sa puce M1 Pro glanaient 1 531 points en single core et 12 269 points en multi core. Le Dell XPS 15 2021 et son Core i7-11800H cumulaient quant à eux 1 509 points en single core et 9 167 en multi core, toujours sur CineBench R23. Dernier exemple, le Core i7-1165G7 du ZenBook Duo 2021 (qui se contentait pour sa part de 28 W de TDP) y cumulait 1433 points en single core et quelques 4623 points seulement en multi core.

Nous l’avons dit, le MagicBook View 14 offre un solide niveau de performances pour son format, mais qu’en est-il de sa capacité à rester au frais ? Pour le savoir, nous avons lancé notre habituel stress test sous AIDA64. Ce dernier permet de solliciter à 100% l’ensemble des cœurs du processeur en continu et sur une période prolongée. Il s’agit d’un bon moyen d’observer le comportement du système de dissipation.

Ce que l’on constate, c’est que le test débute avec des fréquences approchant les 4,60 GHz. À cette cadence, malgré l’activation rapide du système de dissipation du MagicBook, le petit châssis de l’appareil fait face à une chauffe assez marquée. Le Core i7-11390H monte en effet très vite aux environs de 90-100 degrés sur plus de la moitié de ses cœurs. Une température trop élevée qui se maintient jusqu’à ce que le thermal throttling se manifeste sur les graphiques d’AIDA64. Les fréquences tombent alors aussitôt à 3,60 GHz environ, pour des températures qui reviennent à un niveau nettement plus supportable : 75 à 85 degrés en moyenne.

Honor MagicBook View 14-17 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Dans ce contexte, au bout d’une demi-heure de stress test environ, le sifflement des ventilateurs est aigu et clairement audible… mais pas insupportable pour autant. Il est donc possible de travailler dans un calme relatif sur le MagicBook, même lorsque son mode performances est actif et que son système de refroidissement turbine à plein régime.

Dans l’ensemble, l’expérience nous permet néanmoins de constater que le processeur choisi par Honor est assez vite pénalisé par la chauffe, ce qui impacte son potentiel comme nous le pressentions. Seule la réduction automatique des fréquences permet au bout du compte de revenir à des températures réellement maîtrisées. Rien de surprenant sur une machine aussi compacte, équipée d’une puce un tantinet trop grosse pour elle.

S’il développe globalement de très bonnes performances CPU sur le MagicBook View 14, le Core i7-11390H embarque en son sein une partie graphique Iris Xe (avec 96 unités d’exécution à 1,40 GHz). Cet iGPU permet une petite marge de manœuvre dans les outils créatifs, mais se montre aussi suffisamment musclé pour nous accompagner lors de sessions de jeu ponctuelles. Sur GTA V, l’iGPU d’Intel réussit par exemple à propulser sans difficulté nos excursions à Los Santos.

En Full HD+, avec l’ensemble des réglages graphiques en niveau élevé et un filtrage anti-aliasing FXAA, nous parvenions ainsi à tenir le cap des 40 à 50 images par seconde — même lors de séquences mouvementées. Il est donc possible de jouer (un peu) sur le MagicBook View 14 dans des conditions décentes. Un constat qui s’étend aussi aux jeux compétitifs ou aux titres un chouïa ancien. En l’absence de carte graphique dédiée, il va par contre de soi que les triple A ne sont clairement pas à sa portée. Gardons en tête que nous ne sommes pas du tout sur une machine pensée pour le gaming !

Honor MagicBook View 14-2 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Avant de passer à la suite, un point rapide sur les performances du SSD. Honor n’a pas mégoté de ce côté : les 512 Go de stockage M.2 NVMe du View 14 affichent en effet des vitesses de transfert tout ce qu’il y a de plus convenables. On relève à 3423,56 Mo/s en lecture sous CrystalDiskMark et 2715,41 Mo/s en écriture. Ces chiffres placent l’appareil dans la bonne moyenne des ultraportables testés par nos soins ces derniers mois. Ils assurent à l’appareil des transferts de fichiers rapides et des temps de chargements écourtés le cas échéant.

Autonomie : la journée de travail comme finalité

Avec son gros processeur, son écran 2,5K et sa petite batterie de 60 Wh, le MagicBook View 14 n’a pas forcément, au moins sur le papier, toutes les cartes en main pour nous impressionner sur le terrain de l’autonomie. Sur la page de son produit, Honor annonce pourtant 15 heures d’autonomie en lecture vidéo locale, et presque 12 heures en utilisation polyvalente. Les constructeurs de laptop étant souvent tentés par une certaine filouterie en ce qui concerne l’estimation de l’autonomie de leurs appareils, nous avons vérifié par nous-mêmes ce qu’il en est sur le View 14… et malheureusement, nous sommes bien en dessous des promesses de son fabricant.

En lecture vidéo sur Netflix (via Edge) avec la luminosité de l’écran poussée à 100%, le rétroéclairage du clavier coupé, le volume à 30% (sur haut-parleurs) et les paramètres de Windows 11 favorisant l’autonomie sur les performances (« Meilleure efficacité énergétique » dans l’onglet mode d’alimentation des réglages), nous avons tenu 7 heures 40 sur batterie avant de devoir sortir le chargeur. En utilisation polyvalente, avec peu ou prou les mêmes réglages, on pourra tutoyer voire même dépasser légèrement les 9 heures d’autonomie… mais sans jamais aller réellement au-delà.

Honor MagicBook View 14-8 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Difficile de se plaindre de l’autonomie du MagicBook View 14. Elle nous permet dans l’absolu de travailler toute une journée sans avoir besoin de garder le bloc secteur à portée, ce qui n’est pas si mal compte tenu de la configuration de l’appareil. En la matière, le View 14 reste néanmoins en bas de classement face aux ultraportables équipés de processeurs à basse consommation plus classiques, avoisinant les 15 W. Ces derniers parviennent en effet à approcher de plus en plus souvent les 12-13 heures sur batterie dans les mêmes conditions d’utilisation, voire même plus pour certains modèles.

Le View 14 est quoi qu’il en soit livré avec un bloc mural de 65 W pas tellement plus gros qu’un chargeur de smartphone. Honor avance qu’il est en mesure de redonner 2h30 d’autonomie en 14 minutes de charge. Selon le constructeur, une demi-heure de charge suffit par ailleurs à regagner 45% de batterie.

Nous avons vérifié et Honor ne dit pas de bêtises : nous en arrivons pratiquement aux mêmes chiffres. D’après nos observations, il est possible de passer de 0 à 50% de batterie en 40 minutes à peine, tandis que la charge complète est retrouvée au bout de 1 heure 35 sur secteur environ. Cette recharge rapide compense assez bien l’autonomie perfectible du View 14.

Audio : rien d’exceptionnel pour nos oreilles

Nous l’avons évoqué, le View 14 embarque un total de 4 haut-parleurs. Deux sont localisés sur le dessus du châssis, de part et d’autre du clavier, tandis que les deux autres sont installés sur le dessus de l’appareil. Ce quatuor est cependant décevant, car trop peu mélodieux et même relativement criard. En clair, n’espérez pas profiter d’une bonne qualité audio sur ces haut-parleurs. Les basses manquent atrocement de relief, les aigus perdent la boule dès qu’on monte en volume et les médiums sont sur-représentés — comme souvent. Pas grand-chose à espérer ici, même pour écouter de la musique occasionnellement. L’écoute de films ou de vidéos reste évidemment possible, mais surtout en dépannage. C’est dommage.

Honor MagicBook View 14-26 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Heureusement, la prise casque est pour sa part au point, avec un signal précis et puissant qui ne perd pas trop en finesse à plein volume. Si vous possédez un bon casque, vous profiterez d’une très bonne expérience sur le MagicBook View 14.

Prix : un bon prix… mais quelques alternatives intéressantes

Nous l’avons dit en début d’article, le MagicBook View 14 est proposé à 1149 euros sur le site officiel d’Honor. À configuration pratiquement identique, c’est donc 200 euros de moins que son cousin le Huawei MateBook 14S. Avec son gabarit et ses performances, l’appareil parviendra par ailleurs à concurrencer sans aucun mal le Lenovo Yoga Slim 7 Pro (testé par Clubic il y a peu) , qui débute pour sa part à 1299 euros, mais dont les versions réellement intéressantes avoisinent néanmoins les 1600 à 1700 euros environ. Notre View 14 a donc une sérieuse carte à jouer. Mieux, il apparaît parfaitement positionné pour tirer les draps à lui.

Honor MagicBook View 14-25 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Si l’on jette un œil sur le marché des ultraportables dotés de processeurs plus classiques, comme l’Intel Core i7-1165G7 ou l’AMD Ryzen 7 5800U, le View 14 reste également compétitif… même si son autonomie n’est alors plus tout à fait au niveau. Si vous souhaitez une plus grande autonomie et que des performances un peu plus modestes peuvent vous suffire, n’hésitez pas à vous renseigner sur l’excellent Acer Swift 5 2021 . Autre alternative, tout aussi valable, avec en prime un très bel écran OLED et un tarif plus contenu : l’ASUS ZenBook 13 OLED .

Autre piste pour les amateurs de performances en format compact : les ultraportables gaming. À condition de passer à un budget un peu plus consistant (1400 à 1500 euros en prix de départ) les Acer Predator Triton 300 SE et ASUS Zephyrus G14 2021 peuvent également constituer des options intéressantes à prendre en compte.

Honor MagicBook View 14, l’avis de Clubic :

Une machine parfaitement équilibrée qui fait pratiquement tout bien. Voilà comment nous pourrions résumer l’impression globalement très positive qui se dégage du Honor MagicBook View 14 après presque deux semaines d’utilisation. L’appareil peut porter à un son crédit une excellente qualité d’affichage, portée par une calibration plutôt au point et une bonne luminosité. À défait d’être indispensable, le rafraîchissement 90 Hz de cette dalle, activable d’une simple pression sur un raccourci clavier, est un petit plus agréable au quotidien.

Honor MagicBook View 14-20 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Le plus gros point fort du MagicBook View 14 reste ses performances. Plus rapide que les ultraportables sous processeurs à basse consommation classiques, l’appareil se montre très efficace et plus polyvalent que certains modèles de la concurrence. Honor soigne pour le reste l’assemblage, le design, et prend soin de nos proposer des petits à côté plaisants. On trouve ainsi sur le View 14 une recharge rapide efficace, une webcam digne de ce nom, compatible avec la reconnaissance faciale, mais aussi un capteur d’empreintes logé au sein d’un très bon clavier, adapté aux travailleurs du texte.

Reste qu’il faut faire avec quelques petites lacunes, pas bien graves, mais qu’il faut d’évoquer. On pense par exemple au mode performances, prometteur sur le papier, mais parfaitement inerte dans les faits, ou encore à l’autonomie correcte sans plus de l’appareil. Rien de suffisamment gênant pour grever notre intérêt à l'égard de cette petite machine fort bien balancée.

9

Le MagicBook View 14 est un excellent produit, positionné qui plus est au juste prix. Si vous cherchez un ultraportable puissant, doté d’un bel écran et d’un bon clavier, il vous tend les bras. On pourra aussi saluer la sobriété et l’élégance de l’engin, même si son look lorgne très fortement sur les ordinateurs portables d’Apple. Attention par contre à l’autonomie, légèrement moins bonne que sur d’autres ultraportables… certes un peu moins puissants.

Les plus

  • Écran IPS presque parfait, avec le 90 Hz en bonus
  • Performances costaudes dans un châssis compact
  • Recharge rapide efficace
  • Qualité d'assemblage soignée

Les moins

  • Mode performances parfaitement inutile
  • Une marge d’amélioration possible sur le trackpad
  • Autonomie correcte sans plus

Design 8

Écran 9

Performances 9

Autonomie 7

Prix 8

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
info01_1_1
«&nbsp;aucun mal le Lenovo Yoga Slim 7 Pro (testé par Clubic il y a peu) , qui débute pour sa part à 1299 euros, mais dont les versions réellement intéressantes avoisinent néanmoins les 1600 à 1700 euros environ.&nbsp;»<br /> J’ai acheté en décembre le Yoga Slim 7 Pro 5800H pour 1000€ en promo directement sur le site du constructeur… Si j’avais attendu le black Monday, ils le faisaient à 949€…
gothax
Il est pas mal ce honoré, Jaime bien
kellog89
Très bon article, bien complet avec exemples de PC alternatifs, bravo.<br /> Un point qui manque systematiquement (et là aussi), c’est le poids de l’adaptateur secteur/chargeur (et du câble) qu’en général on emmène avec le PC.<br /> L’article précise (ce qui est deja bien) qu’il est guère plus gros qu’un chargeur de téléphone.<br /> Mais dans la plupart des autres tests, il n’est rien mentionné. Se retrouver avec un portable poids plume et un chargeur de 400-500g, ça donne à réfléchir. Autant le savoir avant l’achat.
_J2B
Le nombre de clics est si faible pour reposer l’article 11 jours après ?
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Antitrust : Intel gagne contre les régulateurs européens sur une affaire vieille de 12 ans
NVIDIA, Intel et AMD opérationnels sur Vulkan 1.3 pour Windows et Linux dès sa sortie
Pour le patron de Logitech, la pénurie, c'est pas près d'être fini !
Autant de cartes graphiques en stock, ce n'était plus arrivé depuis bien longtemps !
AMD Ryzen 9 6900HX, une évolution insuffisante pour rattraper Intel ?
Cdiscount fait chuter le prix de l'excellente souris Logitech MX Anywhere 2S
Avec sa RTX 3060, ce PC portable gamer Acer chute à moins de 900€
NVIDIA préparerait secrètement ses troupes à abandonner le rachat d'ARM
Steam Deck : qu'est-ce que le Dynamic Cloud Sync, et pourquoi ça révolutionne la sauvegarde ?
Les casques gamer Logitech et HyperX chute de prix pour les Soldes
Haut de page