Comparatif des meilleurs PC portables Dell (2020)

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
13 novembre 2020 à 16h20
0

Troisième acteur du marché PC sur le quatrième trimestre 2019 selon Gartner, Dell aura vendu près de deux fois et demie plus d'ordinateurs qu'Apple sur la fin d'année dernière. Voici une sélection des PC portables les plus intéressants du constructeur américain en 2020.

Le meilleur pour voyager

Dell XPS 13 (2020)

Le meilleur pour voyager

  • Un écran 4K 16:10 aux petits ognons
  • Le clavier repensé, nettement plus confortable
  • Un trackpad enfin au niveau
Le meilleur pour travailler

Dell Inspiron 15 7000

Le meilleur pour travailler

  • Duo CPU / GPU convaincant en multimédia
  • Appareil relativement léger
  • Possibilité de changer la RAM et le SSD
Le meilleur pour jouer

Dell G5 15

Le meilleur pour jouer

  • Bon rapport équipement / prix
  • Design discret mais efficace
  • L'écran 144 Hz

Très présent auprès des particuliers depuis quelques années, Dell s'illustre aussi par son implantation solide et historique sur le marché professionnel, que ce soit sur le secteur des PC portables et de bureau, ou sur le marché des périphériques et accessoires. Le fabricant s'illustre ainsi en matière de moniteurs PC, avec des écrans souvent orientés haut de gamme et profitant de spécifications aguicheuses. Au travers de sa filiale Alienware, acquise en 2006, Dell peut aussi se targuer de compter parmi les plus gros acteurs du PC gaming.

Aujourd'hui ce sont toutefois les ordinateurs portables du groupe qui nous intéressent. Sur un marché de plus en plus dense, où les références se multiplient parfois plus que de raison, nous avons choisi trois laptops estampillés Dell qui méritent de retenir votre attention pour voyager, travailler et jouer. Un triptyque qui nous permettra de vous orienter le plus simplement possible vers une machine Dell capable de combler vos attentes dans ces trois domaines, les plus souvent privilégiés lors de l'achat d'un PC portable.

1. Dell XPS 13 (2020)

Dell XPS 13 (2020) Le meilleur pour voyager
  • Un écran 4K 16:10 aux petits ognons
  • Le clavier repensé, nettement plus confortable
  • Un trackpad enfin au niveau
Le roi des ultraportables est un voyageur né

Nouvelle année de progression pour Dell et sa gamme XPS. Si son nouveau XPS 13 est globalement meilleur que l'ancien, il ne progresse malheureusement pas sur tout les plans, avec une connectique qui perd des plumes par rapport à l'année dernière et une autonomie que l'on aurait aimé un chouïa plus copieuse. Le reste est en revanche très au point, avec un design peaufiné, un châssis réaménagé pour permettre l'ajout d'un clavier plus large et d'un trackpad aux dimensions enfin exploitables.

La vraie nouveauté de ce nouveau XPS 13 touche néanmoins surtout à la question de l'écran. Dell remise enfin le format 16:9 pour un ratio 16:10. Une riche idée qui rend son PC nettement plus plaisant à utiliser en bureautique. On pourra aussi saluer les performances globales de l'appareil et de son Core i7-1065G7. Convaincant en dépit d'une chauffe prononcée, il contribue à faire du XPS 13 2020 un produit polyvalent et véloce qui s'impose d'ores et déjà comme l'une des valeurs sûres sur le terrain des laptops ultraportables.

Le roi des ultraportables est un voyageur né

Nouvelle année de progression pour Dell et sa gamme XPS. Si son nouveau XPS 13 est globalement meilleur que l'ancien, il ne progresse malheureusement pas sur tout les plans, avec une connectique qui perd des plumes par rapport à l'année dernière et une autonomie que l'on aurait aimé un chouïa plus copieuse. Le reste est en revanche très au point, avec un design peaufiné, un châssis réaménagé pour permettre l'ajout d'un clavier plus large et d'un trackpad aux dimensions enfin exploitables.

La vraie nouveauté de ce nouveau XPS 13 touche néanmoins surtout à la question de l'écran. Dell remise enfin le format 16:9 pour un ratio 16:10. Une riche idée qui rend son PC nettement plus plaisant à utiliser en bureautique. On pourra aussi saluer les performances globales de l'appareil et de son Core i7-1065G7. Convaincant en dépit d'une chauffe prononcée, il contribue à faire du XPS 13 2020 un produit polyvalent et véloce qui s'impose d'ores et déjà comme l'une des valeurs sûres sur le terrain des laptops ultraportables.

Ultraportable par excellence, le XPS 13 de Dell fait figure de référence absolue sur le marché des ordinateurs de 13 pouces. Puissant, compact, doté d'un design élégant, l'appareil n'affiche que peu de défauts et se montre capable d'une endurance surprenante. Nous avons pu tester la version 2020 de l'appareil et voici un condensé des raisons pour lesquelles nous avons choisi de l'intégrer à cette sélection.

Opter pour un XPS n'est jamais une mauvaise idée. Au travers de cette gamme premium, Dell s'attache depuis des lustres, et avec une régularité surprenante, à nous abreuver en machines de haute volée. Ces deux dernières années, le constructeur texan se reposait néanmoins sur ses lauriers, avec des itérations 2018 et 2019 très semblables et n'apportant que peu de nouveautés. Le modèle 2020 remédie à cela. Dell a en partie repensé son châssis pour le rendre encore plus portatif tout en améliorant le taux d'occupation de l'écran qui dispose (enfin) d'un design borderless. Comprenez que les bordures de la dalle sont très fines et que la grosse barre de plastique ajoutée l'année dernière encore sous l'écran a cette année disparu.

Un écran taillé pour vous régaler

Si elle permet un gain esthétique indéniable, cette révision du design a aussi un intérêt pratique indiscutable : le XPS 13 2020 profite désormais d'une dalle 16:10. Un ratio plus haut et moins large que le 16:9 traditionnel, et qui s'avère très plaisant en bureautique puisqu'il permet une consultation plus confortable des pages web, tableurs et documents de toute nature. Dell se met donc au niveau de la concurrence, qui propose déjà ce genre de formats depuis longtemps. C'est par exemple le cas d'Apple et de ses MacBook Pro et Air, ou de Microsoft avec ses Surface Laptop (format 3:2 équivalent). Pour le reste, Dell mise au choix sur une dalle IPS Full HD+ ou 4K tactile.

Le modèle que nous avons testé était équipé d'un écran 4K. Autant dire que sur une diagonale de 13,4 pouces, l'affichage ne manquait pas de finesse. Nous vous conseillons néanmoins de vous tourner vers l'écran InfinityEdge Full HD+, largement suffisant et de très bonne facture, avec un bon taux de contraste et une colorimétrie au poil. Même constat en terme de luminosité, avec une luminance de 500 nits, soit 100 nits de plus que sur le XPS 13 2019 pour une meilleure lisibilité dans les pièces très éclairées ou en extérieur.

Des composants encore plus puissants, dans une enveloppe toujours aussi compacte

Parce que même le meilleur des écran ne vaut pas grand chose sans des composants efficaces pour l'animer, Dell a fait le choix d'Intel et de sa dixième génération de processeurs. On trouve ici des puces Ice Lake-U, les dernières de chez Intel, gravées en 10 nm. Deux CPUs sont proposées au choix sur l'édition 2020 du XPS 13 : le Core i5-1035G1 (4 cores / 8 threads - 1,0/3,60 GHz) et le Core i7-1065G7 (4c/8t - 1,30/3,90 GHz). L'un comme l'autre sont épaulés de 8 à 16 Go de mémoire vive en LPDDR4X (le dernier standard). Une fiche technique solide en perspective, donc, et ce quelque soit le modèle choisi, même si le modèle i7 aura probablement tendance à mieux vieillir. Si vous prévoyez d'acheter un XPS 13 pour le garder longtemps, nous vous conseillons d'opter pour le Core i7 qui permettra de conserver d'excellentes performances sur le long terme.

Côté stockage, Dell propose 512 Go ou 1 To de SSD M.2, tandis que les prix de ce XPS 13 2020 oscillent entre 1529 et 2199 euros en fonction des modèles et options choisies. Fait intéressant, Dell livre son XPS 13 2020 soit sous Windows 10 Famille... soit sous Ubuntu 18.04 (distribution Linux). Une option supplémentaire qui pourrait taper dans l'oeil de certains utilisateurs attachés aux OS libres. Notons par contre l'un des rares défauts (minime) du XPS 13 2020. Sa connectique se limite à deux ports Thunderbolt 3, à un port MicroSD et une prise casque. Son clavier profite par ailleurs d'une course assez longue des touches, mais sa frappe est assez bruyante.

2. Dell Inspiron 15 7000

Dell Inspiron 15 7000 Le meilleur pour travailler
  • Duo CPU / GPU convaincant en multimédia
  • Appareil relativement léger
  • Possibilité de changer la RAM et le SSD
Un solide travailleur au look assez banal

Avec son Inspiron 15 7000, Dell signe une machine robuste et dotée d'une fiche technique suffisamment musclée pour convenir à des usages variés. Le laptop se montrera ainsi capable de servir aux besoins d'un professionnel, mais aussi à ceux d'un étudiant, d'autant que sa carte graphique dédiée lui permettra d'être assez à l'aise en jeu (à condition de rester raisonnables côté réglages). Un excellent rapport équipement prix pour un peu plus de 1000 euros, qui mérite d'être pris en considération si l'on souhaite une machine équipée pour la durée.

Les utilisateurs n'ayant cure des performances de la GTX 1650 pourront d'ailleurs opter pour une autre variante de l'Inspiron 15 7000, qui se contente d'une GTX 1050 (moins véloce) mais opte en échange pour un Intel Core i7-9750H, très performant, et de 16 Go de RAM pour 100 euros de plus. Une bonne piste à explorer si vous avez surtout besoin d'un meilleur processeur.

Un solide travailleur au look assez banal

Avec son Inspiron 15 7000, Dell signe une machine robuste et dotée d'une fiche technique suffisamment musclée pour convenir à des usages variés. Le laptop se montrera ainsi capable de servir aux besoins d'un professionnel, mais aussi à ceux d'un étudiant, d'autant que sa carte graphique dédiée lui permettra d'être assez à l'aise en jeu (à condition de rester raisonnables côté réglages). Un excellent rapport équipement prix pour un peu plus de 1000 euros, qui mérite d'être pris en considération si l'on souhaite une machine équipée pour la durée.

Les utilisateurs n'ayant cure des performances de la GTX 1650 pourront d'ailleurs opter pour une autre variante de l'Inspiron 15 7000, qui se contente d'une GTX 1050 (moins véloce) mais opte en échange pour un Intel Core i7-9750H, très performant, et de 16 Go de RAM pour 100 euros de plus. Une bonne piste à explorer si vous avez surtout besoin d'un meilleur processeur.

Pas nécessairement élégant, mais tout de même doté d'un châssis en magnésium solide et léger (1,59 kg seulement en 15 pouces), l'Inspiron 15 7000 est à considérer comme un compagnon fiable pour travailler ou étudier. L'appareil a néanmoins le mérite d'avoir été remanié par Dell il y a quelques mois seulement, juste avant d'être dévoilé dans une nouvelle mouture à l'occasion du CES 2020..

Avec ce produit, c'est essentiellement le bon rapport performances prix que nous recherchons. Nous nous arrêterons donc sur le modèle équipé d'un Core i5-9300H, de 8 Go de mémoire vive (DDR4 2666 MHz), d'une carte graphique GeForce GTX 1650 et d'un SSD de 512 Go. Proposé à 1299 euros sur le site officiel de Dell à l'heure où nous rédigeons ces lignes, ce modèle profite donc d'une fiche technique joliment équilibrée qui saura répondre aux attentes des professionnels et des étudiants grâce à sa polyvalence. Notez bien que le prix indiqué ici pourra être revu à la baisse chez certains revendeurs tiers pour tutoyer les 1000 à 1100 euros.

Une carte graphique récente et signée Nvidia

L'avantage du modèle que nous avons sélectionné par rapport aux variantes moins couteuses du Inspiron 15 7000 est de proposer une carte graphique Nvidia GeForce GTX 1650. A défaut d'être un monstre de puissance, cette puce est récente (elle remplace la GTX 1050 dans l'entrée de gamme de Nvidia) et permet de jouer en Full HD dans des conditions honnêtes et à des titres lancés dernièrement à condition d'être prêt à quelques concessions en termes de qualité d'affichage.

Cette dernière saura également se montrer utile en retouche photo et en montage vidéo, d'autant plus qu'elle est épaulée ici d'un processeur convaincant : le Core i5 9300H, lancé il y a tout juste un an. Ce CPU dispose de 4 cores et de 8 threads cadencés entre 2,40 et 4,10 GHz. On y trouve également 8 Mo de cache pour un TDP de 35 watts. Ce duo CPU/GPU permet dans l'ensemble d'excellentes performances ainsi qu'une polyvalence appréciable au quotidien.

Un écran 1080p honnête

Côté écran, Dell a fait le choix pour ce modèle d'une dalle IPS Full HD de 15,6 pouces. Cette dernière profite d'une couverture colorimétrique de 72%, convenable mais pas mirobolante, et d'une luminance maximale de 300 nits, ce qui est dans la moyenne actuelle en matière d'écrans pour laptop. Une dalle 4K / 500 nits / 100% sRGB existe en option, mais elle fera sensiblement grimper le prix de l'appareil... ce n'est pas vraiment le but — selon nous — sur un produit de ce type. En l'état, l'écran 1080p proposé par défaut devrait satisfaire l'immense majorité des utilisateurs. Cette définition native s'accorde par ailleurs pleinement aux capacités de la GTX 1650 évoquée plus haut.

En termes de batterie, on peut compter sur pas moins de 97 Wh et 6 cellules pour une autonomie convenable qui devrait 6 à 7 heures sur batterie sans avoir besoin de passer par la case recharge. Notons par ailleurs que la capacité maximale autorisée en cabine dans de nombreux vols internationaux est de 100 Wh. Dell est donc juste en dessous de cette limite. Une bonne chose.

3. Dell G5 15

Dell G5 15 Le meilleur pour jouer
  • Bon rapport équipement / prix
  • Design discret mais efficace
  • L'écran 144 Hz
Le laptop gaming abordable... mais musclé !

Le Dell G5 15 est un excellent compagnon de jeu, proposé à un tarif raisonnable au regard des composants qu'il embarque. Si vous cherchez un PC portable gaming polyvalent, sous la barre es 1500 euros, il compte parmi les meilleurs.

Autre atout de ce produit, ses nombreuses options qui nous permettent de profiter d'une fiche technique pratiquement à la carte, pour des tarifs qui s'étirent entre 1029 et 1999 euros. On regrette simplement que sur le modèle que nous avons sélectionné (proposé à 1399 euros) Dell ne nous ai pas gratifiés d'un SSD un peu plus copieux... Les 256 Go seront bien vite remplis.

Le laptop gaming abordable... mais musclé !

Le Dell G5 15 est un excellent compagnon de jeu, proposé à un tarif raisonnable au regard des composants qu'il embarque. Si vous cherchez un PC portable gaming polyvalent, sous la barre es 1500 euros, il compte parmi les meilleurs.

Autre atout de ce produit, ses nombreuses options qui nous permettent de profiter d'une fiche technique pratiquement à la carte, pour des tarifs qui s'étirent entre 1029 et 1999 euros. On regrette simplement que sur le modèle que nous avons sélectionné (proposé à 1399 euros) Dell ne nous ai pas gratifiés d'un SSD un peu plus copieux... Les 256 Go seront bien vite remplis.

Qui dit Gaming chez Dell pense aussitôt Alienware. Dell a pourtant su développer ces dernières années sa propre gamme d'appareil taillés pour le jeu, la lignée « G ». Un peu plus rudimentaire que les machines Alienware en termes de design, les appareils de la gamme G n'en sont pas pour autant à négliger. Bien au contraire. Notre attention s'est portée ici sur le Dell G5 15.

Deux salles deux ambiances. Alors que les Alienware m15 r2 (les laptops gaming 15 pouces d'Alienware) se complaisent dans un rapport équipement prix pas vraiment très heureux, avec des tarifs qui s'envolent pour des composants parfois modestes, la maison Dell lançait cet hiver un G5 15 repensé et toujours aussi attractif en termes de prix. Si son design est assez peu audacieux, ce produit s'équipe des derniers composants à la mode... pour des prix nettement plus intéressants que chez Alienware. Etudions cela de plus près !

1400 euros pour tout ce qu'il vous faut en jeu, ni plus ni moins

Pour la présente sélection, notre attention s'est portée sur le Dell G5 15 équipé d'un Core i7-9750H et d'une GTX 1660 Ti. A l'heure des GeForce RTX, vous conseiller une machine équipée d'une simple GTX 1660 Ti est un parti pris, mais on vous promet que cette dernière est loin, très loin d'être une mauvaise option sur laptop. Cette puce se montre en effet 15 à 20% plus performante qu'une GTX 1070 et se sentira donc très à l'aise en 1080p, la résolution native de l'écran IPS 15,6 pouces et 144 Hz (G-Sync / 300 nits de luminance) de notre G5. Avec elle, tous les derniers jeux à la mode pourront être lancés sans compromis en termes de qualité d'affichage.

Reste la question du ray tracing : en l'état seules les GeForce RTX permettent d'animer les jolis effets popularisés par NVIDIA dans de bonnes conditions, mais la RTX 2060 impliquera un surcoût conséquent pour des effets gourmands qui impacteront le framerate de manière notable sans systématiquement proposer un gain visuel considérable (certains jeux ne gèrent pas le ray tracing de manière très probante). Si cette technologie vous paraît indispensable, vous trouverez des G5 15 avec RTX 2060 ou 2070 en option. Nous préférons toutefois nous limiter au modèle à 1399 euros, qui se contente donc de la GTX 1660 Ti.

Une fiche technique très bien équilibrée

Nous l'avons dit, ce modèle est par ailleurs équipé d'un Core i7-9750H (6 cores / 12 threads cadencés entre 2,6 et 4,5 GHz), l'un des processeurs mobiles les plus performants de chez Intel. Notons que le groupe a récemment lancé ses processeurs Comet Lake-H de 10ème génération, mais il ne sont pas encore d'actualité sur le G5 15. L'I7-9750H sera de toute façon on ne peut plus suffisant en jeu, mais aussi en montage vidéo ou en calcul. Il est ici doublé de 8 Go de DDR4 (2666 MHz via deux barrettes de 4 Go), ce qui est juste assez. Il sera de toute façon possible de changer les barrettes SO-DIMM à l'avenir si le besoin se fait sentir.

Côté stockage notre G5 se contente par contre de seulement 256 Go de SSD NVMe (changeable là aussi). Pour accroître cette capacité modeste, Dell intègre sur son produit un disque dur de 1 To (5400 RPM). Rien de folichon, mais il sera tout à fait possible de le remplacer par un SSD au format SATA (on en trouve désormais à des tarifs très raisonnables). Côté batterie par contre, pas de folie. Comptez une autonomie de 5 heures maximum. Une caractéristique malheureusement très courante sur le segment des PC portables Gaming...

Comment choisir son ordinateur portable ?

Quel stockage choisir ?

La question du stockage a le mérite de s'être en grande partie simplifiée ces trois dernières années, à fortiori sur laptop. Bien conscients de l'intérêt d'un SSD sur ordinateur portable, peut-être encore en termes de gain de place que de rapidité d'exécution pour l'OS et les applications, les fabricants ont rapidement laissé tomber les disques durs mécaniques à 5400 et 7200 RPM. Ces derniers sont ainsi relégués en guise de stockage d'appoint sur certains laptops gaming (comme le Dell G5 15), ou sur des machines entrée de gamme, mais leur présence tend à se raréfier à mesure que les SSD baissent de prix et augmentent en capacités.

Le gros des PC portables commercialisés profitent donc à présent de SSD M.2 NVMe (parfois en format 2242, plus petit) pour des capacités s'étirant de 128 Go à 1 To. L'intérêt de ce format est qu'il permet de remplacer le SSD intégré par défaut par un modèle de plus grande capacité ou éventuellement plus performant. Généralement la chose se fait facilement, en dévissant une plaque du châssis pour accéder aux composants, mais il existe des exceptions à la règle.

Certains constructeurs choisissent en effet pour des raisons variées (cartes mères custom trop petites, réduction des coûts, stratégie commerciale...) de proposer des SSD soudés à la carte mère. C'est notamment le cas d'Apple et de ses différents MacBook ou de Microsoft sur certains produits de sa gamme Surface, mais la chose est également d'actualité sur certains appareils en entrée de gamme, disposant alors de petits SSD de 128 Go ou de mémoire eMMC en 64 Go. Une pratique malheureusement assez fréquente.

De manière générale le mot d'ordre sera d'étudier si vous avez besoin d'une grande quantité de stockage ou non sur laptop. A l'heure du Cloud, le stockage local est moins vital qu'auparavant, encore moins en situation de mobilité. Nous vous déconseillons néanmoins l'achat de machine dotée de 128 Go de SSD seulement, ou moins, si ce dernier n'est pas changeable. Vous risqueriez, même en sollicitant peu votre capacité de stockage de vous retrouver rapidement avec une machine surchargée... une situation déplaisante lors de l'installation de nouveaux programmes, par exemple.

Quelle technologie d'écran ?

Sur ordinateur portable, on trouve le plus souvent trois technologies d'écran : TN, IPS et OLED. Les dalles VA, courantes sur les moniteurs PC, sont en retrait sur le marché laptop, de plus en plus centré sur des écrans IPS — qui font très souvent figure de bon compromis, avec un bon contraste, une excellente restitution des couleurs, du moins généralement, et une luminosité importante (le plus souvent 300 à 500 nits suivant les modèles et les gammes). Si l'IPS rattrape petit à petit son retard sur les dalles TN en matière de fréquence de rafraichissement et de réactivité, le TN garde un avantage sur ces deux terrains, mais au prix d'angles de vision réduits et de couleurs souvent peu fidèles.

Sur le haut de gamme (et uniquement sur ce segment du marché), l'OLED déploie peu à peu ses ailes, avec tous les avantages dont il est synonyme. Ici, les couleurs sont superbes, le contraste infini (pour une image extrêmement agréable à l'oeil) et les angles de vision grands ouverts. On pourra néanmoins noter une luminosité parfois moins forte que sur certaines dalles LCD.

Les dalles OLED, utiles sur les machines taillées pour les professionnels de l'image et les créatifs, ont cependant deux gros défauts : leur prix, imposant et qui ne les destine qu'à des ordinateurs portables très couteux ; et leur vulnérabilité au marquage. Technologie organique oblige, ce type de panneau pourra sur le long terme garder une trace de certains élément fixes affichés à l'écran. Un point qu'il faudra prendre en compte lors de l'achat et qui explique aussi la prédominance des dalles LCD IPS et TN sur laptops et la quasi absence de dalles OLED sur les moniteurs pour PC de bureau.

Côté définition, le 1080p règne en maître sur les ordinateurs portables en 2020. Une définition suffisante pour la plupart des diagonales d'écran que l'on sera amenés à rencontrer (13, 14, 15 et 17 pouces) et qui garantit une finesse d'affichage convenable. Sur le haut de gamme, il n'est pas rare de trouver des écrans 2K et 4K, parfois proposées par défaut sur certains modèles (c'est notamment le cas en 2K pour certains appareils de Microsoft et pour les MacBook Pro et Air d'Apple). L'intérêt de ces définitions est surtout probant sur des écrans de grande taille où le 1080p affiche ses limites en termes de densité de pixels pour certains contenus.

Selon nous, opter pour le dalle 4K (disponible en option) du XPS 13 sur une diagonale de 13 pouces cependant n'a pas trop de sens... à moins que vous ayez vraiment besoin d'avoir un maximum de pixels affichés pour chaque pouce de diagonale.

La carte graphique et le processeur ?

Véritable axe central de toute configuration, le duo processeur / carte graphique n'est pourtant pas un impératif. La plupart des processeurs récents embarquent sur laptop leur propre partie graphique. De plus en plus performante, cette dernière parvient sur les derniers SoC d'AMD (Ryzen « Renoir ») et d'Intel (Core « Ice Lake-U ») à se montrer efficace en montage léger, retouche photo et même pour jouer de façon occasionnelle. S'il ne faut pas du tout s'attendre au même degrés d'efficacité qu'une puce graphique dédiée, ces derniers progressent... et progressent vite.

Pour l'heure les iGPU suffiront amplement aux utilisateurs ne cherchant pas à jouer sur leur ordinateur portable. Les joueurs et les créatifs (monteurs, professionnels de l'image ou de la 3D...) seront quant à eux contraints de se tourner vers des ordinateurs portables plus puissants, équipés des GeForce GTX ou RTX de Nvidia.

Nous excluons ici à dessein AMD, qui reste encore maintenant très en retrait sur le marché des cartes graphiques mobiles, ainsi que les puces NVIDIA MX, dont la pertinence s'effrite d'année en année à mesure que les iGPU gagnent en tonus.

Chez Nvidia, la vrai décision à prendre sera de choisir entre les GTX 1650, 1650 Ti et 1660 Ti (proposées soit sur des machines bureautique et multimédia un peu musclées, soit sur des laptops gaming entrée de gamme) ; et les fameuses GeForce RTX 2060, 2070 SUPER et 2080 SUPER. Dans les faits, nous conseillons aux joueurs d'opter au moins pour une GTX 1660 Ti (très à l'aise en 1080p, mais inadaptée au ray tracing) ou de passer à la vitesse supérieure avec les récentes RTX 2070 SUPER et 2080 SUPER, qui parviennent presque à égaler respectivement les performances des RTX 2070 et 2080 « classiques » de bureau.

Côté processeur, tout dépend de ce que vous recherchez en termes de performances et de l'usage que vous prévoyez d'avoir de votre machine. On vous déconseille toutefois d'opter pour un processeur trop entrée de gamme, ce dernier étant susceptible de mal vieillir et de vous limiter grandement dans vos activités numériques. La bonne nouvelle c'est que l'offre a littéralement doublé ces dernières semaines, avec le retour par la grande porte d'AMD, désormais armé de puces Ryzen de quatrième génération (« Renoir », gravées en 7 nm) très efficaces tant sur le secteur multimédia, avec les moutures « U », que sur le gaming, grâce à leur déclinaison « H ».

Intel de son côté propose trois gammes de processeurs mobiles de 10ème génération : les puces Ice Lake-U (10 nm) destinées essentiellement aux ultraportables ayant besoin d'un iGPU performant, Comet Lake-U (14 nm) pensées pour les PC portables visant à privilégier la puissance CPU au détriment des performances graphiques, et Comet Lake-H pour les laptops gaming et création (conçus pour les professionnels).

Nous en arrivons à un stade, où les deux constructeurs proposent des processeurs aux performances équivalentes (avec un léger avantage pour AMD sur l'applicatif et pour Intel en jeu). Le prix des ordinateurs portables commercialisés aura donc tout d'un facteur déterminant... et de ce point de vue, AMD pourrait bien avoir l'avantage.

Modifié le 26/11/2020 à 15h35
0
0
Partager l'article :
Haut de page