Test Apple MacBook Air M2 (2022) : love is in the Air ?

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
29 juillet 2022 à 11h50
32

Annoncé lors de la WWDC 2022 après des mois de rumeurs, le nouveau MacBook Air débarquait finalement sur le marché le 15 juillet dernier, armé d’un tout nouveau châssis et d’une puce M2 pratiquement conçue pour lui. Mais dans un contexte économique pour le moins troublé, l’appareil déboule avec un prix en nette hausse dans l’Hexagone. Voyons si ce nouveau Mac a suffisamment d’arguments à faire valoir pour nous faire passer la pilule.

Apple MacBook Air M2 (2022)
  • Les performances de la puce M2 et le silence absolu (pas de ventilateur)
  • Appareil raffiné, aux finitions impeccables
  • Clavier divin, trackpad orgasmique
  • Écran plus grand et plus lumineux
  • Autonomie impressionnante
  • Prestation insuffisante du SSD sur le modèle de base
  • Hausse de prix par rapport au MacBook Air M1
  • Connectique chiche et mal répartie
  • Encoche moche et inutile (peu de progrès sur la webcam, pas de capteurs FaceID)
  • Recharge lente

Il ne cherche pas tout à fait à remplacer son prédécesseur… et ne boute pas non plus le MacBook Pro 13 hors du catalogue d’Apple. Sans piquer la place de personne, le nouveau MacBook Air M2 se superpose donc à l’offre existante du titan de Cupertino, en cherchant à séduire tant avec sa belle gueule que les gros muscles de son tout nouveau processeur.

Voici la fiche technique censée déclencher, en plus du reste, l’achat coup de coeur face à un MacBook Air M1 nettement plus abordable, et toujours très séduisant :

Fiche technique Apple MacBook Air M2 (2022)

Résumé

Processeur
Apple M2
Taille de la mémoire
8GB
Max-Q
Non
Taille de l'écran
13,6in
Taux de rafraîchissement
60Hz

OS

Système d'exploitation
MacOS

Processeur

Processeur
Apple M2
Type de processeur
8 coeurs CPU / 10 coeurs GPU
Finesse de gravure
5nm

Mémoire vive

Taille de la mémoire
8GB
Nombre de slots mémoire libres
0

Graphismes

Max-Q
Non
VR Ready (réalité virtuelle)
Non

Écran

Taille de l'écran
13,6in
Taux de rafraîchissement
60Hz
Type de dalle
Dalle IPS
Type d'écran
LED
Résolution d'écran
QHD+
Format de l'écran
3/2
Dalle mate / antireflet
Non
NVIDIA G-SYNC
Non
Écran tactile
Non

Stockage

Configuration disque(s)
SSD
Disque principal
512 Go
Lecteur optique
Aucun
Emplacement mSATA/M.2
Aucun
Lecteur de carte mémoire
Aucun

Connectique

Connectiques disponibles
Jack 3,5mm Femelle Stéréo, Thunderbolt 3

Réseau sans-fil

Wi-Fi
Oui
Version Wi-Fi
6
Bluetooth
Oui
Version Bluetooth
5

Équipement

Webcam
Oui
Haut-parleurs
Intégrés
Clavier
Azerty
Clavier rétroéclairé
Oui - Couleur unique
Pavé numérique
Non
Lecteur d'empreinte digitale
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
1,13cm
Longueur
30,41cm
Largeur
21,5cm
Poids
1,24kg

Apple France nous a fait parvenir en prêt le modèle vendu à 1849 euros sur son site officiel. Pour ce prix, on retrouve une puce M2 complète (dotée de 8 coeurs CPU et 10 coeurs GPU), 8 Go de mémoire vive et 512 Go de stockage.

Le MacBook Air 2022 est toutefois disponible à partir de 1499 euros, un prix de départ heureusement plus contenu. Il faut alors se contenter d’une puce M2 légèrement castrée sur le plan graphique (8 coeurs GPU seulement) et d’un SSD de 256 Go. Ce dernier souffre par ailleurs de performances sensiblement moindres, comme nous le verrons plus bas. Un point important à prendre en compte au moment de l’achat.

MacBook Air M2-18 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Design : charme incarné, finesse retrouvée

Avec 30,41 x 21,5 x 1,13 cm pour 1,24 kg, le nouveau MacBook Air réussit à être nettement plus fin et un peu plus léger que son prédécesseur (30,41 x 21,24 x 1,61 cm pour 1,29 kg) sans pour autant changer de format. La gamme Air renoue ainsi avec la promesse de finesse et de légèreté qu’elle portait à ses débuts. L’appareil se montre par conséquent extrêmement agréable à emporter en déplacement et à utiliser dans un contexte de mobilité. Cela tombe bien, car c’est clairement sa raison d’être.

Le MacBook Air M2 reprend du reste les fondamentaux du design adopté en octobre dernier par les nouveaux MacBook Pro, mais en étant sensiblement plus svelte et léger que le MacBook Pro 14. Sa silhouette est ainsi plus beaucoup plus moderne que celle du MacBook Air M1, avec un design plus arrondi, plus doux visuellement, mais aussi des bordures bien plus fines autour de l’écran. La qualité d’assemblage et de finition est pour sa part impeccable, dans la plus pure lignée de ce qu’Apple nous propose depuis des années. Sur ce point, et heureusement bien d’autres, la marque peut afficher sans rougir son emblématique logo sur le capot de l’appareil. Pour l’anecdote, ce dernier est d’ailleurs légèrement plus grand que par le passé.

MacBook Air M2-15 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
MacBook Air M2-16 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
MacBook Air M2-9 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

L’élégant châssis en aluminium du nouveau MacBook Air repose enfin sur quatre petits patins ronds lui permettant d’être légèrement surélevé. En marge de ce design « sur pilotis », spécifique aux nouveaux ordinateurs portables d’Apple, la firme nous inflige par contre, encore une fois, une vilaine encoche qui empiète sur la partie supérieure de l’écran.

La pertinence de cette grosse protubérance est à nouveau discutable : loin de nous offrir la reconnaissance faciale via Face ID (qui aide à la tolérer sur l’iPhone), l’encoche du nouveau MacBook Air se contente simplement d’abriter une webcam 1080p de qualité globalement décevante. Il s’agit pourtant d’une des grosses nouveautés de ce modèle puisque l’ancien MacBook Air se contentait d’un capteur 720p complètement dépassé.

Au lieu de profiter de l’espace offert par l’encoche pour nous offrir l’identification faciale et un capteur digne de ce nom, Apple se contente d’une webcam passable qui n’égale pas la qualité offerte par la caméra frontale d’un iPad premier prix. Ne vous attendez donc pas à une amélioration drastique de la qualité d’image lors d’échanges vidéo, vous serez simplement moins flou qu’avant.

MacBook Air M2-24 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Elle est vilaine et elle ne sert malheureusement pas à grand chose // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
MacBook Air M2-1 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
MacBook Air M2-21 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

L’encoche en elle-même parvient toutefois à se faire (un peu) oublier au bout de quelques jours d’utilisation, notamment parce qu’elle est cachée dans une bande noire sur la plupart des applications. Notons tout de même que l’écran Mini LED des MacBook Pro 14 et 16 parvenait (de par son excellent contraste) à la masquer plus efficacement que la simple dalle IPS de notre MacBook Air.

Au rang des déceptions, il faut aussi ajouter la présence d’une connectique toujours aussi chiche. Si l’on excepte l’apparition du nouveau port d’alimentation MagSafe, Apple affuble une nouvelle fois son MacBook Air de seulement deux ports USB-C Thunderbolt 3/USB4 (jusqu’à 40 Gbit/s) et d’une une prise casque Jack 3,5 mm. Rien de plus. Il faut par ailleurs se débrouiller avec une répartition fort peu pratique des ports, installés principalement sur le flanc gauche. Pour plus de praticité au quotidien, nous aurions vraiment aimé avoir un port USB-C sur le côté droit.

MacBook Air M2-20 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
MacBook Air M2-19 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Heureusement, Apple se fait pardonner en nous délivrant un clavier divin. Ce nouveau Magic Keyboard remplace celui des derniers MacBook Air en faisant légèrement évoluer la formule pour la rendre encore plus savoureuse. La frappe est ultra rapide, précise et relativement silencieuse. La profondeur de course est suffisante pour se montrer moelleuse, et le retour ferme sans être trop raide. Le peaufinage réalisé par Apple est notable, même si les quelques aficionados de feu le clavier papillon pourront verser une larme quant au come-back (très probablement définitif) des claviers à ciseau « classiques » sur les MacBook.

Le trackpad est lui aussi irréprochable. Avec sa technologie Force Touch, Apple parvient une nouvelle fois à s’imposer comme le maître incontesté des pavés tactiles sur laptop. Sans rien changer à ce que l’on connaissait sur le précédent modèle, Apple réussit à rester très largement au-dessus de la mêlée avec une grande surface de glisse, hyper précise, et cliquable sur deux niveaux. Parfait et jouissif, tout simplement.

MacBook Air M2-26 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Le Magic Keyboard est un délice // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
MacBook Air M2-13 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
MacBook Air M2-7 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Sur le MacBook Air M2, l’accès aux composants se fait en retirant quatre petites vis en étoile logées sous l’appareil. Il est alors possible de retirer la plaque inférieure du châssis. Seulement voilà, la plupart des composants importants (dont la mémoire vive et le SSD) sont soudés à la carte mère, ce qui rend leur remplacement impossible. Apple a beau commencer à fournir des pièces pour certains produits et parler de réparations « DIY » il limite toujours l’intérêt de la chose au niveau même de ses produits et de leur conception.

MacBook Air M2-3 © © iFixit
MacBook Air M2-4 © © iFixit

© iFixit

Écran : plus d’espace et plus de luminosité… mais pas plus de contraste

Sur le MacBook Air M2, l’écran est ce que nous pourrions appeler une « demie nouveauté ». Comprenez qu’Apple conserve la même technologie IPS qu’auparavant, avec une définition qui évolue simplement pour accompagner l’augmentation de la diagonale. Ce nouvel écran LCD IPS « Liquid Retina » passe en effet sur un format de 13,6 pouces (contre 13,3 pouces auparavant), toujours au ratio 3:2, très adapté à la bureautique ou plus largement à la productivité. La définition atteint donc cette fois les 2560 x 1664 pixels pour monter à une densité de 224 pixels par pouce, suffisante pour offrir une excellente finesse d’affichage à notre nouveau MacBook Air.

À l’usage, ce nouvel écran s’avère encore plus plaisant de par sa taille, mais aussi grâce à un rapport écran / châssis plus généreux. Comme évoqué plus haut, les bordures sont fines, et à l’exception de l’encoche, il nous paraît difficile de reprocher quoi que ce soit à ce que nous propose Apple. Les couleurs sont bien calibrées et la couverture des principaux espaces colorimétriques est au niveau de ce que l’on doit trouver sur un produit haut de gamme. Si vous conservez le profil de couleur par défaut, la température de l’écran nous paraît par contre un peu trop froide, mais la chose reste discrète.

MacBook Air M2-25 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
L'espace d'affichage gagné apporte beaucoup de confort à l'usage // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Pour le reste, Apple a nettement boosté la luminance maximale de ce panneau LCD. Concrètement, on passe de 400 à un tout petit peu plus de 500 cd/m2, ce qui permet à l’écran de compenser son revêtement brillant pour offrir une excellente lisibilité dans la plupart des cas. On sent par contre que la technologie d’affichage IPS arrive plus ou moins aux limites de ce qu’elle peut proposer en termes de contraste.

Sur ce point, le MacBook Air M2 a du mal à rivaliser avec les écrans Mini LED des MacBook Pro 14 et 16, et reste bien en peine face aux écrans OLED proposés de plus en plus souvent par la concurrence (notamment chez Asus et Dell). Qu’on se le dise, si l’écran du MacBook Air M2 est de très bonne facture, il ne constitue clairement pas un motif d’achat à lui seul.

MacBook Air M2-14 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
MacBook Air M2-23 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Performances : la puissance d’un Mac, le silence d’un iPad

C’est ainsi que nous pouvons résumer l’expérience offerte par le MacBook Air 2022 en termes de performances. Comme son prédécesseur, l’appareil combine une puce Apple Silicon à un système de dissipation passif. Pas de ventilateurs ici… et donc pas le moindre bruit en fonctionnement. Inutile de vous faire un dessin, ce silence est absolument délectable au quotidien, tant pour se divertir que travailler. L’absence de ventilateur a aussi le mérite de ne pas trop impacter les performances de la puce M2, en tout cas pour l’usage bureautique et multimédia essentiellement visé avec ce produit.

Car, sur les activités les plus gourmandes, le MacBook Air M2 se montre légèrement moins efficace que son cousin le MacBook Pro M2 lorsqu’il s’agit de maintenir un haut niveau de performances sur le long cours. La preuve sous CineBench R23, où notre modèle de prêt et les 8 cœurs CPU (4 cœurs hautes performances et 4 cœurs à haute efficacité énergétique) de sa puce M2 glanaient « seulement » 8249 points en multi-core, contre 1584 points en utilisation single-core. À titre de comparaison, le même processeur, sur le nouveau MacBook Pro 13, montait à 8726 points en multi-core et 1582 points en single-core.

MacBook Air M2-17 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

La différence de résultat obtenue en multi-core (lorsque tous les coeurs du processeur sont sollicités en même temps), s’explique principalement par la présence d’un système de dissipation actif pour le MacBook Pro. Avec ses deux ventilateurs, et moyennant de manière ponctuelle un léger souffle en fonctionnement, le MacBook Pro 13 parvient donc à exploiter encore un peu mieux la puissance de la puce M2.

Sur le plan graphique aussi, la différence entre le MacBook Pro M2 et le MacBook Air M2 est visible. Sur Shadow of the Tomb Raider, notre MacBook Air et ses 10 cœurs GPU nous a semblé un peu plus à la peine que le MacBook Pro M2, pourtant doté d’une configuration graphique identique. En définition Full HD+ (1920 par 1200 pixels), avec un niveau de détail moyen, le MacBook Air M2 se contente dans la plupart des cas d’une petite trentaine d’images par seconde sur le titre de Crystal Dynamics, et au prix d’une forte chauffe au niveau du clavier, de la charnière et sous le châssis. Jouer sur le MacBook Air reste donc possible, mais sur de courtes sessions et pas vraiment dans des conditions optimales. Nous ne sommes pas sur un produit particulièrement à l’aise en jeu, ce qui n’a au fond rien de surprenant.

Revenons sur la chauffe. En se dispensant de dissipation active, l’appareil s’expose à une chauffe ponctuelle lorsqu’il est très fortement sollicité. De notre côté, en bureautique et pour du multimédia léger, nous n’avons jamais eu à déplorer la moindre montée des températures. Seuls le montage vidéo, la retouche photo intensive ou le gaming pourront, le cas échéant, faire chauffer le MacBook Air M2. Dans la majorité des cas, et pour une vaste majorité des utilisateurs, il restera parfaitement frais… et invariablement silencieux.

MacBook Air M2-6 © © iFixit
MacBook Air M2-5 © © iFixit
MacBook Air M2-12 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Difficile enfin de ne pas tirer notre chapeau face à l’impressionnante prestation de la puce M2. Avec ses nouveaux processeurs, Apple parvient une nouvelle fois à développer, sur batterie (contexte dans lequel nous avons réalisé tous nos tests), de meilleurs résultats que la plupart des processeurs basse consommation concurrents. Dans ce contexte, les AMD Ryzen 7 6800U et Intel Core i7-1260P sont donc battus, faute de pouvoir développer leur plein niveau de performances autrement que sur secteur.

Il nous faut par contre nous pencher sur l’épineuse question du stockage installé par Apple sur ce nouveau MacBook Air. Car en l’occurrence, le géant de Cupertino est loin de loger tout le monde à la même enseigne. Notre unité de prêt, disponible à 1849 euros, était dotée d’un SSD de 512 Go. Relativement performant (sans toutefois impressionner en 2022), ce dernier affiche des vitesses de transferts satisfaisantes, mesurées par AmorphesDiskMark à 3449,45 Mo/s en lecture et 2575,84 Mo/s en écriture. Sur le MacBook Air M2 « de base », il faut par contre se contenter d’un SSD de 256 Go bien moins rapide. En l’occurrence, c’est carrément la soupe à la grimace, puisque ce stockage se limite à un seul module NAND (au lieu de deux). Résultat ? Les vitesses de transfert sont réduites de plus d’un tiers.

MacBook Air M2-2 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Sur ce point, Apple se justifie en expliquant que ces résultats décevants sont uniquement obtenus en benchmarks, mais qu’en condition réelle d’utilisation, l’utilisateur n’est jamais vraiment lésé. Une explication qui ne nous a pas convaincus… et qui nous paraît même difficile à soutenir sur une machine débutant, rappelons-le, à 1499 euros.

Autonomie : de l’énergie à revendre, vous serez fatigués avant lui

Avec sa batterie de 52,6 Wh, le MacBook Air M2 est censé offrir une autonomie comprise entre 15 et 18 heures suivant les usages. C’est en tout cas ce que nous dit Apple. Si d’ordinaire les constructeurs de PC portables ont tendance à largement surévaluer l’autonomie de leurs machines, ce n’est pas le cas du fabricant californien. Il faut dire que la maîtrise offerte par macOS et surtout l’impeccable sobriété énergétique des nouvelles puces M2 parlent d’eux-mêmes : nous sommes tout simplement sur l’un des ordinateurs portables les plus endurants du marché.

MacBook Air M2-10 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Une alerte que vous ne verrez pas souvent sur le MacBook Air 2022 // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

C’est bien simple, face à ses concurrents, notre nouveau MacBook Air devance tout le monde, malgré une batterie de capacité somme toute moyenne. En utilisation bureautique et multimédia quotidienne, mêlant traitement de texte, navigation web intensive, écoute musicale et lecture vidéo, nous avons réussi à enchaîner pratiquement deux journées de travail complètes sans recharge. En lecture vidéo, aller bien au-delà de 15 heures sur batterie est par ailleurs envisageable dans certaines conditions, notamment lorsque la luminosité de l’écran n’est pas poussée à 100%.

Ces estimations doivent néanmoins être revues sensiblement à la baisse dans le cadre d’usages très demandeurs en puissance de calcul. Le montage vidéo lourd ou des sessions de jeu prolongées, auront raison beaucoup plus vite de l’énergie emmagasinée par le MacBook Air M2. Pas de surprise ici.

MacBook Air M2-6 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
MacBook Air M2-8 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Pour la recharge, Apple nous propose pas moins de trois options différentes. Par défaut, le MacBook Air M2 le plus abordable est fourni avec un chargeur de 30 W, tandis que le modèle 512 Go est livré avec un petit bloc secteur de 35 W (à peine plus encombrant que celui d’un smartphone), doté de deux entrées USB-C. Le MacBook Air M2 est enfin compatible avec le gros chargeur rapide de 67 W, vendu séparément par Apple.

Dans notre cas, c’est le chargeur de 35 W que nous avons reçu. Ce dernier permet de recharger la batterie à 100% en un peu plus de 2 heures 30 d’après nos observations. C’est trop lent, tout particulièrement pour une petite batterie d’ultraportable. On salue toutefois la présence de deux ports USB-C sur ce chargeur, qui nous permettent d’alimenter simultanément le Mac et un autre appareil… au prix d’une recharge encore plus lente, cela dit.

Audio : invisibilité et efficacité

Sur les haut-parleurs des MacBook, Apple est plutôt du genre bon élève. Le MacBook Air M2 profite ainsi de quatre speakers pratiquement invisibles, car logés à proximité immédiate la charnière. Ces haut-parleurs sont compatibles avec l’audio spatial d’Apple et nous proposent une qualité de son satisfaisante compte tenu de leur taille. Si l’on manque un peu de précision à pleine puissance, le rendu est globalement équilibré. Les aigus sont assez clairs, les médiums ne prennent pas toute la place et les graves sont de la partie pour conférer du relief à l’ensemble. Par rapport aux MacBook Pro, on regrette quand même qu’en « enfermant » ses haut-parleurs dans le châssis, Apple confère au son nouveau MacBook Air une légère « résonance » à laquelle il faut s’habituer.

MacBook Air M2-11 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Très discrets, les haut-parleurs sont logés près de la charnière // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Il est néanmoins possible d’écouter des contenus dans d’assez bonnes conditions sur l’appareil, sans être contraint de brancher un casque ou de connecter des écouteurs Bluetooth. La prise casque installée sur son flanc droit est également de qualité, même si l’on s’en sert finalement assez peu : rares sont les utilisateurs de Mac à ne pas avoir d’AirPods sous la main.

MacBook Air M2-22 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

MacBook Air M2 (2022), l’avis de Clubic :

8

Quelques défauts entachent, il est vrai, l’expérience offerte par le MacBook Air M2, mais ils sont heureusement loin de compromettre le plaisir d’utilisation offert par l’appareil. Méchamment efficace, le nouveau laptop d’Apple tabasse sur les performances, même sans système de dissipation, profite d’un écran plus grand et plus lumineux, et peut compter une nouvelle fois sur un duo clavier / trackpad étincelant. Bien entendu, Apple soigne également le design de son produit, entièrement redessiné, et s’installe très haut au tableau des appareils les plus endurants.

Reste une encoche qui n’a pas sa place sur un produit n’offrant toujours pas FaceID, une connectique pauvrette et un SSD mollasson sur la configuration la plus « abordable ». Alors faut-il craquer pour ce nouveau MacBook Air ? Si vous avez déjà un MacBook Air M1, le bond en avant, notamment en termes de performances et d’autonomie, ne nous paraît pas encore suffisant pour justifier un remplacement. Si toutefois vous partez de loin, l’appareil pourrait facilement vous attirer à lui… en dépit d’un tarif trop hardi selon nous.

Les plus

  • Les performances de la puce M2 et le silence absolu (pas de ventilateur)
  • Appareil raffiné, aux finitions impeccables
  • Clavier divin, trackpad orgasmique
  • Écran plus grand et plus lumineux
  • Autonomie impressionnante

Les moins

  • Prestation insuffisante du SSD sur le modèle de base
  • Hausse de prix par rapport au MacBook Air M1
  • Connectique chiche et mal répartie
  • Encoche moche et inutile (peu de progrès sur la webcam, pas de capteurs FaceID)
  • Recharge lente

Design 8

Écran 8

Performances 9

Autonomie 9

Prix 7

Concurrence : quelles alternatives au MacBook Air M2 (2022) ?

Bien entendu, le MacBook Air M1, toujours au catalogue d’Apple, est un concurrent redoutable pour notre MacBook Air M2. Toujours très au point techniquement grâce à sa puce M1, l’ancien MacBook Air ne souffre au final que d’un design légèrement daté. Son prix de 1199 euros et ses réductions très fréquentes le rendent encore très affriolant.

Apple MacBook Air M1 (2020)

  • Les performances de la nouvelle puce M1
  • Un écran Retina au poil
  • Le nouveau clavier Magic Keyboard, beaucoup plus fiable

Le tout nouveau Dell XPS 13 Plus est également une piste à explorer si vous préférez l’environnement Windows. Très audacieux en termes de design, ce nouveau modèle profite d’une puissance de feu très satisfaisante grâce aux processeurs Intel de 12ème génération, mais aussi d’une autonomie plutôt généreuse dans l’ensemble. Son clavier vaut par ailleurs le détour, au même titre que son écran, mais attention à son trackpad : dissimulé dans la partie repose-poignets et entièrement haptique, il pourrait vous surprendre.

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
32
22
Baxter_X
« Sur ce point, Apple se justifie en expliquant que ces résultats décevants sont uniquement obtenus en benchmarks, mais qu’en condition réelle d’utilisation, l’utilisateur n’est jamais vraiment lésé. »<br /> Totalement d’accord. Il y a une course à la performance avec les SSD depuis quelques temps qui devient presque ridicule. Les benchmark créent un faut besoin de performances.<br /> Pour une utilisation de tous les jours, c’est laaaargement plus que suffisant.<br /> Je possède chez moi à la fois du M2 et du SATA, et il n’y a aucune différence perceptibles.<br /> Seule un très faible pourcentage d’utilisateur très spécifiques pourraient avoir besoin d’autant de performances.
sources
Je suis assez d’accord avec ton point de vue, mais si on le pousse un peu plus loin, on peut dire ça de la majorité des composants. Pourquoi alors ne pas prendre un pc à 600 € si au final ce qu’il y a dans un macbook air n’est prévu que pour de la bureautique et internet. On parle quand même d’une machine à 1500 € !<br /> En tout cas bravo à Apple pour la super gestion de l’énergie sur ses machines. Le monde pc devrait vraiment s’en préoccuper. J’ai un i7 de 12ème génération et c’est une catastrophe niveau gestion de la batterie.
crush56
La différence entre un pc a 600 et un autre a 1500 serait quand même largement perceptible en termes de performances.<br /> Mais effectivement, quand il s’agit du stockage, une fois qu’on passe le cap du ssd, quel qu’il soit, les différences de perf quasiment négligeables pour le commun des mortels.
Bombing_Basta
love is in the Air ?<br /> Dans l’air chaud, ouais <br /> De notre côté, en bureautique et pour du multimédia léger, nous n’avons jamais eu à déplorer la moindre montée des températures.<br /> Ouais, ok, 1500 balles pour faire de la bureautique et du multimédia léger, et vous ne trouvez pas qu’il y a comme un léger soucis ?
Emmanuel_Angulo
Je suis client Apple pour pas mal de choses et cette mouture du Air me laisse assez interrogatif sur la stratégie de la marque.<br /> Certes, sa puissance, sa qualité de fabrication et son écran, justifient les 1500 euros (2000 avec un bon SSD et de la RAM), et les prix des PC équivalents sont dans les mêmes ordres de grandeur.<br /> Sauf que… le ticket d’entrée a quand même sacrément grimpé ! Car dans les faits, on trouve des XPS 13 à 990 euros, par exemple, en entrée de gamme.<br /> Pour le moment, ce rôle reste dévolu au MB air M1, mais combien de temps ? Est-ce qu’Apple ne pousserait pas les clients à partir sur des I-Pad ?
Bombing_Basta
Oui, quand ça ne tape pas dans les 100 degré et le trottle quand tu te sers de cette performance.<br /> Là t’as un appareil à 1500 balles avec lequel il ne faudra pas chercher plus de performance qu’avec un autre dans une gamme 600/800 balles…
Emmanuel_Angulo
Oui, c’est ce que je dis aussi : 1500 euros pour aller sur Facebook et regarder Youtube, c’est quand même beaucoup.<br /> A mon avis, ils essayent de détourner la clientèle sur les ipad.
Bombing_Basta
Emmanuel_Angulo:<br /> Certes, sa puissance, sa qualité de fabrication et son écran, justifient les 1500<br /> La puissance tu oublies, le M2 est castré par l’absence de ventilation (pourtant ils pouvaient très bien le rendre semi-passif) (edit : et en plus le GPU est castré de 2 cœurs sur la version à 1500 balles !), qualité de fabrication on trouve pareil ailleurs, et l’écran, j’ai vu un Asus 15 pouces OLED à 750 balles chez Leclerc.<br /> Non sérieux, tu payes le design apple, la marque, la pomme sur le capot, et l’impression « d’en faire partie ».<br /> Emmanuel_Angulo:<br /> Oui, c’est ce que je dis aussi : 1500 euros pour aller sur Facebook et regarder Youtube, c’est quand même beaucoup.<br /> T’avais pas exactement dit ça mais soit ^^
kast_or
Franchement, en bureautique tu prends cet ordi à 450€ (!), personne ne fera la différence en terme de performance : https://www.cdiscount.com/informatique/ordinateurs-pc-portables/pc-portable-huawei-matebook-b3-410-14-fhd-c/f-1070992-hua6901443442959.html<br /> Après, pour 1000€ de plus (3 fois plus cher donc) tu as bien sûr :<br /> une partie graphique nettement au dessus<br /> une meilleure automatique<br /> l OS apple pour peu qu’on le préfère à Windows<br /> un écran mieux défini<br /> Mais entre nous, pour 90% passer d’un ordi à 450€ à 1400€ ne se justifie juste pas
crush56
Avec le ssd non mais performances cpu/gpu si.<br /> Et encore une fois je ne sais pas ce que tu fais pour faire throttle un ssd mais effectivement ton activité ne doit pas forcément correspondre à ce type de machine.
_Troll
C’est pas ce portable qui est limite a 10 secondes lorsque le cpu est utilise a 100 pour 100 ?
LoSanno
Vivement qu’il retire cette enoche dégueulasse que je puisse m’acheter un nouveau macbook pro…
_Troll
Je croyais que la bureautique et le multimedia leger etaient reserve aux Intel Atom des NetBook.
Bombing_Basta
C’est pas le ssd, c’est l’APU qui throttle au bout de 30 secondes d’utilisation intensive.<br /> Un PC à 700 balles aura les mêmes performances au final, si c’est pour se contenter de bureautique et de retoucher les yeux rouges de mémé.<br /> Et même à ce prix il aura plus de stockage, et plus de 2 ports USB…
Bombing_Basta
Bah faut croire qu’un mcbook air m2 à 1500€ peut les égaler
bafue
Tu paye un trackpad que tu ne retrouveras sur aucun pc …La qualité de fabrication pas photo non plus ,la qualité de la sortie casque ,la qualité des haut parleur a des années lumière de n’importe quel pc portable .Autonomie imbattable. Une dalle Oled ne rend pas un pc qualitatif et encore moins performant .
Bombing_Basta
On voit midi là où on a envie.
Francis7
J’ai acheté un Air M1 de 2020 mais ce n’est pas pour les performances (d’ailleurs il n’est pas plus rapide qu’un DELL Inspirion Windows 11 au démarrage) mais il n’y a rien à en redire, c’était pour MacOS X. Heu, macOS pardon ! J’ai toujours fantasmé dessus en utilisant Linux avec GNOME. <br /> Résultat : magnifique. Je comprends pourquoi on s’en inspire.<br /> MacOS est au top avec cette possibilité de copier les applications sur un HDD externe. Les bibliothèques dépendantes sont copiées/déplacées aussi. Après on peut supprimer l’appli du SSD interne, juste en la mettant dans la corbeille. Il n’y a pas d’histoire d’ajout/suppression de programmes comme sur Windows. Et puis enfin, c’est utilisé comme un Fixe sur la TV. Le connectique limitée n’est pas un problème, les histoires d’écran n’en sont pas non plus.
Pernel
plutôt NVMe que M2 ^^
kijuhy
Le prix n’a pas trop changé c’est surtout la conversion dollar / euro qui a changé, elle se répercute pas sur les prix des anciens modèles mais sur les nouveaux<br /> Apple France prix officiel M1 À partir de 1 199 €<br /> Apple France prix officiel M2 À partir de 1 499 €<br /> Apple USA prix officiel M1 À partir de 999 $<br /> Apple USA prix officiel M2 À partir de 1 199 $
Robinton
Il faut rapprocher le prix de la durée d’utilisation. Entre le MacBook M1 ou M2 avec un niveau de performance qui lui permettra d’être à niveau pendant au moins 6 ans, un châssis tout alu qui ne vieillira pas, un écran impeccable et un portable low cost a 600 euros qui dans trois ans sera cabossé et dépasse en performances, le choix le plus rentable est vite fait. Évidemment pour ceux qui changent tous les ans, c’est plus difficile à comprendre. Reste la valeur de revente…
Bombing_Basta
Robinton:<br /> un portable low cost a 600 euros qui dans trois ans sera cabossé et dépasse en performances<br /> J’vois pas pourquoi un portable à 600€ en plastique aurait plus de chance d’être cabossé au bout de 3 ans qu’un macbook en alu.<br /> Abîmé à la limite, mais cabossé non, y’a que les métaux qui se cabossent…<br /> Mais dans tous les cas, abîmé ou cabossé, ça va dépendre de l’utilisateur, pas du matériau, ni de la marque, ni du prix d’achat.<br /> Et pour ce qui est de la performance, n’importe quel laptop bureautique/multimédia qui fonctionne bien aujourd’hui, fonctionnera bien dans 3 ans, là encore tout dépend de comment l’utilisateur va en prendre soin, physiquement, comme sur la partie logicielle.<br /> Bref, ce que tu dis n’a que peu de sens.<br /> Ah et aucun achat de matériel électronique n’est « rentable », ce n’est pas de l’investissement, sauf avec du matos « scalpable », mais là ce n’est pas un achat d’usager, mais de profiteur.<br /> Mon PC je l’ai monté il y a 12 ans, il est en panne de CG actuellement mais était parfaitement fonctionnel jusque-là et couvrait tous mes usages, monétairement il ne vaut quasi plus rien, mais après réparation il devrait repartir pour encore un bon moment.<br /> Dis moi, combien tu penses le revendre le mcbook m2 dans 12 ans ?
HAL1
C’est sûr que les MacBook ne connaissent jamais de problèmes, pas vrai ? Les batteries qui gonflent et rendent le trackpad inutilisable, les écrans dont le filtre anti-reflet se dégrade et qui se retrouvent tachetés, les claviers dont les touches se blockent et qui font que toute la machine doit être envoyée en réparation, les nappes qui se détériorent et rendent l’écran hors-service, etc. Tout ça n’est jamais arrivé sur ces machines vendues entre $1000 et $4000…
Arcetnathon
Ben pour 1000€ de plus, tout est mieux sur le Macbook. Le son, l’ecran, le trackpad, l’autonomie, la vraie autonomie sans etre branché, etc…<br /> Maintenant est ce que tout le monde a ce budget ? Clairement pas. Mais tant qu’il n’y a pas de concurrence, pourquoi Apple se priverait ?
Robinton
Chacun ses choix. Ça ne sert à rien de reprendre au mot près pour faire mine de ne pas comprendre le raisonnement. Le plastique d’un portable low cost supportera moins bien les agressions du quotidien qu’un châssis alu, et une belle marge de performance permet de supporter davantage de versions de l’OS. Quant à la rentabilité, c’est une question de retour sur investissement. J’ai un MacBook pro de 2012 qui est très fringant, alors qu’au boulot on nous change les PC tous les quatre ans car ils n’en peuvent plus. Le reste c’est de la gueguerre et je m’arrêterai là pour ma part.
manu7224
Oui mais la en plus les SSD sont devenus non remplaçables car soudés. donc la durée de vie des Mac Book c’est maintenant celle de leur SSD (le progrès et l’écologie made in Apple). Ca va en emmerder quelques uns quand le SSD de leur mac Book pro à 3000 boules lachera brutalement.
mrassol
Bombing_Basta:<br /> Asus 15 pouces OLED à 750 balles chez Leclerc<br /> Faut comparer ce qui est comparable, ton oled a 750 c’est dans un chassis plastique et l’écran n’est pas calibré.<br /> Bombing_Basta:<br /> Non sérieux, tu payes le design apple, la marque, la pomme sur le capot, et l’impression « d’en faire partie ».<br /> Et l’OS surtout. apres c’est comme tout, il y en a certains qui ne jurent que par les allemandes ou les japonaises. Dès que c’est du renault ca crache dessus …<br /> Bref, je rigole devant mon thinkpad …
Arcetnathon
C’est sur qu’un SSD ca lache tous les 4 matins. Le SSD que j’ai installé dans mon vieux macbook pro vient de passer les 15 ans, tout va bien pour lui
spip74
Mon Mac Book a 10 ans et le SSD marche parfaitement
luck61
8go et 256go ça fait mal vu prix de la config, Apple tu abuses là
Muggsy68
Ce qui est gênant chez Apple c’est que tu ne peux jamais comparer vraiment car même dans les caractéristiques ils ne sont pas trop bavard.<br /> Le SSD y’a combien de bit pas « case » ?<br /> Car un simple, double, triple ça ne te donne pas du tout la même densité de données et donc la durée de vie du SSD.<br /> L’écran a sûrement un gros coût.<br /> Après il reste petit. Un 15“ pour moi c’est la base, surtout qu’avec de l’usb4 / Thunderbolt tu ne te coltine plus les gros ports.<br /> Par contre pas de pavé numérique mais un trackpad prenant la moitié du capot.<br /> Je n’ai strictement jamais compris le délire.<br /> Depuis que ordinateur et tablette ont le même processeur le seul truc qui change c’est l’OS et y’a un loup.<br /> Pour le même prix fait toi plaisir avec un Alienware mais… niveau gestion énergétique ce n’est pas la même histoire.<br /> Allez vivement 2025 que l’usb4 soit obligatoire et paf plus besoin de MagSafe et un 3e port usb
alsaco67
Rien de nouveau par rapport au test video de Mac4ever il y a un mois<br /> Comme d’habitude chez Apple (je suis client « complet ») , tous les prix d’entrées de gamme sont trompeurs puisque dédiés à du matériel à ne pas acheter (ram, stockage au niveau du XX siècle) sauf à ne rien y connaitre et juste acheter une marque.<br /> Le modèle aux caractéristiques communes ailleurs en 2022 (1 To, 16 Go ram) en fait un appareil cher.<br /> La connectique ? Elle est suffisante pour un particulier / étudiant et c’est voulu. Apple ne va pas offrir un Macbook Air qui serait le clone moins onéreux du MacBook Pro M1 14 pouces , faut pas rêver.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test REKT RGo : un fauteuil gaming qui mise tout sur l'ergonomie
Test Arctic Freezer 7 X : un premier prix du refroidissement pour assurer l'essentiel
Test MSI MEG CoreLiquid S360 : l'efficacité, le design et l'écran LCD 2,4'' en prime
Test Cooler Master MasterLiquid ML240L V2 RGB : nouvelle version cherche copie parfaite ?
Test be quiet! Pure Loop 280 : radiateur imposant pour un AiO plutôt bon marché
Test Corsair Vengeance RGB DDR5-6000 CL36 : l'Américain baisse le tarif de sa DDR5, pas les performances
Test Oppo Find X5 Lite : un smartphone aussi performant que séduisant ?
Test be quiet! Shadow Rock 3 : une valeur sûre pour refroidir sans se ruiner
Test realme Narzo 50i Prime : sur tous les fronts, mais n'excelle nulle part
Test NZXT Kraken 120 : tout simplement le meilleur kit AiO 120 mm ?
Haut de page