🔴 Soldes : jusqu'à - 60% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Test Apple MacBook Pro 13 M2 (2022) : petite renaissance ou chant du cygne ?

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
22 juin 2022 à 15h00
22
Apple MacBook Pro 13 M2-19 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Porte d’entrée dans l’univers Mac pour de nombreux utilisateurs, le MacBook Pro de 13 pouces profite cette année d’une nouvelle mise à jour technologique… qu’on avait pas nécessairement vue venir. Car s’il semblait plus ou moins en voie de garage dans l’offre d’Apple, l’indéboulonnable MacBook Pro 13 revient cette année armé de la toute nouvelle puce M2. Une nouveauté suffisante pour redonner de l’attrait à un « vieux coucou » ?

Apple MacBook Pro 13 M2 (2022)
  • L’impeccable prestation de la puce M2 (performances et silence admirables)
  • Écran IPS « Retina » toujours convaincant
  • Clavier et trackpad irréprochables
  • Autonomie généreuse (12 heures voire plus)
  • Design rigoureusement inchangé et vieillissant
  • Connectique pauvrette (2 USB-C Thunderbolt 3 seulement, pas de MagSafe…)
  • Recharge un peu trop lente
  • Webcam 720p indigne

Annoncé par Apple début juin, lors de la dernière WWDC, le nouveau MacBook Pro de 13 pouces fait un peu figure de machine défraîchie dans le catalogue 2022 du géant de Cupertino. Cette année plus que jamais ce modèle, quasiment inchangé depuis 2016, apparaît vieillissant et peu attractif face à un MacBook Air 2022 intégralement redessiné, mais aussi armé de la toute nouvelle puce M2. Une puce dont le MacBook Pro 13 hérite lui aussi… mais qui prend ici des airs de béquille technologique pour un Mac démodé.

Avant d’investiguer sur le potentiel (et l’intérêt) de cet appareil sous perfusion, faisons le tour du propriétaire sur l’unité qu’Apple France nous a fait parvenir en prêt.

Fiche technique Apple MacBook Pro 13 M2 (2022)

Résumé

Processeur
Apple M2
Taille de la mémoire
16GB
Carte graphique
Apple M2
Max-Q
Non
Taille de l'écran
13,3in
Taux de rafraîchissement
60Hz

OS

Système d'exploitation
MacOS

Processeur

Processeur
Apple M2
Type de processeur
4 coeurs hautes performances / 4 coeurs haute efficacité énergétique
Finesse de gravure
5nm

Mémoire vive

Taille de la mémoire
16GB

Graphismes

Carte graphique
Apple M2
Max-Q
Non
VR Ready (réalité virtuelle)
Non

Écran

Taille de l'écran
13,3in
Taux de rafraîchissement
60Hz
Type de dalle
Dalle IPS
Type d'écran
LED
Résolution d'écran
QHD+
Format de l'écran
3/2
Dalle mate / antireflet
Non
NVIDIA G-SYNC
Non
Écran tactile
Non

Stockage

Configuration disque(s)
SSD
Disque principal
1 To
Lecteur optique
Aucun
Lecteur de carte mémoire
Aucun

Connectique

Connectiques disponibles
Jack 3,5mm Femelle Stéréo, Thunderbolt 3/USB-C

Réseau sans-fil

Wi-Fi
Oui
Version Wi-Fi
6
Bluetooth
Oui
Version Bluetooth
5

Équipement

Haut-parleurs
Intégrés
Clavier
Azerty
Clavier rétroéclairé
Oui - Couleur unique
Pavé numérique
Non
Lecteur d'empreinte digitale
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
1,56mm
Longueur
30,41mm
Largeur
21,24mm
Poids
1,4kg

Dans cette configuration (16 Go de mémoire unifiée / 1 To de SSD), le MacBook Pro 13 M2 est affiché à un tarif de 2289 euros. Il ne s’agit pas de la mouture la plus haut de gamme, dont le tarif atteint pour sa part les 2979 euros pour 24 Go de RAM et 2 To de SSD. Le modèle « de base » de l’appareil, limité pour sa part à 8 Go de mémoire vive et 256 Go de stockage est heureusement plus « accessible » : 1599 euros sur l’étiquette, soit 100 euros de plus que la configuration premier prix du nouveau MacBook Air M2. Ce dernier se contente par contre d’une partie GPU plus restreinte, limitée à 8 cœurs, contre 10 par défaut sur l’ensemble des MacBook Pro 13 M2. Un élément à prendre en compte.

Apple MacBook Pro 13 M2-18 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Notez que le MacBook Pro 13 pouces 2022 est disponible en précommande depuis le 17 juin en France. Il arrivera officiellement sur le marché ce 24 juin 2022.

Design : un look anachronique en 2022

Comme l’iPad « classique » de 10,2 pouces, le MacBook Pro 13 commence sérieusement à prendre des airs d’anachronisme chez Apple, à fortiori dans une gamme de MacBook 2021/2022 en grande partie renouvelée. Et pour cause, l’appareil n’a pratiquement pas évolué esthétiquement depuis 2016. Son châssis est inchangé ou presque, son écran Retina conserve de grosses bordures, et la TouchBar est toujours d’actualité sur ce modèle… alors qu’elle a tiré sa révérence sur les nouveaux MacBook Pro 14 et 16 lancés fin 2021. À quelques détails près le MacBook Pro 13 est une véritable capsule temporelle de ce qu’Apple proposait par le passé — même si au fil des ans la firme a légèrement peaufiné sa formule. Le clavier avait par exemple été changé il y a deux ans (pour mettre fin aux déboires du tristement célèbre clavier « papillon ») et la connectique avait aussi été revue à la baisse pour contribuer à réduire (un peu) l’addition finale.

Apple MacBook Pro 13 M2-3 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

On doit ainsi se contenter de deux entrées USB-C Thunderbolt 3 / USB4 permettant des transferts jusque’à 40 Gbit/s et gérant l’affichage sur écran externe, ainsi que l’alimentation. Ces deux prises sont complétées par une prise casque Jack 3,5 mm… et c’est tout. Autant dire que nous sommes sur une sélection de ports frugale et pas toujours pratique. Les adaptateurs seront donc, une nouvelle fois, de rigueur. On regrette par ailleurs qu’Apple ne profite pas de ce modèle M2 pour ajouter le « nouveau » standard Thunderbolt 4 aux ports USB-C de son Mac. Sans être rédhibitoire, cette absence est surprenante sur une machine haut de gamme… d’autant que les derniers MacBook Pro 14 et 16 en sont dotés. Pas non plus de port magnétique MagSafe ici-bas : preuve s’il en fallait que nous sommes sur une machine Apple « d’ancienne génération » remise au goût du jour.

Reste à savoir si ces quelques oublis pénaliseront vraiment les utilisateurs visés par ce nouveau MacBook Pro 13, qui conserve par contre un avantage sur ses cousins lancés durant l’automne 2021 : son petit gabarit. Avec 30,41 x 21,24 x 1,56 cm pour 1,4 kg, l’engin est très agréable à utiliser en situation de mobilité. D’ailleurs c’est bien simple, seul le nouveau MacBook Air est plus compact, avec un format identique ou presque, mais quelques millimètres d’épaisseur en moins (1,13 cm seulement). Un bel atout ne serait-ce que par rapport au nouveau MacBook Pro 14 (plus fringuant mais aussi bien plus encombrant), même s’il en faudra plus pour nous faire oublier le design vieillot de notre modèle 13 pouces.

Apple MacBook Pro 13 M2-8 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Apple MacBook Pro 13 M2-7 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Apple MacBook Pro 13 M2-6 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Produit Apple oblige, ce dernier profite néanmoins de l’impeccable qualité d’assemblage et de finitions si caractéristique de la marque à la pomme. En la matière, la prestation est léchée. Le MacBook Pro 13 est un produit élégant, sobre et réellement statutaire. Tous les ultraportables, même premium, ne peuvent pas en dire autant.

On retrouve par ailleurs l’excellent clavier « Magic Keyboard » que nous évoquions plus haut. Installé sur les MacBook Pro 13 il y a un peu plus de deux ans, ce dernier s’avère confortable, relativement silencieux et diablement précis. Les utilisateurs ayant connu (et éventuellement apprécié) l’ancien clavier papillon pourront toutefois regretter la frappe sèche et ultra rapide qu’il proposait. Ici, la frappe est plus moelleuse et plus souple, mais la vitesse de saisie est peut-être un peu moins foudroyante. On gagne quoi qu’il en soit en fiabilité, et c’est clairement mieux comme ça. Car si le clavier papillon avait ses adeptes (votre serviteur en fait partie), il était victime de bien des maux… dont une solidité particulièrement douteuse.

Apple MacBook Pro 13 M2-13 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Apple MacBook Pro 13 M2-12 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Apple MacBook Pro 13 M2-17 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Apple MacBook Pro 13 M2-15 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Apple MacBook Pro 13 M2-9 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Comme à son habitude, Apple nous offre aussi un trackpad « Force Touch » absolument jouissif. Rien de nouveau sous le soleil là non plus, mais ce trackpad installé sur l’ensemble des MacBook est tout simplement le meilleur du marché. Comme par le passé, on retrouve également un capteur d’empreintes digitales permettant une identification instantanée en sortie de veille, sur le net ou lors d’achats sur l’AppStore. La Webcam FaceTime HD reste elle aussi inchangée. Pour le meilleur et surtout pour le pire nous sommes donc toujours limités à une définition 720p et à une qualité tout juste suffisante pour des échanges en visio. Notez par ailleurs qu’Apple n’offre pas le suivi du visage qui a pourtant bourgeonné sur plusieurs de ses produits ces derniers mois. Tant pis pour nous.

Apple MacBook Pro 13 M2-16 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Apple MacBook Pro 13 M2-24 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Un point rapide sur le potentiel de réparabilité. Si Apple a mis en place récemment un programme permettant à ses utilisateurs de réparer eux-mêmes leurs appareils avec des pièces officielles, le MacBook Pro reste un produit conçu pour être réparé par la marque ou chez l’un de ses réparateurs agréés. Les possibilités d’upgrades sont par ailleurs inexistantes ou presque, la mémoire vive et le SSD étant soudés à la carte mère. Nous sommes très loin de ce que propose le Framework Laptop en la matière.

Écran : une dalle LCD IPS « démodée », mais toujours efficace

Nous l’avons dit, ce n’est pas sur l’écran non plus qu’il faut chercher les nouveautés du MacBook Pro 13 millésime 2022. L’écran « Retina » proposé par Apple est le même que l’année dernière et les années précédentes. Sous la surcouche marketing d’Apple se cache simplement une belle dalle LCD IPS QHD+ (2560 x 1600 pixels) de 13,3 pouces, au format 3:2, offrant une densité de pixel plus qu’honorable (227 ppp). L’écran que nous propose le géant de Cupertino est pour le reste de très bonne facture.

Apple MacBook Pro 13 M2-11 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

La marque annonce une luminance maximale de 500 cd/m2, et effectivement la luminosité de l’écran est excellente, tout à fait au niveau pour permettre aux contenus affichés de rester lisibles, y compris dans une pièce très éclairée ou en extérieur. L’écran est par ailleurs bien contrasté et ses couleurs sont naturelles par défaut. Globalement, et en l’absence de sonde (nos outils de mesure ne sont pas supportés par la dernière version de macOS) il est bien difficile de reprocher quoi que ce soit à la qualité d’affichage offerte, nous sommes globalement sur ce que la technologie IPS peut offrir de mieux. Seules les technologies OLED et Mini-LED font mieux, principalement sur le contraste.

Apple MacBook Pro 13 M2-14 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Apple MacBook Pro 13 M2-2 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Insistons par contre sur le fait qu’Apple s’en tient rigoureusement à ce que l’on trouvait par le passé sur le MacBook Pro 13. Comme évoqué plus haut, on conserve donc de grosses bordures autour de l’écran (ce qui lui donne une allure démodée) et l’on ne profite pas d’un taux de rafraîchissement supérieur aux traditionnels 60 Hz. Pas de technologie ProMotion (rafraîchissement dynamique allant jusque’à 120 Hz) à l’horizon donc : cette dernière reste l’attribut des MacBook Pro 14 et 16. En somme, le nouveau MacBook Pro 13 se dote d’une qualité d’affichage très convaincante, mais ne change absolument rien à ce que nous connaissions jusqu’à présent sur ce modèle.

Performances : la puce M2, un nouveau bond en avant ?

L’ajout de la puce M2 est la seule vraie nouveauté apportée par Apple au MacBook Pro 13… qui n’en est pas à sa première virée avec les puces ARM « Apple Silicon », conçues en interne par la marque. Jusqu’à présent, l’appareil profitait en effet de la célèbre puce M1. Mais après avoir révolutionné une bonne partie du marché avec ce processeur Apple réussit-il à impressionner de nouveau, et de manière aussi magistrale, avec sa nouvelle puce M2 ? Face aux nouveaux processeurs Alder Lake-P d’Intel et aux derniers APUs « Rembrandt » d’AMD (qui profitent dans un cas comme dans l’autre de performances très flatteuses), la question mérite d’être posée.

Apple MacBook Pro 13 M2-20 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Ce que l’on peut dire d’emblée, c’est que la marque à la pomme nous laisse renouer avec tous les délices de ses processeurs ARM. Sur la puce M2, la chauffe est une nouvelle fois éradiquée ou presque (les ventilateurs du MacBook Pro 13 sont coupés pratiquement en permanence), et les performances sur batterie — toujours aussi impressionnantes — ont le mérite de progresser par rapport à la puce M1.

Contrairement à ce que proposent actuellement Intel et AMD, il n’est pas nécessaire de brancher son Mac à une prise secteur pour profiter d’un niveau de puissance optimal. En clair, la puce M2 envoie tout ce qu’elle a, tout le temps, quel que soit le cas de figure, que votre Mac soit branché à son chargeur ou non. Preuve en est sous CineBench R23, où le score observé sur batterie est identique à quelques points près au score mesuré sur secteur.

Apple MacBook Pro 13 M2-4 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
L'air chaud est expulsé par une petite grille logée sous la charnière // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Sur batterie, nous relevons ainsi 1582 points en calcul single-core, contre 8726 points en multi-core. Les 8 cœurs CPU de la puce M2 (quatre cœurs haute performances et quatre cœurs haute efficacité) font donc un travail admirable, en offrant tout à la fois des performances de haut vol, une maîtrise énergétique remarquable… et un silence absolu dans la vaste majorité des cas.

Sur secteur, et avec ses ventilateurs lancés à plein régime, l’Asus Zenbook 14 OLED et son Core i7-1260P font à peine mieux : 8730 points en indice multi-core et 1605 points en single-core. Des scores que la puce d’Intel ne peut pas espérer égaler sur batterie. Même constat pour le tout nouveau Ryzen 7 6800U, qui tirait toutefois parti de ses nombreux threads pour gagner du terrain en multi-core. Sur l’Asus Zenbook S13 OLED, l’APU d’AMD récoltait 1415 points en calcul single-core et 9918 en multi-core.

Apple MacBook Pro 13 M2-23 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Apple MacBook Pro 13 M2-22 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Pour faire simple, la puce M2 d’Apple parvient à proposer le meilleur rapport performances / efficacité énergétique sur PC ultraportable à l’heure actuelle. Elle réussit par ailleurs à surclasser facilement la puce M1, qui se limitait pour sa part à 1505 points en single-core et 7785 points en multi-core sur le MacBook Pro 13 modèle fin 2020. Une progression notable, en moins de deux ans, et sans changement côté finesse de gravure. La puce M2 dispose bien d’un die légèrement plus grand que la puce M1, mais elle exploite le même procédé 5 nm de TSMC.

Il nous reste à évoquer les performances de la nouvelle puce d’Apple sur le plan graphique. Sur le MacBook Pro 13, la partie GPU de la puce M2 est complète : elle dispose de l’ensemble de ses 10 cœurs (contrairement à ce que propose le MacBook Air M2 le plus abordable). Ces derniers sont suffisamment performants pour permettre de jouer à quelques jeux dans de bonnes conditions. Nous avons par exemple lancé Shadow of the Tomb Raider en Full HD+ (1920 x 1200 pixels), avec un niveau de détail Moyen / Élevé. Le framerate était alors solidement installé à 30-35 FPS, là aussi sur batterie, dans un silence total et sans baisse de fluidité en cours de partie.

Apple MacBook Pro 13 M2-21 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lara Croft sur le Mac... et sans bruit de soufflerie // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Que demander de plus ? Seul le nouvel iGPU Radeon Radeon 680M de l’AMD Ryzen 7 6800U se hisse à peu près au même niveau… mais principalement sur secteur. En dehors des possibilités offertes en jeu, ce surplus de puissance graphique est précieux dans les logiciels créatifs (retouche photo, montage vidéo, graphisme…) prenant en charge l’accélération GPU. Le MacBook Pro 13 M2 peut donc convenir aux photographes et vidéastes cherchant une machine d’appoint pour travailler ailleurs que sur leur machine de bureau. Bien entendu, sur ce terrain, les MacBook Pro 14 et 16 conserveront toutefois un avantage sérieux grâce à leurs puces M1 Pro / M1 Max, qui restent plus musclées.

Avant de passer à la suite, parlons des performances observées sur le SSD de 1 To ajouté à notre MacBook Pro 13. Sur AmorphesDiskMark (équivalent macOS de CrystalDiskMark) ce dernier affiche des vitesses de transfert qui atteignent 3184,73 Mo/s en lecture, contre 3174,4 Mo en écriture. Des valeurs suffisantes pour la majorité des usages, mais qui restent inférieures à ce que proposent la plupart des ultraportables haut de gamme lancés en 2022. Dommage, surtout sur un produit proposé à ce prix.

Autonomie : la journée sur batterie ? Une simple formalité

Le MacBook Pro 13 M2 est alimenté par une batterie de 58,2 Wh. Une capacité dans la moyenne des autres ultraportables de 13 pouces du marché. Avec elle, l’appareil offre une autonomie généreuse. Dans le cadre d’une utilisation polyvalente mêlant lecture vidéo sur Netflix, un peu de gaming en 3D, bureautique et navigation web, nous avons pu tenir une bonne douzaine d’heures avant de devoir regagner le chargeur. Dans tous les cas de figure, la journée de travail sur batterie (voire bien plus) est complètement acquise.

Apple MacBook Pro 13 M2-5 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

À cet égard, le MacBook Pro 13 M2 dispose d’une autonomie qui arrive au niveau des ultraportables les plus endurants de la concurrence en 2022, sans toutefois les distancer complètement. Son autonomie est très solide… mais celle du MacBook Pro 14 nous avait un peu plus impressionnés en fin d’année dernière.

Pour ce qui est de la recharge, on passe par un gros chargeur mural USB-C de 67 W : le même que par le passé à quelques watts près. Ce dernier permet de regagner 50% de batterie en plus ou moins 50 minutes, tandis que les 100% nécessitent un peu plus de 2 heures pour être recouvrés. Une recharge relativement lente donc. Nous aurions aimé qu’Apple fasse un petit effort sur ce point. Là encore, le MacBook Pro 14 faisait mieux avec sa recharge rapide et son connecteur MagSafe.

Audio : des haut-parleurs aux petits oignons

Rien de nouveau en termes de haut-parleurs non plus, vous commencez à connaître la rengaine. Apple conserve ceux que l’on trouvait par le passé sur ce modèle et c’est tant mieux. Installés de part et d’autre du clavier, ces derniers délivrent un son clair et précis, relativement puissant compte tenu de leur taille. Les graves sont toujours de la partie pour donner du relief à l'ensemble et nous permettre d'écouter nos contenus dans de bonnes conditions, sans nécessairement passer par un casque.

Apple MacBook Pro 13 M2-10 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Apple soigne toujours ses haut-parleurs // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

La prise casque logée sur le flanc droit de l’appareil est elle aussi de qualité. Elle délivre également un signal bien défini et puissant. Bien entendu, l’écosystème de produits Apple étant ce qu’il est, la tentation d’utiliser des AirPods est forte… cette prise casque servira donc surtout dans certaines utilisations spécifiques, comme par exemple lorsque l’infime latence du Bluetooth pose problème.

Apple MacBook Pro 13 M2-1 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Apple MacBook Pro 13 pouces « M2 », l’avis de Clubic

7

C’est un peu étrange de le dire comme cela, mais il faut nous y résoudre : le MacBook Pro 13 est un modèle qui ne devrait plus exister en 2022… en tout cas plus sous cette forme. Face à un MacBook Air M2 presque aussi performant, moins cher et intégralement redessiné, ce nouveau MacBook Pro 13 fait peu envie, osons le dire. Son look de 2016, son évolution minimaliste et son tarif salé ont de quoi refroidir.

Cela dit, comprenons-nous bien : ce nouveau Mac est un excellent ultraportable.

Il fait tout ce que l’on attend de lui et même plus, principalement grâce à l’efficacité de sa nouvelle puce M2. Son format 13,3 pouces ultra compact fait par ailleurs de lui le MacBook disposant, par défaut, du meilleur rapport performances / encombrement. Un argument éventuel pour certains utilisateurs… mais pour nous, le MacBook Air M1 (toujours au catalogue d’Apple) et le MacBook Air M2 pourraient vite avoir raison de cet ultime (?) MacBook Pro 13 dans le cœur des consommateurs.

Les plus

  • L’impeccable prestation de la puce M2 (performances et silence admirables)
  • Écran IPS « Retina » toujours convaincant
  • Clavier et trackpad irréprochables
  • Autonomie généreuse (12 heures voire plus)

Les moins

  • Design rigoureusement inchangé et vieillissant
  • Connectique pauvrette (2 USB-C Thunderbolt 3 seulement, pas de MagSafe…)
  • Recharge un peu trop lente
  • Webcam 720p indigne

Design 7

Écran 8

Performances 9

Autonomie 9

Prix 7

Concurrence : quelles alternatives au MacBook Pro 13 ?

La meilleure alternative au MacBook Pro 13 M2 sera vraisemblablement le MacBook Air M2, mais si l’on veut plutôt se tourner vers Windows les alternatives ne manquent pas, y compris en format 13 pouces. L’Asus Zenbook S13, testé récemment sur Clubic, est par exemple une piste intéressante à explorer. À gabarit égal, ce dernier dispose d’un écran OLED tactile et de la toute nouvelle puce AMD Ryzen 7 6800U. Son autonomie est par ailleurs d’excellent niveau, mais attention : son trackpad perfectible pourrait vous décevoir.

Asus Zenbook S 13 OLED (UM5302)
  • Superbe écran OLED 16:10
  • Performances graphique aguicheuses du Ryzen 7 6800U
  • Autonomie copieuse (10 à 12 heures)
  • Clavier très agréable
  • Pas de 90 Hz pour l’écran, contrairement au Zenbook 14 OLED
  • Écran très sujet aux reflets
  • Connectique réduite seulement à de l’USB-C (non Thunderbolt 4)
  • Trackpad perfectible, Webcam 720p décevante

Si vous préférez acheter une machine facile à réparer par vous-même, et donc plus durable, le Framework Laptop est également une bonne alternative. Moins performant (même si son récent passage aux processeurs Intel de 12ème génération est à saluer), l’appareil est l’un des rares du marché à permettre un démontage extrêmement aisé, en quelques tours de vis. Un avantage qu’Apple et ses MacBook Pro n’auront vraisemblablement jamais.

Framework Laptop
  • Le concept modulaire et réparable jusqu'au-boutiste
  • Bonne qualité d’affichage
  • De bonnes performances, même sur le modèle i5
  • Placement tarifaire assez compétitif
  • Clavier perfectible, trackpad à revoir
  • Des finitions moins soignées que chez la concurrence
  • Autonomie correcte sans plus (8 à 9 heures)
  • Dissipation un peu bruyante
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
22
13
Bibifokencalecon
Comme vous le dites (gentiment) dans votre conclusion, ce MacBook Pro M2 est totalement concurrencé par le MacBook Air M2 qui offre « plus » pour moins cher.
pocketalex
Ayant visionné la keynote de présentation des modèles M2, j’avoue être tombé de la lune<br /> Nous avons un présentateur, craig federighi (hair force one) qui annonce texto<br /> « avec les puces Silicone, Apple peut maintenant designer ses ordinateur sur mesure »<br /> Pour ensuite présenter un Macbook Air avec un tout nouveau design et…<br /> … le Macbook Pro dans sa coque de 2016, sans aucun changement, sans aucune des nouveautés des Macbook Air M2 ou des Macbook Pro 14’’ … rien, nib, que dalle<br /> Comme foutage de gueule intersidéral, on a rarement fait mieux<br /> Du coup, ce modèle est concurencé sur l’entrée de gamme (8/256) par le tout nouveau Macbook Air M2, au même niveau de prix, mieux doté, ou par l’ancien Macbook Air M1 qui est bien moins cher (1100€ neuf, moisn de 1000€ en refurb ou promo) tout en étant la même machine, avec les mêmes composants (à peu de choses près), la même connectique, le même poids les mêmes dimensions et les mêmes performances (toujours à peu de choses près, le M2 c’est x1.2 à x1.4 à l’usage, c’est à dire kif kif)<br /> Et si on a le malheur de prendre quelques options qui pérenniseront la machine, comme 16/512, alors on arrive au même niveau de prix que le Macbook Pro 14’’ qui est infiniment mieux doté<br /> La conclusion est la même sur tous les sites qui sont en train de le tester : mais qui va acheter cette machine ?
Francis7
Ils avaient fait presque pareil avec la puce M1. Elle équipait d’abord le MacBook Pro puis, rapidement le MacBook Air avant de sortir d’autres puces plus puissantes pour le Pro. Le Air du coup devenait plus intéressant, selon l’usage des uns ou des autres. De toute façon, le label « pro » est plus tourné vers le milieu professionnel.
Adrianito
@Francis : Le MacBook Air, le MacBook Pro 13 et le Mac Mini avec puce M1 ont tous été annoncé le même jour (le 10 novembre 2020) et mise en vente la semaine suivante en même temps.
Arcetnathon
Celui qui a besoin de puissance et qui n’a pas envi d’attendre l’année prochaine un rafraichissement de la gamme.<br /> Le M2 est vraiment mieux que le M1 et n’a pas trop de concurrence dans sa gamme, donc Apple en profite.<br /> Ca n’en fait pas une superbe machine, mais elle frustre plus qu’autre chose
Adrianito
C’est une stratégie commerciale bien connue : le but est que le client va voir les 2 offres, va se dire « tiens, celui là il coûte que xxx€ de plus mais il est plus puissant / résistant / tout ce que tu veux alors je vais mettre le petit plus pour être tranquille ». Ceux qui ne seront pas prêt à payer autant pour un ordinateur se rabattront sur le M1 qui lui reste au catalogue. Apple sait que son Air M2 ne fera pas de ventes énormes à cause du faible écart de performance avec le M1 qui est largement suffisant pour la plupart des gens. Et pendant 1 an, avant que le Air M2 devienne le produit d’entrée, ça permet d’écouler les stocks d’un côté sur la vieille référence qui n’est pas démodée et de l’autre côté de maximiser sa marge sur la nouvelle. C’est très courant dans l’automobile ce genre de référencement en catalogue de vieux modèles neuf.
Pernel
Le pire c’est qu’ils ont monté le prix du Air M1 de 70€ et le Air M2 à pris 370€ par rapport au M1 pour 15-20% de perf (en 2 ans…), le M1 est largement meilleur (surtout en refurb)
Comcom1
Fallait bien lancer les M1 d’Apple, maintenant qu’ils ont montré de quoi ils sont capable, ils se rattrapent lol
pocketalex
Arcetnathon:<br /> Le M2 est vraiment mieux que le M1 et n’a pas trop de concurrence dans sa gamme, donc Apple en profite.<br /> Enfin … c’est sympa ton discours, mais donc ?<br /> ça fait 40 ans (ou plus ?) qu’Intel met à jours ses CPU, et tu sais quoi ? le core i5 12e gen est mieux que le core i5 11e gen, et le core i5 11e gen est mieux que le core i5 10e gen<br /> Quelques % d’amélioration en plus ici ou là, c’est pas une spécificité du M2, c’est que ce l’on attend, et ce que l’on constate (plus ou moins, il est vrai) à chaque génération de CPU, pour autant quand le « nouveau » CPU sort, il prend la place de l’ancien, et se positionne au tarif de l’ancien<br /> D’où un nouveau CPU et ses quelques % il faudrait le payer ? C’est nouveau ça ? ça à l’air de te paraitre on ne peut plus normal, moi pas<br /> Tu sais, j’ai un MBP 14’’ avec un M1Max dedans, je te raconte pas les avancées par rapport à la gamme MBP précédente, on est pas dans les +10 ou +20% comme le M2 apporte par rapport au M1. Non, c’est juste 5 crans au dessus, et en plus j’ai eu droit à un nouveau design, et en plus j’ai eu droit à l’arrivée de ports supplémentaires (le magsafe, l’HDMI, le slot SD) et en plus j’ai eu droit à une dalle miniLED ultra haut de gamme<br /> Et pourtant le prix de la machine n’a pas bougé !<br /> Juste pour dire
JeXxx
Je m’attendais vraiment à mieux niveau perf venant de ce nouveau processeur.<br /> Pourquoi votre comparatif ne le compare pas aux nouvelles générations ?<br /> Gagner 80 point entre la génération précédente et la nouvelle peut-on vraiment appeler ça un sur-classement ?<br /> Single-Core :<br /> image995×596 73 KB<br /> Multi-Core :<br /> image984×580 67.4 KB<br />
clockover
« un look anachronique en 2022 »<br /> Ba chacun ses gouts en fait.
pocketalex
« Le Air du coup devenait plus intéressant, selon l’usage des uns ou des autres. De toute façon, le label « pro » est plus tourné vers le milieu professionnel. »<br /> Il y a toujours eu un souci chez Apple avec la proximité entre le MBA et le MBP bureautique<br /> Des machines très proches en composants, en format, en performances et … en prix<br /> De l’époque des CPU Intel, Apple faisait le filou en bridant le Macbook Air (un core i5 sans ventilateur dessus …) ce qui laissait un peu plus d’endurance au profit du Macbook Pro (un core i5 avec un ventilateur dessus) afin d’apporter un peu de différence entre ces deux machines identiques vendues quasiment au même prix<br /> Souci, avec l’arrivée des Silicon, donc du M1, les deux machines se retrouvent totalement à l’identique sur tout, et l’absence de ventilateur sur le Macbook air ne crée plus de différence notable, on a donc affaire à deux machines maintenant rigoureusement identiques<br /> Ce n’est pas la présence d’un ventilateur dans le MBP Bureautique qui va changer la donne, ce dernier ne se déclenchant jamais, et si au pire du pire on tire à fond sur le CPU sur une très longue durée il s’allumera, mais les tests démontrent que la différence de temps de rendu est rarement significative, ou, pour le dire autrement, avec le MBP M1 on paie 300€ de plus pour gagner 3 minutes de temps de rendu une fois tous les 6 mois<br /> On aurait pensé qu’avec l’arrivée du M2, Apple allait soit nettoyer sa gamme et donc retirer le MBP 13" qui n’a franchement plus aucun intérêt<br /> Soit re-créer une vraie différence entre les deux modèles, avec par exemple un MBA encore plus fin et plus léger, proche du MB12’’, et un MBP qui reprendrais le design « épais » des MBP14’’ et qui gagnerait une connectique pro : le tant attendu HDMI, le slot SD et bien sur l’indispensable Magsafe qui sauve des laptops dans les openspace grouillant<br /> Aucun de ces deux scénario n’est advenu, au lieu de ça nous avons droit à une situation ubuesque avec un MBA qui s’épaissit, et donc porte mal son nom, et un MBP qui reste figé dans le design d’il y a 3 ans<br /> Ajoutez à ça deux machines plus proches que jamais, et avec la montée en tarif du MBA, même le prix de l’un s’aligne sur celui de l’autre
pocketalex
« Je m’attendais vraiment à mieux niveau perf venant de ce nouveau processeur. »<br /> je ne sais pas si tu as remarqué, mais dans ton listing il n’y a que des core i7, des core i9 et des ryzen 7 (et un core i5 haut de gamme)<br /> or je rappelle que le M2 est le remplaçant du core i5 mobile chez Apple<br /> il est placé dans des configs familiales et bureautiques, pas dans des stations de travail portables ou des grosses tour gaming<br /> et pourtant, c’est ces modèles qu’il concurrence niveau performances, tout en permettant des autonomies de plus de 10h (jusqu’a 17h avec le MBP M2)<br /> et toi tu te plains que ces M2 ne sont pas à la hauteur de tes attentes ? mort de rire …
JeXxx
Justement, j’ai fait comme la capture de Clubic qui elle a aussi des i7, mais ce sont des processeurs d’anciennes générations donc incomparable.<br /> En revanche si on prend un benchmark avec les derniers procs pour ordinateur portable comme le i5 12500h voici le résultat (source):<br /> image707×349 14.9 KB<br /> Alors oui l’autonomie il y en a plus mais comme démonter depuis le début il faut comparer ce qui est comparable.<br /> il est placé dans des configs familiales et bureautiques, pas dans des stations de travail portables ou des grosses tour gaming<br /> Personnellement je vois écrit MacBook Pro 13 M2, donc destiné aux pro pour Apple. Si on prend un MacBook Pro pour de la bureautique faire du traitement de texte etc … Il y a un problème, autant aller sur un Air.<br /> Depuis un moment les articles de Clubic ne sont plus aussi qualitatifs et je ne suis pas le premier à m’en plaindre, avant ils allaient beaucoup plus loin dans les tests, il y avait de vrais graphiques, plus de détails. Et maintenant c’est le strict minimum. C’est vraiment dommage j’avais de nouveau repris goût à lire Clubic, j’y vais de moins en moins et je lis de plus en plus les articles en diagonales.
HAL1
pocketalex:<br /> […] et en plus j’ai eu droit à l’arrivée de ports supplémentaires (le magsafe, l’HDMI, le slot SD) […]<br /> Des connectiques que j’ai sur mon MacBook Pro qui date de… mi-2014 !<br /> Et je me souviens que quand j’ai fortement regretté leur disparition sur les modèles sortis il y a quelques années, des fan-boys Apple sont venus m’expliquer qu’elles étaient totalement obsolètes et que l’USB-C c’était trop de la balle, et que c’était bien mieux d’avoir quatre ports de ce type.
pocketalex
JeXxx:<br /> Personnellement je vois écrit MacBook Pro 13 M2, donc destiné aux pro pour Apple. Si on prend un MacBook Pro pour de la bureautique faire du traitement de texte etc … Il y a un problème, autant aller sur un Air.<br /> La gamme Apple propose, depuis des années, DEUX gammes de MacBook Pro 13" :<br /> le modèle Pro Bureautique : 13", processeur Intel core I5 dual core, 8/256<br /> Vendu aux alentours de 1400€ soit un prix proche du MacBook Air (ce sont quasiment les mêmes machines … config similaire, même niveau de prix. Le Air est un laptop mainstream destiné aux particuliers, l’équivalent des ultrabook PC)<br /> le modèle 13" Station de travail : 13’’, processeur core i5 quad, option i7 hexa, jusqu’a 32Go de RAM et 4To de SSD … une machine pour bosser sur du lourd, le petit frère du MacBook Pro 16"<br /> Ces modèles sont aujourd’hui remplacés par leur équivalent Silicon :<br /> le MacBook Pro 13" bureautique, sous CPU M1 et maintenant M2<br /> le MacBook Pro 14’’ station de travail, sous CPU M1Pro ou M1Max<br /> Dans le monde de l’entreprise, il y a 10x plus de machines bureautique que de stations de travail : chef de projet, marketing, chef de pub, responsable réseaux sociaux, commerciaux, comptable, secrétaire, cadre, boss, etc … tous ces « pros » utilisent des configs bureautique, ils n’ont ni besoin d’un couteux M1Max, ni besoin d’un tout aussi couteux core i9 + GPU nvidia … pour faire tourner Excel, Powerpoint et Chrome<br /> Et le MacBook Pro M1 (ou M2, c’est pareil) EST une machine bureautique !<br /> Certes le M1 est un CPU très capable, et il est possible d’envisager des choses sympa avec : traitement de photos en lot, retouches de photos de grosse taille, montage vidéo, développement, etc.<br /> Juste que si c’est pour faire ça 8h par jour et que c’est ton métier … tu bosses pas sur un MBP M1 (ou M2)<br /> Le MacBook Pro M1 (ou M2) c’est une Clio qui a des chevaux sous le capot : si il faut pousser à 150 pour doubler, elle le fera à merveille. Si il faut rouler à 150 tout le temps … mieux vaut considérer une voiture plus adaptée
pocketalex
HAL1:<br /> Et je me souviens que quand j’ai fortement regretté leur disparition sur les modèles sortis il y a quelques années, des fan-boys Apple sont venus m’expliquer qu’elles étaient totalement obsolètes et que l’USB-C c’était trop de la balle, et que c’était bien mieux d’avoir quatre ports de ce type. <br /> On va être clair : je cite le retour de ces ports pour souligner qu’ils n’ont pas été ajouté au MacBook Pro M2<br /> Mais sinon …<br /> Le lecteur SD… il faut avoir usage de cartes SD pour l’apprécier<br /> C’est un format encore présent dans le monde de la photo amateur mais pour les pros c’est un format en totale voie de disparition : trop petit, trop fragile, trop lent<br /> Peut servir de stockage à froid aussi (mais pas plus)<br /> Le HDMI, moi il ne me sert à rien car j’ai … l’USB-C.<br /> L’HDMI n’est utile qu’en entreprise pour les commerciaux, les chefs de projet, les cadres, bref tous ceux qui font des RDV client, des réunions, des conférences … des situations où l’on arrive et on nous tend : une prise HDMI<br /> Souci : ces gens là utilisent plutôt des machines bureautiques, le MacBook Pro M1/M2 donc, et cette machine n’en est pas équipé ! C’est ballot hein ?<br /> Et le magsafe : rangé dans un tiroir ! J’utilise … l’USB-C<br /> une fois branché j’ai mon écran 32’’, qui alimente le Mac à 90W, et qui me fournit l’Ethernet, et j’ai aussi des ports USB-A et un lecteur CF et un lecteur SD<br /> Ceux qui t’ont expliqué que l’USB-C c’est génial n’avaient pas tout à fait tort. Une fois qu’on a gouté à son universalité, difficile de revenir en arrière
HAL1
pocketalex:<br /> Ceux qui t’ont expliqué que l’USB-C c’est génial n’avaient pas tout à fait tort.<br /> Ils avaient tout à fait tort, oui. Comme trop souvent avec les inconditionnels de la marque, c’était des personnes déconnectées de la réalité qui s’imaginent que le monde entier est adapté à l’univers Apple.<br /> Dès qu’on est un minimum confronté à un environnement professionnel, on se rend bien compte que l’USB-C n’est en aucun cas suffisant pour nombre de situations. D’où le recours à de plus en plus d’adaptateurs et de dongles. Tout sauf un progrès.
pocketalex
Dans un sens, c’est vrai …<br /> Apple a imposé l’USB-C à une époque où rien ne proposait l’USB-C, ce qui a donné lieu à la #donglelife<br /> C’est vrai, c’est un fait, c’est indéniable<br /> Maintenant, une situation à UN moment donné n’est pas une vérité sur 50 ans, c’est une situation à un moment donné<br /> A un moment donné, Dell a sorti une série de laptop foireuse, donc tous les laptops Dell de tout temps sont foireux ?<br /> A un moment donné Sony a sorti des TV avec des condensateurs mal dimensionné qui flinguaient la durée de vie des TV, donc toutes les TV Sony de tout temps sont foireuses ?<br /> A un moment donné l’USB-A a remplacé les ports série et DIN des ordinateurs, j’ai une grande nouvelle à t’annoncer : lors de la sortie des toutes premières machines dotées de l’USB-A il n’y avait quasiment aucun périphérique qui en était équipé<br /> Pour la petite histoire, l’USB-A a décollé quand une certaine marque … Apple … a imposé l’USB-A comme unique connecteur disponible. Depuis ce moment là, précisément, l’USB-A a décollé<br /> Enfin, il est toujours ironique de devoir expliquer les avancées de la technologie (et de ses usages) sur un site hi tech.<br /> L’USB-C permet de tout apporter à l’ordinateur en une seule prise<br /> L’ordinateur idéal que tu nous décris, je l’ai eu : le MacBook Pro 13" 2012 (le dernier avec le surperdrive)<br /> Sur les tranches gauche et droite de l’ordi, c’était la fête de la connectique : il y avait tout ce que l’on peut imaginer<br /> Au quotidien, c’était un véritable enfer. J’arrivais le matin au boulot et je devait brancher :<br /> l’alimentation<br /> l’écran<br /> le clavier<br /> la souris<br /> le réseau<br /> des fois un ou deux périphériques<br /> 2h après … un réunion, je débranche :<br /> l’alimentation<br /> l’écran<br /> le clavier<br /> la souris<br /> le réseau<br /> des fois un ou deux périphériques<br /> réunion terminée, je retourne à mon bureau et je rebranche<br /> l’alimentation<br /> l’écran<br /> le clavier<br /> la souris<br /> le réseau<br /> des fois un ou deux périphériques<br /> en fin de journée je pars du bureau avec le laptop, je débranche<br /> l’alimentation<br /> l’écran<br /> le clavier<br /> la souris<br /> le réseau<br /> des fois un ou deux périphériques<br /> Et ça, tous les jours, des fois 4/5 fois par jour. J’étais fou<br /> Aujourd’hui je pose mon MBP 14’’ sur mon bureau, je branche une prise USB-C, et j’ai tout ça.<br /> Mon MBP est beaucoup plus mobile car je n’ai pas toute la smala a débrancher<br /> Le conservatisme est une plaie, mais je peux comprendre que l’être humain s’attache à un passé et refuse le changement, l’évolution des choses<br /> Combien m’expliquent ici ou ailleurs le bonheur de brancher une clé USB … au secours<br /> Si on a les usages de 2012 en 2022, c’est sur, l’USB-C c’est de la merde
AtomosF
Le Magsafe c’était pas un argument d’Apple, un truc mis d’office sur tous les Mac quelque soit la version ? C’est quoi l’excuse pour ne plus l’avoir ?<br /> Sinon c’était déjà cher, là c’est complètement délirant 1600€, avec seulement 8Go Ram (à une époque ou la RAM vaut 2,5x moins chère que quand j’ai acheté mes dernières), et 256Go SSD (une taille qui a tendance à disparaitre tellement les prix ont baissés aussi).
pocketalex
AtomosF:<br /> Le Magsafe c’était pas un argument d’Apple, un truc mis d’office sur tous les Mac quelque soit la version ? C’est quoi l’excuse pour ne plus l’avoir ?<br /> Le magsafe c’était une idée de génie : un port d’alimentation qui se débranche tout seul si on se prend les pieds dedans<br /> L’USB-C a pris le relai et propose l’alimentation en plus de la prise en charge d’à peu près tout ce que l’on peut relier à un laptop, en une seule prise.<br /> il n’offre pas la sécurité, certes, mais les choses ont un peu changé entre temps et le nombre de laptops utilisant un adaptateur secteur avec un très long fil qui traine a diminué, maintenant c’est le hub, le dock, ou l’écran qui fournit l’alimentation<br /> L’autonomie aussi a changé … le magsafe c’est la prise des ordinateurs des années 2000 et 2010, des ordinateurs avec 10h d’autonomie sur le papier, 4h en vrai, 1-2h en usage intense, donc tout le temps un chargeur avec soi<br /> Avec les Mac Silicon, tu as 15h d’autonomie et 7-10h en charge intense, on ne se déplace plus avec un adaptateur secteur tout le temps, ce qui minimise les chutes accidentelles<br /> Bref il a fait son grand retour avec le MacBook Pro 14’’, un laptop que j’utilise au quotidien, et le câble magsafe … il est au fond d’un tiroir<br /> AtomosF:<br /> Sinon c’était déjà cher, là c’est complètement délirant 1600€, avec seulement 8Go Ram (à une époque ou la RAM vaut 2,5x moins chère que quand j’ai acheté mes dernières), et 256Go SSD (une taille qui a tendance à disparaitre tellement les prix ont baissés aussi).<br /> 400% d’accord avec ça<br /> un véritable scandale
alsaco67
Selon un site très pro Mac, la conclusion est sans appel et jamais énoncée auparavant selon ses rédacteurs : n’achetez en aucun cas ce MacBook Pro 13 pouces M2…<br /> Les acheteurs seront les clients, nombreux et très majoritaires, qui entrent dans un Apple Store, qui n’y connaissent rien et achètent juste la marque et le dernier modèle persuadés qu’il est meilleur que le précédent .<br /> Ceux qui s’intéressent un peu à la tech et trainent sur des sites, ne pourraient acheter un tel appareil si ils le comparent au MacBook Air M2 à venir (?) mais aussi un Macbook Pro 14 pouces bien plus puissant et à configuration identique (ram et HD) est technologiquement supérieur dans tous les domaines (vitesse, écran, webcam, ports etc )<br /> Je suis client "full Apple " depuis une quinzaine d’années mais en restant objectif.<br /> Qu’Appel vende ce M2 dans le chassis du M1 lui même intégré dans chassis de celui qui fonctionnait avec un processeur Intel (2016 si je ne me trompe pas) est soit :<br /> Honteux ?<br /> Destiné à utiliser des stocks de vieilles pièces ?<br /> Une stratégie pour vendre cher un modèle anachronique dans la gamme qui est présenté comme nouveau mais assemblé de vieilles pièces pour une clientèle dont les connaissances informatiques s’arrêtent au nom d’une marque ?<br />
HAL1
pocketalex:<br /> Si on a les usages de 2012 en 2022, c’est sur, l’USB-C c’est de la merde<br /> Sachant qu’en 2022 Apple a remis des connectiques qu’elle avait, de façon tout à fait idiote, supprimées, il faut croire que les usages aujourd’hui ne sont pas si différent s’il y a 10 ans, pas vrai ? <br /> Que la Pomme ait à son catalogue des machines dotées uniquement d’USB-C pour les utilisateurs qui sont dans un éco-système 100% fermé, pas de souci. Qu’elle ne propose que ça, en particulier sur des gammes « Pro » c’est en revanche complètement stupide. Heureusement, elle a maintenant corrigé le tir, tout comme sur les claviers de type « papillon » par exemple (où, là aussi, les fan-boys venaient dire qu’il s’agissait d’une avancée géniale ! ).
pocketalex
LOL<br /> Les « fan boys » ça n’existe pas<br /> c’est un concept inventé pas les aigris (et tu l’utilises) pour attaquer directement toute personne satisfaite des produits Apple<br /> Il y a chez Apple tout une clique d’anciens utilisateurs qui a connu la période 2000-2010 avec des Macs qui ressemblent à des PC : des trucs qu’on ouvre et que l’on bidouille, une parenthèse de 10 ans dans un univers Mac fermé dès le tout premier modèle, et ils ne se sont jamais remis du fait qu’Apple s’éloigne, vers 2012, de ce modèle « tour PC bidouillable » et depuis ils passent leur temps à critiquer Apple sur tout, tout le temps<br /> Le summum de ces gens là se retrouve sur le site Macbidouille.com<br /> Et donc, si on a la moindre satisfaction, si on apprécie par exemple le coté sec et la frappe ultra-rapide apportée par les claviers papillon, alors on est pas un utilisateur qui a sa propre réflexion, son propre avis construit et étayé sur le sujet, non, on est un débile illuminé qui est forcément aveuglé et qui béni-oui-oui tout ce que fait Apple<br /> On est un « fan boy »
pocketalex
@alsaco67<br /> je suis en partie d’accord avec tes propos, je suis le premier à ferrailler sur le non remplacement du MacBook Air M1, comme il aurait du advenir, comme il est toujours advenu, et par les tarifs délirant du MacBook Air M2<br /> Je suis également parti en croisade contre ce MacBook Pro M2 dont la stagnation est totalement ubuesque alors que toute la gamme a droit à un rafraichissement et quelques améliorations parfois notables (écran bord à bord, clavier sans Touch Bar, retour du magsafe, retour de l’HDMI et du SD sur les gammes pro), parfois exceptionnelles (l’écran miniLED de mon MBP 14’’)<br /> Mais je te trouve extrême dans ton propos … si on achète ce MBP M2 certes on fait pas l’achat le plus malin, mais pour autant on ne se retrouve pas avec une « bouse » non plus<br /> Le design est vieillot, mais il est éprouvé et au moins il donne une impression de finesse totalement perdue avec les nouveaux design. Le M2 reste un M1 vitaminé, on achète pas un Celeron. L’autonomie est la plus importante de tous les laptops du marché. L’écran n’est pas bord à bord ni miniLED, mais il reste une des meilleurs dalles IPS LED du marché<br /> C’est PAS la machine à acheter, mais si on l’achète on est pas non plus sur le carreau hein
HAL1
pocketalex:<br /> Les « fan boys » ça n’existe pas<br /> Ahhh, si seulement cela pouvait être vrai ! Les discussions sur les forums internet seraient bien plus agréables.<br /> Malheureusement, les fan-boys sont une réalité. Et une réalité bruyante, qui plus est. Et, bien évidemment, une personne satisfaite d’un produit n’est pas un fan-boy. Du moment que cette personne est capable de rester objective vis-à-vis dudit produit et de la marque qui le fabrique, s’entend.<br /> Je suis satisfait de mon MacBook Pro 15" datant de mi-2014. Et macOS est le système d’exploitation de bureau qui a ma préférence. Cela ne m’empêche pas de reconnaître qu’Apple fait de nombreuses erreurs, comme la suppression tout un ensemble de ports forts utiles et ne gênant en rien, qui était réellement idiote. Heureusement, la marque est revenue en arrière. Tout comme sur le concept de clavier dont il est impossible de retirer les touches, et qui s’encrasse facilement. Encore une fois, Apple est revenue à la raison.<br /> Bref, fort heureusement de nombreux utilisateurs prouvent chaque jour sur les forums qu’on peut être content de son achat et apprécier une entreprise, sans tomber dans la vénération. Et pour la petite minorité qui se sent vivre au travers d’une marque et qui prend personnellement chaque critique formulée à son encontre, leur vie doit être ma foi bien triste…
pocketalex
Je suis déja plus d’accord avec (tout) ce qui est écrit ici
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Soldes : vous ne trouverez pas meilleur prix pour la Gigabyte Z590M que chez Cdiscount
Soldes Darty : un prix intéressant pour ce PC Lenovo Ideapad 3
Soldes Fnac : le PC portable gamer Asus TUF Dash F15 avec une RTX 3070 à -600€
Pourquoi les ventes de cartes mères devraient chuter de 30 % en 2022
Intel 14e génération
Un ordinateur portable en RISC-V avant 2023... mais à quel prix ?!
Soldes : Cdiscount brade les prix des Vivobook de chez Asus !
Soldes Boulanger : le PC à écran tactile Lenovo Yoga 7 perd 400€ aujourd'hui !
Profitez des soldes Cdiscount sur cet écran PC Acer Nitro 165 Hz compatible FreeSync
Joueur sur Linux ? Utilisez les pilotes Radeon Mesa RADV plutôt que les officiels AMD
Haut de page