🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Test Asus Zenbook S 13 OLED (UM5302) : le tandem Ryzen 7 6800U / RDNA 2 impressionne-t-il ?

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
16 juin 2022 à 18h18
6
Asus Zenbook S13 OLED-23 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Nous testions récemment le Zenbook 14 OLED sous processeur Intel « Alder Lake », nous voici désormais en compagnie de son petit frère, le Zenbook S 13 OLED, cette fois équipé d’un CPU attendu au tournant : le nouveau Ryzen 7 6800U. Avec cette nouvelle puce, AMD joue gros, à la fois face au come-back technique d’Intel sur le segment basse consommation, mais aussi face à la solide prestation de ses anciens processeurs mobiles. Voyons en test ce que vaut le nouveau fleuron économe en énergie des rouges.

Asus Zenbook S 13 OLED (UM5302)
  • Superbe écran OLED 16:10
  • Performances graphique aguicheuses du Ryzen 7 6800U
  • Autonomie copieuse (10 à 12 heures)
  • Clavier très agréable
  • Pas de 90 Hz pour l’écran, contrairement au Zenbook 14 OLED
  • Écran très sujet aux reflets
  • Connectique réduite seulement à de l’USB-C (non Thunderbolt 4)
  • Trackpad perfectible, Webcam 720p décevante

Comme le Ryzen 7 5800U l’an passé, le nouveau Ryzen 7 6800U cherche à rehausser d’un cran le rapport performances / consommation de nos PC ultraportables, tant sur le plan CPU… que GPU. Cette année AMD mise en effet sur une nouveauté de taille : le passage de ses iGPU à l’architecture graphique RDNA 2. Comme ses cousins de série « H », le Ryzen 7 6800U embarque ainsi une partie graphique Radeon 680M. Véritable « petite carte graphique » installée sur le nouvel APU 15-28W d’AMD, cette puce dans la puce veut donner un sérieux coup de fouet à nos ultraportables en jeu. C’est en tout cas l’objectif affiché.

Nous allons voir si les promesses d’amélioration à tout va d’AMD sont tenues sur le Zenbook S 13 OLED que la firme de Lisa Su (et non Asus), nous a fait parvenir en prêt.

Mais avant d’entamer notre passage en revue de l’appareil, voici la liste complète de ses spécifications :

Fiche technique Asus Zenbook S 13 OLED (UM5302)

Résumé

Processeur
AMD Ryzen 7 6800U
Taille de la mémoire
16GB
Carte graphique
AMD Radeon 680M
Max-Q
Non
Taille de l'écran
14in
Taux de rafraîchissement
60Hz

OS

Système d'exploitation
Windows 11

Processeur

Processeur
AMD Ryzen 7 6800U
Type de processeur
8 coeurs / 16 threads
Fréquence du processeur
4,7GHz
Finesse de gravure
6nm

Mémoire vive

Taille de la mémoire
16GB
Type de mémoire
DDR5
Fréquence(s) Mémoire
6 400MHz
Nombre de barrettes
1

Graphismes

Carte graphique
AMD Radeon 680M
Max-Q
Non
VR Ready (réalité virtuelle)
Non

Écran

Taille de l'écran
14in
Taux de rafraîchissement
60Hz
Type de dalle
Dalle AMOLED
Type d'écran
OLED
Résolution d'écran
2.8K
Format de l'écran
16/10
Dalle mate / antireflet
Non
NVIDIA G-SYNC
Non
Écran tactile
Oui

Stockage

Configuration disque(s)
SSD
Disque principal
1 To
Disque secondaire
1 slot M.2 NVMe
Lecteur optique
Aucun
Emplacement mSATA/M.2
M.2 (occupé)
Lecteur de carte mémoire
Aucun

Connectique

Connectiques disponibles
Jack 3,5mm Femelle Stéréo, USB 3.2 Type C

Réseau sans-fil

Wi-Fi
Oui
Version Wi-Fi
6
Bluetooth
Oui
Version Bluetooth
5.2

Équipement

Webcam
Oui
Haut-parleurs
Intégrés
Clavier
Azerty
Clavier rétroéclairé
Oui - Couleur unique
Pavé numérique
Oui
Lecteur d'empreinte digitale
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
1,49mm
Longueur
29,67mm
Largeur
21,05mm
Poids
1kg

La configuration que nous avons reçue est la plus haut de gamme. Cette variante du Zenbook S 13 OLED est ainsi disponible à 1 499 euros. Un modèle plus abordable, limité cette fois à un Ryzen 5 6600U, 8 Go de RAM et 512 Go de SSD existe aussi mais n'est pas commercialisé par Asus sur le marché français.

Design : un Zenbook 14 OLED… mais un peu plus compact encore

29,67 x 21,05 x 1,49 cm pour 1,0 kg ce sont les mensurations (contenues) de notre petit Zenbook S 13, qui s’installe dans la même classe de produits que le MacBook Air, le XPS 13 ou le Samsung Galaxy Book 2 Pro 13, pour ne citer qu’eux. Très compact, l’engin reprend trait pour trait le design du Zenbook 14 OLED, mais avec une silhouette plus ramassée encore.

Asus Zenbook S13 OLED-25 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Nos observations sont donc proches de celles que nous formulions il y a quelques semaines pour son cousin germain : on a affaire à une machine sobre et élégante, assemblée avec soin et bien pensée dans l’ensemble. Par rapport au modèle de 14 pouces, le châssis nous paraît d’ailleurs plus solide. Ici rien ne craque, même si la charnière (très jolie au passage) reste fragile lorsque l’écran est déplié à 180 degrés. On regrette aussi que le revêtement choisi pour le châssis soit aussi sensible aux traces de doigts. Rares sont toutefois les ultraportables capables de faire vraiment mieux sur ce point.

Asus Zenbook S13 OLED-14 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook S13 OLED-10 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook S13 OLED-26 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook S13 OLED-8 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

De par son format, ce nouveau Zenbook S 13 souffre aussi d’une connectique plus restreinte, axée uniquement sur trois ports USB-C 3.2 Gen 2 (prenant en charge l’affichage et l’alimentation) et une prise casque Jack 3,5 mm. Contrairement à ce qu’Asus propose sur d’autres modèles à peine plus volumineux, on doit donc faire sans prise USB-A et sans sortie HDMI pleine taille. À la place, le constructeur fournit par contre un adaptateur USB-C vers USB-A. On commence malheureusement à être habitués sur ce type de produits.

Côté clavier par contre, c’est carton plein. Les touches profitent d’une course relativement longue et d’un retour souple. La frappe est rapide et précise mais un peu bruyante, ce qui mériterait d’être corrigé sur une future itération de l’engin. Pas grand-chose d’autre à reprocher, objectivement, à ce clavier. Il s’avère très plaisant en bureautique, y compris pour saisir de longs textes, parole de rédacteur. Dans la touche de mise sous tension se loge enfin un capteur d’empreintes digitales qui remédie à l’absence de reconnaissance faciale. On se limite d’ailleurs ici à une webcam 720p de qualité passable. Asus propose pourtant une caméra 1080p sur son Zenbook S 13, mais en option. Notre modèle de prêt n’était pas concerné par cette spécification qui devrait, d’après nous, être proposée de série en 2022.

Asus Zenbook S13 OLED-5 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook S13 OLED-18 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Sous le clavier, s’installe un grand trackpad assez générique. Rien de transcendant ici. La surface de glisse est copieuse, mais comme souvent les clics appuyés ne sont pas réellement précis et le bas du trackpad s’enfonce beaucoup trop — surtout dans les coins. Asus pourrait faire mieux là aussi. Cela dit, on retrouve avec plaisir le pavé numérique NumPad 2.0, activable d’une seule pression dans le coin supérieur droit de ce trackpad.

Asus Zenbook S13 OLED-20 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Le clavier est l'un des atouts de l'appareil // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook S13 OLED-24 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook S13 OLED-19 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Comme sur le Zenbook 14 OLED, l’accès aux composants se fait après avoir enlevé deux patins en plastique, collés à la plaque inférieure du châssis, puis retiré toutes les vis torx à l’aide d’un tournevis de précision. La petite carte mère apparaît alors au grand jour, surmontée d’un SSD M.2 NVMe, remplaçable, et d’un unique ventilateur rattaché à son gros caloduc. Ce sont eux qui seront chargés de refroidir le Ryzen 7 6800U que nous avons la ferme intention de faire chauffer. Comme souvent sur ultraportables, la mémoire vive est soudée à la carte mère, mais la batterie peut par contre être changée assez facilement (elle est retenue par quatre petites vis faciles d’accès).

Asus Zenbook S13 OLED-1 © © Hardware Canucks
© Hardware Canucks

Écran : une belle dalle OLED… qui manque de luminosité

On ne change pas une équipe qui gagne. Pour son nouveau Zenbook S 13, adopte une nouvelle fois une dalle OLED fabriquée par son partenaire industriel Samsung Display. Cette dalle tactile de 13,3 pouces profite d’une définition 2,8 K (2880 x 1800 pixels) et d’un format 16:10. Asus promet une couverture intégrale du spectre DCI-P3 et une luminance pouvant atteindre les 550 nits. Nous avons dégainé nos outils de mesure et le logiciel Calman Ultimate pour vérifier cela par nous-même.

Bilan des opérations, on observe dans un premier lieu une calibration soignée, avec un DeltaE parfait, limité à 2,2. La température des couleurs de cet écran OLED est par contre un peu trop froide, avec un indice de 6871 kelvins mesuré par notre sonde. Pour rappel, le DeltaE doit idéalement être égal ou inférieur à 3 pour restituer des couleurs très fidèles, nous y sommes. En revanche nous devrions en théorie approcher les 6500 kelvins du standard vidéo pour profiter d’une température des couleurs parfaite. Une valeur dont on peut toutefois s’approcher très sérieusement en réglant manuellement la température de l’écran depuis les réglages de l’application MyASUS.

Asus Zenbook S13 OLED-15 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
L'écran du Zenbook S 13 OLED est un vrai miroir // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook S13 OLED-&è © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook S13 OLED-6 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

La couverture des principaux espaces colorimétriques est au point avec une prise en charge à 99,7% de l’espace de couleurs sRGB. Le gamut DCI-P3 est pour sa part supporté à hauteur de 92,5%… on reste toutefois légèrement en dessous des 100% promis par Asus.

La dalle OLED du Zenbook S 13 souffre par contre d’une luminance maximale nettement inférieure à celle annoncée par le constructeur. De notre côté, nous n’avons pas réussi à dépasser les 332,6 cd/m2 sur notre unité de test. L’écran reste néanmoins lisible en dépit d’une forte sensibilité aux reflets. Le contraste est quant à lui parfait, comme toujours avec la technologie OLED.

Dans l’ensemble Asus nous propose une expérience d’affichage de haute volée sur le Zenbook S 13. Il faut toutefois composer avec une luminance qui aurait pu être meilleure. L’absence de fréquence de rafraîchissement 90 Hz (contrairement au Zenbook 14 OLED) pourra enfin décevoir certains utilisateurs.

Performances : que vaut le nouveau Ryzen 7 6800U ?

Nous l’avons expliqué plus haut, l’un des principaux intérêts du Zenbook S 13, c’est ce qu’il abrite dans son châssis : un Ryzen 7 6800U (8 coeurs / 16 threads cadencés entre 2,7 et 4,7 GHz, 16 Mo de cache L3, 4 Mo de cache L2). Gravé par TSMC en 6 nm et basé sur l’architecture Zen 3+, le nouveau processeur basse consommation d’AMD se dote notamment d’une toute nouvelle partie graphique, Radeon 680M, sous architecture RDNA 2. Rappelons s’il le fallait que c’est ce design qu’AMD exploite depuis près de deux ans pour ses cartes graphiques de bureau, mais aussi pour les puces customs utilisées par les dernières consoles de salon de Sony et Microsoft. Une architecture graphique qui a donc fait ses preuves… et qui veut booster la prestation de nos ultraportables, notamment en jeu.

Mais commençons par le commencement et par les performances observées sur la partie CPU de ce nouveau Ryzen 7 6800U. Sur notre Zenbook S 13, le processeur d’AMD ne tire pas plus de 25W en mode performances. Il reste donc légèrement en dessous des 28 W de TDP maximum qu’il pourrait exploiter s’il était installé sur un appareil moins compact. En l’état, nous pouvons quand même avoir un bon aperçu de ce que propose ce nouveau Ryzen 7.

Asus Zenbook S13 OLED-9 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Pour ce test, nous avons une nouvelle fois observé le comportement du processeur dans le cadre d’un stress test sous AIDA 64. Ce dernier permet de solliciter l’intégralité des coeurs du CPU à 100%, sur une période prolongée. Dans ce contexte d’utilisation intensive, nous n’avons pas eu à déplorer de thermal throttling, signe que les capacités du processeur ne sont pas limitées par les affres d’une chauffe mal maîtrisée. Au bout d’une demi-heure de stress test, la chaleur au niveau de la charnière et sous le châssis était notable, sans être débridée pour autant, et les fréquences des 8 coeurs du CPU restaient comprises entre 3,00 et 3,10 GHz, sans baisse notable.

Le souffle de l’unique ventilateur du Zenbook S 13 était quant à lui constant et bien audible, sans toutefois s’avérer trop pénible à l’usage. Notons par ailleurs qu’en utilisation bureautique et multimédia, ce dernier est coupé 90% du temps.

Asus Zenbook S13 OLED-4 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Dans l’ensemble l’ultraportable d’ASUS ne souffre jamais d’une dissipation exagérément bruyante. La chauffe observée sur le processeur est importante, certes, mais maîtrisée, ce qui permet une bonne tenue des fréquences sur le processeur. Nous sommes donc sur une trajectoire favorable pour obtenir de solides performances en benchmarks. Cela se vérifie sous Cinebench R23, où notre Ryzen 7 6800U recueille 1415 points en calcul single-core et 9918 en multi-core. À titre de comparaison, le Ryzen 7 5800U glanait l’année dernière quelque 1419 points en single-core et 7918 points en multi-core sur l’Asus Zenbook 13 OLED 2021.

La nouvelle puce d’AMD développe donc un solide niveau de performances, mais à l’exception du score obtenu en multi-core, on ne peut malheureusement pas dire qu’elle progresse beaucoup par rapport à son prédécesseur sur le plan CPU. Cela, dit, le Ryzen 7 6800U parvient quand même à concurrencer honorablement son principal concurrent, le nouveau Intel Core i7-1260P (12 coeurs / 16 threads cadencés entre 3,40 et 4,70 GHz, 18 Mo de cache, 28 W de TDP). Sous architecture Alder Lake, le processeur d’Intel montait en effet à 1605 points en single-core sur Cinebench R23, contre seulement 8730 points en indice multi-core sur l’Asus Zenbook 14 OLED.

Asus Zenbook S13 OLED-12 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook S13 OLED-13 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Un iGPU bien énervé…

Sur le Ryzen 7 6800U, le gros bond en avant côté performances est plutôt à chercher sur le plan graphique. Grâce à l’architecture graphique RDNA 2, son iGPU Radeon Radeon 680M (comprenant 12 coeurs GPU à 2200 MHz) est suffisamment véloce pour motoriser GTA V à 30 - 40 FPS sans ralentissements, en définition Full HD et avec un niveau de réglage Élevé.

Plus impressionnant, Cyberpunk 2077 était pour sa part animé à une petite trentaine de FPS, toujours en Full HD, mais cette fois avec tous les réglages en niveau Faible. Sans faire appel à une quelconque carte graphique dédiée, le titre de CD Projekt était alors étrangement jouable, à défaut d’être un modèle de fluidité. Une petite prouesse, quoi qu’il en soit, quand on connaît la gourmandise du titre.

Asus Zenbook S13 OLED-16 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
La Radeon 680M parvient à lancer Cyberpunk 2077 en low // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Intéressant également : nous avons pu jouer à cache-cache avec le Xénomorphe dans Alien Isolation. En 1800p cette fois, et avec un niveau de détail en Ultra, il nous était possible d’évoluer dans le titre à une bonne quarantaine de FPS… et donc dans de très bonnes conditions. On reste en deçà de ce que permet la partie graphique des puces M1 Pro / M1 Max logées par Apple dans les derniers MacBook Pro 14 et 16, mais AMD réussit à battre assez facilement les iGPU Iris Xe installés à bord des processeurs Alder Lake d’Intel. Il faut dire que ces derniers n’ont pas beaucoup évolué depuis 2020.

Notons par contre qu’en benchmark, sous 3D Mark Time Spy Extreme, l’iGPU du Ryzen 7 6800U récolte un score graphique de 1039 points, fatalement modeste, y compris face aux cartes graphiques dédiées entrée de gamme de Nvidia. Sur l’Asus ROG Flow x13 2021, la Nvidia GeForce GTX 1650 MaxQ montait par exemple à 1446 points sur le même benchmark, avec un TGP de 30 W. Un écart qui nous rappelle que nous sommes bien sur un ultraportable classique.

Asus Zenbook S13 OLED-3 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook S13 OLED-2 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Un point sur les performances du SSD avant de poursuivre. Ces dernières sont en accord avec ce que l’on peut attendre d’un PC portable premium en 2022. On monte ici à 6652,73 Mo en lecture et 4992,36 Mo/s en écriture, de quoi assurer une excellente réactivité du système et des vitesses de transferts rapides.

Autonomie : du jus pour toute la journée et au-delà

AMD nous a habitués à proposer une belle maîtrise énergétique sur ses deux dernières générations de processeurs Ryzen à basse consommation. Un facteur important pour permettre une bonne autonomie sur PC portable. Notre Zenbook S 13 OLED bénéficie du savoir faire d’AMD en la matière, avec un Ryzen 7 6800U qui sait se montrer sobre en énergie lorsque la situation l’impose. L’autonomie sur l’appareil est donc de bon niveau. En fonction des réglages adoptés, tablez sur 10 à 12 heures en utilisation bureautique et multimédia.

Asus Zenbook S13 OLED-22 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En lecture vidéo sous Netflix (via Edge), avec la luminosité de l’écran poussée à 100%, le rétroéclairage du clavier coupé et le mode d’alimentation de Windows 11 permettant de privilégier l’autonomie aux performances, nous avons réussi à tenir un peu plus de 11 heures sur batterie avant de voir l’écran s’éteindre. Le Zenbook S13 se classe ainsi, sans grande difficulté, parmi les laptops de 13 pouces les plus endurants que nous ayons testés ces derniers mois.

La batterie 67 Wh de l’appareil se recharge enfin à l’aide d’un chargeur USB-C de 65 W, assez compact (environ 6 x 6 x 3 cm). Ce dernier permet de recouvrer les 100% de batterie en à peu près 1 heure 30 d’après nos observations. Une durée de recharge dans la moyenne des ultraportables du moment.

Audio : des haut-parleurs de qualité ?

Côté audio, le Zenbook S 13 mise sur deux petits haut-parleurs installés sous le châssis. Pas de quoi se pâmer ici, mais le son y est assez clair et reste globalement propre, avec des aigus précis et des médiums qui font bien ressortir les voix. On regrette par contre que ces derniers empiètent un peu sur le reste, et notamment sur les graves, totalement noyés pour ne pas dire absents. Au bout du compte l’expérience audio prodiguée manque sérieusement de relief, mais reste convenable pour regarder une vidéo en dépannage.

Asus Zenbook S13 OLED-7 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

La sortie casque, qui a le mérite d’exister (Asus avait pendant un temps chercher à la supprimer de ses ultraportables) est pour sa part de bonne facture, elle émet un signal est net et puissant auquel nous ne pouvons pas reprocher grand-chose.

Asus Zenbook S 13 OLED : l'avis de Clubic

8

Comme l’Asus Zenbook 13 OLED l’année dernière, le Zenbook S13 OLED se dote de puces AMD de dernière génération pour nous proposer un excellent rapport performances / encombrement / autonomie. Avec son Ryzen 7 6800U, le modèle haut de gamme de l’engin s’octroie une puissance de feu confortable, tout en nous offrant une autonomie de 10 à 12 heures généreuse au quotidien. La principale nouveauté de ce processeur reste toutefois la présence d’une partie graphique nettement plus costaude que par le passé, basée sur l’architecture RDNA 2. Avec elle, jouer en 1080p sur le nouvel ultraportable d’ASUS est possible, dans de bien meilleures conditions qu’avant. Une petite prouesse qui ne fait pas de l’engin un PC gaming, mais qui lui permet plus de souplesse.

Asus rempile par ailleurs avec sa politique du « tout OLED » en nous offrant un écran 16:10 de haute volée. Cette dalle tactile s’accompagne pour le reste d’un châssis bien conçu et soigneusement assemblé. Le Zenbook S 13 OLED souffre néanmoins d’une connectique 100% USB-C qui pourra en contrarier certains, d’une webcam 720p décevante incompatible avec la reconnaissance faciale et d’un trackpad perfectible. Trois points qui nous empêchent de lui concéder une note plus haute.

Les plus

  • Superbe écran OLED 16:10
  • Performances graphique aguicheuses du Ryzen 7 6800U
  • Autonomie copieuse (10 à 12 heures)
  • Clavier très agréable

Les moins

  • Pas de 90 Hz pour l’écran, contrairement au Zenbook 14 OLED
  • Écran très sujet aux reflets
  • Connectique réduite seulement à de l’USB-C (non Thunderbolt 4)
  • Trackpad perfectible, Webcam 720p décevante

Design 8

Écran 8

Performances 8

Autonomie 9

Prix 8

Asus Zenbook S 13 OLED (UM5302) au meilleur prix
Darty 1349,99€ Voir l'offre

Concurrence : quelles alternatives au Zenbook S 13 OLED ?

Nous aurions bien envie de vous parler du Dell XPS 13 Plus, qui a l’air novateur… mais qui n’est malheureusement pas encore passé entre nos mains. En guise d’alternatives au Zenbook S 13 OLED nous pouvons vous recommander l’indéboulonnable MacBook Pro de 13 pouces. Le modèle que nous avions testé était équipé d’une puce M1, mais notez bien qu’Apple a annoncé début juin une version dotée de sa toute nouvelle puce M2. Plus puissante, elle risque fort de combler vos attentes en termes de performances tout en permettant une autonomie généreuse.

Apple MacBook Pro 13 M1 (2020)
  • Qualité de fabrication
  • Des performances de haut vol
  • Autonomie impressionnante
  • Écran bien calibré et lumineux
  • Clavier et trackpad confortables
  • Rapport qualité-prix
  • Design inchangé
  • Connectique limitée
  • Webcam 720p encore perfectible

Toujours sur un format 13 pouces, le Samsung Galaxy Book 2 Pro 360 est intéressant. En dépit de quelques défauts, dont une autonomie perfectible et un écran OLED au format 16:9 seulement, l’appareil embarque un processeur Intel Alder Lake convaincant et s’appuie sur un châssis extrêmement soigné et robuste. Son concept réversible pourra également faire mouche, d’autant que Samsung a l’intelligence de fournir par défaut son très bon stylet S Pen avec l’appareil.

Samsung Galaxy Book 2 Pro 360
  • Format idéal en mobilité, châssis élégant, léger et solide
  • Excellent clavier, bonne webcam, stylet S Pen fourni
  • Qualité d’affichage convaincante grâce à l’OLED
  • Bon niveau de performances dans l’absolu
  • Autonomie juste correcte (8 à 9 heures)
  • Ratio 16:9 de l’écran frustrant à l’heure du 16:10
  • Performances bridées du processeur Alder Lake
  • Pas d’efforts sur la qualité audio des haut-parleurs
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
6
Goodbye
Sympas comme miroir.<br /> (:
louchi
mdr, yes, ça a l’air génial pour se maquiller.
louchi
Utilité du ssd à 6660 Mo/s ? lol<br /> Non, ça chauffe, donc ça dégage direct.<br /> Et personne en face, en USB3.0 avec un disque externe n’atteint ces débits à la con, donc non, ça sert à rien.<br /> J’avais commandé un mini mini PC chez Aliexpress, et il est arrivé avec un ssd pci express…je l’ai vite viré, et remplacé par un bon vieux ssd 2.5.<br /> Gain en température: 20 C, le ventilo principal du PC, innaudible.<br /> Merci en plus, le ssd PCI Express chauffait tellement, que les transferts devaient attendre que le bestio, refroidisse…ste honte.
soaf78
Marrant d’être convaincu que sa réalité d’utilisation est forcément celle des autres…<br /> Un disque rapide ça sert à plein de choses autre que de copier un film de 50Go d’un disque externe au disque interne…<br /> CAO, mao, montage, rendu…
Arcetnathon
La vrai question c’est quel est la baisse de performance lorsqu’il est utilisé comme<br /> Ordinateur portable ? (Genre pas branché au secteur)<br /> Intel est le roi du mega score en benchmarks mais uniquement si t’es branché à une prise, sinon t’es en mode castré.
Zakalwe
Je veux un APU bureau DiY avec le même IGP… Je peux attendre longtemps…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Nouveau Matebook D16 : Huawei offre un rafraîchissement bienvenu à son ultraportable
Les Radeon 7000 RDNA3 pourraient avoir des unités similaires aux Tensor Cores de NVIDIA
Les monstrueux Threadripper Pro 5000WX débarquent pour la modique somme de 7 000 dollars
Huawei annonce son Matebook 16S avec du i7 et du i9, prêt à chasser sur les terres du Macbook Pro ?
NZXT lance deux boîtiers de capture/streaming
Pourquoi le nouveau MacBook Air mérite plus votre attention que le MacBook Pro M2
Cette superbe webcam Logitech est à prix cassé pour les soldes Cdiscount !
Sans surprise, la GeForce GTX 1630 se révèle moins rapide que la Radeon RX 6400
Intel Arc Alchemist : des cartes graphiques professionnelles en fuite ?
Apple bosse (évidemment) sur un M2 Pro, Max, Ultra et Extreme, mais pour quelles machines ?
Haut de page