Google Stadia Connect : le résumé de l'épisode spécial Gamescom 2019

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
20 août 2019 à 17h59
0


Puisque les yeux du monde entier sont rivés sur l'Allemagne à l'occasion de la Gamescom 2019, Google en a profité pour diffuser un nouvel épisode de Stadia Connect. Une fois l'effet d'annonce passé, la marque américaine n'a pas réellement convaincu son auditoire au niveau de son offre comme de son catalogue de jeux. Google devait donc rapidement se reprendre afin de captiver l'audience...

Le service de Cloud gaming est dans la dernière ligne droite avant son déploiement à grande échelle en novembre prochain. Au total, 14 pays accueilleront Stadia cet automne et les utilisateurs devront débourser une dizaine d'euros par mois pour y accéder (en attendant la version gratuite attendue en 2020). Il est toujours possible de précommander la « Founder's Edition » à 129 € : cette dernière comprend une manette, un Chromecast Ultra et trois mois d'abonnement à l'offre Stadia Pro (puis 9,99 €/mois). Cette précommande donne également accès à la version complète de Destiny 2.

Beaucoup de jeux, mais pas de surprises

Durant ce Stadia Connect, Google a mis l'accent sur les jeux (qui seront au nombre de 31 au lancement). Ainsi, les trailers se sont enchaînés, mais les annonces ont finalement été peu nombreuses. En effet, la plupart des titres sont déjà bien connus du grand public et une seule exclusivité à destination du service de Cloud gaming a été mentionnée. Il s'agit du Tower Defense Orcs Must Die! 3, développé par Robot Entertainment. Pas de quoi déchaîner les foules donc...

Google s'est tout de même associée aux plus grands noms de l'industrie pour gonfler son catalogue. Ainsi, Cyberpunk 2077, Watch Dogs Legion, DOOM Eternal, The Elder Scrolls Online ou encore Borderlands 3 se sont illustrés durant ce Stadia Connect. Voici la liste complète des softs présentés à cette occasion :

  • Cyberpunk 2077
  • Borderlands 3
  • DOOM Eternal
  • Watch Dogs Legion
  • The Elder Scrolls Online
  • Gods & Monsters
  • Destiny 2 Shadowkeep
  • Kine
  • Darksiders Genesis
  • Orcs Must Die! 3
  • Windjammers 2
  • Destroy All Humans!
  • Mortal Kombat 11
  • Superhot
  • Farming Simulator 19 Platinum Edition
  • Samurai Showdown 2019
  • GRID
  • Attack on Titans 2 Final Battle




Un retard difficile à rattraper ?

Dans l'ensemble, il faut bien reconnaître que les éditeurs majeurs de l'industrie répondent présent. Cependant, Stadia ne fait qu'imiter ses concurrents bien mieux armés en matière d'exclusivités. Google est encore au stade des discussions avec ses futurs partenaires, là où Sony, Microsoft ou encore Nintendo ont déjà un portefeuille bien rempli. Ce retard pourrait bien se payer cash pour Google !

Rappelons que, pour jouer dans les meilleures conditions possibles et décrocher le précieux sésame 4K/60fps, Google préconise un débit descendant d'au moins 35 Mbit/s. Dès 10 Mbit/s, Stadia pourra fonctionner en proposant une résolution adaptative pouvant descendre jusqu'en 720p.

Il est possible de tester sa connexion directement sur le site de la marque américaine.

Source : Jeuxvideo.com
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
scroll top