Test du PlayStation Now : que vaut le service de cloud gaming de Sony ?

le 20 février 2019
 0
La note de la rédac
Dans le cadre d'un dossier à paraître sur l'état du cloud gaming en France, Clubic s'intéresse cette semaine au PlayStation Now, le service maison de Sony lancé officiellement en France fin octobre 2017.

Fruit du rachat de Gaikai par Sony en 2013, le PlayStation Now n'est finalement arrivé sous nos latitudes qu'en 2017, au terme d'une longue séquence de bêta-test.

Le service de Sony illustre parfaitement le concept même du cloud gaming : en l'échange d'un abonnement mensuel, l'utilisateur dispose d'un large catalogue de jeux auxquels il peut s'adonner sans les posséder ni avoir à les installer. Les titres sont en effet lus du côté serveur, lequel reçoit également les instructions de la manette du joueur pour une expérience de jeu fluide et sans à-coups.

Ça, c'est sur le papier. Puisque la fluidité et la qualité de l'expérience dépendent intégralement de la patate de votre connexion Internet. Aussi, et bien que très complet, le PlayStation Now pâtit de quelques limitations techniques un peu handicapantes pour un service facturé 14,99€ par mois.

Playstation Now test
L'écran d'accueil du PlayStation Now. Crédits : Sony

Le PlayStation Now : comment ça marche ?


Le PlayStation Now est une application disponible sur les consoles PlayStation 4, et depuis peu sur Windows. Elle permet, contre un abonnement mensuel ou annuel, de bénéficier de 648 jeux PS4 et PS3. Un catalogue déjà fort généreux, auquel s'ajoutent chaque mois de nouveaux titres.

Lors du premier lancement de l'application, Sony vous offrira 7 jours d'essais afin de vous familiariser avec le service et juger si la poursuite de l'abonnement est judicieuse ou non. Notez par ailleurs, et c'est un excellent point, que toute inscription au service vous fera passer un test de connexion obligatoire dont l'objet est de s'assurer que votre connexion Internet est suffisamment puissante pour le jeu dans le cloud.

L'auteur de ces lignes disposant d'une "petite" fibre optique de 90 Mb/s, le test est malgré tout passé sans problème. Signe que l'infrastructure réseau de Sony a fait de gros progrès depuis l'ouverture du service en 2017.

Playstation Now test
Impossible de se tromper : avant de souscrire au service, Sony vous fait passer un test de connexion obligatoire. Crédits : Sony

Une fois votre abonnement entamé (attention au renouvellement tacite après les 7 jours d'essai), l'application PlayStation Now vous permettra de prendre la mesure de l'énorme catalogue offert par Sony. Du récent, du moins récent, des jeux first party, des jeux d'éditeurs tiers... il y en a pour tous les goûts, et la liste est disponible en intégralité sur le site du PS Now.

On remarque d'ailleurs que Sony semble avoir en mire prioritaire les familles avec son service. En effet la catégorie "Pour toute la famille" a pignon sur rue, et un critère de tri très facile d'accès permet de sélectionner la classification PEGI maximale des titres affichés.

Lancer un jeu est ensuite un jeu d'enfant : sélectionnez le titre souhaité, et appuyez sur jouer. Depuis peu, Sony permet également de télécharger localement les titres PS4 de son catalogue afin de ne pas être dépendant d'une connexion capricieuse et de profiter des jeux dans leur résolution maximale (nous y reviendrons).

Playstation Now test
Depuis cet été, il est possible de télécharger localement les jeux PS4 du catalogue PlayStation Now. Crédits : Sony

Notons que, émulation oblige, le lancement des jeux PS2 et PS3 traîne un peu en longueur, même si l'expérience de jeu est intacte.

Pratique : une fois que vous avez joué à un jeu via le PS Now, il s'ajoute automatiquement à l'écran d'accueil de votre console. Ainsi, nul besoin de repasser par l'application PlayStation Now pour reprendre votre partie.

Playstation Now test
Les jeux récemment lancés via le PS Now s'ajoutent automatiquement à votre écran d'accueil. Crédits : Sony

Quid de la version PC ?


Le fonctionnement de la version PC du PlayStation Now ne diffère que peu de l'application originale. Disponible au téléchargement sur le site officiel, le programme vous demandera de vous connecter à votre compte PlayStation et vous offrira une interface adaptée au clavier souris.

Compatible avec les manettes PS3, PS4 en USB ou via un dongle Bluetooth vendu séparément (et assez peu disponible actuellement), le PlayStation Now est aussi compatible avec de nombreuses autres manettes dont celle de la Xbox One (plus d'informations sur les manettes ici).

À l'instar de Steam, PlayStation Now sur PC vous propose également un mode "Big Picture" pour la navigation à la manette, reprenant ainsi l'interface de la version PS4.

Playstation Now test
L'application PS Now for PC fonctionne comme un charme et offre la possibilité de jouer depuis une grande variété de manettes. Crédits : Sony

Le reste du fonctionnement est quant à lui similaire à l'application PS4, au détail près qu'il est impossible de télécharger localement les jeux PS4 (logique), et donc d'en bénéficier dans une résolution supérieure à 720p.

Notons tout de même que vos parties étant synchronisées dans le cloud, il est tout à fait possible de commencer une partie sur PS4 et de la reprendre sur PC. Autre avantage notable : nul besoin d'acquérir une PlayStation 4 au prix fort pour jouer à certains titres exclusif comme Bloodborne, Until Dawn ou The Last of Us.

Playstation Now test
Entamer une partie de Red Dead Redemption sur PS4 et la poursuivre sur PC ? C'est possible. Crédits : Sony / Rockstar Games

Et sur Mac alors ?

Malheureusement pour les utilisateurs sous macOS, l'application PlayStation Now n'est pas encore disponible. Sony n'a d'ailleurs pas communiqué sur une quelconque disponibilité future, qui pourrait par ailleurs rentrer en concurrence avec un éventuel service analogue du côté de chez Apple.


PlayStation Now : est-ce que ça fonctionne ?


Ça fonctionne, et ça fonctionne même très bien. Comme nous l'écrivions plus haut, l'infrastructure réseau du PlayStation Now est stable et le service de Sony ne semble pas trop gourmand en bande passante. Une connexion de 90 Mb/s est amplement suffisante pour profiter de tous les jeux du catalogue.

Durant nos tests, nous n'avons souffert d'aucun input lag pouvant rendre l'action dans un jeu imprécise ou désagréable. À ce titre, notez par ailleurs que le PS Now permet de jouer à des jeux compétitifs en ligne comme Battlefield Hardline, Killzone : Shadow Fall ou Mortal Kombat X. Il vous faudra néanmoins disposer d'un abonnement au PlayStation Plus pour ce faire. Le jeu en coopération locale est également possible, sans plus de difficulté qu'en solo.

Avec 648 jeux au compteur, et une petite vingtaine qui s'ajoute chaque mois, le catalogue PlayStation Now est nettement plus garni que le GeForce Now de Nvidia, si l'on en exclut la disponibilité (en bêta) des jeux Steam, Battle.net et Uplay non inclus dans l'abonnement. On y trouve aussi bien des jeux PS4 et PS3 que quelques références PS2 tels que Primal et Forbidden Siren.

Playstation Now test
Le catalogue du PS Now est bien garni, et fait la part belle aux jeux PS3 et PS2. Crédits : Sony

On sent par ailleurs que Sony a trouvé là un moyen (certes payant) de satisfaire les joueurs frustrés de l'absence de rétrocompatibilité de la PlayStation 4. La majeure partie du catalogue est en effet composée de titres de la génération précédente, ce qui ravira les nostalgiques de l'ère PS3 / Xbox 360.

Les mauvaises résolutions du PlayStation Now


La somme des bons points accumulés par le service de cloud gaming de Sony se heurte néanmoins à quelques impairs que l'on a du mal à lui pardonner. À commencer par son plus handicapant : la résolution maximale des jeux en streaming est de 720p. Impossible de grimper au-delà, même si vous disposez d'une PS4 Pro et d'un écran 4K aux dimensions indécentes. On est donc à des années-lumière des efforts produits par Microsoft pour produire - au moins - un léger upscalling sur certains de ses jeux Xbox 360 rétrocompatibles (certes, ce n'est pas du cloud gaming).

Seul le téléchargement en local de votre jeu vous permet d'en profiter en résolution maximale (1080p sur PS4 et 2160p sur PS4 Pro). À l'heure actuelle, environ 250 jeux PS4 du catalogue sont compatibles avec cette fonctionnalité.

Playstation Now test
Envie de profiter de vos jeux en 1080p ou en 4K ? Il vous faudra passer par la caes téléchargement. Un comble pour un service de cloud gaming. Crédits : Sony / Ubisoft

Notez que la résolution n'est pas seule à être limitée lors de l'utilisation du cloud gaming. Même si vous disposez d'un système audio 7.1 de dernier cri, les jeux lus depuis le nuage ne s'offriront à vous qu'en stéréo, sauf si vous les téléchargez sur votre disque dur.

Aussi, étant donné l'impossibilité de télécharger ses jeux en local depuis le PS Now pour PC, le jeu sera forcément limité à 720p. Mais à la différence de l'itération PS4 du service, l'application sur PC pourra se lancer en mode fenêtré, et donc vous épargner des pixels trop grossiers, au détriment d'une surface d'affichage plus généreuse.

Playstation Now test
Sur PC, la résolution maximale de diffusion des jeux est fixée à 720p. Crédits : Sony / EA

On sent ainsi comme une dissonance dans le service lancé en 2017 par Sony. D'un côté le constructeur souhaite se positionner parmi les pionniers du cloud gaming, et de l'autre il empêche celles et ceux disposant d'une connexion suffisante de profiter des jeux sous leur meilleur jour sans les télécharger. On apprécie que la firme japonaise soit si prévenante et privilégie la stabilité de son réseau à la débauche de pixels sur l'écran, mais on a tout de même l'impression que pour un service facturé 14,99€ par mois, Sony se tire une balle dans le pied.

PlayStation Now : l'avis de Clubic


Le service de cloud gaming de Sony s'impose comme l'un des plus convaincants du marché. Il s'illustre notamment sur deux points : la qualité de son infrastructure réseau, et la générosité de son catalogue.

On a plus de mal, en revanche, à accepter les conditions techniques imposées par Sony pour son PlayStation Now. En lecture dans le cloud, seule une résolution de 720p et un son stéréo sera disponible. Le téléchargement en local (250 jeux PS4 actuellement disponibles) permet de faire grimper la résolution et de "débloquer" le son surround. Comme si le cloud gaming n'était finalement qu'une démonstration ; un moyen et non pas une finalité.

Bien que l'on apprécie particulièrement la possibilité de télécharger ses jeux, notamment pour s'épargner les fluctuations potentielles de sa connexion Internet, nous avons plus de peine à nous imaginer payer 14,99€ par mois pour profiter de jeux de dernière génération en qualité HD Ready nous renvoyant à l'époque de la PlayStation 3.

Sony a donc le mérite d'offrir un service qui fonctionne comme un charme, et un qui plus est doté d'un catalogue généreux idéal pour les joueurs nostalgiques. Mais en matière de stratégie, on a comme l'impression que la firme nipponne se cherche encore.

PlayStation Now

Les plus
+ 7 jours offerts et test de connexion obligatoire
+ La générosité du catalogue
+ La possibilité de télécharger certains jeux...
+ Jouer à des exclusivités Sony sur PC
Les moins
- Inutilisable sur Mac
- Chargement des jeux PS2 et PS3 plutôt long
- ... en réalité une obligation pour jouer en 1080p ou en 4K
- Peut-être un peu cher
3.5
Modifié le 04/04/2019 à 10h34
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Cloud computing

[MàJ] Cloud computing : les Lyonnais de Hume détaillent leurs tarifs
Test Orange Jeux : le cloud gaming familial et accessible
Interview - Pour Orange, l’arrivée de Stadia dans le cloud gaming est une bonne nouvelle
Cloud gaming : le PDG du défunt OnLive livre analyses et conseils à Google pour Stadia
L'américain Walmart prépare aussi son service de jeu vidéo en streaming
25 mégabits par seconde : c'est le minimum recommandé pour utiliser Stadia
Stadia, Shadow, GeForce Now : le grand dossier du cloud gaming en France
Stadia : Google annonce officiellement son service de cloud gaming
Project Stream : suivez en direct la conférence dédiée au cloud gaming de Google à la GDC
Google dévoile le probable logo de son service de cloud gaming Project Stream
Cybercriminalité : les attaques d'appli cloud ont explosé ces derniers mois
On a (re)testé Shadow : une nouvelle box pour le meilleur service de cloud gaming
Google : un teaser pour la Game Developers Conference promet le
Microsoft lance ses premiers datacenters en Afrique
Google prévoit d'annoncer sa console et son service de cloud gaming à la GDC
scroll top