Test du PlayStation Plus, nouvelle formule : une refonte aussi plaisante que frustrante

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
27 juin 2022 à 12h12
6
PlayStation Plus © Sony Interactive Entertainment
© Sony Interactive Entertainment

Le nouveau PlayStation Plus est arrivé en Europe et nous avons enfin pu tester le service. Afin de s'aligner sur la concurrence, Sony a nettement densifié sa proposition en permettant aux joueurs de choisir parmi différentes formules. Mais cette refonte permettra-t-elle au constructeur japonais de rivaliser avec l'incontournable Xbox Game Pass ? C'est ce que nous allons voir à travers cet article.

PlayStation Plus
  • Catalogue de jeux PS4 et PS5 très complet
  • Le Cloud Gaming parfaitement intégré et stable
  • L'intégration des trophées dans certains jeux PS One
  • Une émulation convaincante malgré le 50 Hz
  • Le palier Extra vraiment séduisant
  • Nombre de jeux "classiques" trop faible
  • Trop peu de versions d'essai (pour l'instant)
  • Interface de l'application PC à revoir…
  • … jeux PS5 et classiques également absents depuis l'app PC

En juin 2017, Microsoft frappait un grand coup avec le déploiement de son Game Pass. Cinq années plus tard, le service compte maintenant plusieurs millions d'adeptes et fait le bonheur des joueurs sur pratiquement tous les supports (consoles Xbox, smartphones, tablettes, PC...). Malgré ce succès incontestable, les autres grandes marques de l'industrie du jeu vidéo ne s'étaient jusqu'à présent pas vraiment frottées à la création d'une telle plateforme.. jusqu'à ce que Sony prenne la parole pour officialiser la métamorphose de son PlayStation Plus.

Après un lancement en Asie, puis en Amérique du Nord, le service a enfin atteint la France le 23 juin 2022. Notons que cette refonte enterre le PlayStation Now puisque ce dernier vient fusionner avec l'ancien PlayStation Plus pour ne former qu'un seul et même écosystème. Cependant, les avantages ne sont pas les mêmes pour tout le monde ! Il est donc temps d'effectuer un tour d'horizon des différentes offres et de leur contenu respectif.

Abonnements : trois offres pour un maximum de diversité

C'est la particularité de ce PlayStation Plus nouvelle génération. En effet, Sony a jugé bon de mettre à l'honneur trois paliers distincts qui offrent plus ou moins de bonus en fonction du tarif mensuel en vigueur. Il est appréciable de voir que Sony laisse le choix en fonction des habitudes et des besoins de chacun.

PlayStation Plus Essential

Derrière cette formule se cache en réalité le PlayStation Plus tel que nous le connaissions auparavant. Ici, le joueur bénéficie d'un accès au multijoueur en ligne, aux jeux offerts tous les mois et à des réductions exclusives sur le store. On y retrouve également le stockage des sauvegardes sur le Cloud et la collection de titres PlayStation Plus.

C'est l'offre idéale si jamais l'ancienne version du service vous convenait. Le tarif de l'abonnement est fixé à 8,99 euros/mois, 24,99 euros pour trois mois ou 59,99 euros/an. Un palier qui, comme son nom l'indique, va à l'essentiel.

PlayStation Plus Extra

On passe à la vitesse supérieure avec cette formule intermédiaire dont le principal attrait réside dans l'accès à plusieurs centaines de titres PS4 et PS5. À l'heure où nous écrivons ces lignes, 375 jeux différents à télécharger sont inclus. Il y a de quoi faire parmi les productions indépendantes et autres blockbusters. De plus, les adhérents profitent aussi des avantages du palier précédent.

Il s'agit sans aucun doute de l'offre la plus intéressante pour un joueur qui viendrait tout juste d'arriver dans l'écosystème PlayStation. C'est aussi un excellent moyen de découvrir certaines des meilleures exclusivités de la marque. Comptez 13,99 euros/mois, 39,99 euros pour trois mois ou 99,99 euros/an.

PlayStation Plus Premium

Terminons par le plus gros morceau ! La version Premium comprend bien évidemment tous les bonus des autres paliers accompagnés d'autres bénéfices. Ainsi, plus de 400 jeux PS3, PSP, PS2 et PS One répondent à l'appel. Les softs PS4 deviennent également jouables via le Cloud et des versions d'essai à durée limitée pour des titres récents font leur apparition.

D'après nous, c'est une offre réservée aux passionnés qui aimeraient (re)découvrir certains grands classiques. Cette fois, les prix appliqués sont plus dissuasifs puisqu'ils s'élèvent à 16,99 euros/mois, 49,99 euros pour trois mois et 119,99 euros/an.

PlayStation Plus © Sony Interactive Entertainment
© Sony Interactive Entertainment

Supports et interface : une expérience très inégale

Accéder au nouveau PlayStation Plus n'est pas bien difficile. Il suffit de se rendre sur l’icône du service qui apparaît dans le menu principal de la PS5. Les avantages liés à l'offre active s'affichent alors à travers différentes catégories. On peut ainsi accéder aux collections de jeux classés par genre (action, sport, aventure...) ou bien par générations (remasters, PS3, classiques...). De leur côté, les titres Ubisoft+ Classics profitent de leur propre section.

Globalement, la fluidité est au rendez-vous au moment de naviguer entre les rubriques. Tout y est bien compartimenté sur console et les informations relatives à l'abonnement du joueur sont parfaitement identifiables.

PlayStation Plus © Sony Interactive Entertainment
© Sony Interactive Entertainment

Si le service est bien fichu sur PlayStation 5, difficile d'en dire autant sur PC. En effet, Sony a mis à jour son application PlayStation Now pour la transformer en PlayStation Plus. Il suffit donc d'installer la nouvelle version pour lancer le service dans sa nouvelle forme. Hélas, cette app se révèle peu ergonomique.

En plus de bugs d'affichage sous la forme de jeux qui apparaissent plusieurs fois, le design des menus est spartiate et la navigation peu agréable. Trouver un titre peut se révéler fastidieux étant donné l'absence de barre de recherche. Nous aurions apprécié voir la firme nippone repenser ces éléments pour célébrer l'avènement de son nouveau service.

PlayStation Plus © Sony Interactive Entertainment
© Sony Interactive Entertainment

Cloud et émulation : une proposition solide

Les équipes de Sony ont réelle expertise dans le monde du Cloud Gaming. Et cela se ressent au moment de lancer un jeu sans le télécharger au préalable. Le constructeur recommande une vitesse minimale de 5 Mbits/s et une connexion filaire pour pouvoir jouer sans trop de tracas. Avec la fibre, c'est bien évidemment encore mieux.

Que ce soit depuis une PS5 ou un PC, jouer en streaming est un régal. La latence est faible et la qualité d'image d'excellente facture. Nous n'avons essuyé aucun souci particulier au cours de nos sessions. Bien entendu, l'expérience dépendra fortement de la qualité de la connexion de chacun. Mais pour un joueur bien équipé, tout semble fonctionner parfaitement.

PlayStation Plus © Sony Interactive Entertainment
© Sony Interactive Entertainment

Cependant, il est primordial de noter que tous les jeux ne sont pas accessibles via le Cloud. Par exemple, les productions PS5, PS One et PSP doivent impérativement être téléchargées. Normalement, les titres PS4 devraient tous pouvoir être lancés en streaming mais il existe quelques exceptions comme par exemple Red Dead Redemption II. C'est tout l'inverse pour le catalogue PS3 qui est quant à lui uniquement disponible en passant par le Cloud. Ainsi, la technologie en elle-même est fonctionnelle bien que la compatibilité ne soit étrangement pas d'actualité sur des jeux qui devraient pourtant en profiter.

PlayStation Plus © Sony Interactive Entertainment
© Sony Interactive Entertainment

En ce qui concerne l'émulation des jeux rétro, tous tournent correctement bien que les graphismes piquent inévitablement les yeux. Sony a inclus des fonctionnalités comme le retour en arrière, la possibilité de charger ou de sauvegarder à la volée et plusieurs formats d'image, ainsi que de rendu. Le 50 Hz fait son grand retour et nécessite forcément un petit temps d'adaptation. Heureusement, Sony prévoit de proposer une option NTSC pour la majorité de ses jeux « classiques » dans un futur proche.

PlayStation Plus © Sony Interactive Entertainment
© Sony Interactive Entertainment

Catalogue : des jeux à foison mais un peu de frustration

S'il y a une différence notable entre ce PlayStation Plus et le Xbox Game Pass, c'est bien au niveau de la bibliothèque de jeux. Car si Microsoft a pris l'habitude de balancer toutes ses exclusivités dès le jour de leur sortie dans son service, Sony a choisi de ne pas suivre cette voie. Ce qui n'est pas dramatique en soi, même si la concurrence parait logiquement plus attrayante avec un tel avantage.

Fort heureusement, cela ne veut pas dire que le constructeur japonais est passé outre l'ajout de certaines de ses meilleures productions. Dès le palier Extra, un abonné peut se lancer dans Marvel's Spider-Man : Miles Morales, Assassin's Creed Valhalla, Demon's Souls (PS5), Ghost of Tsushima Director's Cut, Returnal ou encore Death Stranding Director's Cut. Que d'excellents titres PS5 qui occuperont n'importe quel joueur des heures durant.

Demon's Souls test
© Sony Interactive Entertainment

On pestera un peu plus sur d'autres manquements regrettables. Effectivement, le catalogue des « classiques » n'est absolument pas à la hauteur de nos espérances. Si les remasterisations PS4 sont présentes en nombre, ce n'est absolument pas le cas des jeux PS One et PSP qui demeurent pour l'instant trop en retrait.

On y trouve peu de titres manquants malgré les Tekken 2, Resident Evil Director's Cut, Syphon Filter et Ape Escape. On attendait vraiment plus de franchises iconiques. Sans parler de la pauvre PlayStation Portable qui ne compte qu'un pauvre petit jeu (Echochrome) inclus dans le service pour l'instant. On soulignera quand même les efforts de quelques studios qui ont choisi d'introduire des trophées à débloquer dans leurs anciens jeux.

PlayStation Plus © Sony Interactive Entertainment
© Sony Interactive Entertainment

Enfin, légère déception aussi du côté des versions d'essai. Leurs durées vont de 1 à 5 heures selon le logiciel et seulement 15 titres disposent d'une telle démo. Cyberpunk 2077, Horizon Forbidden West, Uncharted : Legacy of Thieves Collection, WWE 2K22 ou encore Tiny Tina's Wonderlands sont concernés. Cela reste tout de même une bonne initiative pour pouvoir essayer un jeu avant de l'acheter. Mais attention au stockage de votre console qui risque de souffrir, car il est obligatoire de télécharger le jeu complet pour consommer sa version d'essai.

PlayStation Plus © Sony Interactive Entertainment
© Sony Interactive Entertainment

PlayStation Plus : l'avis de Clubic

Dans l'ensemble, ce nouveau PlayStation Plus fait assez bien les choses. Difficile de faire la fine bouche face à un catalogue si riche en jeux. La dimension Cloud Gaming est elle aussi très maîtrisée en offrant une expérience de haute volée. Sony laisse également un choix appréciable grâce aux trois paliers distincts qui s'adressent ainsi à un plus large panel d'utilisateurs.

Mais il nous faut quand même reconnaître quelques soucis sur l'interface de l'application PC ou encore concernant la quantité de jeux trop inégale en allant d'une catégorie à une autre. Le rayon rétro (PS One, PS2, PSP) est pour l'instant famélique, si bien qu'il ne justifie en aucun cas une souscription à la formule Premium dont il était censé pourtant être le principal atout.

En bref, si vous désirez réellement profiter du PlayStation Plus aujourd'hui, nous vous recommandons de souscrire à l'offre Extra. Elle est à la fois complète dans ses fonctionnalités (sauvegardes dans le Cloud, multijoueur en ligne, réductions...), mais également dans ses jeux PS4 / PS5 « offerts » qui viennent brosser tous les genres possibles. C'est le meilleur compromis pour l'instant même si le service s'améliora forcément dans les semaines et mois à venir.

PlayStation Plus

7

Selon l'offre sélectionnée, le PlayStation Plus peut se révéler bon ou tout juste correct. La formule Premium manque notamment de consistance là où la version Extra présente le meilleur rapport qualité-prix. Reste que malgré de légers soucis (surtout sur PC), le service délivre une bonne expérience sur le Cloud et sur l'émulation.

Les plus

  • Catalogue de jeux PS4 et PS5 très complet
  • Le Cloud Gaming parfaitement intégré et stable
  • L'intégration des trophées dans certains jeux PS One
  • Une émulation convaincante malgré le 50 Hz
  • Le palier Extra vraiment séduisant

Les moins

  • Nombre de jeux "classiques" trop faible
  • Trop peu de versions d'essai (pour l'instant)
  • Interface de l'application PC à revoir…
  • … jeux PS5 et classiques également absents depuis l'app PC
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
g-m1n1
Le prix annuel est très intéressant.<br /> Après il y a encore du taff à faire niveau bibliothèque.<br /> À voir dans qq mois.
dante0891
Les jeux PS5 ne sont pas en streaming mais seulement en installation.<br /> Du coup sur PC, c’est mort de lancer un jeu PS5 ?<br /> Ca aurait pu être un bon plan vu la pénurie pour l’acquisition d’une PS5.
Bombing_Basta
Cette fois, les prix appliqués sont plus dissuasifs puisqu’ils s’élèvent à 16,99 euros/mois, 49,99 euros pour trois mois et 119,99 euros/an.<br /> On passe de 100 à 120 balles à l’année, soit +20%, 20 balles de plus j’appelle pas ça dissuasif, mais plutôt incitatif.<br /> Le pallier est bien moins gros que de 60 à 100 balles à l’année (+66%).
DirtyShady
Moi qui achète toutes les grosses sorties Day One en physique (Prix de lancement) et qui continuera a le faire tant que cela sera possible…<br /> Je n’ai aucun intérêt a prendre autre chose que la formule Essential. D’autant que les jeux présent en retro sont presque trop « retro » et ont tellement vieilli qui me sera de toute façon difficile d’y joué plus de 5min.<br /> Donc pour moi Essential et rien d’autre.
idhem59
C’est exactement ça.<br /> Même si le service et le catalogue supplémentaire du pallier premium est plutôt mitigé pour l’instant, ça ne fait « que » 20€ de plus à l’année. C’est clairement incitatif. Moi le premier je prendrais sans hésiter le premium plutôt que l’extra vu la différence de prix en me disant que sur l’année je vais forcément trouver au moins un jeu du catalogue classique que j’aurais envie de relancer, ou au moins une occasion de faire du cloud.
norwy
Qu’en est-il du jeu Cloud sur mobile ?<br /> Avec le Xbox Game Pass, on peut jouer à beaucoup de jeux du Game Pass via xCloud en mode tactile ou bien avec une manette de jeu, c’est une situation de jeu (importante ?) en plus pour ceux qui ont le temps !
Presidentevil
Il n’y a pas de jeu en cloud sur mobile avec le PlayStation Plus. Il faut obligatoirement passer par une console PlayStation ou bien par un PC.
norwy
Dommage, Sony avait racheté des boites pour du Cloud, non ? Il y a de facto moins d’intérêt si le mobile est exclu de sa stratégie…<br /> Clubic.com – 3 Apr 15<br /> Cloud gaming : Sony rachète OnLive et le ferme dans la foulée<br /> Racheté en grande partie par Sony, le service de jeux vidéo dans le cloud OnLive fermera ses portes le 30 avril prochain. Le géant japonais compte récupérer les brevets du service, mais ne veut pas le laisser ouvert.<br /> Clubic.com – 2 Jul 12<br /> Cloud gaming : Sony rachète l'américain Gaikai<br /> Après avoir alimenté les moulins à rumeur avant l'E3, le rachat de l'entreprise de cloud gaming Gaikai par Sony a finalement été officialisé aujourd'hui par les deux entreprises. L'entreprise nippone va débourser prochainement pas moins de 380...<br />
Voir tous les messages sur le forum

Derniers avis

Avis Ivacy : que vaut le VPN peu connu du marché français ?
Avis Bitdefender VPN : que vaut le VPN du champion des antivirus ?
Avis Intego : test de l'antivirus 100% Mac au rapport qualité / prix imbattable
Avis ESET Cyber Security sur Mac : que vaut la solution de l'éditeur du célèbre NOD32 ?
Avis Private Internet Access : faut-il encore craquer pour ce VPN à petit prix ?
Avis Hide.me : pourquoi le VPN malaisien revient en force ?
Avis Avira Antivirus Pro sur Mac : est-ce un antivirus vraiment performant ?
Avis Atlas VPN : prix, fonctionnalités, sécurité, vitesse… que vaut le service face à la concurrence ?
Avis Avast SecureLine VPN : un rapport qualité-prix à revoir
AVG AntiVirus sur Mac : le cousin un peu moins intrusif d'Avast (Avis)
Haut de page