On a testé xCloud sur PC : prometteur, mais encore une belle marge de progression

18 juin 2021 à 15h58
60
xcloud

Alors que la concurrence s'annonce de plus en plus acharnée sur le segment du cloud gaming avec PlayStation Now qui élève son niveau, NVIDIA GeForce Now qui offre une proposition intéressante et les GAFA qui s'y sont mis (Amazon Luna et Google Stadia), Microsoft mise toujours sur son Game Pass dans les nuages avec xCloud, cette fois sur PC. Que vaut la plateforme à ce jour ? Nous l'avons testée pour répondre à cette interrogation.

Il y a un an, nous testions à son lancement xCloud sur mobile Android. Après douze mois d'attente, la plateforme de cloud gaming débarque enfin sur PC en bêta fermée. Notre dernier test nous avait laissé une bonne impression malgré un goût d'inachevé, qu'en sera-t-il de cette version dédiée aux ordinateurs ? Réponse dans cette prise en main.

Pas d'application mais une version web

Sur Android, une application dédiée xCloud permettait de jouer en streaming aux débuts du service. Le service a ensuite été directement intégré dans l'application Xbox Game Pass. Sur ordinateur, la situation est différente : pas d'app, xCloud est disponible depuis un navigateur web via l'URL Xbox.com/Play.

Un choix qui peut sembler étonnant sur Windows, qui intègre pourtant très bien l'application Xbox. Ce sera peut-être pour le futur, on imagine que Microsoft s'est porté sur ce choix afin de supporter le plus de plateformes possible. Avec un xCloud web, le Game Pass se rend en effet disponible non seulement sur PC Windows, mais aussi sur Mac, iPhone et iPad.

xCloud PC

Pour rappel, Apple a refusé une application xCloud sur l'App Store , sous motifs de sécurité, désirant vouloir valider chaque jeu disponible en cloud gaming individuellement sous la forme d'une application pour chaque titre. Autant dire que l'ergonomie et l'expérience utilisateur ainsi proposées ne seraient pas à la hauteur de ce à quoi prétend Microsoft, qui a été contraint de lancer en urgence le développement d'une version web pour les appareils Apple, de laquelle profitent donc également les PC.

Une interface utilisateur perfectible

L'interface web de xCloud se montre simpliste, mais n'est pas un modèle d'ergonomie compte tenu du fait que l'on se trouve sur PC. Comme nous sommes dans un navigateur, le plein écran est à activer chaque fois manuellement. La navigation à la manette est assez semblable à ce que l'on peut avoir sur Xbox au niveau de la logique du passage d'un contenu à l'autre. On préfère tout de même l'usage de la souris pour des scrolls plus rapides et pour sélectionner plus rapidement un contenu.

La mise en avant de contenus par Xbox prend une bonne portion de l’écran, il faut descendre pour retrouver les jeux précédemment lancés. Grâce à la synchronisation, les titres joués sur une autre plateforme (console Xbox ou mobile) sont également listés à cet endroit. Plus bas, les jeux récemment ajoutés au Game Pass sont affichés, puis une dernière section donnant accès à l’ensemble du catalogue de xCloud sur PC.

xCloud PC

Même si nous sommes sur ordinateur, nous jouons à des jeux Xbox, développés pour console, qui tournent sur du matériel à l'architecture Xbox. Les menus en jeu sont donc ceux des titres Xbox, il n'est par exemple pas possible d'ajuster les graphismes.

C'est contre-intuitif, mais il n'y a pas non plus de support du combo clavier-souris, il faut obligatoirement connecter une manette au PC pour jouer, exception faite des jeux prenant en charge les contrôles tactiles si vous votre appareil est équipé d'un écran tactile.

Nous avons parfois eu un problème pour lancer un jeu, car xCloud requiert une manette. Quand il n'en détecte pas, un message d'avertissement apparaît à l'écran. Le souci est qu'il faut naviguer dans l'interface à la manette au préalable pour que celle-ci soit détectée, elle ne l'est pas si elle simplement branchée à l'ordinateur ou connectée en Bluetooth. C'est un détail, mais qui vient s'ajouter à tous les autres et qui peut empêcher de bénéficier d'une expérience fluide.

Une fois en jeu, deux icônes dans le coin supérieur gauche restent à l’écran de manière permanente, gâchant quelque peu l’immersion. C’est d’autant plus dommage que ces deux boutons sont seulement cliquables à la souris, ils pourraient donc disparaître pour seulement réapparaitre lorsque l’on bouge la souris puisque l’on joue à la manette.

xCloud PC
En haut à gauche, les deux icônes restent à l'écran de manière permanente

L'icône Xbox permet d'ouvrir une fenêtre sociale pour la communication avec les contacts et suivre la progression des succès. Le bouton à ses côtés permet de passer en plein écran, de couper le son ou de quitter le jeu.

xCloud PC

Nous avons aussi eu le cas de jeux qui se lancent par défaut en anglais, alors que le même titre sur notre Xbox est en français. On espère que ces petits défauts seront corrigés d'ici à la sortie de bêta, mais il est désormais temps d'attaquer le gros morceau de ce test : quelle expérience fournit xCloud une fois un jeu lancé ?

Difficilement jouable en Wi-Fi, beaucoup mieux en Ethernet

Afin de mettre à l'épreuve le service et de couvrir plusieurs usages, nous avons testé xCloud sur PC à la fois en Wi-Fi et en Ethernet ainsi que sur plusieurs diagonales d'écran : 32 pouces, 24 pouces et 15,6 pouces.

En filaire ou sans-fil, les temps de chargement sont sensiblement aussi rapides que sur Xbox One S. Nous n'avons pas constaté non plus un input lag supérieur entre l’action sur la manette et sa réalisation en jeu que sur console. La latence est également très bonne dans les deux cas, notre bonne connexion internet (4 ms de ping en Wi-Fi et 2 ms en Ethernet en moyennes selon les mesures de nPerf) est ici bien exploitée en la matière.

Par contre, les performances en Wi-Fi ne sont vraiment pas incroyables. La fluidité dans certains jeux est correcte, comme sur Yakuza Kiwami 2, et ce même en combat. Nous n’avons par contre pas tenu bien longtemps sur eFootball PES 2021 ou Forza Horizon 4, des jeux pour lesquels le manque d’images par seconde n’est pas seulement désagréable pour l'œil, mais aussi handicapant pour le gameplay.

xCloud PC
À gauche : à l'arrêt / À droite : en conduite

L'expérience fut largement plus convaincante une fois notre PC relié au routeur via un câble Ethernet. Nous avons alors assisté à un très net gain d'images par seconde sur tous les jeux. Même sur un gourmand Forza Horizon 4, l'image était presque aussi fluide que sur une Xbox One S.

xCloud PC
Jouer à Forza Horizon 4 sur xCloud PC fut bien plus agréable en Ethernet qu'en Wi-Fi

Cette différence très marquée entre Wi-Fi et Ethernet nous laisse quelque peu circonspects. S'il est normal d'avoir de meilleures performances en filaire, nous ne pensions pas constater un si grand écart alors que Microsoft conseille une connexion d'au moins 10 Mbps pour utiliser xCloud et que nous avons mesuré notre connexion internet en Wi-Fi, une nouvelle fois avec l'outil de nPerf, autour des 300 Mbps. Des débits qui ont doublé avec le passage au câble pour dépasser les 600 Mbps, mais nos 300 Mbps en Wi-Fi auraient en théorie dû se montrer suffisants.

Une qualité d'image qui doit s'améliorer

Sur notre écran de 32 pouces, la qualité d’image laissait clairement à désirer. L’aspect général était plutôt mauvais et nous avons constaté de graves défauts pour certains éléments graphiques qui nécessitent beaucoup de détails, comme les cheveux des personnages. Sur PES, la pluie s’apparentait même à une traînée de Pixel tombant de haut en bas. Idem pour une chute d'eau sur Outriders. Certes, les joueurs disposant d'un écran 32 pouces ont généralement la tour gaming qui va avec et n'ont pas besoin de xCloud, mais au moins nous sommes fixés : mieux vaut éviter le service de cloud gaming sur une telle dalle.

xCloud PC

Sur des écrans plus petits, ces défauts sont bien moins visibles. Le rendu est plus satisfaisant sur une dalle de 24 pouces, sans non plus nous faire sauter au plafond, loin de là. Et sur un PC portable de 15,6 pouces, l'image commence à devenir acceptable. Pour Microsoft, les laptops voire les ultrabook sont d'ailleurs sans doute l'une des principales cibles recherchées avec xCloud, puisque ce genre de matériel n'est souvent pas assez puissant pour faire tourner les jeux en local.

xCloud PC

Si une définition 720p nous avait paru suffisante lors de notre test de xCloud sur mobile Android, une telle qualité ne permet pas de bénéficier d’une excellente expérience sur ordinateur. Microsoft prévoit de passer progressivement à une définition 1080p d’ici la fin de l’année, ce qui devrait considérablement améliorer le rendu graphique des jeux. Rappelons qu’actuellement, les serveurs Azure qui font tourner xCloud disposent d’une architecture basée sur celle de la Xbox One S. Dans le futur, nos jeux tourneront sous des configurations semblables à celle de la Xbox Series X. Avec un meilleur GPU et la présence d’un SSD, nul doute qu’on assistera à un sacré bond de performances, tant en termes de fluidité que de rapidité et de qualité graphique.

xCloud PC

Catalogue de jeux

xCloud sur PC ne permet de jouer qu'à des jeux du Game Pass console, et non pas à ceux du Game Pass PC. Les titres du catalogue de ce dernier ne sont donc pas disponibles. Mais la plateforme permet donc à des joueurs sur PC d'accéder à des titres qui ne sont normalement proposés que sur le Game Pass console. C'est le cas de Grand Theft Auto V par exemple, qui n'est pas sur le Game Pass PC et qui peut désormais être joué sur ordinateur via xCloud.

On peut aussi regretter que des jeux free-to-play accessibles à tous sur Xbox ou PC manquent à l'appel sur xCloud. On pense notamment à des titres multijoueurs populaires comme Rocket League et Fortnite, absents du Game Pass, et donc également de xCloud.

Pour le reste, le catalogue du Game Pass console reste très riche et varié compte tenu du prix de l'abonnement. Et il devrait continuer d'évoluer dans le bon sens avec les partenariats et sorties first party à venir. Starfield sera une exclu PC et Xbox par exemple, inclus au Game Pass, et donc disponible sur xCloud.

Notre avis sur xCloud pour PC

Pour l'instant, xCloud sur PC nous semble être avant tout une solution de dépannage qui peut rendre service de temps en temps. Le service de cloud gaming de Microsoft est encore en version bêta, et cela se voit. L'interface utilisateur n'est pas exempte de tous défauts, et la limitation actuelle à une définition 720p rend les jeux hideux sur les grandes diagonales d'écran. Les performances rendues en Wi-Fi malgré une bonne connexion nous ont également déçues.

Par contre, nous avons pu atteindre en Ethernet un niveau de fluidité à la hauteur de ce que peut offrir une Xbox One S. Mention d'honneur à la très faible latence qui laisse entrevoir un fort potentiel pour cette technologie dans le futur. Nous attendons avec impatience le passage des serveurs à une architecture Xbox Series X et à une définition 1080p comme sur le PlayStation Now depuis peu pour que xCloud s'impose comme une véritable alternative sur PC.

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
60
18
Koin-Koin
"Avec un xCloud web, le Game Pass se rend en effet disponible non seulement sur PC Windows, mais aussi sur Mac, iPhone et iPad. "<br /> Puisqu’il s’agit d’une version web, celle-ci ne devrait elle pas également être accessible à partir de machine Linux ?
zeebix
Bon test, je ne joue en ce moment que via xcloud et partage le gros de votre avis.<br /> Globalement satisfait pour ma part, même si comme souligné la marge de progression est encore importante.<br /> Je ne sais plus à quoi jouer maintenant avec tout ce choix (et retard que j’ai).
Funkee
En théorie si, mais ce n’est pas encore officiellement supporté. Mais tu peux trouver un tuto ici : Here's how to play full Xbox games on Linux with xCloud (video)
Koin-Koin
Merci, pour l’éclaircissement.<br /> Perso, je ne suis pas concerné, mais j’étais surpris que ce point ne soit pas abordé.
Wen84
Pour le moment, MS a surtout visé l’usage smartphone. Je pense que ça vaudra le coup sur PC, quand ils auront rendu la vrai app de dispo (Dont je ne doute pas qu’elle soit en cours de dev)
roboc
Et sinon ils ne pourraient pas s’associer à Nvidia pour propose leur contenu sur GeForceNow, au moins ça fonctionne bien et c’est full compatible jeux PC.<br /> Ca serait un deal plutôt gagnant je trouve : tu es abonné Xbox Pass et GeforceNow, tu as ton Xboss Pass sur Geforce…mais bon, business toussa, ça ne doit pas être possible et l’idée est sûrement trop simple.
Mx34
C’est clair, faudrait aussi que mc do et burger king s’associe puis pourquoi pas facebook et twitter ou alors lidl et auchan !!!<br /> Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft, tous sous une seule et même bannière, GAFAM INC…
jvachez
Même en version finale avec du matériel basé sur la série X on souffrira malgré tout du non support des formats autre que le 16/9 par les consoles.
TofVW
Mais qui utilise encore des écrans 4/3 ???
zeebix
Je suis en 16/10 et ça s’adapte correctement sur PC, sur le smartphone aussi je ne connais pas le ratio de ce genre d’écran.<br /> Il faut essayer avant de parler trop vite <br /> (et comme le dit TofVW, les écrans 4/3 ont aujourd’hui disparu)
jvachez
Je parlais plutôt des écrans ultra large style 32/9
pecore
Une techno qui pourrait à terme me permettre de jouer aux deux ou trois exclus Xbox non adaptées sur PC mais sans acheter tout le bazars. A suivre donc, en ce qui me concerne.
pecore
World Company, comme dans les Guignols.<br /> image960×614 102 KB
Wen84
Vu que ce sont des jeux xbox one, ça tournera pas sur geforce now. dsl ^^
roboc
Pas grave, au moins, le cloud de GeForce fonctionne correctement <br /> et les jeux t’appartiennent (enfin ils sont sur les plateformes où tu les as achetés)
Wen84
Bah chez xbox, ils peuvent aussi t’appartenir. MS a quand l’avantage de proposer une solution vraiment complète (PC/console/xcloud, location/achat)<br /> Et c’est faut de dire que xcloud ne fonctionne pas correctement.<br /> Dans tous les cas, geforce now ou xcloud pour moi, ça reste des solutions de secours, rien ne vaut un bon PC
KlingonBrain
C’est contre-intuitif, mais il n’y a pas non plus de support du combo clavier-souris, il faut obligatoirement connecter une manette au PC pour jouer, exception faite des jeux prenant en charge les contrôles tactiles si vous votre appareil est équipé d’un écran tactile.<br /> Erreur fatale détectée.<br /> Avoir la possibilité d’utiliser l’interface homme-machine la plus appropriée pour chaque typologie de gameplay, c’est absolument primordial pour une bonne expérience de jeu.<br /> Mais j’imagine qu’ils visent avant tout le marché «&nbsp;casual&nbsp;» console/smartphone.
norwy
J’ai beau avoir un abonnement Game Pass Ultimate avec ma Series X, je me demande bien pourquoi je jouerai depuis mon smartphone, pour le PC ok, même si je n’ai pas le temps, perso. En tout cas pas à la plupart des jeux qui sont faits pour être appréciés à leur juste valeur avec la qualité d’écran et de résolution qui va bien…<br /> Peut-être pour dépanner sur une longue distance mais le jeu en 4G qui sautille, n’est pas possible, si ?<br /> Bref, il faudra se pencher sur les contextes réels d’application.
zeebix
De toutes mes sessions de jeu sur smartphone, ça fonctionne très bien et ce en 4G.<br /> Les résolutions étant standardisé aucune différence entre le jeu sur smartphone ou pc.<br /> Dans ces conditions on pourrait remettre en question le jeu portable aussi, pourquoi jouer sur switch ? Pourquoi les game boy ont existé ? Etc…<br /> Essayez avant de trouver des défauts qui sortent de vos préjugés les gars, le Cloud gaming aujourd’hui fonctionne très bien… Peu importe la solution choisie (stadia, shadow, gfn etc…)
norwy
J’espère pouvoir tester pour me faire une idée, j’imagine qu’un Forza sur Mobile ça doit être sympa.
zeebix
C’est très sympa en effet, autre truc sympa, cloud aidant, ta sauvegarde suit peu importe le périphérique sur lequel on joue
roboc
Chez Xbox tu peux acheter un jeu sur Steam ou Epic et y jouer avec leur cloud ? Je n’ai pas regardé (oui c’est pas bien :D)<br /> Par contre, je joue depuis presque 2 ans sur GeForceNow sur un ‹&nbsp;vieux&nbsp;› PC gamer qui fête ses 9 ans et franchement, pour le moment je ne ressens pas le besoin d’acheter un nouveau PC. Je paie 5€ par mois… le calcul est vite fait !
Fodger
Aberration écologique.
roboc
Tu as des éléments quantifiés ? Parce que là comme ça, ça manque un peu d’arguments.
Wen84
Euh… ce n’est pas ce que j’ai dit. MS dispose de leur propre store. Et je suis d’accord que si tu as une bibliotheque steam ou Gog, geforce now est parfait. Ca reste un profil de joueur très particulier et pas spécialement le public que vise MS dans un premier temps.<br /> «&nbsp;Par contre, je joue depuis presque 2 ans sur GeForceNow sur un ‹ vieux › PC gamer qui fête ses 9 ans et franchement, pour le moment je ne ressens pas le besoin d’acheter un nouveau PC. Je paie 5€ par mois… le calcul est vite fait !&nbsp;» =&gt; Ah c’est pas 10 euros l’abonnement ? A part si t’es une vieille grille tarifaire. Ecoute, si ça te convient tant mieux. Profite que c’est un service de niche avec peu d’utilisateur, pas sur que le prix reste toujours le meme plus tard
roboc
En fait j’étais béta testeur et j’ai pris l’abonnement «&nbsp;fondateur&nbsp;» à sa sorti. Et en mai 2021, je suis passé Membre Fondateur à vie, donc c’est 5€49 à vie (et pas comme avec les opérateurs télécom, j’ai bien un mail qui explique tout ça et le prix payé ainsi que les conditions pour conserver ce statut qui n’ont rien d’un foutage de g…le).<br /> Sur les utilisateurs, il y a du monde dessus. NVidia a avancé le chiffre de 10 millions d’utilisateurs (payants et gratuits). Ce n’est pas autant que xbox mais ça reste correct.<br /> Leur principal soucis c’est le catalogue dispo, même si les grosses nouveautés ont tendance à y être depuis quelque temps.
Wen84
roboc:<br /> il y a du monde dessus. NVidia a avancé le chiffre de 10 millions d’utilisateurs (payants et gratuits). Ce<br /> 10 millions, c’est bien et c’est bon signe. Mais ça reste un pallier «&nbsp;normal&nbsp;», surtout avec un abonnement gratuit, en dessous je pense qu’on pourrait parler de bide. Ce qu’il faut voir, c’est si les gens restent et là à part Nvidia personne ne le sait réellement
Fodger
Il faut utiliser son cerveau, pas besoin de chiffres, ce n’est pas si compliqué.<br /> Tu as un pc, et tu fais appel à des services utilisant des serveurs énormes très gourmands en terme d’énergie pour faire tourner des milliers de sessions de jeux diffusés.<br /> Donc au lieu de te contenter de ton poste, tu sollicites en plus des serveurs avec de gros GPUs ce qui est tout à fait stupide. Et tout ça il faut aussi le construire, car bien évidemment rien ne provient de matériaux recyclés, donc indirectement tu participes encore un peu plus à ravager des régions entières qui ont mis des millions d’années à se façonner.
zeebix
C’est simpliste comme raisonnement, le Cloud permet aussi de jouer avec une machine ne faisant tourner qu’un navigateur sans gpu dédié et du coup consommant peu.<br /> Les ecolos vous voyez toujours le verre à moitié vide…
roboc
J’adore ces évidences.<br /> Aller, j’utilise mon cerveau : mon poste il a 9 ans, du coup en utilisant un service cloud, je ne le renouvelle pas, quel est le «&nbsp;coût&nbsp;» écologique de fabrication d’une nouvelle machine que j’achète, de son transport… et la pollution éventuelle générée par l’ancienne machine dont je me débarrasse. En tablant sur une durée de vie de 3 ans dudit PC (portable dans mon cas) pour faire tourner les jeux qui tournent sans pb via le cloud.<br /> Donc au final, comme je joue 3-5 h par semaines, lequel est le plus écologique ? Un serveur partagé avec des personnes qui font comme moi ? Ou un tas de PC qui passent à la poubelle et autant de nouveaux fabriqués ?<br /> Finalement, c’est peut être un peu plus compliqué que ça… et pas aussi simple à analyser.
Fodger
Ah oui ? Sur quoi tourne ton navigateur ? Donc où est le simplisme ?
Fodger
Tu penses que dans ce genre de serveur il y a un seul GPU dedans ? C’est exactement la même problématique que la cryptomonnaie. Et en plus on oublie tout l’environnement pour ventiler les baies, la conso électrique etc…
roboc
Le navigateur peut tourner sur un vieux PC (ou un PC de faible puissance) qui est incapable de faire tourner les jeux. Pour cela on devrait changer de machine… et actuellement, pour naviguer sur internet et faire de la bureautique ces PC suffisent… donc pas besoin d’acheter une nouvelle machine pour une utilisation ‹&nbsp;partielle&nbsp;› puisque l’usage principal de ces PC n’est pas le jeu mais la bureautique + internet.<br /> Du coup, le service cloud est ‹&nbsp;partagé&nbsp;›. Alors que si on changeait le PC pour un PC permettant de jouer, il serait pour un usage exclusif… mais pas majoritaire pour le jeu et comporterait des composants plus performants donc potentiellement plus polluants.<br /> Donc je maintiens, si l’on compte l’usage et l’impact écologique ce n’est pas simple à évaluer.
zeebix
Le navigateur n’a besoin que d’une machine modeste voir peu puissante, tourne sur smartphone, et quasi tout les périphériques, dont certains la consommation est dérisoires comparativement à une console ou u’ pc dédiés au jeu.<br /> Les serveurs la gestion d’énergie peut être optimisé et adapté à la demande…
Fodger
Le moindre smartphone aujourd’hui est tout sauf peu puissant, ce genre de mode participe à la multiplication des terminaux et ces terminaux demandent des matériaux etc. Et 9 fois 10 en plus le service sur mobile est peu probant si on pas déjà du haut de gamme. Et ça ne va pas s’arranger avec la 5G.<br /> La problématique reste entière.
roboc
En fait, on peut discuter comme ça, dans le vent, pendant des années. La seule chose valable serait une vraie étude, documentée avec des chiffres pour mettre des réalités sur des ‹&nbsp;je pense que&nbsp;›.<br /> Sans ça c’est de la discussion de comptoir pétrie de certitudes. Et ces certitudes ne sont basées sur rien d’objectif et ni de quantifié.
Fodger
Non. La problématique est simple : les ressources ne sont pas illimitées (les métaux, l’eau etc.) sur terre, on détruit, on rase des collines entières pour ça. Et c’est sans compter le bilan humain. C’est une réalité, il faudra penser à se renseigner.<br /> Ce genre de services, tout comme la 5G, la cryptomonnaie avec des taux de complexité élevés accélèrent la dégradation des régions car les besoins créées en terme de terminaux (mobile, serveurs, support de stockage, énergie) sont décuplés.<br /> Qu’est-ce qui est trop compliqué ici pour toi ?<br /> Aller, je te mets le pied à l’étrier, un truc accessible qui résume bien l’ensemble (un peu daté) : https://ecoinfo.cnrs.fr/wp-content/uploads/2019/09/Informatique-et-développement-soutenable-LIMSI.pdf.<br /> Sous prétexte de cloud, certains oublient qu’il y a toujours une quantité de serveurs importante.<br /> Le cloud ne vise ni plus ni moins qu’à décentraliser, multiplier la disponibilité d’un service.<br /> Siècle Digital – 6 Apr 21<br /> Le cloud pollue davantage qu’un simple nuage<br /> Les services cloud s’appuient sur de nombreux serveurs répartis à travers le monde. Contrairement aux déchets pour lesquels les impacts environnementaux sont directement visibles, ceux du matériel informatique le sont moins. Néanmoins, ils ne sont...<br /> Est. reading time: 14 minutes<br />
roboc
Tu comprends quand j’écris que cela permet de garder mon matériel plus longtemps (cela fait d’ailleurs écho au transparent 65) ?<br /> Et que si le service est partagé, ce qui est le cas ici, potentiellement nous seront nombreux à ne pas changer de matériel. Et donc si on ne change pas de matériel cela se traduit par moins de ressources consommées. Et ce que je dis c’est qu’il faudrait comparer l’impact de la fabrication de ces infra par rapport à l’achat/mise au rebut de nombreuses machines.<br /> Donc en ce qui nous concerne ici on ne parle pas d’un cloud ‹&nbsp;mono utilisateur&nbsp;› mais d’une ressource partagée, ce qui est différent. Les moyens sont mutualisés entre plusieurs utilisateurs ! Je parle de cloud de jeu, pas du cloud où tout le monde stocke photos et documents qui eux, ne sont pas partagés et requièrent des moyens de plus en plus importants je suis d’accords.<br /> Donc la question est bien d’étudier, pour le cloud gaming qui est le sujet ici, si on réduit la consommation de matières premières globalement grâce à ces services ou pas. Et ça, personnellement, je ne le sais pas.<br /> Ensuite pour la question ‹&nbsp;écologique&nbsp;› pour le coup c’est super simple, il faut entrer en décroissance et accepter de renoncer à tous le confort que nous avons depuis des années. Et ça, peu sont d’accord pour l’accepter (perso je pratique déjà… et comme tout le monde je ne suis pas parfait.
Fodger
Ton raisonnement est faux, c’est un leurre que de croire que tu consommes moins de ressources.<br /> Les dix gugus comme toi ne vont pas nécessiter un gros serveur avec dix GPU mais 3, 4, 5, 6 serveurs pour un taux de disponibilité maximal avec des temps de réponses optimisés, sans compter les supports de masse redondés, les serveurs de cache, les proxy etc. Le tout H24 bien évidemment.<br /> Donc ton foutu jeu va au final nécessiter la présence de dix serveurs bien costauds quand tu aurais pu t’acheter un gpu moyen de gamme d’occasion (recyclage) bien suffisant sans trop toucher à ta consommation d’énergie.<br /> Et pose toi la question de savoir si il est vital de pouvoir jouer tout de suite au dernier jeu à la mode ?<br /> Lis les deux articles que je t’ai donné en exemple, après on pourra poursuivre.
roboc
Je les connais… et je n’ai vu nulle part une étude chiffrée (et pas des chiffres balancés à l’emporte pièce) sur la comparaison entre les deux modes : cloud gaming et PC gamer changé tous les 3 ans. Je parle bien du gaming qui demande des machines de plus en plus puissantes avec une durée de vie autour de 3 ans. Je le rappelle, mon PC a… 9 ans !<br /> L’autre solution c’est d’arrêter de jouer, regarder la télé en streaming et revenir à la TNT (et encore). Pour l’eau il faudrait aussi interdire les chasses d’eau dans tous les logements. Pour le CO2, interdire les voitures, les éoliennes et le solaire… enfin bref, la réponse à la problématique écologique est loin d’être aussi simple que certains voudraient nous le faire quoi.<br /> Pour le reste, je ne t’ai pas attendu pour lire les études de l’ademe… entre-autre.
Feladan
«&nbsp;Il faut utiliser son cerveau, pas besoin de chiffres&nbsp;».<br /> Si seulement tout était si simple dans la vie… Mais généralement dés qu’un argumentaire commence par ce genre de phrase «&nbsp;lol c’est logique&nbsp;», il dérape très très vite ^^.<br /> Malheureusement, c’est bien plus compliqué, comme l’ont évoqués @Zeebix et @roboc. Ton raisonnement est basique, basé sur tes connaissances, sans recherche, sans prise en compte des services, et donc … Totalement incomplet.<br /> Il est impossible (et j’insiste bien), aujourd’hui, de dire si d’une façon moyenne le Cloud Computing (ou gaming) est plus ou moins impactant pour l’environnement que le local.<br /> Tout dépend de trop nombreux facteurs : où tu joue dans le monde, sur quel device, dans quel mode, comment est produite son électricité, pendant combien de temps, etc. Si les ressources sont mutualisés ou non, avec d’autres service ou non…<br /> Il n’y a aucun avis aussi tranché. Si tu l’es, c’est que tu as tort de base, navré de te l’apprendre. Exemple simple : les datacenters de Microsoft, seront sous énergie renouvelable d’ici 2025, c’est leur objectif.<br /> In a statement to Polygon, Microsoft said that its cloud gaming servers “are more power efficient than a standard home console,” and that having multiple users share servers “creates significant energy reduction and lowers the per-customer carbon footprint.”<br /> Quand c’est bien fait, et propre, en se donnant les moyens. Le Cloud est MOINS polluant que le local. Pas de bol ^^’
Fodger
Sophisme, voilà des propos sans intérêt.<br /> Si tu veux regarder un programme tv, c’est déjà plus intelligent d’utiliser son micro que d’acheter une TV (un terminal de moins).
Fodger
Passe ton chemin ou relis bien ce que j’ai écrit et renseigne toi bien.<br /> MS évidemment ne dira pas le contraire puisque c’est aujourd’hui une énorme part de leur business (serveurs AZURE).
Feladan
Ha pardon.<br /> Je pensais que tu voulais réfléchir sur le sujet et débattre, c’est pour ça que je t’avais donné plusieurs pistes, comme la différence de device, de production d’électricité, etc. Des éléments que tu n’abordes pas, pour t’expliquer que rien n’est si simple que ce que tu prétends.<br /> Déso, j’avais mal compris ! En fait t’as raison et point. Le préambule du «&nbsp;pas besoin de données, mon cerveau suffit&nbsp;» était assez explicite j’avoue. Désolé de pas avoir compris !
roboc
Sophisme ?<br /> Je veux bien des éléments quantifiés et opposables pour trancher sur le sujet et pour l’instant je n’ai rien vu de tel.<br /> Je ne dis pas que le cloud gaming est moins polluant. Je dis juste que ton raisonnement ne tient pas compte de tous les éléments et qu’il simplifie à l’extrême et qu’en ce qui me concerne je ne sais pas trancher.<br /> Quant à regarder la télé sur le micro… ton raisonnement une fois de plus est simpliste et fonctionne uniquement si tu n’avais pas de télé… avant ton PC (je suis taquin) et c’est sûr qu’en famille sur un 15 pouces ça va être sympa !
Fodger
roboc:<br /> Et donc si on ne change pas de matériel cela se traduit par moins de ressources consommées.<br /> Soit tu ne sais pas ce que tu écris, soit tu es malhonnête, je te cite : "Et donc si on ne change pas de matériel cela se traduit par moins de ressources consommées. ".<br /> C’est un leurre; 99% des gens n’y connaissent rien et ne soupçonnent pas la logistique nécessaire derrière pour maintenir ce genre de service.
Fodger
Je rapporte des faits irréfutables quand tu balances une malheureuse déclaration 100% marketing de MS. Encore une fois relis bien ce que j’ai écrit, documente toi bien et on en reparle.
roboc
Je parle des ressources consommées… par mon achat. Donc oui, si je ne change pas mon PC, je consomme moins de ressources liées à cet achat (ou alors un truc m’échappe). Et cette moindre consommation de ressource est à mettre en regard de celles du datacenter au prorata de mon usage…<br /> J’attends toujours des chiffres. Je suis heureux d’apprendre que tu fais partie des 1% éclairés qui SAVENT. J’attends donc des chiffres opposables sur le sujet de notre échange.
Feladan
J’avais répondu, mais il vaut mieux laisser. Il sait. Même si il n’aborde pas 1/3 de la problématique, il sait.<br /> Je pense qu’il faut qu’on aille mieux se renseigner ^^. Bon courage à toi si tu continues
Fodger
Sauf qu’en utilisant ces services, tu participes à la multiplication de ces structures qui nécessitent énormément de ressources (de la production à l’exploitation). Donc toi à ton niveau ça ne représentent pas grand chose mais des dizaines de milliers de gugus comme toi ça représente forcément déjà plusieurs TeraWatt… et là je me dis que ce n’est pas possible tu ne lis pas les articles.<br /> https://www.institut-rousseau.fr/app/uploads/2021/05/Telecharger-le-rapport-en-pdf.pdf (en particulier à partir de la page 70).
Fodger
Lis sérieusement les articles que je donne (c’est un début), si tu ne cernes toujours pas la problématique je pourrais rien de plus pour toi.
roboc
«&nbsp;La faible quantité voire fiabilité des données existantes sur ce nouveau<br /> secteur qu’est le cloud gaming nous amène à proposer que soit effectuée<br /> une étude Analyse du Cycle de Vie (ACV)…&nbsp;»<br /> Ce paragraphe page 71 dit exactement ce que j’essaie de te dire depuis pas mal d’échanges… Je me demande qui lit sérieusement.<br /> Par contre étant donné ton avis tranché sur la question j’ai l’impression que tu pourrais leur filer des infos du coup.
Fodger
Évidemment en terme de chiffres, il n’y a pas grand chose puisque ce genre de service est jeune.<br /> Il n’empêche qu’on reste toujours sur le principe du cloud, donc la mise à disposition d’un service H24 répliqué à la volée sur des dizaines, des centaines voire des milliers de serveurs.<br /> Donc pas besoin de chiffres pour comprendre l’ampleur du problème.<br /> Ne serait-ce que pour le big data, on dépassait les 416 Terawatts heure en 2017 au niveau mondial; à raison de 5% d’augmentation d’utilisation par an on doit être aux environs de 530 terawatts, sachant qu’un pays comme l’Angleterre c’est ~300 terawatts ! Mais ce n’est pas le problème le plus important.
roboc
Mais t’es trop fort ! Un organisme sérieux explique qu’il faut faire une étude poussée et toi tu sais déjà.<br /> Vends tes services aux grands cabinets parce qu’à priori ils n’ont pas ta clairvoyance.<br /> Aller c’est mon dernier post. Don’t feed the troll. Et là j’avoue on en a levé un beau spécimen.
fatpunkslim
Je confirme, j’ai joué sur linux mint et firefox, en ethernet, et ça marche parfaitement, très rapide, comme si tu étais sur console. Un linux mint mint branché à la télé en plus, manette bluetooth parfaitement reconnu et c’est parti, même si ca reste perfectible sur des petites connexions, la techno est incroyable
fatpunkslim
Je confirme, j’ai joué sur linux mint et firefox, en ethernet, et ça marche parfaitement, très rapide, comme si tu étais sur console. Un linux mint branché à la télé en plus, manette bluetooth parfaitement reconnu et c’est parti, même si ca reste perfectible sur des petites connexions, la techno est incroyable. En fait ça dépend pas de l’OS mais du navigateur, donc que ce soit linux ou windows, c’est pareil au final !
burnit
Et pourtant c’est Vert, comme les écologistes
Fodger
Pitié… relis tout, il y a déjà des chiffres pour le coût moyen de production d’un terminal, l’utilisation du big data en terme de consommation d’énergie, et réfléchis au lieu de sortir des inepties plus grosses que ton arrière train.<br /> Le fait de dire qu’il faut quantifier l’impact dès maintenant est justement parce que l’ampleur du phénomène est déjà un problème : les services cloud (big data, streaming, crypto, gamin, stockage, hébergement…) augmentent exponentiellement la demande de terminaux (serveurs, stockage, mobiles, pc etc.).<br /> Tu iras demander au pauvre gosse au cameroun si il est content de contribuer à l’extraction des terres pour te permettre de jouer au dernier jeu à la mode où que tu sois via le cloud.<br /> Continue à vivre dans le déni.
Aurelien_Derny
Les pauvres
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La console Qualcomm / Razer qui avait fuité est un kit de développement pour soutenir le Snapdragon G3x Gen 1
Possesseurs d'un Chromebook, vous pourrez bientôt profiter de vos jeux Steam
Steam Deck : Valve dévoile le packaging de sa console
En Corée du Sud, pour avoir le droit de continuer de conduire, les seniors seront invités à repasser leur permis... sur un casque VR
Nintendo Switch : voici une belle offre à ne pas manquer avant Noël !
GeForce Now RTX 3080 est disponible en France, 20 jeux ajoutés au catalogue
Steam Deck : pas d'exclusivités selon Valve, seulement la plus grosse bibliothèque de jeux existante
7 idées cadeaux à prix cassés pour Noël chez Cdiscount
Idées cadeaux : 7 offres du Black Friday encore disponibles chez Amazon
Twitch va mieux protéger les streamers des trolls grâce au deep learning
Haut de page