Space Invaders Mini : une réédition impeccable

Marc Mitrani
Expert Smarpthone
20 décembre 2020 à 08h20
3

Aujourd’hui, on vous parle d’un jeu pas vraiment comme les autres. Sorti en 1978, Space Invaders est bien plus qu’un mythe ou une icône de la pop culture.

Jusqu'au 24 Décembre, Clubic vous ouvre chaque jour une case de son calendrier de l'Avent 2020 : l'occasion de découvrir des gadgets insolites ou pratiques, des idées cadeaux, pour soi ou pour ses proches.

Il est tout simplement à la base du jeu vidéo tel qu’on le connait actuellement ! La réédition de la borne d’arcade d’origine en format mini ne pouvait donc pas nous laisser indifférents.

Le principe de fonctionnement de Space Invaders est simple : il faut dégommer des vagues successives d'envahisseurs avant qu’il n’atteignent le sol. Pour cela le joueur dispose d’un canon laser dont le tir élimine les ennemis ou annule leurs tirs. Lorsqu’une vague est liquidée, une autre arrive, un peu plus résistante, et ce jusqu'au boss final ; le joueur les affronte tant qu'il n'a pas perdu ses trois vies.

Scoring et intermède

Space Invaders fut le premier jeu à proposer un intermède entre certains niveaux et à intégrer une liste des meilleurs scores - le scoring - grâce à une sauvegarde interne. Son créateur Tomohiro Nishikado, a du faire face à de nombreux problèmes lors de sa conception. Le plus complexe ne fut ainsi pas le développement ou les graphismes, mais les performances du hardware. À l'époque, il a en effet fallu concevoir du matériel ainsi que des outils de développement spécifique pour donner vie à Space Invaders.

L’idée d’origine serait venue à Tomohiro Nishikado à l'issue d'un rêve (on n’aimerait pas vivre dans sa tête). Il la développa et la transposa dans l’univers de la SF en s'inspirant de Star Wars dont la sortie imminente faisait déjà grand bruit dans la presse. Quelques mois après sa sortie au Japon, le succès du jeu entraînait une pénurie de pièces de 100 Yens (les seules que le monnayeur acceptait) !

Image reflétée

Pour redonner vie à ce monument du jeu vidéo, les Yankees de My Arcade ont mis un point d’honneur à proposer une réplique exacte de la borne d’arcade sortie aux USA au début des années 80. En plus des stickers et de la décoration d’origine, ses concepteurs ont utilisé des bandes de cellophane vertes et violettes afin de simuler les couleurs. Mieux encore, le mécanisme de reflet du décor et de l’image produite par le moniteur au travers d’un miroir a été repris à l’identique.

Seule véritables différences, la présence d’un rétroéclairage et le remplacement du tube cathodique par un écran LCD de 3’’.

Faite de plastique et bénéficiant d’une finition de bonne qualité, la mini-borne mesure 155 x 170 x 103 mm. Elle s’alimente, au choix, par quatre piles AAA ou à l’aide d’un câble micro USB. Bien que petites, les commandes restent tout à fait praticables.

Comme l'esthétique, les détails du jeu sont identiques à ceux de la borne d’arcade ; le monnayeur fait office de touche de mise sous tension et il faut appuyer sur le butin situé en façade pour simuler l’introduction des pièces.

Aucun changement n'est à signaler non plus niveau du jeu : on retrouve ainsi l’audio basique mais tellement typique de Space Invaders, ainsi que l’accélération du rythme de jeu au fur et à mesure que l’on élimine les envahisseurs. À ce titre, soulignons qu'à l’origine, Tomohiro Nishikado n’avait pas prévu cette accélération, due en fait à l’allègement de la charge du processeur lorsque l’écran est moins chargé en pixels…

Après quelques tests, il décida de faire de l’accélération du rythme un élément à part entière. Comme quoi les limitations technologiques ont parfois du bon !

Ou alors…

Dans le genre mythique, Pac-Man et Galaxian sont eux aussi des références rééditées par My Arcade. Avec leur style propre, ils devraient combler les amateurs de retrogaming, même si Pac-Man est à notre avis un peu moins facile à maitriser en format réduit.

Retrouvez notre sélection du calendrier de l’Avent

Pourquoi changer une formule qui gagne ? Pour sa seconde édition, le calendrier de l’Avent de Clubic sélectionne pour vous des produits originaux et pas toujours très connus, dignes de l'intérêt du geek qui sommeille en vous ! Nous les avons tous eu entre les mains et nous les avons aimés : c’est d'ailleurs pour ça que nous vous les conseillons !

  • Parfois, un film moyen peut contenir une séquence ou un objet qui plaira à tout fan de science-fiction. C'est le cas de Mars Rocket, pendentif pas vraiment comme les autres.
  • Une caméra 360° à la fois simple à utiliser et capable de créer des vidéos traditionnelles étonnantes, ça vous tente ? Alors la Qoocam Fun de Kandao est faite pour vous !
  • Le mythique Gameboy de Nintendo a été revisité par Experimental Pi, une bande de californiens accros au Raspberry Pi. Le DMG PiBoy mérite que l'on s'y intéresse…
  • Avec son look de demi-orange charbonnée, Orba cache bien son jeu puisqu'il s'agit d'un instrument de musique pas vraiment comme les autres.
  • Embarquer une équipe de tournage dans sa poche : c'est ce que propose la caméra One X2 d'Insta360. Pour cela, elle exploite de manière originale la prise de vue 360°. Et en plus, elle est simple à utiliser…
  • Nouvelle version des écouteurs true wireless vedettes du français Divacore, les Antipods 2 produisent un son de très bonne qualité. Et comme si ça ne suffisait pas, il sont bien pensés et à un prix abordable.
  • L'Aria Me d'Avantree est un casque audio dont le prix plutôt raisonnable cache une technologie de profilage audio lui permettant de s'adapter à l'ouïe de chaque utilisateur.
  • Avec Inside3 Legend, les gamers les plus accros aux jeux vidéos vont se rendre compte qu'il est possible de jouer (et de s'amuser) sans passer par une console ou un smartphone.
  • Le principe de base de la photographie reste le même depuis la création de la première chambre noir. Stenoflex vous fera revivre les émotions des premiers photographes grâce à un matériel simple.
  • La traduction automatique instantanée n'est pas encore une réalité, mais Pocketalk S s'en rapproche un peu plus.
  • Giiker propose avec Smart Four une version dépoussiérée et connectée du mythique puissance Quatre qui fait un tabac depuis le milieu des années 70.
  • Le Mi 10T Pro de Xiaomi fait partie des smartphones les plus aboutis de l'année, surtout à ce niveau de prix. Il a donc toute sa place ici !
  • Vous êtes un créatif dans l'âme ? Tant mieux : Carapaces a été conçu afin de laisser votre créativité s'exprimer !
  • Vous en avez marre des puzzles ? Alors essayez les Lego ! Ave ses sets de construction NES et casque de Stormtrooper, l'inventeur de la brique en plastique ne devrait pas vous laisser indifférent.
  • On pouvait la suspendre, la poser ou l'encastrer. Désormais, les Shapes de Nanoleaf permette de coller la lumière au mur. Et c'est plutôt réussi.
  • Les consoles de poche à cartouches sont plutôt rares sur le marché. L'Evercade propose à un prix raisonnable de jolies collections de jeux 8 et 16 bits.
  • Invoxia produit des traqueurs GPS assez originaux. Le GPS Bike Tracker utilise ainsi le réseau à faible consommation LoRa afin de localiser rapidement votre vélo.
  • Jouer sur un smartphone peut s'avérer peu confortable. La manette Kishi de Razer rend une partie endiablée plus agréable et surtout plus réactive en supprimant la connexion sans fil.
  • Un vélo électrique qui n'en a pas l'air, c'est ce que propose Vanmoof avec son S3. Esthétique et pratique, ce VAE devrait en plus être particulièrement difficile à voler !
Modifié le 20/12/2020 à 11h17
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Apple ne permet plus d'installer officieusement des applications iOS sur les Mac ARM
Vous pouvez faire une recherche d'un mot directement depuis une page web sur Chrome (et pas que)
NVIDIA pourrait relancer la production de GPU pour le minage de crypto-monnaies
Apex Legends : la version Nintendo Switch, déjà repoussée, pourrait débarquer le 2 février
Programme Artemis : le dernier test du lanceur lourd SLS se termine prématurément
Bloodborne : une développeuse s'amuse à créer un demake tournant sur un émulateur PS1
Un PUBG 2 arriverait cette année sur mobile et plus tard sur les autres supports
Test Teufel Motiv Go : Une enceinte nomade très puissante mais un peu trop épurée
Le jeu d'aventure fantastique Oxenfree ne sera finalement pas adapté en film... mais en série
Les créateurs de l'ambitieux mod Enderal de Skyrim développent un jeu à part entière

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
Haut de page