AuFéminin.com en route pour la rentabilité ?

03 novembre 2002 à 00h00
0
Dans le champs de ruine que constitue la nouvelle économie, certaines start-up sont néanmoins en train de réussir leur pari. AuFéminin.com, seul portail pour femmes à avoir survécu, crée par Anne-Sophie PASTEL et soutenu par Galileo Partners, semble réussir son pari.

Après avoir affiché des pertes de 2,5 millions d'euros au premier semestre 2001, semble être parvenu à réduire ses dernières à environ 0,770 M€ au premier semestre 2002 et vise la rentabilité pour la fin de l'année. Malgré la crise du marché publicitaire, les revenus issus de la publicité ont augmenté de 19% à 1,766 M€. Les échanges publicitaires (CA fictif), également en très forte hausse (76%) permettront d'atteindre un CA global en hausse de 33% sur les 12 derniers mois à 2, 635 M€.

Avec plus de 50 millions de pages vues par mois et une présence en France, en Espagne, en Italie et dans une moindre mesure en Allemagne, AuFéminin.com revendique le statut de premier portail européen sur ce segment. Le groupe dispose d'une capitalisation boursière de 9 millions d'euros.

Après avoir chuté en bourse à 0,7 euros, la cours de l'action est remonté à 1,10 euros (+57% en 3 mois!) traduisant l'optimiste des investisseurs à l'égard de ce groupe de presse électronique qui pourrait profiter pleinement de l'apparition de portails mobiles multimédia monétisés type i-mode ou vodafone live. A suivre.
Modifié le 18/09/2018 à 14h12
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Vivendi Universal devrait tirer 1,75 Mds € pour Houghton Mifflin
Lexibook se lance dans la téléphonie mobile
Microsoft trouve un accord avec la justice américaine
Capital-IT 8 récompense les biotechs et le grid computing
IBM investit des milliards pour ses logiciels à la demande
Vivendi Universal devrait tirer 1,75 Mds € pour Houghton Mifflin
Lexibook se lance dans la téléphonie mobile
Microsoft trouve un accord avec la justice américaine
Capital-IT 8 récompense les biotechs et le grid computing
IBM investit des milliards pour ses logiciels à la demande
Haut de page