Jean- Pierre JUMEZ : EDIT, Traduction en ligne

17 mars 2000 à 00h00
0
Disposant d'une organisation en réseau, maîtrisant les outils de communication et en premier lieu l'Internet, EDIT fait partie de ces jeunes entreprises qui construisent chaque jour la NetEconomie.

JB - Jean Pierre Jumez bonjour. L'arrivée de logiciels de traduction automatique comme systran menacent-ils votre activité ou la simplifient-ils ?

JPJ - Aucun rapport : nous faisons de l'adaptation, y compris lorqu'il s'agit de technique (demandez à nos amis de Systran - même lorsque leur système sera plus au point - comment ils différencient la traduction de "vapeur" dans une centrale thermique : "vapour" ou "steam" ? Seul un pro peut répondre, à moins de vouloir faire exploser ladite centrale. Quant à faire une première version en automatique, puis la vérifier, cela coûte plus cher que de réaliser une première version par un professionnel.

JB - Pensez vous que ces logiciels pourront complètement remplacer les traducteurs dans quelques années ?Pourrait-on imaginer des services de traduction en temps réel, par exemple par GSM ?

JPJ - Pour l'adaptation, votre question est hors propos. Mais pour la communication one to one, certainement.

JB - La généralisation de l'anglais est-elle une menace pour votre activité ?

JPJ - L'anglais ne se généralise pas ; son utilisation sur le net est passée en 1 an de 80 % à 57 %.

JB - Où en sont les projets de structuration commune des langues visant à simplifier leur traduction ?

JPJ - Je ne sais pas, mais la porosité du Net devrait entraîner un espace accru pour l'imagination et le style, plutôt qu'une réduction des esprits du fait de contraintes mécaniques.

JB - Pensez vous que notre langue, le français, peut constituer un facteur d'isolement dans le cadre de la mondialisation ?

JPJ - Non, si ce qu'elle recouvre conserve une valeur universelle ou tout au moins une dynamique.

JB - Edit veut rapprocher les cultures, mais n'y a t'il pas un risque d'uniformisation ?

JPJ - Aucun rapport. Le monde se nourrira toujours de lui-même. Seuls les pouvoirs installés et agrippés retiennent l'évolution et l'enrichissement qu'apporte la connaissance des autres. La soif de l'autre, c'est le progrès.

JB - Comment fonctionne l'organisation d'Edit? combien avez-vous de correspondants?

JPJ - Fonctionnement totalement virtuel. 400 talents réagissant à nos demandes les plus diverses, jour et nuit. Le soleil ne se couche jamais chez nous. Ce qui explique ma réponse à cette heure (ndlr: 23 heures).

JB - L'explosion du web et plus généralement des réseaux est-elle une bonne opportunité pour vous?

JPJ - Bien sûr !

JB - Comment-voyez vous le web dans 10 ans?

JPJ - Euh...

JB - Jean Pierre Jumez, je vous remercie. (Entretien réalisé en février 99 par Jérôme BOUTEILLER)
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Aymeric CHOTARD. Chef de Projet TVmag.com
Jacques CHIRAC réclame une NetEconomie plus solidaire
Huy NGUYEN TRIEU, Ukibi, Carnet d'adresses interactif
Bertelsmann va revendre sa participation dans AOL Europe
Bernard MAITRE, Galileo Partners, Société de Capital Risque
Aymeric CHOTARD. Chef de Projet TVmag.com
Jacques CHIRAC réclame une NetEconomie plus solidaire
Huy NGUYEN TRIEU, Ukibi, Carnet d'adresses interactif
Bertelsmann va revendre sa participation dans AOL Europe
Bernard MAITRE, Galileo Partners, Société de Capital Risque
Haut de page