Luca Ascani, Excite / GoADV : "Avec 25 M€, nous avons du cash pour faire du shopping"

Jérôme Bouteiller
04 novembre 2009 à 16h22
0
Depuis sa création en 2004 par Luca Ascani et Salvatore Esposito, GoAdv est devenu un des spécialistes européens de la génération de trafic qualifié sur Internet.

012C000002569528-photo-luca-ascani.jpg
Luca Ascani
JB - Luca Ascani, bonjour. En quelques mots, pourriez vous revenir sur votre parcours et la création de GoADV

LA - Bonjour. J'ai participé au lancement de BuyCentral en Italie en 2000, société que j'ai accompagnée jusqu'à la fusion avec BestOfMedia puis sa cession à Lycos Europe. En parallèle, j'ai créé en 2002 une agence media, Advance.it, spécialisée dans le marketing à la performance et revendue à Netbooster. Mais avec mon associé nous souhaitions disposer de notre propre média, indépendant des annonceurs, ce qui nous a poussé à créer GoADV en 2004.

JB - Quelle est votre activité exactement ?

LA - Le premier métier de GoADV est d'être un comparateur de prix sous la marque BetterDeals. Nous avons appliqué notre savoir-faire en création de trafic pour lancer ce guide d'achat qui fait la part belle à l'information et aux avis de consommateurs. Nous misons également sur le nanopublishing, des portails verticaux sur des produits de consommation, que nous monétisons principalement avec les liens commerciaux de Yahoo ou Google.

En quelques années, nous sommes devenus un véritable groupe média, avec plus de 300 sites à travers l'Europe, générant une audience de plus de 16 millions de visiteurs uniques pour un chiffre d'affaires de 39 millions d'euros en 2008.

JB - Vous avez néanmoins décider de racheter un vrai portail : Excite. Pourquoi ce choix ?

LA - Nous avons ressenti le besoin de disposer d'une marque forte. Rival de Yahoo ou Lycos dans les années 90, Excite Europe avait été successivement racheté par Tiscali puis ASK et il restait assez populaire en Italie. Ces derniers ont accepté de nous vendre les sites européens pour 2,3 M€ en 2007. Nous avons revu le positionnement, en l'axant sur le divertissement et les femmes, injecté de nouveaux contenus, ouvert le site au marketing à la performance et nous sommes passés en quelques mois à un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros pour un résultat d'exploitation de 2 millions d'euros.

Entre les différentes déclinaisons européennes d'Excite et nos sites de nanopublishing, notre groupe publie ainsi plus de 10 000 articles par mois. Nous avons même eu certains succès comme la couverture de Miss Italie où nous étions les seuls à proposer les portraits de l'intégralité des candidates.

JB - Si ce modèle vous satisfait, pourquoi avoir voulu racheter LeGuide.com cet été ?

LA - Nous voulions surtout racheter DoYoo mais ils nous ont pris de vitesse. Pour répondre à votre question, nous avons jugé que leur valorisation était attractive, nous avions du cash et nous pensions que la combinaison des deux sociétés aurait créé un leader d'envergure européenne. Cela dit, nous sommes satisfaits de notre participation à leur capital qui est à l'origine d'une forte plus value. LeGuide.com est une belle réussite.

JB - Envisagez vous néanmoins d'autres opérations de croissance externe ?

LA - Avec 25 millions d'euros de trésorerie, nous avons assez de cash pour faire du shopping. Nous regardons pas mal de dossiers, si possible d'envergure européenne, et disposant de réels actifs dans le domaine des contenus, de la publicité ou du e-marketing. Notre priorité est néanmoins de consolider notre groupe et de faire d'Excite un média leader à l'échelle européenne.

JB - Luca ASCANI, je vous remercie.
Modifié le 18/09/2018 à 14h41
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Steam ajoute un tag « LGBTQ+ » et ouvre un hub dédié à ces contenus
Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Volkswagen garantira les batteries de l'ID.3 pendant 8 ans : une première
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
Bill Gates considère que
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
scroll top