Test Sony KD-55XH9096 : le téléviseur taillé pour l'arrivée des consoles next-gen ?

Nathan De Langhe
Spécialiste Audio/ Vidéo & Maison connectée
01 décembre 2020 à 12h01
2

L'arrivée de la PS5 approchant, il était temps pour Clubic de tester l'un des deux seuls téléviseurs labellisés « Ready For Playstation ». Le Sony KD-55XH9096 a-t-il les armes pour rivaliser avec les téléviseurs OLED, type LG CX ?

Sony KD-55XH9096
  • Noir ultra profond en SDR
  • Qualité d'image
  • Contraste saisissant en SDR
  • Compatibilité HDMI 2.1 (VRR,ALLM, 4K 120, eARC)
  • Rapport qualité/prix
  • Faible input lag
  • Absence Compatibilité HDR 10+
  • Filtre anti-reflets peu efficace
  • Pic luminosité HDR faible
  • HDR

L'année 2020 est riche en sorties pour Sony. Outre ses nouveaux smartphones (Sony Xperia 1 II , Sony Xperia 5 II ), sa section audio s'est en partie agrandie grâce aux Sony WH-1000Xm4 , Sony WF-XB700 et Sony HT-G700 . La marque s'est également attachée à renouveler l'intégralité de sa gamme de téléviseurs avec le Sony KD-65XH8096 ou encore l'excellent Sony KD-55A8 . Mais la sortie la plus attendue était bien sûr, celle de la Playstation 5.

Aussi, Sony essaie de créer un écosystème par l'intermédiaire de ses téléviseurs labellisés « Ready For Playstation ». Simple dépôt marketing ou réel gain pour l'utilisateur ? C'est ce nous allons établir à l'issue de ce test. Éteignez les lumières, let's go !

Toutes les mesures réalisées pour cet article ont été enregistrées avec le logiciel CalMAN Ultimate , une sonde X-Rite i1 Display Pro et un boîtier de mesure d'Input Lag Leo Bodnar .

Prix et disponibilité

L'objectif de Sony étant de s'adresser à un public aussi large que possible, le XH9096 est proposé en quatre diagonales différentes : 55" (139 cm), 65" (164cm), 75" (189cm) et 85" (215cm). Notez par ailleurs que ce même téléviseur possède une référence différente (XH9005) lorsqu'il est vendu par Boulanger.

Les quatre modèles de XH9096 sont d'ores et déjà disponibles aux prix respectifs de 999 €, 1 399 €, 1 999 € et 2 999 €.

L'an passé Sony avait fait le choix de commercialiser son XG90 en 49" seulement, et pour 1 200 €. Cette année la marque nous permet donc de profiter d'une dalle plus grande, et d'un tarif plus attrayant.

Design et connectique

  • Type d'écran : LCD
  • Rétroéclairage : Full-Array, nombre de zones non communiquées par Sony
  • Dalle : 10bits/ 100Hz
  • Définition : 4K Ultra HD
  • Résolution : 3 840 x 2 160 pixels
  • Compatibilité HDR : Dolby Vision/ HDR 10/ HLG
  • Compatibilité audio : Dolby Audio, Dolby Atmos, DTS
  • Connectique : 2x HDMI 2.1, 2x HDMI 2.0 2xUSB, 1x composite, 1x Ethernet RJ45, 1x sortie optique Toslink, 1x sortie casque
  • OS : Android TV
  • Connectivité : Bluetooth 4.0/ Wi-Fi 802.11a/b/g/n/ac/ Airplay 2 & Apple Homekit
    / Chromecast
  • Assistant vocal : Google Assistant, Amazon Alexa

Le Sony XH90 repose sur deux pieds placés de part et d'autre du téléviseur. Si, sur les modèles des années précédentes, les pieds étaient en plastique, cette année Sony a opté pour des pieds en métal, pour une impression de qualité et de solidité bien présente.

pied sony xh90
© Nathan De Langhe pour Clubic

L'écartement des pieds est modulable : placés aux extrémités, ils laissent suffisamment de place pour loger une barre de son devant votre téléviseur. Toutefois, si vous le désirez, ils peuvent être placés au centre de l'écran.

Sony XH90-pied-central
Les pieds en position centrale

Le système de rétroéclairage Full Array (Full LED) ajoute un embonpoint à l'arrière du téléviseur. Pas franchement dérangeant en soit, cela peut être un détail à prendre en compte par ceux et celles qui souhaitent accrocher leur téléviseur au mur.

Comme à son habitude la connectique prend place à l'arrière du téléviseur, plus précisément à droite de l'appareil. Si auparavant le cache câbles était intégré aux pieds, la finesse des supports métalliques a cette fois obligé Sony à ajouter un clip en plastique pour leur passage.

Notons enfin que, pour la partie audio, le Sony KD-55XH9096 est équipé de deux haut-parleurs pleine gamme de 10W chacun.

Sony XH90 © Sony

Android TV, toujours aussi complet

Le Sony XH90 est cette année livré avec Android 9. Si cet OS est plus performant et stable qu'Android 8, il n'apporte toutefois aucune différence majeure en termes de fonctionnalités - Google Stadia, par exemple, est toujours aux abonnés absents.

La principale nouveauté se situe côté hardware. Sony a remplacé son SoC habituel par un MediaTek MT5895 accompagné d'un Mali-G52 pour la partie GPU. C'est ce changement de Soc qui permet de profiter du HDMI 2.1 .

Pour les non-initiés à Android TV, notez que la quasi intégralité des applications de streaming sont présentes : MyCanal, Netflix, Amazon, HBO ou encore Disney +. Et si malheureusement votre application n'est pas prise en charge, il vous reste encore la solution du Chromecast embarqué qui vous permettra de caster votre smartphone ou l'écran de votre pc.

sony xh90 android tv
© Nathan De Langhe pour Clubic

La configuration du téléviseur, elle, est un jeu d'enfant. Il vous suffit de prendre votre smartphone et de vous connecter à votre compte Google via l'application Google Home.

Et Sony a également pensé aux utilisateurs d'appareils Apple. Le téléviseur est compatible avec Airplay 2 et Homekit, qui vous permet d'intégrer votre téléviseur à votre écosystème de maison connectée.

Sony XH90 aiplay
© Nathan De Langhe pour Clubic

Petit bémol, dans cette gamme de prix, Sony ne se différencie pas de la concurrence en proposant une télécommande rétro-éclairée. Gadget pour les uns, réelle utilité pour les autres, quoi qu'il en soit, lors de vos séances cinéma dans le noir le plus total, la télécommande ne sera pas lisible. En revanche, Android TV oblige, un micro est embarqué sur la télécommande afin de pouvoir passer vos consignes au Google Assistant. « Ok Google ! Lance The Crown sur Netflix » : lancer votre série préférée est aussi simple que cela !

Pour une note positive, soulignons que la construction et les finitions sont sérieuses : jetez la télécommande en plastique (présente sur les gammes 2018 et 2019) aux oubliettes, cette année la télécommande du XH90 se pare d'une finition métallique du plus bel effet.

sony xh90 télécommande
© Nathan De Langhe pour Clubic

Enfin, la télécommande embarque encore deux boutons sponsorisés (Netflix et Google Play) et tout un lot de boutons dont on pourrait bien se passer. Sony se place ici à l'extrême opposé de ce que peut proposer Samsung avec sa télécommande (très, trop?) minimaliste.

Audio : bon mais peut mieux faire

Si les haut-parleurs intégrés suffisent à une utilisation quotidienne pas trop exigeante, ils ne manqueront pas de vous décevoir lors du visionnage de vos films ou séries, car ils manquent de puissance. Et ce d'autant plus que les modèles 55 pouces ne sont pas équipés du système Acoustic Multi-Audio. Cette technologie, disponible sur les modèles 65 pouces et plus, a pour but de mieux synchroniser les voix et l'image afin de donner l'illusion que le son provient directement de l'écran.

En comparaison, le téléviseur TCL 65C815 , également testé dans nos colonnes, est équipé d'une barre de son intégrée qui produit un meilleur son que ce téléviseur Sony, pour un même tarif. Nous ne pouvons donc que vous conseillez de passer par une solution externe pour profiter d'une bande-son correctement restituée : pour celles et ceux qui n'auraient que peu de place, une barre de son peu bien sûr suffire, mais la meilleure solution reste celle d'un amplificateur couplé à un système 3 voire 5.1.

Sachez également que le Sony XH90 prend en charge le Dolby Atmos. Même constat ici, n'attendez aucun effet provenant du haut avec les haut-parleurs du téléviseur. Nous vous conseillons donc l'utilisation d'une barre de son compatible Dolby Atmos : Sonos Arc , TCL Ray-Danz , JBL BAR 9.1 . À nouveau, si vous avez de la place et le budget, précisons que la meilleure solution reste un système 5.1.2 avec des enceintes Dolby Atmos .

L'intégralité du flux audio pourra passer par votre prise HDMI ARC/ eARC .

Qualité d'image : une luminosité limitée pour conserver un maximum de détails

La réussite du XF90 de Sony, sorti en 2018, était en grande partie due à la qualité de son rétro-éclairage par zones. A contrario, le XG95 de Sony, sorti en 2019, privilégiait des angles de vision plus larges au détriment du contraste.

Cette année, exit le X-Wide Angle sur le XH90, lui permettant d'offrir des niveaux de contrastes plus intéressants.

sony xh90 contraste
Les noirs sont très bons sur les contenus SDR © Nathan De Langhe pour Clubic

Pari gagnant pour Sony puisque nous avons relevé un taux de contraste (en mode expert sans retouche des paramètres) de 4320:1. Si ce résultat peut paraitre faible face au contraste infini des téléviseurs OLED (LG GX et Panasonic HZ1000 que nous avons testé, pour ne citer qu'eux) cela reste supérieur à la majorité des téléviseurs de la même gamme de prix, parmi lesquels le TCL C815, avec un taux de contraste de 1500:1, ou le Hisense 65U8QF , relevé à 2611:1.

Si la dalle n'est pas la plus lumineuse qu'il nous ait été donné de mesurer, ce fort taux de contraste est tout de même rendu possible par l'impression de quasi extinction de la dalle dans les noirs. En effet la luminosité relevée pour les noirs est de 0,039cd/m². Un peu faible, sa luminosité maximale (580cd/m²), relative somme toute, a aussi un autre avantage : les effets de blooming et de halo sont très contenus. Il n'y a qu'en HDR que les sous-titres ou éléments du menu (barre de volume) pourront vous causer quelques désagréments.

Sony XH90 Blooming
Le blooming ici présent sur les sous-titres sur un contenu HDR © Nathan De Langhe pour Clubic

Pour les contenus SDR, le Sony XH90 est un excellent téléviseur polyvalent, proposant une qualité d'image très satisfaisante. Epaulé par son processeur X1 pour le traitement d'image, le téléviseur est aussi à l'aise pour la diffusion d'un match de sport, que pour celle d'un film ou d'un programme TV. Le système de mise à l'échelle n'est pas le plus performant de la gamme (devancé par le X1 Ultimate), mais ses résultats sont déjà épatants. Il est ainsi possible de regarder des contenus 720p sans y trouver trop d'artefacts.

Enfin pour vos visionnages de contenus HDR, notez que le XH90 est capable de lire du Dolby Vision, HDR10 et HLG.

Si le téléviseur ne fait pas partie des cadors du HDR, la qualité d'image devrait plaire à la plupart des utilisateurs. Certes, le pic de luminosité est moins élevé que sur d'autres téléviseurs, mais il reste ici suffisant pour profiter de vos contenus en pleine journée. Et par rapport aux modèles signés Samsung, qui ont tendance à présenter un rendu trop saturé, le téléviseur de Sony propose une image naturelle, juste, sans qu'aucune couleur ne paraisse trop « pétante ». L'image profite ainsi d'une réelle profondeur et il sera aisé de distinguer les différents plans.

Autre point fort du téléviseur, sa variation par zones est ultra réactive, ce qui se révèle particulièrement utile lors des explosions, et autres éclats lumineux soudains, etc.

Il est désormais temps de prendre la mesure de toutes ces qualités.

Mesures : une image froide , qu'il faut dompter

Pour ces mesures, nous avons passé le Sony XH90 en mode expert, sans toucher aucun autre paramètre. L'objectif est de tester un mode pratique pour l'immensité des acheteurs qui ne souhaitent pas passer des heures à régler leur téléviseur.

Les réglages post-calibration correspondent aussi au mode expert, luminosité à 7 et un gamma à 0, et à un réglage avancé pour la température des couleurs.

SDR

Sony XH 90 SDR Delta E
Pré-calibration / Post-calibration

Le Delta E moyen est mesuré à 2,26, un bon résultat puisque l'œil humain ne perçoit plus la dérive chromatique en dessous de 3. Les seuls pics dépassant la valeur de 4 concernent le cyan, le bleu et le rouge.

Après réglages, le Delta E descend à 1,23 et aucune teinte ne subit de dérive chromatique supérieure à 3.

La courbe de référence du gamma doit s'établir à 2,4. Par défaut en mode expert, le téléviseur présente une valeur de 2,29 ; après réglages on arrive à une valeur de 2,38.

Sony XH 90 gamma SDR pré-calibration
Pré-calibration / Post-calibration
Sony XH 90 rgb SDR pré-calibration
Pré-calibration / Post-calibration

Par défaut, en mode expert, le rendu est beaucoup trop froid. En effet, avec une valeur de 7474, on est loin des 6500 kelvins de référence. Toutefois, le résultat est dans l'ensemble très stable, ce qui facilite l'égalisation dans ce cas-là.

Après nos réglages nous avons réussi à atteindre 6780 kelvins.

Par défaut, en mode expert, le blanc est relevé à 167,5 cdm/m². Une valeur qui peut être utile dans les pièces lumineuses, pour un usage polyvalent donc. Ainsi on obtient un taux de contraste de 4320:1.
Pour un usage cinéma, dans une pièce plongée dans l'obscurité, la valeur du blanc recommandé est de 150cd/m² afin que l'image ne soit pas trop agressive. Dans cette configuration le taux de contraste reste très bon avec un rapport de 3970:1.

Sony XH 90 contraste SDR pré-calibration
Pré-calibration
Sony XH 90 contraste post-calibration
Post-Calibration

Ces mesures nous montrent à quel point le XH90 de Sony peut être juste et retranscrire une image telle que le réalisateur l'a imaginé.

Voyons maintenant s'il en est de même sur les contenus HDR.

HDR

Comme évoqué précédemment, le Sony XH90 est compatible avec le HLG, le HDR 10 et le Dolby Vision ; il ne lui manque qu'une compatibilité HDR 10+ pour être complet. Passons tout de suite aux différentes mesures.

Sony XH 90 HDR EOTF pré-calibration
EOTF PQ
Sony XH 90 HDR luminance pré-calibration
Luminance HDR

Nous avons mesuré un pic de luminosité maximale à 580 cd/m². Si ce pic lumineux est très faible pour pouvoir profiter pleinement des joies du HDR dans une pièce baignée de lumière, cela reste suffisant pour pouvoir en profiter dans une pièce dans le noir. Il reste largement en retrait par rapport à ceux des téléviseurs LED, dont certains dépassent les 1 000 cd/m².

Concernant la courbe EOTF, avec un signal HDR de 10 000 cd/m², le Sony XH90 a du mal à gérer la très faible luminosité entre 0 et 10 %, puisque la luminance est supérieure à celle demandée. Ensuite et même si le résultat suit la courbe de référence, la luminance étant quand même en retrait par rapport à la valeur de référence. Enfin le phénomène de clipping apparaît à partir de 80% de la courbe.

Sony XH 90 HDR Delta E pré-calibration
Pré calibration / Post calibration

Avant calibration, nous obtenons un Delta E moyen de 5,9. Ce qui n'est pas très bon. Après calibration, le Delta E moyen devient tout bonnement excellent avec une mesure à 1,8.

Sony XH 90 HDR DCI P3 pré-calibration
DCI-P3
Sony XH 90 HDR REC.2020 pré-calibration
Rec.2020

La couverture DCI-P3 est très bonne, et la dalle couvre 86 % de l'espace colorimétrique. En comparaison, des modèles OLED tels que le HZ1000 de Panasonic ou le LG CX atteignent une couverture de 98 % de cet espace colorimétrique. Des téléviseurs QLED tels que le Hisense U8QF couvrent 95 % de cet espace colorimétrique.

Enfin pour le Rec.2020, le XH90 couvre 69 % de l'espace colorimétrique. Encore une fois ce score est moins bon que bon nombre de téléviseurs dans la même gamme de prix.

Vous l'aurez compris, si ce téléviseur est excellent pour vos contenus SDR, il le sera un peu moins si vous consommez quantité de contenus HDR. Avec son pic de luminosité faiblard, nous vous déconseillons de l'utiliser dans une pièce lumineuse. Malgré tout, sa justesse colorimétrique, la qualité de l'image et l'homogénéité feront qu'il sera agréable de profiter de vos contenus HDR dans une pièce plongée dans le noir.

Un téléviseur paré pour l'arrivée des nouvelles consoles

Au moment où nous avons testé ce téléviseur, les fonctionnalités HDMI 2.1 n'étaient pas disponibles. Sony les a activées tout récemment via une mise-à-jour.

Notons enfin que si le standard de la norme HDMI 2.1 a été fixé en 2019, les certifications de conformité commencent tout juste à entrer dans leur phase de finalisation.

Si ce téléviseur fait parti du programme « Ready for PS5 », c'est qu'il est compatible avec un grand nombre de fonctionnalités qui devraient intéresser les joueurs, selon Sony :

  • Entrée HDMI 4K/120fps
  • Faible Input Lag
  • Mode de jeu Bravia
  • Qualité image incroyable
  • Son immersif
  1. Le premier point fait référence aux 2 ports HDMI 2.1 du téléviseur. Malheureusement l'un d'eux est aussi eARC. Il semble aussi que Sony rencontre des problèmes pour l'activation du HDMI 2.1 via mise à jour car après un premier déploiement, Sony a dû apporter des correctifs via une seconde mise à jour.
  2. Avec un input lag mesuré à 14,7ms, le Sony XH90 fait parti du haut panier mais d'autres téléviseurs font encore mieux , par exemple le LG GX a été flashé à 13,2ms ou le Hisense 55A7500F à 11,2ms.
  3. Sony veut faire référence au HDMI ALLM (auto low latency mode). Cela permet au téléviseur de passer automatiquement en mode jeu lorsqu'il détecte une console.
  4. Si nous prenons en compte les résultats SDR, l'allégation de Sony est recevable. Si nous prenons en compte ses performances HDR moyennes nous ne le pouvons pas.
  5. Si nous nous contentons de la qualité des haut-parleurs intégrés au téléviseur, impossible de parler de « son immersif ». Cela pourrait l'être avec une solution externe : barre de son ou Home cinema. Pour le moment nous n'avons pas plus d'infos sur le fonctionnement de l'Audio 3D de la PS5 avec le téléviseur.
ready for ps5
Sony Xh90 Input Lag

Sony a également déclaré que le XH90 sera le premier téléviseur a être compatible avec le VRR. Pour l'instant et comme pour les fonctionnalités HDMI 2.1, nous n'avons pu tester cela faute de mise-à-jour.

Si la préoccupation principale des joueurs reste la qualité d'image, nous sommes plus circonspects. En effet, le support HDR pour les jeux AAA devient peu à peu la norme. Et les qualités HDR de ce téléviseur n'en font pas une référence. Sans compter qu'en mode jeu, le local dimming est moins performant pour assurer un très bon input lag (14,7 ms).

En comparaison d'autres téléviseurs pourraient être étiquetés « Ready For PS5 » en proposant de meilleures performances que le XH90, c'est notamment le cas du CX de LG qui propose le VRR, une compatibilité HDMI 2.1. Mais si cela est votre principal usage, sachez que les téléviseurs OLED sont susceptibles d'avoir des problèmes de Burn-in malgré les améliorations annuelles des constructeurs.

Sony KD-55XH9096 : l'avis de Clubic

Si cette gamme est plus abordable et pourra toucher un plus large public, est-il pour autant le « téléviseur dédié PS5 » ?

Ce téléviseur est un très bon compromis entre les téléviseurs OLED et les concurrents LED à moindre coup : TCL et Hisense en tête. Une qualité d'image SDR très bonne, Android TV qui propose un large catalogue d'applications et qui est désormais fluide grâce à l'intégration du nouveau SoC de Mediatek.

Malheureusement ses performances en demi-teinte sur les contenus HDR font que nous ne pouvons conseiller ce téléviseur à 100 % pour les joueurs qui voudraient s'équiper pour les années à venir.

Sony KD-55XH9096

7

Des performances ultra convaincantes sur les contenus SDR, un très bon input lag (14,7ms) pourrait faire du XH90 le téléviseur idéal pour les consoles. Malheureusement nous sommes plus circonspects quant à ses qualités en HDR qui semblent devenir la référence pour les jeux AAA sur console.
À moins de 1 000 €, le XH90 a quand même de solides atouts pour combler la plupart de vos attentes.

Les plus

  • Noir ultra profond en SDR
  • Qualité d'image
  • Contraste saisissant en SDR
  • Compatibilité HDMI 2.1 (VRR,ALLM, 4K 120, eARC)
  • Rapport qualité/prix
  • Faible input lag

Les moins

  • Absence Compatibilité HDR 10+
  • Filtre anti-reflets peu efficace
  • Pic luminosité HDR faible
  • HDR

Qualité d'image 8

Jeux vidéo 7

Audio 6

Ergonomie 8

Système d'exploitation 9

Modifié le 24/12/2020 à 13h38
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

LG met à jour sa gamme d'intra sans-fil avec les TONE Free FP à nettoyage UV
Samsung profiterait du CES 2022 pour dévoiler les premiers téléviseurs QD-OLED
Bang & Olufsen lance Beoplay EQ, des écouteurs True Wireless à réduction de bruit
Nothing ear (1) : les mystérieux et très attendus écouteurs transparents se dévoilent enfin
Course de drones : un algorithme parvient à battre deux pilotes
Routeur Wi-Fi 6, écran gaming WQHD, écouteurs... Xiaomi annonce 5 nouveaux produits
Les nouveaux AirPods pourraient être lancés en même temps que l'iPhone 13
Ear (1) : l'application des futurs écouteurs de Nothing est disponible sur le Play Store
Shure présente son kit tout-en-un MV7, pensé pour le podcast et le streaming
OnePlus dévoile ses Buds Pro, des écouteurs avec ANC et support du son 3D à moins de 150€
Haut de page