Le robot livreur de colis est en vente et il n'est pas encore aussi discret ni efficace qu'un humain

06 janvier 2020 à 11h30
0
Digit Agility Robotics Robot livreur
© Agility Robotics

Des sociétés plus ou moins importantes se positionnent sur le segment de la livraison par des robots. Il y a maintenant près d'un an, Amazon dévoilait Scout, son robot-livreur monté sur roues. La start-up Agility Robotics a, de son côté, fait le choix d'un robot bipède amené à livrer de manière semi-autonome.

Baptisé Digit, ce nouveau robot est désormais en vente. Mais il n'est pas (encore ?) aussi efficace ou discret qu'un être humain.

Après Cassie, Digit

Depuis son lancement en 2015, Agility Robotics s'est fait connaître une première fois en 2017 avec un robot bipède nommé Cassie. Uniquement pourvu de ses deux jambes et de capteurs assurant son équilibre, celui-ci devait montrer les avancées de l'enseigne dans le secteur de la robotique. Deux ans plus tard, présenté en mai, Digit a ajouté les deux bras. Issu d'un partenariat avec Ford, il se présente comme le livreur de demain.

La société a annoncé que Digit était désormais en vente. L'appareil a un gabarit comparable à celui d'un être humain de petite taille et il est en mesure de transporter des colis pesant jusqu'à 18 kilos. Des capteurs, notamment des LiDAR déjà utilisés par les voitures autonomes pour le repérage de leur environnement, lui permettent de se déplacer en semi-autonomie. D'après Agility Robotics, Digit pourrait ainsi être utilisé dans des domaines comme la livraison, mais aussi la logistique, la maintenance ou l'inspection industrielle.


Commercialisation sans prix

Pour le moment, Digit devra néanmoins encore dépendre d'un être humain pour l'essentiel de ces cas. En octobre dernier, l'entreprise a admis dans une interview que si son robot était capable de saisir un objet avec une pleine autonomie, il devait encore être manœuvré par un humain en chair et en os pour la déambulation dans un environnement. Le site IEEE Spectrum souligne : « Il y a un fossé énorme entre la vidéo d'un robot faisant une livraison autonome réussie et laisser ce robot dans un monde semi-structuré et s'attendre à ce qu'il fasse un bon travail ».

Étonnamment, si le robot est disponible, le P.D.-G. d'Agility Robotics, Damion Shelton, n'a pas donné de prix précis pour son achat ou sa location. Dans un mail reçu par The Verge, il évoque un tarif horaire autour de 25 dollars tenant compte du coût d'entretien du robot et de sa durée de vie. Dans un communiqué daté de février 2019, la société précise que ce prix doit être rendu public à la mi-2020, avec des livraisons débutant au premier trimestre.


Elle souligne également ne pas vouloir vendre de robots à des fins d'armement. Si le prédécesseur de Digit, Cassie, a été élaboré en partenariat avec la DARPA (la Défense américaine), c'est uniquement à des fins de reconnaissance. « Nous ne permettrons pas que Digit (ou que d'autres robots d'Agility Robotics) soit équipé d'armes létales ou non-létales ». Damion Shelton ajoute que la vente « comprendra une clause contractuelle devant empêcher un tel usage ». Et puis, Agility Robotics ne prévoit qu'une production initiale de six robots, et entre 20 et 30 supplémentaires sur l'ensemble de l'année 2020. L'invasion de robots dans les rues n'est pas pour tout de suite.

Source : The Verge
6
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
scroll top