Rachat d'edX : quel avenir pour la plateforme d'apprentissage à but non lucratif ?

22 septembre 2021 à 07h30
0
edX © Romana Cross / Shutterstock.com
Romana Cross / Shutterstock.com

La société 2U a créé la surprise cet été en annonçant le rachat d'edX, prestigieuse plateforme d'e-learning, pour 800 millions de dollars. Fortes de cette fusion, les 2 entités s’apprêtent à toucher plus de 50 millions d'apprenants, servir 230 partenaires et offrir 3 500 cours en ligne.

Les bénéfices issus de la vente permettront de financer une nouvelle entreprise à but non lucratif encadrée par le MIT et Havard, qui aura pour vocation d’explorer le futur de l’éducation en ligne.

edX
  • Intervenants experts
  • Nombreux sujets d'enseignement
  • Mode hors ligne

edX est une excellente plateforme de MOOC. Les cours y sont riches et bien construits pour la plupart.

edX est une excellente plateforme de MOOC. Les cours y sont riches et bien construits pour la plupart.

Un accord gagnant-gagnant

D’une valeur de 800 millions de dollars, le rachat à venir par l’entreprise 2U n'est pas passé inaperçu dans le secteur de la « EdTech ». Fondée en 2012 par le Massachusetts Institute of Technology (MIT) et l'Université Harvard, edX est depuis devenu un pionnier de l’industrie qui compte des millions d’utilisateurs partout dans le monde. Malgré sa grande popularité, edX perd depuis quelques temps du terrain au profit de Coursera, un service américain (à but lucratif, lui). Difficile de rivaliser face à ce mastodonte qui compte 2 fois plus d'apprenants qu'edX et a été évalué à 7 milliards de dollars lors de son introduction en bourse au printemps dernier.

C’est dans ce contexte qu’Havard et le MIT ont jugé préférable de céder edX à 2U. Cette fusion devrait permettre à la plateforme d’étoffer son catalogue et de développer son réseau de partenaires. Les universités qui ont créé la plateforme, elles, bénéficieront d'un bon retour sur investissement, puisqu'elles y avaient investi 60 millions de dollars. De son côté, en rachetant les actifs d’edX (la marque, le site et la plateforme), 2U met la main sur plus de 39 millions d’utilisateurs, 1 200 entreprises clientes, 500 partenaires universitaires et une marque jouissant d’une excellente réputation à l'international. De quoi assurer son développement en limitant les investissements marketing.

Anant Agarwal, le PDG et cofondateur d'edX, rappelle dans un communiqué que cette fusion ne se fera pas au détriment de la plateforme, qui continuera d'offrir des enseignements complets et qualitatifs au plus grand nombre. 2U s’est ainsi engagée à offrir des versions gratuites des cours, tandis que la maintenance d’Open edX (le logiciel open-source sur lequel tourne la plateforme) sera toujours opérée par edX.


Une nouvelle organisation à but non lucratif

Agarwal a également assuré que les bénéfices issus de la vente serviront exclusivement à financer une nouvelle organisation à but non-lucratif, gérée par le MIT et Havard. Cette nouvelle entité aura pour ambitieux objectif d'amplifier l'impact de l’apprentissage en ligne en donnant la priorité aux communautés « historiquement désavantagées ».

Elle souhaite également établir des partenariats solides avec des organisations capables de préparer les apprenants au marché du travail de demain. Enfin, pour accompagner la transformation numérique de l’enseignement supérieur, elle entend développer la prochaine génération de plateformes d’apprentissage.

L’accord de vente n’a pas encore été approuvé par les régulateurs, mais les parties prenantes espèrent le rendre définitif d’ici la fin de l’année.

Source : Edsurge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Le réseau social de Trump aurait pompé beaucoup du code de Mastodon
Des produits dérivés d'artistes bientôt en vente sur Spotify
Cybersécurité : les entreprises délaissent le mot de passe et se tournent vers l'authentification biométrique
Le shopping bientôt sur Pinterest ? PayPal en discussion pour le rachat de la plateforme
Rachat de Giphy par Facebook : ce sera 70 millions pour avoir caché des informations stratégiques
AliExpress détaille sa logistique monstre, mise en place pour son célèbre
Pourquoi le marché des jeux d'argents en ligne est-il en pleine ébulition ?
Leak Twitch :
Wix permet désormais de créer un site web qui accepte les paiements en crypto
Plus de la moitié des produits étudiés par la DGCCRF après des achats sur des marketplaces présentent des anomalies
Haut de page