1 400 km en Tesla Model 3 : est-elle toujours la meilleure des électriques ?

Camille Pinet
Spécialiste automobile
13 avril 2022 à 11h30
48
Tesla Model 3 2022 statique 01 © Camille Pinet

A son lancement en 2017, la Tesla Model 3 a jeté un pavé dans la mare en proposant un rapport autonomie/performances/prix inégalé. De quoi s’imposer à la première place des électriques les plus vendues en Europe. Depuis, le marché a évolué et la berline américaine aussi. Nous avons voulu la mettre à l’épreuve durant une semaine d’utilisation quotidienne mais aussi sur un trajet au long cours pour savoir si elle mérite toujours le statut de référence.

Pionnier des voitures de luxe, Tesla est désormais bien plus qu’un poil à gratter pour les constructeurs traditionnels en étant parvenu en 2021 à s’imposer en tête des ventes de voitures électriques en Europe. Derrière ce succès se cache, au-delà de l’effet de mode, une maîtrise de la motorisation électrique incontestablement supérieure à ses concurrents. Les Tesla brillent depuis toujours par leur consommation particulièrement maîtrisée, ce qui leur permet d’afficher des chiffres d’autonomie record.

Tesla Model 3 (2022)
  • Une consommation imbattable
  • Des performances toujours au rendez-vous
  • Un réseau de Superchargeurs fiable
  • Le manque de confort
  • Des prix en forte hausse
  • Un Autopilot devenu très contraignant

Un modèle qu'on ne présente plus

Dès son lancement, la Model 3 avait le mérite de proposer ces qualités sur un modèle au format plus adapté à l’Europe que les Model S et Model X et surtout à des tarifs plus abordables. Depuis, elle a subi de nombreuses évolutions, à commencer par ses batteries. Les modèles commercialisés en France, qui proviennent de Chine, utilisent désormais des cellules LG Chem totalisant un peu moins de 80 kWh pour la version grande autonomie et 60 kWh pour le modèle standard. Du moins, c'est ce que nous disent les études sur le sujet… car s'il y a une chose qui ne change pas chez Tesla c'est bien le manque de transparence sur les données techniques de ses produits. Impossible d’obtenir des chiffres officiels de puissance et de capacité. Un manque de transparence unique dans le secteur, et ahurissant pour une firme qui prétend incarner la modernité.

Tesla Model 3 2022 filé 01 © Camille Pinet

Si l’esthétique générale de l’auto n’a pas été modifiée en profondeur, les modèles les plus récents se reconnaissent depuis 2020 par les entourages de vitres qui troquent le chrome pour du noir et par de nouvelles lentilles de phare. Reconnaissons que le style extérieur, qui économise les effets, vieillit plutôt bien cinq ans après son lancement. A l’intérieur, une nouvelle console centrale a fait son apparition, tandis que le système d’exploitation de la voiture a été constamment mis à jour.

Il va d’ailleurs recevoir sur les prochaines productions un nouveau processeur Ryzen plus rapide, mais notre modèle d’essai n’en était pas équipé. En ces temps troublés où les carburants dépassent les 2€ au litre, nous avons choisi de remettre à l’épreuve ce modèle sur une longue durée afin de pouvoir tester en profondeur son autonomie, sa vitesse de charge, mais aussi de vivre au quotidien l’expérience Tesla. Nous avons préféré pour cela tester un modèle Grande Autonomie, le plus à même de rivaliser avec un modèle thermique sur un grand trajet.

Tesla Model 3 2022 planche de bord © Camille Pinet

Dans l’habitacle de la Tesla Model 3 2022

La Model 3 s’est toujours fait remarquer par le style très épuré de son habitacle, dominé par son large écran central qui réunit la plupart des commandes de la voiture et son instrumentation. Ce choix est aussi financier, puisqu’il permet au constructeur de limiter au maximum le nombre de pièces. Depuis son lancement, la Model 3 a cependant progressé, notamment en qualité de finition. Les assemblages apparaissent en effet nettement plus précis, tandis que quelques détails réchauffent l’ambiance, comme les contre-portes qui jouent la continuité avec la planche de bord grâce à de nouveaux inserts.

A noter également une nouvelle console centrale qui abandonne le plastique noir laqué au profit d’un nouveau rangement fermé et de deux emplacements pour smartphone. Pour autant, ceux qui aiment les beaux matériaux et les effets de style peuvent trouver cet intérieur particulièrement ascétique : celui de la dernière Renault Mégane Electric apparaît ainsi beaucoup plus luxueux et travaille infiniment plus les détails.

Tesla Model 3 2022 écran 02 © Camille Pinet

Depuis 2017, l’écran n’a pas changé de taille et mesure toujours 15". Alors qu’il apparaissait géant à son lancement, il ne surprend plus aujourd’hui face à la déferlante numérique qui frappe toute l’industrie automobile. Ses menus ont en revanche beaucoup changé, y compris ceux concernant les fonctions de base de la voiture. Il faut en effet toujours passer par eux pour commander l’éclairage, la position des rétroviseurs et même celle du volant. Les commandes physiques se limitent toujours à la manette de passage des rapports à droite et aux essuie-glaces à gauche. Quant au bouton des warning, il faut aller le chercher au plafond, à la position habituelle des alertes SOS sur les autres voitures. Un emplacement mal choisi pour une fonction aussi importante…

L’intuitivité est toujours au rendez-vous : malgré le nombre important des fonctions, on trouve facilement les commandes recherchées grâce à un agencement intelligent des menus et la possibilité de superposer des écrans exactement comme sur un smartphone. Il subsiste néanmoins quelques incohérences, comme le menu compteurs qui affiche la consommation et les trajets, qui gagnerait à être associé au graphique d’énergie, qui ne mémorise que les données des derniers 50 km.

Tesla Model 3 2022 écran 03 © Camille Pinet

La partie gauche de l’écran réservée à l’instrumentation engendre clairement des compromis d’utilisation, notamment en ce qui concerne l’affichage de la vitesse, qu’il faut aller chercher du regard dans le coin de l’écran en détournant les yeux de la route. L’absence d’écran numérique, de compteurs ou d’un affichage tête haute dédiés à cette fonction face au conducteur apparaît comme un vrai défaut, d’autant plus que la Model S et l’intégralité de la production automobile du moment en disposent.

Du côté de la navigation, le système Tesla basé sur Google Maps reste de rigueur - et il n’est pas question d’autres possibilités, puisque la Model 3 ne propose pas Android Auto ou Apple CarPlay. Il est vrai que le guidage se montre efficace, mais il ne permet pas de profiter des fonctions communautaires type Waze, qui sont pourtant bien pratiques pour signaler les dangers de la route et les zones de dangers. Une lacune qui commence à faire désordre pour un constructeur qui se veut à la pointe du progrès numérique.

Tesla Model 3 2022 coffre © Camille Pinet

Il n’est pas non plus possible d’élaborer un trajet chez soi et de le transférer à la voiture à distance : dommage pour une voiture électrique qui demande toujours, dans certains cas, de planifier à l’avance, par exemple pour évaluer l’intérêt de prendre ou non l’autoroute sur une longue distance. Il est vrai qu’en la matière, Tesla est limité par les possibilités de Google. Saluons cependant la possibilité introduite fin 2021 d’ajouter des étapes en cours de trajet. Le planificateur de trajet intégré à la voiture reste l’un des meilleurs du marché. Il faut dire que sa tâche est facilitée par la fiabilité et l’unicité du réseau de recharge Tesla, quand ceux des concurrents sont tributaires des errements des multiples acteurs de la recharge.

Abordons enfin les aspects pratiques « physiques » de l'auto. Si les deux coffres à l'avant et à l'arrière proposent à eux deux un volume de chargement substantiel, on regrette toujours l’absence de hayon arrière qui aurait été pourtant particulièrement adapté à la forme de la carrosserie. A l'arrière, l’espace aux jambes est généreux mais la position assise n’est pas des plus confortables pour les passagers en raison d’un plancher un peu trop haut qui oblige à remonter les genoux. En revanche, il existe bien un logement sous le plancher du coffre pour loger les câbles de recharge, ce qui est bien trop rare chez les concurrentes.

Tesla Model 3 2022 banquette © Camille Pinet

Conduire la Tesla Model 3 2022

La Tesla grande autonomie comporte deux moteurs électriques : il s'agit donc d’une transmission intégrale, dont la puissance est évaluée à 440 ch pour la version produite en Chine. Une puissance généreuse qui procure des performances de haut vol. Les accélérations et les reprises apparaissent franchement météoriques, y compris sur autoroute où les dépassements sont des formalités. Voilà qui reste une qualité majeure de l’auto, à tel point que l’on peut légitimement s’interroger sur l’intérêt de la version Performance. D’autant plus que le châssis affiche des capacités dynamiques en rapport avec ces dispositions.

La direction, particulièrement directe, est associée à un train avant très précis. La Model 3 fait clairement partie des plus dynamiques de sa catégorie. Néanmoins, le corollaire en est un amortissement assez ferme qui n’a pas évolué depuis le lancement. C’est d’autant plus sensible que notre modèle était équipé des plus petites jantes de 18" qui devraient favoriser le confort. Si le filtrage apparaît plutôt correct sur autoroute, le bilan se gâte considérablement sur les routes de campagne plus bosselées. Le confort se dégrade très nettement et apparaît au niveau d’une BMW Série 3 M Sport sans suspension pilotée, c’est-à-dire mauvais. Et ce d’autant plus que les sièges n’offrent pas un confort exceptionnel sur les longs trajets : les plus sensibles du dos en souffriront. Mais ils devront faire avec : à l’inverse de ses concurrentes allemandes, la Tesla ne propose aucun choix optionnel de sellerie.

Tesla Model 3 2022 filé 02 © Camille Pinet

Autrefois référence en matière de conduite autonome, Tesla a rétropédalé suite à divers incidents qui ont fait les gorges chaudes des médias. L’Autopilot se désactive automatiquement dans deux cas : lorsqu’aucun mouvement n’est imprimé sur le volant pendant plusieurs dizaines de secondes et, plus étonnant, lorsque le conducteur donne un mouvement trop important sur la direction. Il convient donc de doser en permanence ses gestes, d’autant que le volant n’est pas capacitif (il ne comporte pas de capteur de présence des mains). Dès lors, malgré son efficacité, le système devient le plus contraignant à utiliser du marché. Il n'apparaît réellement satisfaisant à utiliser que sur autoroute déserte, c’est-à-dire là où il apparaît le moins utile. Là encore, le constructeur californien ferait bien de s'intéresser à ce qui se fait chez les autres.

Consommation, autonomie et recharge de la Tesla Model 3 2022

La Model 3 n’est pas un modèle parfait, néanmoins il reste un domaine dans lequel elle continue à mettre toutes ses concurrentes d’accord : sa consommation particulièrement faible, qui reste le meilleur moyen de maximiser l’autonomie et de limiter la taille de la batterie et les durées de recharge. Sur nationale et en milieu périurbain, en roulant sans être particulièrement économe, il est assez facile de descendre jusqu’à 13 kWh/100 km, un score parmi les plus bas du marché. Remarquable pour une auto aussi performante. Sur autoroute, le bilan est également très favorable avec des scores oscillant entre 19 et 21 kW/h à 130 km/h en intégrant les phases de préchauffe de la batterie précédant une recharge.

Tesla Model 3 2022 recharge © Camille Pinet

La Model 3 apparaît particulièrement efficace en matière de récupération n’énergie : sur l’autoroute A5 que nous avons empruntée de Paris à Troyes, la moyenne baissait à chaque longue descente dans des proportions impressionnantes. Soyons clair : il n’y a tout simplement pas mieux sur le marché, la seule auto à peu près comparable s’en approchant étant la Mercedes EQS 350, bien plus coûteuse lourde et moins performante. Sur la totalité de notre parcours de 1 400 km, nous avons obtenu une consommation de 16 kWh/100 km en moyenne, ce qui correspond à environ 493 km d'autonomie réelle.

L’autre grand avantage de la Model 3 reste le réseau de Superchargeurs. Nous avons testé trois sites : celui de Troyes Saint-Parres-aux-Tertres, de Val de Meuse près de l’A31 et enfin celui de Pratteln en Suisse. Aucun d’entre eux n’étaient équipés des nouveaux Superchargeurs V3 de 250 kW, encore rares. La puissance maximale de recharge que nous avons relevée était donc de 138 kW à 26%. Une puissance qui baisse très doucement jusqu’à 100 kW à 50%, 85 kW à 61% et 73 kW à 70%. C’est logiquement à partir de 80% que la puissance baisse plus nettement pour atteindre 40 kW et continuer lentement à décliner. A titre d’exemple, nous sommes passés de 21% de la batterie à 83% (soit 49 kW/h) en 34 minutes.

Tesla Model 3 2022 prise © Camille Pinet

Enfin, abordons la question du coût : les Superchargeurs débitent directement le coût de la recharge sur le compte des clients, aucune carte n’étant nécessaire. Les trois que nous avons utilisés facturaient le kW/h un peu moins de 0,50 €. Un tarif évidemment très attractif par rapport à l’essence, mais qui a pratiquement doublé depuis début 2020. Le temps des recharges gratuites n’est plus qu’un lointain souvenir pour les propriétaires de Tesla !

Notons cependant que les Superchargeurs sont rarement sur autoroute et imposent donc parfois d’opérer des détours. D’ailleurs, le planificateur de trajet nous incitait sur une grande partie de notre parcours de Paris à Bâle d’emprunter la nationale : la distance plus importante à parcourir sur autoroute eût en effet entraîné une recharge supplémentaire et donc fait perdre plus de temps.

Tesla Model 3 2022 cable © Camille Pinet

Acheter une Tesla Model 3 2022

Voiture électrique la plus vendue en Europe, la Tesla Model 3 se fait comme beaucoup de concurrentes désirer en raison de la demande et des nombreuses crises en cours dans le monde qui affectent la production. Il faut attendre au mieux novembre 2022 un modèle commandé en avril 2022 pour la France, en raison des problèmes rencontrés par l’usine chinoise à cause du Covid. Bizarrement, le délai affiché sur le site revient à août si l’on choisit les jantes optionnelles de 19", qui ne sont pourtant pas recommandables étant donné leur impact sur le confort et la consommation. En revanche il s’allonge jusqu’à février 2023 si vous avez le malheur de préférer le blanc !

La berline a enregistré une hausse considérable de ses tarifs. Voilà qui n’a rien d’anodin puisqu’elle échappe désormais totalement au bonus écologique de 6 000€ y compris pour le modèle de base facturé 49 990€, soit 6 190€ de plus qu’à la fin 2021. L’inflation est un peu moins massive pour le modèle Grande Autonomie, passé de 55 990€ à 58 990€ durant la même période. Il faut donc veiller au choix des options pour continuer à bénéficier des 2 000€ de bonus alloués aux voitures électriques de moins de 60 000€.

Tesla Model 3 2022 statique 02 © Camille Pinet

Heureusement, les clients ne seront pas frustrés longtemps : la Model 3 ne propose que des fonctions supplémentaires de l’Autopilot qui peuvent être implémentées après l’achat, les jantes déjà citées et la peinture métallisée à 1 190€. Ceux qui apprécient de passer des heures sur les catalogues à rallonge des constructeurs allemands devront changer leurs habitudes.

7

Plus chère qu’auparavant, la Model 3 distance un peu moins ses concurrentes sur le plan technologique et conserve quelques défauts agaçants comme l’absence de hayon, la fermeté de la suspension et des compromis de conception un peu radicaux. Néanmoins, elle conserve des atouts encore inaccessibles à la concurrence, à commencer par le meilleur rapport consommation/performances du marché.

On se prend à rêver de ce que le constructeur pourrait réaliser en ayant l’économie comme premier objectif de développement. Si l’on ajoute un réseau de Superchargeurs toujours aussi fiable, elle reste parmi les électriques les plus faciles à vivre du marché, l'une des rares qui peut réellement être considérée comme une alternative au thermique pour tous les usages. Dommage que cela soit facturé aussi cher : en s’envolant, ses tarifs laissent la voie libre à des modèles jusque-là asphyxiés par ses qualités.

Les plus

  • Une consommation imbattable
  • Des performances toujours au rendez-vous
  • Un réseau de Superchargeurs fiable

Les moins

  • Le manque de confort
  • Des prix en forte hausse
  • Un Autopilot devenu très contraignant

Rapport prix / prestation 7

Confort 5

Performances 9

Autonomie 8

Technos embarquées 7

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
48
36
DavYoshi
Bonjour, rien que les mises à jour à distance font d’elle une avancée certaine sur les concurrentes. Dommage vous ne parlez pas du système audio ni multimédia qu’elle propose. Android auto etc… Il n’y en a plus besoin puisque tout est intégré dans l’écosystème de la voiture, vous posez le téléphone et vous conduisez. Point. Surtout que vous avez testé une LR, écouter du flac ou wav dedans est un regal. Vous ne parlez pas non plus des revisions non obligatoires qui font économiser la facture alors que les autres facturent on ne sait quoi tous les 15k km. Attention kwh kw/h…
tfpsly
A l’arrière, l’espace aux jambes est généreux mais la position assise n’est pas des plus confortables pour les passagers en raison d’un plancher un peu trop haut qui oblige à remonter les genoux.<br /> En effet : il y a des batteries sous les pieds. Ça semble mieux sur la Y.<br /> Il faudrait sinon des percée dans le pack de batteries pour réserver de l’espace pour les pieds - comme sur les Taycans.<br />
toast
Je rejoins pour le confort. C’est ferme… très…<br /> Pour le prix, elle est juste revenu où elle était au départ en fait, c’est entre les deux qu’elle n’était pas chère.<br /> Pour l’Autopilot, par contre, je pense qu’un manque d’expérience amène la note négative.<br /> Il n’y a pas vraiment à doser pour le conserver. On trouve très vite une position qui permet d’appliquer le moment nécessaire sur le volant pour ne jamais être ennuyé. Et pour la désactivation quand on tourne le volant : Heureusement ! J’espère bien que tous les systèmes font ça : Comment l’Autopilot peut continuer à essayer de nous maintenir dans la voie quand on essaie justement d’en sortir ?<br /> Je ne veux pas défendre l’Autopilot. Il a des défauts. Le fait est que ces défauts parfois, changent entre deux mises à jour. Si je devais lui reprocher quelque chose, c’est justement son inconsistance (pas dramatique non plus) entre deux versions. Il y a des version où je le trouvais assez souple dans les bouchons, par exemple. En ce moment c’est assez brutal et pas très agréable donc je l’utilise beaucoup moins.<br /> Les fameux freinages fantômes, apparemment ça va ça vient, même si moi j’ai dû en constater un ou deux (et pas violents) après 50 000km (avec un bon 30% en Autopilot je pense).<br /> Donc son gros défaut, à mon sens, c’est de « vérifier » l’Autopilot à chaque mise à jour. Vivement que ça se stabilise.
bafue
Bruit de roulement atroce ,porte en feuille de papier ,insonorisation d’une autre époque !!
ybrasseleur
Je préfère mon Audi Q3 Sportback, payé 47000€
kroman
Je me ferais jamais à ce design intérieur néo-rétro cheap dépouillé de toute commande ergonomique et cet écran inintégré🤢<br /> Ça fait un siècle qu’on sait faire bien plus classe dans cette gamme de prix !
Olivier22
Je connais Tesla de réputation mais je n’avais jamais lu d’essai la concernant.<br /> J’ai eu jadis une voiture avec affichage de la vitesse au milieu du tableau de bord. Cela oblige à détourner la tête sur la droite à chaque fois que l’on veut vérifier la vitesse. J’ai souvent pesté contre le type qui avait eu cette « brillante » idée.<br /> J’ai ensuite eu une voiture avec affichage tête haute de la vitesse. Une fois qu’on a gouté à çà, impossible de revenir en arrière, tant c’est confortable.<br /> Le positionnement de l’affichage de la vitesse dans la tesla est donc pour moi rédhibitoire. Surtout au tarif de la machine.
Passion1
47.000€ un véhicule… C’est du 500.000 francs de l’époque , les sociétés avec € nous escroque
pecore
Heu… non, dans mes souvenir l’Euro à son introduction valait 6 francs 50. Cela fait donc un peu plus de 300 000 francs, ce qui reste cher.<br /> Pour que Tesla baisse ses prix, il faut simplement que les autres fabricants arrivent à se mettre au même niveau, ce qui n’est pas encore le cas quoi qu’on en dise. Ensuite, la concurrence fera son office.
Blackalf
Olivier22:<br /> J’ai eu jadis une voiture avec affichage de la vitesse au milieu du tableau de bord. Cela oblige à détourner la tête sur la droite à chaque fois que l’on veut vérifier la vitesse.<br /> Bah, avec un autre tableau de bord, on doit baisser le regard au lieu de le tourner vers la droite, ce qui revient finalement revient au même. Perso j’ai eu une Toyota Yaris 2 pendant 8 ans et son compteur central ne m’a jamais dérangé.
Nico7as
même sur les dernières versions? Ils n’ont pas mis des vitres à double vitrage?<br /> je confonds peut-être avec la S.
Cleindori
Pas du tout d’accord pour le confort. C’est même carrément gonflé de mettre ça en point négatif. Mais faut dire que je roule en TM3 LR depuis 2 ans et 3500km/mois, pas 3h de test une après-midi… Entre les sièges réglables (et personnalisables avec profil enregistré et reconnaissance du conducteur selon le smartphone) et chauffant avec coussin dorsal modifiable je vois pas ce qu’on peut demander de plus. Simili cuir et pas tissu donc entretien/chauffage/refroidissement niquel.<br /> Pas un mot sur la reconnaissance vocale ou la quasi inexistence des frais d’entretien.<br /> Quant à l’autopilot là encore je m’en sers tous les jours, sur départementales comme sur autoroutes, désertées à 4h du matin comme blindées à 17h, et un des extrêmes points forts c’est que l’AP ne se contente pas de garder sa vitesse, il gère aussi les distances de sécurité. Utile uniquement sur autoroute déserte ? J’ai fait 1000km en 8h pour aller en vacances en AP à 90% du temps et on n’est jamais arrivés aussi détendus et reposés, grâce à l’AP et aux SUC.<br /> Faut plus qu’une après-midi pour jauger de la confort et praticité d’un véhicule hein. Ou même plusieurs jours.
k43l
Moi j’aimerai que les gens arrête de dire qu’il n’y a pas de frais d’entretien.<br /> Les pneu c’est de l’entretien. La lubrification c’est de l’entretien. Les suspension c’est de l’entretien.<br /> Alors oui il n’est plus question de faire vérifier le moteur, ou contrôle technique, mais il reste des dépense d’usage.
fredolabecane
pour ce qui est du confort, c’est une valeur suggestive, « à chacun son confort » , certains aime avoir des sièges « en béton », d’autres des canapés « R25 Style » et ce n’est pas parce qu’il y a du chauffage dedans et que les réglages sont multiples que c’est plus confortable, c’est plutôt de l’ergonomie.
tfpsly
Cleindori:<br /> Pas du tout d’accord pour le confort […]<br /> Plein de voitures (surtout à ce prix) ont aussi des sièges cuir ventilés et chauffant et avec support lombaire.<br /> Mais l’article critique explicitement les suspensions en béton et les pieds des passagers arrière trop haut, relevant trop les genoux et donnant une position pas naturelle.<br /> Ne pas confondre technologie embarquée (AP, reconnaissance vocale…) et confort
Peutch
A 0.5E le KW.h cela représente 10E pour 100km sur autoroute on est pas très loin de la consommation d’un diesel récent, et on « oublie » que toute l’essence dans le réservoir d’une thermique passera dans les injecteurs mais que sur une électrique il y a une perte entre 10 et 20% durant la recharge entre ce qui sort de la borne et ce que reçoit réellement la batterie !
idhem59
Tout le carburant passe dans l’injection certes, mais bien moins de 50% de toute cette énergie sert réellement à mouvoir le véhicule. Les moteurs thermiques ont un rendement assez faible.
tfpsly
Peutch:<br /> on « oublie » que toute l’essence dans le réservoir d’une thermique passera dans les injecteurs mais que sur une électrique il y a une perte entre 10 et 20% durant la recharge entre ce qui sort de la borne et ce que reçoit réellement la batterie<br /> Non, par contre tu « oublies » que plus de 75% de l’énergie apportée par l’essence ou le gasoil est perdue en chaleur, et que moins de 25% de cette énergie est reçu par les roues, vs 90% pour un VE…<br /> Ligne bleu foncée en bas à gauche (Four stroke gasoline engine for passenger cars) :<br /> image690×536 23.9 KB<br />
Peutch
Je ne parlait pas du rendement global (qui est bien meilleur pour l’électrique c’est incontestable), ce que je voulait dire c’est que lorsque tu mets 10E d’essence tout passera dans ton moteur (la consommation de ce dernier correspond à son rendement).<br /> En électrique on considère une batterie pleine pour en déduire son autonomie mais pour « remplir » une batterie de 100Kw.h par exemple il faut transférer entre 110 et 120 Kw.h (rendement du chargeur/convertisseur). Le problème est soulevé sur le site de la chaine EV.
pocketalex
« Pour que Tesla baisse ses prix, il faut simplement que les autres fabricants arrivent à se mettre au même niveau, ce qui n’est pas encore le cas quoi qu’on en dise. Ensuite, la concurrence fera son office. »<br /> Pour que Tesla baisse ses prix il faut que les batteries coutent moins cher, c’est le seul et unique inconvénient des véhicules électriques<br /> Le jour où l’on arrive à faire des batteries plus accessibles (niveau prix) tout en ayant plus de capacité, donc d’arriver à proposer des véhicules qui tapent 600 à 900km avec « un plein » comme on dit, sans devoir craque 50 000€ ou plus à l’achat, alors l’essence n’aura plus un seul avantage pour elle<br /> On y arrivera, toutes les R&amp;D du monde sont dessus
pocketalex
« Moi j’aimerai que les gens arrête de dire qu’il n’y a pas de frais d’entretien.<br /> Les pneu c’est de l’entretien. La lubrification c’est de l’entretien. Les suspension c’est de l’entretien. »<br /> L’entretien d’un VE c’est le minimum syndical. L’entretien d’un VT (Véhicule Thermique) c’est un passage régulier, couteux, polluant, sinon la voiture marche plus très bien<br /> C’est pareil pour un scooter électrique, pareil pour un vélo électrique, ce n’est pas parceque c’est électrique que les plaquette de frein ne s’usent plus, il y aura toujours un minimum à entretenir, mais entre ça et un moteur thermique … c’est le jour et la nuit
idhem59
Ça ne change rien au fait que le rendement est bien meilleur sur l’électrique, c’est juste que les pertes ne sont pas au même niveau.<br /> Oui une recharge consommera plus d’électricité que ce qui sera stocké réellement dans la batterie, sauf que quasiment toute cette énergie ira réellement faire rouler le véhicule et faire fonctionner les différents équipements. Donc si on compte les pertes lors de la charge et les pertes en fonctionnement, tu as peut être 70 ou 80% (en étant un peu pessimiste même je pense) de l’électricité consommée en tout qui va réellement servir à mouvoir le véhicule.<br /> Alors qu’avec tes 10€ d’essence pour reprendre ton exemple, tu as littéralement 6 ou 7€ (donc 60 à 70% de l’énergie consommée) qui repartent directement sous forme de chaleur ou de frottements dans l’air et qui n’auront absolument pas servi au fonctionnement en lui même du véhicule.
Julienvm
L’unité d’énergie est kWh (et non kW/h comme indiqué par erreur dans l’article)
Peutch
Lorsque tu remplies a ras bord ton réservoir d’essence cette quantité te permettra de faire un certains nombre de Km (ce rapport l/km intègre le rendement global et tient compte des pertes méca+thermiques). En électrique il faut faire « déborder » ton réservoir (batterie) pour la remplir (entre 10 et 20% suivant les véhicule) et cette consommation (statique) est rarement donnée, elle doit être comptabilisée dans le rendement global (qui reste bien meilleur qu’une thermique) car cette quantité d’énergie perdue est payée !
keyplus
trop gros trop cher autonomie encore rikiki
LittleBadWooolf
Je ne comprends pas cette passion pour l’autonomie. Je viens acheter une occasion annoncée pour 200km. Premier trajet long ce week-end, 4h de route 25mn de pause pour dégourdir les chiens et changé le bébé. La seule différence avec le diesel: le plein offert par le département de Yonne. (387km, 11,6kwh au 100km)
Kaggan
Zation<br /> « 47.000€ un véhicule… C’est du 500.000 francs de l’époque , les sociétés avec € nous escroque »<br /> Je t’encourage à te renseigner sur un truc qui s’appelle l’inflation. Si on prend en compte l’inflation, 47.000€ correspondent à 231.455 francs de fin 2000. Nos modes de vies ont beaucoup changé depuis et certains prix ont aussi fortement augmenté (logement par exemple) mais a aucun moment 47.000€ n’est un prix si exorbitant. En 2000, il y avait un téléphone et un ordinateur par foyer, et encore. Aujourd’hui, rien qu’en budget smartphone, pc etc, on crève les plafonds.<br /> Pour te donner un ordre d’idée de ce que fait l’inflation, 3% par an c’est X2 en 25 ans. Il faut le prendre en compte quand on calcul.<br /> Du coup, tu me diras « augmentation du smic ». Bonne idée. En 2022, le smic est de 10,57€ brut de l’heure. En 2000, le smic était de 6,41€ brut de l’heure (soit 42.05francs). Soit une augmentation de 65%. En faisant un rapide calcul, on voit que 47.000€ d’aujourd’hui équivaut à 180.000 francs de 2000 en prenant le Smic en référence.<br /> En 2000, une peugeot 406 2.0HDI 110CV coutait entre 137.000 et 163.000 francs, soit à peine moins cher que la Tesla 3 en conversion en suivant le smic.
Nereus
Hello, pour avoir également roulé quelques années en Yaris 2 essence, le tachymètre même s’il était placé dans la boîte à gant n’aurait pas posé problème, tellement c’était difficile d’être en excès de vitesse avec l’engin
Jsp75
Enfin un discours factuel et mathématique.<br /> Non, notre pouvoir d’achat automobile n’a pas baissé. C’est du trompe l’oeil.<br /> Plus largement sur le pouvoir d’achat… Le prix du logement a monté (le relèvement des taux est en train de tuer la hausse), c’est le seul élément qui charge le cout de la vie. Mais il ne peut pas être compté car à l’achat, c’est un actif, pas de la consommation.<br /> Notre pouvoir d’achat est peu ou prou le même qu’en 2000. C’est juste qu’on a plus de besoins.<br /> Je compte: Un abonnement streaming musique, un Netflix, un forfait mobile… par personne, un forfait fibre. Un smartphone renouvelé tous les 2 ans (les plus sérieux tous les 3/4 ans).<br /> On se paie plus souvent des resto… à la maison donc plus cher, etc etc…<br /> Ne pas confondre pouvoir d’achat et… Besoin de consommation<br /> Pour reprendre des chiffres lus je ne sais plus où en 1973, 1h de smic faisait rouler 30 KM contre 130KM aujourd’hui (bah oui, les bagnoles consommaient plus de 10l en 73)<br /> Les légendes urbaines du pouvoir d’achat…<br /> Pour en revenir à l’essai. J’ai commandé un Model Y fabriqué en Allemagne (personne n’est parfait désolé), ma femme m’a interdit de prendre les options d’auto pilote avancées (elle a le nez cru je pense). Je sais pas si je vais m’adapter à l’écran central. Enfin bref, fallait changer la bagnole et je voulais un truc électrique aussi logeable que mon 5008… et à peu près capable d’aller en Corrèze sans me faire engeuler. Si c’est tape cul, je risque de me faire engueuler quand même…
Jolan
Il y a toujours un contrôle technique. En regardant la grille tarifaire pendant que l’on s’occupait de mon véhicule,et j’ai même été étonné que le CT pour voiture électrique était un peu plus chers que pour les thermiques (securitest).
pascalreedsmith
Raisonnement valable pour quelqu’un qui est au SMIC, mais qui en général a d’autres priorités de dépenses (logement, bouffe, habillement sans faire de folies).<br /> Mais la plupart des gens qui ne sont pas au SMIC n’ont pas, et loin de là, les mêmes augmentations de salaire que celles du SMIC, ce qui fait qu’un jour ils seront rattrapés par le SMIC, et qu’en attendant ils se prennent l’inflation de plein fouet dans la poire.<br /> Et si on regarde bien, le calcul de l’inflation, c’est fait de manière biaisée sur certains produits: typiquement la baguette de pain, qui il y a 25 ans était faite avec de la farine de qualité, et aujourd’hui, ce qu’on appelle baguette, personne ne veut la manger car fait avec la plus mauvaise qualité de farine, exprès pour que ça coute rien. cf les baguettes à 30 cts de Leclerc recemment.<br /> Maintenant une vraie baguette, ça s’appelle une « artisan » ou « bannette » ou autre nom, mais tout sauf baguette. et c’est pas le meme tarif, par contre l’inflation n’est pas indexée dessus.
Jolan
Oui, mais le jour ou vous devrez faire le plein sur autoroute, vous changerez peut-être d’avis. Je suis passé à l’hybride, mais avec mon diesel, même pour les plus longs trajets, je n’ai jamais eu, ni à faire le plein sur autoroute, ni à sortir de l’autoroute pour le faire.<br /> Je suis d’accord que ce n’est pas tous les jours et que le diesel pose d’autres soucis, mais l’autonomie reste un confort auquel on est aujourd’hui habitué.<br /> La perception entre petit et gros rouleurs n’est pas là même. 25 min quand on est à la cool sur le trajet des vacances - effectivement ce n’est pas un problème.<br /> En seconde voiture pour aller au boulot, non plus - le pb ne se pose même pas.<br /> Mais un Taxi, ou représentant de commerce, verront certainement les choses différemment.
vidarusny
Tu as raison sur le fond, si ce n’est un gros détail, les exemples que tu donnes ne sont pas des besoins… mais des envies.<br /> Car soyons clair :<br /> Tu n’as pas besoin d’un abonnement Netflix pour vivre<br /> Tu n’as pas besoin de renouveler ton téléphone tous les deux ans , 1 ans de plus c’est déjà des économies, mais 2 ans ça doit déjà être au dessus de la moyenne.<br /> tu n’as pas besoin de faire plus de resto<br /> par contre tu as toujours besoin d’un logement, qui lui coute plus cher, qu’on l’achète ou qu’on le loue…<br /> Je nie donc le besoin de consommation, c’est une envie ce qui détruit un peu plus le mythe du pouvoir d’achat au sens de l’INSEE à mon sens.<br /> Mais attention, c’est aussi a double tranchant, car si tu enlèves toutes ces envies pour te concentré sur ce qui est du besoin, la le cout de la vie ne sera pas forcément le même, surtout en ce moment de forte inflation sur les matière première.
Jsp75
Envie, envie… C’est une vraie question sociétale. Je consomme, donc je suis…
blackdoor
Dans les points faibles , j’ajouterais le style intérieur qui n’est vraiment pas au niveau des européennes. Ce n’est pas un style épuré c’est une absence de style.
vidarusny
Il faudra bien poser la question, parce que dans un monde fini… le « Je suis » devra passer par autre chose que la consommation.
Olivier22
Ok mais comme je le disais, j’ai eu ensuite un affichage tête haute et c’est à çà que je le comparais.<br /> Cela dit, il est à mon avis plus efficace de juste baisser et remonter le regard sans changer l’axe de la tête. Plutôt que d’avoir tourner le tête et baisser le regard comme c’est le cas avec un affichage central.<br /> Mais ce n’est bien sur que mon modeste avis (je n’ai mon permis que depuis 1977). Libre à chacun de se sentir plus à l’aise autrement.
Blackalf
Coïncidence amusante, c’est aussi cette année-là que j’ai eu mon permis B (mais je roulais déjà à moto depuis 2 ans, avec des 50cc non bridées), le premier d’une longue liste de permis divers. <br /> Sinon c’est effectivement une question de goût personnel, parce que j’ai eu en prêt une Mazda CX-5 pendant quelques jours et j’ai détesté le HUD, qui consistait en une lamelle de plastique sur laquelle s’affichait les informations, et j’avais horreur d’avoir ce machin dans mon champ de vision. Il est donc très probable que j’ai le même ressenti avec des infos affichées directement sur le pare-brise.
MqcdupouletBasquez
Niveau boulot, le AppleCarplay est juste indispensable pour moi.<br /> Heureusement que je n’ai pas choisi Tesla pour ma prochaine voiture.<br /> Sinon du reste, c’est clair que l’affichage en réalité augmentée de Audi, j’ai été bluffé et du coup, ça donne une autre dimension.<br /> Enfin bon, il en faut pour tout le monde, Tesla a su amener quelque chose, c’est indéniable.
MqcdupouletBasquez
Après c’est à vérifier, mais j’ai quand même notion d’un entretien annuel pour certaines électriques.<br /> Enfin perso, quand je vois un entretien Mercedes à 500€minimum tous les 25.000, ça fait un peu suer ^^ surtout quand on fait 30-35.000 et qu’on se retrouve avec 2 entretiens dans l’année pour juste des controles de niveau, d’entretiens divers, c’est pas juste les pneus (très chers déja).
chicour
n’est pas non plus possible d’élaborer un trajet chez soi et de le transférer à la voiture à distance :<br /> C’est faux. Sur Maps faire son itinéraire et partager sur l’icône tesla. Ça marche sur Android et iphone
ygloo_one
Le prix des tesla contient aussi le réseau de charge tesla et la sous tarification de l’électricité. Les autres laissent ça à d’autres.<br /> A se demander si le ‹ génie › de Tesla n’est pas son réseau de charge plutôt que ses voitures… et d’avoir anticipé ou lobisé les lois imposant l’électrique, sans que les peuples soient concertés ni informés loyalement…<br /> Car bon, oui elles sont pas chère pour 440CV (et encore on trouve qqs modèles aux US, avec une conso…). Mais bon, 440 cv pour aller chercher le pain à 1 km, c’est du délire.<br /> Et dès qu’on veut faire de la route, c’est des calculs, des calculs, s’auto limiter, etc.<br /> Quand la fiscalité des thermiques sera sur les électriques, elles seront 2 à 3 fois plus chères à l’achat ET à l’utilisation. Les milliardaires remercieront les gouvernements dociles. Les pauvres iront au travail à pied? Non, ils seront au chômage subventionné.<br /> Les travailleurs eux seront saignés, ils ne pourront rien se payer.<br /> Oui le rendement du moteur électrique est bon, mais cette électricité, il faut la produire et l’acheminer, et là le rendement baisse, baisse. Et si d’aventure c’est du charbon qui produit tout ça, lol. Actuellement, on achète de l’électricité à l’allemagne, mais tout le monde ‹ écolo › préfèrent dire et même oser certifier que seule l’électricité des éoliennes est utilisée. LOL, comme si on avait plusieurs réseaux électriques…<br /> Vive le ‹ progrès › à marche forcée !
Bombing_Basta
Du moins, c’est ce que nous disent les études sur le sujet… car s’il y a une chose qui ne change pas chez Tesla c’est bien le manque de transparence sur les données techniques de ses produits. Impossible d’obtenir des chiffres officiels de puissance et de capacité. Un manque de transparence unique dans le secteur, et ahurissant pour une firme qui prétend incarner la modernité.<br /> En effet c’est aberrant qu’une entreprise qui dit œuvrer pour la planète avec ses voitures électriques, championnes de la maintenance facile face aux thermiques, les rende si fermées et quasi imperméables…<br /> À l’heure du besoin d’interropérabilité et de réparabilité, c’est des caractéristiques complètes dont on a besoin.<br /> On devrait pouvoir réparer une Tesla avec une boite à outils, un fer à souder, et une imprimante 3D, pour ainsi dire
KoniRC
t’as oublié l’inflation entre temps… et c’est pas finis 10% par ans
_Troll
1400 km, ils ont fais des progres.Si la batterie tient dans le temps et n est pas trop lourde.
eagle6
Heu c’est pas 1400km sur une seule charge…
pocketalex
il y a un énorme débat sur la VE telle qu’elle est conçue actuellement : majoritairement des SUV, voitures trop lourdes, trop d’électronique propriétaire, etc<br /> il faudrait des voitures bien plus légères, et comme tu le dis, un peu plus standardisées mais ça il me semble que c’est trop compliqué dans l’industrie, c’est LA source des profits<br /> Moi en attendant j’ai mon petit vélo
gaadek
On est quand même loin du cout d’entretien d’un véhicule thermique et tous leurs composants qui risquent la panne (courroies, injections, vannes EGR, échappement…)! Même au niveau freinage, avec le frein régénératif, tu uses beaucoup moins tes plaquettes! Donc concernant le commentaire qui indique que les frais sont quasi inexistants, je confirme, d’autant plus que Cleindori n’a jamais dit qu’il n’y en avait plus.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Un roadster électrique en approche chez Alfa Romeo !
Vision AMG : un concept de supersportive 100 % électrique signé Mercedes
Tesla veut casser l'ennui pendant la recharge en projetant des films courts à ses clients
Apple Music s'installe nativement à bord des voitures Audi
Elon Musk promet des Tesla 100 % autonomes dès l'été 2023
Un chercheur en cybersécurité montre comment pirater une Tesla via une faille Bluetooth
Renault Scénic Vision : le Scénic renaît
Pénurie de composants : jusqu'à deux ans d'attente pour recevoir sa Tesla Model X
La Poste accélère sur l'électrique, même chez ses prestataires privés
On connaît la date de la seconde édition de l'événement Tesla AI Day !
Haut de page