🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT ! 🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Essai Mercedes EQS : la limousine électrique superlative

Camille Pinet
Spécialiste automobile
12 décembre 2021 à 08h08
72
Mercedes EQS © Camille Pinet pour Clubic
Camille Pinet

Il est rare qu’une limousine de plus de 100 000€ fasse l’objet d’une campagne de publicité télévisée. C’est pourtant le cas de la Mercedes EQS, qui représente pour Mercedes un enjeu important d’image avec ses 784 km d'autonomie annoncés. Reste à savoir ce qui se cache derrière ce chiffre flatteur et les gigantesques écrans qui composent sa planche de bord.

Douze ans après le lancement de la première modèle S, Tesla reste pour les constructeurs traditionnels un poil à gratter très irritant. Non seulement l’Américain propose un réseau de recharge à l’efficacité inégalée, mais les performances électriques de ses produits continuent à dominer régulièrement. Qui plus est, il est parvenu avec ses immenses écrans et ses interfaces modernistes à ringardiser les équipements multimédias les plus chers proposés par les marques de luxe. Un affront inacceptable pour Mercedes, qui se fait un point d’honneur à proposer les technologies les plus avancées depuis les débuts de l’automobile.

Mercedes EQS © Camille Pinet pour Clubic
Camille Pinet

Quand Mercedes tente de reprendre l'avantage

A bien des égards, l’EQS apparaît comme la réponse du berger à la bergère, une manière de reprendre la main au sommet de la hiérarchie des voitures électriques. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l’Etoile y a mis les moyens : avec 107,8 kWh, l’EQS propose la plus forte capacité de batterie de la production actuelle. Ses 784 km WLTP d’autonomie dépassent de 134 km celle de la Model S !

Mercedes EQS © Camille Pinet pour Clubic
Camille Pinet

L’EQS propose par ailleurs son fameux « Hyperscreen » qui donne l’impression d’un écran unique recouvrant toute la planche de bord. Une impression seulement, nous y reviendrons, mais l'image de cet intérieur spectaculaire a suffisamment marqué les esprits pour installer l’auto dans les esprits comme l’une des voitures les plus avancées de l’époque sur le plan technologique. Une vocation appuyée par un style très inhabituel pour une limousine, marqué par son capot très court et sa ligne très lisse.

Un choix qui n’est pas motivé uniquement par l’envie de se distinguer : elle affiche avec 0,20 le Cx le plus bas de la production actuelle. A noter toutefois que les versions vendues en France, dotées d’office des habillages AMG remontent à 0,23. Rappelons enfin que la limousine inaugure une nouvelle plateforme électrique déjà déclinée sur la plus accessible EQE présentée au dernier Salon de Munich. Nous en avons essayé la version la plus « économique » 450 +, dotée de deux roues arrière motrices et d’une puissance de 333 ch fournie par un seul moteur.

Mercedes EQS © Camille Pinet pour Clubic
Mercedes EQS © Camille Pinet pour Clubic

Dans l’habitacle de l’EQS : un mur d’écrans

Ce qui frappe lorsque l’on s’installe à bord de l’EQS, c’est évidemment le fameux Hyperscreen que Mercedes avait même présenté au CES de Los Angeles. Si le dessin de l’ensemble et le nom de l’option laissent penser qu’il n’est fait que d’un seul écran, il n’en est rien : ils sont bien trois, mais protégés par la même surface de verre de 56 pouces, soit 1,41 m de large. Contrairement aux apparences, il s’agit encore d’une technologie traditionnelle : l’avènement des écrans souples capables d’adapter leurs formes aux contours d’une planche de bord appartient encore au futur, même si les constructeurs y travaillent.

Il s’agit là de dalles rectangulaires qui ne se distinguent que par leur taille considérable : 17,7 pouces pour l’écran central et 12,3 pouces pour l’instrumentation numérique et l’écran passager. Pour l’instant, ce dispositif n’est proposé que sur la version 580, mais notre modèle en disposait : il sera proposé en option à 8 650 € sur la 450 + début 2022. L’ensemble dégage incontestablement une impression de futurisme, mais provoque dès l’installation à bord un premier malaise : très haute, la planche de bord impose une position de conduite en rapport, d’autant que les caméras de surveillance du conducteur situées en haut du tableau de bord réclament elles aussi de s’ajuster par rapport à elle. On a donc l’impression de voir vers l’avant non pas à travers un pare-brise, mais à ce qui s’apparente toutes proportions gardées à une meurtrière.

Mercedes EQS © Camille Pinet pour Clubic
Camille Pinet

Tout n’est pas négatif dans ce système, car sa manipulation se révèle plutôt facile, notamment lorsqu’on le compare avec celui de la Classe S. Il est certes identique du point de vue matériel et des fonctionnalités proposées, mais le menu principal apparaît nettement mieux hiérarchisé. Comme il se doit, les fonctionnalités proposées sont foisonnantes et il serait vain d’en faire la liste. Contentons nous d’évoquer la synthèse vocale « auto-apprenante » qui se révèle relativement efficace et se montre capable de reconnaitre de quel passager provient la demande. Ainsi, lorsque celui de droite demande l’activation du siège chauffant, c’est automatiquement le sien qui se met en route. Elle n’est pas infaillible, mais nous ne l’avons pas suffisamment utilisée pour bénéficier de sa capacité d’apprentissage. Il est d’ailleurs préférable de ne pas parler de la marque Mercedes à bord, sous peine de provoquer son réveil intempestif !

Mercedes EQS © Camille Pinet pour Clubic
Camille Pinet

Du côté de la finition, la qualité des assemblages sont dignes de la marque, mais la définition du luxe de l’EQS ne satisfera sans doute pas les amateurs de tradition et de beaux matériaux : l’Hyperscreen ne laisse guère de place aux fanfreluches, et le niveau de raffinement général ne dépasse pas celui d’une Mercedes de moyenne gamme. La sellerie de série est ainsi en simili, ce qui tranche avec les habitudes de la catégorie. Cette volonté de tourner le dos aux traditions fait beaucoup plus désordre aux places arrière, où le confort de la banquette arrière « standard » n’est en rien comparable à celui des limousines traditionnelles. Assis trop haut, les passagers disposent de peu d’espace à la tête et le dessin de la banquette est loin d’être des plus ergonomiques.

Certes, le Pack Executive à 5 850 € améliore nettement le bilan et une Porsche Taycan est loin de faire mieux. Mais devoir payer une option pour bénéficier d’un confort décent à l’arrière d’une limousine de 5,22 m de long franchit allégrement les frontières du grotesque. Du côté du coffre, l’EQS propose un hayon, ce qui dénote là encore parmi les limousines. Celui-ci permet d’avoir un meilleur accès au volume de coffre satisfaisant de 610 litres, qui peut même atteindre 1 770 litres une fois la banquette rabattue : on peut déménager en EQS…

Mercedes EQS © Camille Pinet pour Clubic
Camille Pinet

Objectif confort… à l’avant

Les premiers tours de roue de cette grande Mercedes demandent un petit temps d’adaptation à ses dimensions considérables. Il est ainsi assez courant sur petite route de mordre sur le côté pour éviter d’empiéter sur l’autre voie. Cependant, elle possède une martingale pour se tirer des plus mauvais pas en ville : ses roues arrière directrices qui peuvent pivoter jusqu’à 10° (option à 1 600 €, braquage de 4,5° en série). Elles permettent d’accomplir des demi-tours aussi facilement qu’avec une citadine et de manœuvrer avec une aisance qui ne cesse de surprendre étant donné les dimensions exceptionnelles de l’engin.

Mercedes EQS © Camille Pinet pour Clubic
Camille Pinet

Concurrente, tout au moins sur le plan financier, des Tesla Model S et Porsche Taycan, l’EQS 450 + ne se situe résolument pas dans la même catégorie du point de vue des performances. La première accélération surprend même par sa progressivité, qui fait penser bien plus à celle d’un moteur thermique. Ce n’est pas un défaut en soit, car cela rend la voiture plus facile à maîtriser pour le commun des mortels, mais le 0 à 100 km/h en 6,2 s souffre de la comparaison avec les 5,4 s d’une Taycan 4 ou les 3,2 s d’une Model S.

Mercedes EQS © Camille Pinet pour Clubic
Camille Pinet

L’EQS préfère jouer sur le confort, qui est en rapport avec ses prétentions de limousine et se conjugue à un silence impérial. Certes, quelques trépidations se font sentir à basse vitesse, mais les suspensions pneumatiques arrivent parfaitement à « digérer » les 2,5 tonnes même sur les très mauvaises routes de notre essai. L’EQS se révèle même assez plaisante à conduire, en avouant un vrai caractère de propulsion lorsqu’on la provoque. Elle se montre néanmoins très sûre et offre un haut niveau d’adhérence, y compris sur les routes détrempées de notre essai. Nous avouons même avoir pris plus de plaisir à son volant que derrière celui de la Classe S.

Mercedes EQS © Camille Pinet pour Clubic
Camille Pinet

Autonomie, recharge et consommation de la Mercedes EQS

Une batterie de forte capacité ne peut être correctement exploitée que si la consommation est maitrisée. En la matière, Mercedes confirme avec l’EQS qu’il fait partie des meilleurs et rejoint même un certain constructeur californien. Nous avons réalisé deux trajets de plus de 250 km. Le premier, réalisé essentiellement sur petites routes avec de fréquentes relances, a exigé 23 kWh. C’est surtout le deuxième, réalisé en grande partie sur autoroute à 130 km/h, qui nous a surpris avec le chiffre de seulement 21 kWh. Etonnant pour une voiture aussi volumineuse et pesante, qui plus est sur un terrain habituellement défavorable à l’électrique.

Elle profite ici d’un système de roue libre particulièrement efficace qui lui permet de glisser avec un minimum de friction. Soulignons en sus que nous n’avons dans aucun des deux parcours cherché à conduire de manière économique. Elle fait ici beaucoup mieux que des véhicules beaucoup moins rapides, puissants et lourds, comme un Peugeot e-2008 et permet d’espérer une autonomie réelle de près de 500 km dans ces conditions : voilà qui commence à approcher des capacités de bonnes thermiques.

Mercedes EQS © Camille Pinet pour Clubic
Camille Pinet

Nous avons eu aussi la possibilité d’éprouver la capacité de recharge de l’EQS sur la borne Ionity de Saint Albain. Ces dernières sont censées délivrer 350 kW de puissance, et la Mercedes encaisser jusqu’à 200 kW. Nous n’avons pas dépassé les 161 kW sur une recharge de 28 à 88 % de la batterie, la puissance moyenne se situant aux alentours de 140 kW. Elle baisse considérablement à partir de 75 %, pour passer en dessous des 100 kW à partir de 82 % de batterie. Au total, récupérer 60 kW nous a demandé 38 minutes, ce qui n’est pas éloigné des 31 min pour 70 kWh annoncés par Mercedes (entre 10 kWh et 80 kWh). A noter que nous avons constaté sur un modèle 580 4 Matic qui nous accompagnait un pic de puissance de recharge supérieur de 20 kW.

Même si nous n’avons pas pu reproduire les 200 kW annoncés par le constructeur, le résultat apparaît en tous les cas satisfaisant, surtout si on le conjugue à l’autonomie importante proposée par l’EQS. Réaliser des longs trajets à son bord paraît réellement envisageable sans perte de temps significative par rapport à une thermique. Elle apparaît même comme l’une des premières électriques que l’on peut qualifier d’autoroutière. Reste à trouver sur son chemin des bornes Ionity adaptées. Un peu de préparation des trajets reste nécessaire, car le temps de recharge sur des bornes classiques atteint des durées surréalistes : 10 h pour passer de 10 à 100 % de la batterie sur une borne 11 kW.

Mercedes EQS © Camille Pinet pour Clubic
Camille Pinet

Acheter une Mercedes EQS

Sur le plan financier, l’EQS se pose en équivalent électrique de la Mercedes Classe S avec un tarif de « base » qui se situe à 127 250 €. Un montant élitiste qui la place sur le territoire de versions puissantes de la Porsche Taycan c’est-à-dire la 4S de 530 ch (109 414 €) ou la GTS de 598 ch (135 659 €). Des autos beaucoup plus performantes, mais dont l’autonomie est nettement inférieure (moins de 500 km). Du côté de chez Tesla, ce tarif ouvrera largement droit à la S Plaid de 1 200 ch (129 990 €), même si celle-ci relève pour l’instant du rêve de catalogue.

Mercedes EQS © Camille Pinet pour Clubic
Camille Pinet

Reste qu’il ne s’agit là que d’un début : pour bénéficier de l’Hyperscreen et des 523 ch de la 580 4Matic, il faut investir 25 550 € en sus. Reconnaissons cependant à l’EQS un équipement très complet : l’accès mains libres, la réalité augmentée, le toit ouvrant panoramique, la suspension pneumatique, l’éclairage d’ambiance, la navigation connectée, la conduite semi autonome sur autoroute et même la plupart la plupart des teintes de peinture métallisée sont de série. Même au niveau des écrans, l’équipement de série apparaît déjà respectable avec l’instrumentation numérique de 12,3 pouces identique à celle de l’Hyperscreen et une dalle centrale Oled de 12,8 pouces.

Le catalogue d’options reste tout de même bien fourni, avec cinq propositions d’habillages intérieur, la sellerie cuir à 1 600 € et différents packs d’équipements.

Mercedes EQS © Camille Pinet pour Clubic
Camille Pinet

Avis Mercedes EQS : que penser de ce modèle ?

L’EQS est une auto surprenante, et pas seulement par son style qui dénote dans le milieu compassé des limousines. Elle affiche en effet des défauts presque rédhibitoires pour une auto de ce gabarit, à commencer par son manque de confort à l’arrière. Pour autant, son efficacité énergétique incontestable, son confort de suspension et sa technologie embarquée témoignent du savoir-faire électrique de Mercedes et surtout de sa capacité à reprendre la main face aux jeunes constructeurs spécialisés comme Tesla.

Elle apparaît donc comme une démonstration de force, un modèle dont l’image doit rejaillir sur le reste de la gamme électrique de l’Etoile et séduire des acheteurs soucieux de montrer leur futurisme sans regarder à la dépense. Elle apparaît enfin, et peut-être surtout, comme l’une des seules électriques capable de revendiquer une réelle vocation autoroutière, au même titre qu’une thermique diesel.

Mercedes EQS © Camille Pinet pour Clubic
Camille Pinet

Fiche technique Mercedes EQS 450 +

Performances et consommation

Puissance moteur
333 ch
Couple moteur
568 Nm
Nombre de moteurs
1
Vitesse maximale
210km/h
0 à 100 km/h
6,2s
Consommation (WLTP)
15.8 kWh/100km

Batterie

Type de batterie
Lithium-ion (Li-Ion)
Autonomie (WLTP)
880km
Puissance batterie
107.8 kWh

Pneumatiques

Taille des roues avant
19in
Taille des roues arrière
19in
Largeur du pneu
235
Roues motrices
Arrière

Équipement

Démarrage sans clé
Oui
Modes de conduite
Antipatinage
Ventilation
Filtre à pollen
Régulateur de vitesse
Régulateur adaptatif
Réglage mémorisable
Rétroviseurs extérieurs, Siège conducteur, Siège passager
Capteurs de distance au stationnement
Caméra
Rétroviseurs chauffant
Oui
Réglage électrique des rétroviseurs
Oui
Sièges en cuir
En option
Sièges chauffant
Oui
Volant chauffant
En option
Lave-glace chauffant
Oui

Sécurité

Système détection de collision
Freinage automatique, Détection de piéton
Airbags
Avant, Arrière, Latéraux, Genoux
Alarme
Oui

Caractéristiques physiques et habitabilité

Catégorie de voiture
Grande berline
Longueur
5,22m
Largeur
1,93m
Hauteur
1,51m
Empattement
3,21m
Garde au sol
13,4cm
Poids à vide
2,48t
Nombre de places
5
Volume du coffre minimal
610l
Mercedes EQS © Camille Pinet pour Clubic
Camille Pinet

Prix et équipement

Prix Mercedes EQS :
à partir de 127 250 €.
Bonus écologique : 0 €

Equipement de série :

  • Alerte d’angles morts
  • Caméra de recul
  • Entrée et démarrage sans clé
  • Régulateur adaptatif
  • Phares à LEDS
  • Sellerie simili-cuir
  • Sièges électriques
  • Toit panoramique

Equipement en option :

  • Peinture métallisée : option gratuite
  • Affichage tête haute : option pack Premium
  • Inserts décoratifs : 400€
  • Pack Premium Plus (Sellerie cuir, Volant chauffant, sièges massants et climatisés, diffuseur de parfum et ionisation de l’air) : 3 100€
  • Pack Executive ( Tablette arrière MBUX, sièges arrière multicontours climatisés, sièges arrière électriques chauffage nuque et épaule, appuie tête et accoudoir confort, chauffage des sièges, recharge à induction à l’arrière) : 5 850€
  • Pack Sport Black : 450€
  • Roues arrière directrices à 10° : 1 600€
  • Sellerie cuir : 1 600€
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
72
29
cpicchio
On se rapproche d’une autonomie suffisante pour couvrir les besoins.<br /> Reste le prix (mais à relativiser, on est dans le haut du premium ici).
Blackalf
Ce qui ne fait que confirmer ce que l’on dit depuis des années : lorsque des marques historiquement qualitatives telles que Mercedes et d’autres se mettront réellement à faire des VE, d’autres feront figure de modèles d’entrée de gamme du point de vue de la finition et de la qualité de fabrication.
ar-s
Q ce prix j’ose même pas la conduire
ultrabill
Historiquement, à côté d’une Classe S, n’importe quelle véhicule fait figure d’entrée de gamme.
Blackalf
En tous cas, vers la fin des années 80, un cousin avait une Mercedes W123 300 TD break avec un 5 cylindres en ligne, j’étais impressionné par le confort, la douceur générale de fonctionnement, la tenue de route et la qualité globale de cette voiture*. Mais leur image et leur prix en faisaient des véhicules statutaires, il était rare de voir quelqu’un de moins de 50 ans dans ce genre de voiture, les plus jeunes préféraient les Bmw. ^^<br /> et pour comparaison, je ne roulais quand même pas dans n’importe quoi, j’avais alors une Bmw 320 6 cylindres.<br />
cpicchio
Oui, avec un double risque pour Tesla : se faire doubler côté premium par les Allemands et aussi par les marques mainstream sur le milieu de gamme, autant aux Usa (Ford, GM, …) qu’en Europe (VW, Renault, …)
Blackalf
En effet, les grands constructeurs sont encore plus ou moins dans une phase de transition, mais ils ont la puissance industrielle nécessaire pour évoluer. ^^<br /> Sinon, faire dans le haut de gamme/premium coûteux est une chose, mais ce n’est pas ça qui aidera à l’adoption massive du VE. Il y quelques années, Toyota eux-même disaient que s’ils étaient devenus ce qu’ils sont, c’est grâce à la masse de vente des modèles les plus abordables et non des modèles les plus coûteux.<br /> Ces derniers temps je suis passé souvent dans une concession Toyota où mon beau-fils avait commandé une Aygo, et en discutant avec un commercial, il m’a confié que le gros de leurs ventes se faisait maintenant sur la Yaris 4, parce que la clientèle qui vient souvent d’une précédente Corolla (ou Auris) trouve le dernier modèle trop cher.<br /> Alors ils se tournent vers la Yaris, qui est à peu près au prix qu’ils avaient payé autrefois pour leur Corolla/Auris, tout en étant mieux équipée et plus moderne. Et au final, les clients n’ont pas l’impression de descendre en gamme en passant d’une compacte à une citadine.<br /> Bref, je pense que les constructeurs qui arriveront à sortir des citadines électriques à prix raisonnable seront les mieux armés pour l’avenir.
Cynian90
Est-ce la faute à Mercedes, ou juste au progrès qui fait que les entrée/milieu de gamme ont maintenant de la gueule ? Là je vois un avant Honda avec un arrière Hyundai sonata, aucune originalité pour une caisse à 100 000€ en effet ça fait mal…
c_planet
Oh crevette, 16 boutons + 2 pavés navigation pour fourmis sur le volant. Et en plastique brilliant moche.
c_planet
Meuh non il est pas moche l’arrière, c’est juste qu’il s’excuse de sa présence, en fait c’est un grand timide…
zoup01
En même temps, Mercedes a longtemps eu une image de «&nbsp;caisse de vieux&nbsp;»…le rajeunissement est , à mes yeux, relativement récent avec la classe A de 2012.<br /> Pour revenir vers le sujet, la classe S confirme son statut de vitrine technologique bien au dessus de la mêlée.
JusKaLaMort
2.5T et plus de 100K€ pour pouvoir rouler sur autoroute comme on le fait avec un moteur thermique (et encore). Les riches pourront continuer à faire de longues distances, tandis pour tous les autres ce sera le train… quand il n’y a pas de grève.
_Troll
Si on stocke une voiture electrique, chargee a 100%, apres trois mois, on a perdu combien de la charge ?
Jsp75
La classe S a toujours été la vitrine technologique de Mercedes. Ça reste un véhicule exclusif pour une extrême minorité.<br /> Mais c’est intéressant de voir qu’ils arrivent enfin à refaire leur retard technologique sur Tesla. Il y a 2 ans tout le monde disait avoir 10 années de retard sur le fabriquant américain.<br /> C’est sans doute de moins en moins vrai!<br /> C’est intéressant de voir les réactions des différents fabricants. Le game n’est peut-être pas encore plié.
c_planet
Si le dessin de l’ensemble et le nom de l’option laissent penser qu’il n’est fait que d’un seul écran, il n’en est rien : ils sont bien trois<br /> Mais tellement. 100% artifices. Comment faire rentrer un rectangle dans une forme arrondie convexe… Via le marketing bien sûr.
Blackalf
Jsp75:<br /> Mais c’est intéressant de voir qu’ils arrivent enfin à refaire leur retard technologique sur Tesla. Il y a 2 ans tout le monde disait avoir 10 années de retard sur le fabriquant américain.<br /> Mais ceux qui disaient ça ont toujours voulu ignorer ce qui s’est pourtant souvent vu dans différents domaines : un retard, ça se rattrape. ^^
dancod
C’est une voiture de pauvre qui peut pas se permettre la consommation gargantuesque des modèles stellantis
gerome21
Une classe s pèse environ deux tonnes, cinq cents kilos de plus ce n’est pas catastrophique. Mais il faut souligner l’importance des quatre roues motrices équipées de pneus hiver si l’on veut opter pour une sécurité sur routes verglacées ou enneigées. À ce niveau de poids, la simple propulsion ne fait pas l’affaire.
chut78
C’est mieux que les EQ précédentes. Normal c’est leur voiture vitrine. Mais par contre désolé mais on est encore loin loin de tesla.<br /> Le kilométrage annoncé est réalisé avec une batterie surdimensionnée. Environ 130kw. Contre 100 chez tesla avec son ancien pack je le rappel. Quand ils vont d’ici quelques mois y insérer le 4680… alors Mercedes sera renvoyé aux calandres grecs. Quand au performances, on ne parle pas de la même auto. Les chiffres sur le model de base par exemple sont édifiants. La model S franchit le 0 a a 100 en 3,3s quand la mercrdes en met le double. Avant en thermique on n’aurait même pas comparé les autos. Et surtout on n’aurait pas comparé l’autonomie du coup. Celui qui a un plus gros réservoir faisant le plus de kilomètres. Maintenant que ces voitures font mieux que les essences à performances comparés (vous mélangez tout…) le juge de paix c’est le poids des batteries vs leur capacité énergétique et la ça s’écroule chez Mercedes tout simplement.<br /> On ne va pas trop s’attarder de fait sur la recharge mais bon… inoity vs supercharger le game est vite plié. C’est simple depuis mes déboires systématiques chez ionity je ne vais plus QUE sur les superchargers. On branche ca fonctionne toujours hyper simplement et in repart au bout de 25 minutes pour 300km avec ma model 3. C’est parfait. De plus avec les v3 je charge a 250kw en batterie correctement déchargé (model 3 de 2017 hein…)<br /> La techno… alors chez mercedes la finition sur ce model la c’est top. C’est superieur a Tesla, même dans la dernière version de la model S. qui a fait un bon spectaculaire en deux temps (2016 et 2021) C’est comme ca. Mais comment dire, vous êtes figés dans le temps avec Mercedes tandis que chez Tesla le logiciel évolue en permanence routes les 5 semaines en vous apportant tout un lot de nouvelles fonctionnalités. Et ça, ça fait toute la différence. Moi depuis que j’ai la mienne c’est des dizaines et des dizaines de nouvelles fonctionnalité, corrections, jeux, espace de type youtube Netflix, etc… c’est a mille lieux de nos amis les teutons.<br /> Sans xompter le FSD qui devient deuis la version 10 extrêmement impressionnant et qui va atteindre son but j’en suis convaincu maintenant d’ici quelques mois. Toutes les ia mises en a aussi sur les feux de routes plein phare, essuies glaces, etc… tout ça c’est énorme. Et si mercedes sait insérer une belle dalle en verre pour recouvrir 3 écrans pour 25k€ bah tant mieux. Ils pourront bientôt concurrencer roche bobois <br /> Pour finir car je ne m’étendrais pas sur le temps de construction dune voiture chez tesla est mercedes (2 a 3 fois moins de temps chez l’américain) il faut admettre que extérieurement cette voiture est moche… hideuse. Un galet. Et la plaque noir a l’avant chez tesla ils l’ont a depuis longtemps afin de marquer une différence entre le thermique er l’électrique
Palou
chut78:<br /> chez Tesla le logiciel évolue en permanence routes les 5 semaines en vous apportant tout un lot de nouvelles fonctionnalités. Et ça, ça fait toute la différence. Moi depuis que j’ai la mienne c’est des dizaines et des dizaines de nouvelles fonctionnalité, corrections, jeux, espace de type youtube Netflix, etc…<br /> Oui, et ?<br /> à part quelques geeks comme toi, la plupart des conducteurs ne veulent pas de tout ça, et Mercedes l’a bien compris en ne le proposant pas. Elles sont peut-être électriques toutes les 2 mais ce sont 2 voitures bien différentes, pas comparables.
chut78
Tu ne sais pas de quoi tu parles. Les évolutions sur la voiture sont majeures. C’est pas juste l’’accès a Netflix (qui est deja exclusif). C’est le pilotage en monopedale, c’est une capacité de la batterie étendue, c’est quelques dixièmes de secondes gagné au 0 à 100, c’est l’utilisation des cameras<br /> latérales sur la marche arriere, c’est l’amélioration via une ia de l’auto parking etc etc… c’est des sujets de bagnolard<br /> Et pour le cote geek, excuses moi mais on est sur le forum Clubic non ? <br /> Mercedes n’a pas bien compris, ils ont un retard technologique la dessus et surtout leur business model calibré tous les 6 ans pour te faite acheter une caisse qui évolue un peu mais pas trop prend du plomb dans l’aile.
zoup01
Déjà la capacité de la batterie sur la Mercedes est de 108kwh, et pas 130…<br /> Comme tous les fans boys, tu commences par défendre une cause perdue par un mensonge.<br /> Netflix, sur une caisse, ça sert à quoi ?..<br /> Quand à comparer les finitions, autant comparer une dacia et une Audi
dredre
Sinon, faire dans le haut de gamme/premium coûteux est une chose, mais ce n’est pas ça qui aidera à l’adoption massive du VE.<br /> J’avais lu quelque chose concernant le nombre de batteries ainsi que l’augmentation de la production électrique nécessaire si ne serait-ce qu’un seul pays passait l’entier de ses véhicules en 100% électrique. Pour l’heure à mon avis c’est juste utopique d’imaginer une adoption massive en tous cas pas sous cette forme. D’ou le marché de niche qui fait sens en haut de gamme. Un peu à la manière d’Apple qui vend ses smartphones cher en comparaison de la concurrence pour se donner une image haut de gamme. On est dans le même genre d’idée là, tu veux montrer que tu as les moyens d’avoir un VE et que tu es le sauveur de la planète…<br /> C’est bien le développement et la recherche, mais j’ai encore l’impression que ce modèle rempli de batterie est une solution transitoire et que le client est un «&nbsp;testeur&nbsp;».
kervern
teste sur petite route a 23 kW/100 pour 107 kw d’autonomie, la vache on est loin des 700 km d’autonomie <br /> pour info les voitures du moment kia, hyunday, MG on est sur du 19 KW/100 sur des batteries 70/80 KW
kervern
107 Kw et sur petite route 23 Kw/100 c’est clair que la 700 et quelque km dite d’autonomie ne valent a peine plus que les kia, hyunday, MG sur moment, un netflix sur une auto, ecuse moi mais quand tu passes une bonne demi heure a faire le plein c’est salvateur <br /> MG par exemple on a droit a amazon music gratos, mieux pour la conduite, mais pas pour attendre a la recharge, faudra je teste si netflix passe dans android auto
philouze
rien, enfin pas mesurable sur une caisse de 103 kWh. Les batt elles mêmes ne s’auto déchargent pas. Par contre tu as la veille du matos de bord, de la fermeture centralisée, de l’éventuelle spy-cam façon Tesla. cumulés sur 3 mois peut être un bon kWh donc moins de 1% de la «&nbsp;grosse&nbsp;» batterie.
philouze
«&nbsp;teste sur petite route a 23 kW/100&nbsp;»<br /> franchement faut tester soi même, en 20 ans je ne suis jamais tombé sur une conso en rapport avec celle des journalistes.
kervern
je suis d’accord avec toi, mais bon 2,5 T ou les autres ne depasse pas 1,6 T…<br /> m’etonnerait pas les chiffres soit bon
chut78
Oui pardon j’ai confondu avec une le model chinois. My bad<br /> Ça sert si tu attends en voiture en fait pendant 20 minutes ou plus. Au supercharger ou ailleurs si tu attends madame au course par exemple. Je m’en sers moi.<br /> Je pense qu’en finition tu n’y connais pas grand chose. Les tesla sont maintenant tres bien finit et cela se situe assez proche de audi sans toutefois l’atteindre. Apres il y a moins d’éléments d’ornement donc ca y joue comme peuvent lamener bmw par exemple. Et pour etre monté dernièrement dans un taxi Classe C a Hambourg, les finitions ne sont plus si exceptionnel que ca. Il y avait pas mal de plastique dur et la partie infoentrtainemznt me faisait un peu pitié. Et crois moi a hambourg il y a de la mercedes.
jyti94
Otez_moi d’un doute, il n’y a aucun rapport entre ça et de l’écologie pour cause de réchauffement de planète ? si ?
dam75
Les «&nbsp;calandres grecs&nbsp;» :-)))<br /> Merci pour le fou rire, je me suis arrêté de lire là !
cpicchio
Quand il n’y avait que le modèle S dans le haut de gamme, il se vendait par défaut.<br /> La bonne question est qui achète une berline premium ? Des geeks fortunés ou alors des quinquas+ habitués aux codes du haut de gamme traditionnel ?<br /> C’est évidemment les seconds et tous les gadgets apportés progressivement pas TESLA ne pèseront pas très lourd.
chut78
Évidement ? La croissance insolente de tesla ne va pas dans le sens de ta reflexion.et d’ailleurs vous pouvez remercier tesla. C’est clair que c’est la hausse infernale de la production de la model 3 qui les a tous précipité a produire de l’électrique. C’est une panique a l’heure actuelle chez les allemands. Regardez la presse. Les usines tesla sont un autre fer de lance de la marque et on produit une voiture 3 fois olus vite bien meilleur et lm mieux construite que chez VAG. Ils en vendent a tour de bras avec 0 pub. Mettez tout cela en perspective et admirez le tour de force. Une marque qui a un peu plus de 15 ans. C’est juste dingué. J’ai eu des bmw 335, 328 etc et des audi. Mais jamais je ne reviendrai ! J’ai une model 3 et si je pouvais je prendrai la dernière Model S
Blackalf
chut78:<br /> Et pour le cote geek, excuses moi mais on est sur le forum Clubic non ? <br /> Oui, et ?<br /> Si tu crois que ça te donne le droit de te montrer arrogant et suffisant, comme l’ensemble de tes messages le prouve, tu te trompes lourdement.<br /> PS : le coup des «&nbsp;calandres grecs&nbsp;» dans un autre message m’a plié en deux, je ne pensais pas qu’on pouvait commettre des erreurs pareilles.
cpicchio
Il y a une énorme différence entre être seul sur un marché (TESLA sur le segment des berlines de 2010 à ~2019) et être en concurrence avec des acteurs historiques qui ont une base clients installé.<br /> Il est évident qu’avec la croissance du marché du VE, TESLA va continuer à progresser mais il représentera quelle part de marché dans 3, 5, 10 ans et adressera quelles gammes ?<br /> Sa future rentabilité (donc capacité à investir pour développer une gamme complète) sera à regarder.<br /> Dans l’automobile, le volume est clé pour les économies d’échelle. Le rouleau compresseur des marques traditionnelles arrive et c’est une erreur de penser que l’acheteur d’une TESLA représente les attentes du commun des mortels.
Blackalf
Amusons-nous un peu.<br /> chut78:<br /> Évidement ? La croissance insolente de tesla ne va pas dans le sens de ta reflexion.et d’ailleurs vous pouvez remercier tesla.<br /> C’est ce que nous ferons sûrement, puisqu’ils auront poussé d’autres constructeurs à proposer des voitures plus qualitatives.<br /> chut78:<br /> C’est clair que c’est la hausse infernale de la production de la model 3 qui les a tous précipité a produire de l’électrique.<br /> Pour une fois au moins, les termes sont bien choisis, c’est effectivement ce que doivent penser les employés à chaque fois que le patron leur demande de faire des efforts, pendant que lui revend des actions pour s’enrichir toujours plus. Après avoir fait le coup chez Tesla, c’est maintenant au tour des employés de SpaceX de s’y coller.<br /> Question, habituellement éludée ou ignorée : comment devient-on un des hommes les plus riches du monde, tout en révélant soi-même que Tesla n’est pas rentable, que SpaceX bat de l’aile et que la Boring Company devient de plus en plus ridicule dans ses réalisations ?<br /> chut78:<br /> C’est une panique a l’heure actuelle chez les allemands.<br /> Ha bon ? surtout chez Porsche qui doit augmenter la production de la Taycan parce qu’elle se vend au-delà des prévisions ? alors que les fans Tesla lui prédisaient bien entendu un échec cuisant…<br /> chut78:<br /> Ils en vendent a tour de bras avec 0 pub.<br /> A tour de bras ? rien qu’en France la Model 3 est dépassée par deux modèles d’autres marques, dont un tout récent.<br /> 0 pub ? vu le nombre de ceux qui répètent les mêmes arguments, les mêmes phrases, tiennent les mêmes propos partout sur le Net…il est clair qu’il n’y a aucun besoin de payer pour en faire, les prosélytes s’en chargent, et gratuitement.<br /> chut78:<br /> admirez le tour de force.<br /> Le véritable tour de force de Musk, c’est d’avoir créé une armée de disciples fanatisés. On les reconnaît très facilement à leur discours, attitude et mentalité, ils sortent tous du même moule…normal, l’individualité est toujours mal vue dans certains cercles, particulièrement dans ceux où tout gravite autour d’une seule personne qui veut en mettre plein la vue à ses fidèles, surtout quand ils vont communier dans une grand-messe médiatique du Technoking.
rexxie
Blackalf:<br /> pendant que lui revend des actions pour s’enrichir toujours plus.<br /> Tous les employés de chez Tesla reçoivent des actions de la compagnie, eux aussi, à l’embauche.<br /> Ils savent exactement qu’ils devront performer. Ceci dit, ils reçoivent en moyenne des salaires supérieurs aux autres Ford et GM syndiqués aux USA.<br /> Question rentabilité, faudrait mettre à jour tes infos.<br /> Blackalf:<br /> Taycan parce qu’elle se vend au-delà des prévisions ?<br /> Quand tu prévois en construire très peu juste pour respecter les règles environnementales, c’est hyper facile de dépasser les prévisions. Elle plait bien la Taycan. C’est la quantité de production qui ne répond pas à la demande, et c’est pareil pour tous les fabricants, qui nous passent des hybrides en attendant, en espérant que nous serons encore et toujours esclaves de la pompe et des entretiens.<br /> Pour Elon Musk et Tesla, son but n’a jamais été de dominer le marché de l’automobile, mais de stimuler les autres à passer au tout-électrique. Ça l’emmerde les voitures. Il l’a dit souvent, son truc, c’est le chemin de fer interplanétaire.<br /> Il a dit aussi à maintes reprises que si les autres fabricants se mettaient sérieusement à l’électrique (ce n’est le cas d’aucun géant présentement ( même Deiss de VW s’est fait rabrouer pour ses ambitions récemment)) et que Tesla en venait à faire faillite son but serait atteint quand même.<br /> Mais le bonhomme (un génie multidisciplinaire comme on n’en voit qu’un par siècle) ne recule pas devant un défi, et s’il doit dominer le marché pour qu’on finisse par abandonner le pétrole, so be it !<br /> Blackalf:<br /> alors que les fans Tesla lui prédisaient bien entendu un échec cuisant…<br /> Qui ? En général, les fans de Tesla sont des fans d’électriques, et perso je souhaite que nous soyons inondés d’électriques de tout genre et de toutes marques, de VTT de motoneige, de hors-bords, de bateaux, d’avions, de taille-bordure, tondeuses etc etc.<br /> Blackalf:<br /> rien qu’en France la Model 3 est dépassée par deux modèles d’autres marques<br /> Tesla n’a pas des trimestres/mois égaux pour les livraisons et tu ne cites qu’un seul mois, prudemment.<br /> Le portrait global pour l’Europe est bien différent pour toute l’année en cours.<br /> https://pro.largus.fr/actualites/marche-europe-la-tesla-model-3-en-tete-des-ventes-en-septembre-2021-10757393.html<br /> Blackalf:<br /> une armée de disciples fanatisés.<br /> Restons calme, ce que je vois dans les commentaires ce sont plutôt une armée de dénigreurs de Tesla, même s’il est question de Mercedes.<br /> Mais il faut aller l’essayer la Tesla pour pouvoir en juger, mon ami.<br /> Démarrer avec grand succès une marque de voitures dans le marché américain fermé et saturé de l’automobile est en soi un tour de force que seul Chrysler avait réussi … en 1925.<br /> Comme si ce n’était pas assez, sans aucune publicité.<br /> Comme si ce n’était pas assez, des voitures électriques.<br /> Comme si ce n’était pas assez, cette entreprise n’est qu’une parmi d’autres!<br /> Je ne vois aucun fanatisme ni sectarisme aveugle dans ça, contrairement à tes insinuations qui n’ont pour but que de nier la supériorité du produit.<br /> Au final, ce sont les ventes qui parlent n’est-ce pas? Je rigole quand je lis que ce mois-ci le Model 3 n’est pas en tête des ventes en France. Hey allume! Il y a 2 ans il n’y en avait que dalle des Tesla 3 en Europe, et maintenant, même limités en production, ils sont dans le top 5 à peu près partout !<br /> En attendant l’usine de Berlin…
crowfix
Sauf que l’augmentation de l’autonomie par l’ajout massif de batteries n’est pas forcément la bonne solution.<br /> La recharge va devenir de plus en plus chère avec l’augmentation du nombre de véhicules électriques et la baisse du nombre de thermiques, donc plus la recharge va prendre de temps et plus ce sera cher.<br /> Tu me diras que quand t’as plus de 120000€ à mettre dans une voiture, tu t’en fous peut-être de mettre 100€ ou plus pour la recharger, mais bon…<br /> Sans compter que j’ai vu le test de cette caisse sur charging station (qui sont plutôt justes généralement) et en conduisant normalement, ils sont arrivés en dessous de 400km au lieu des 700+ annoncés alors certes il fait froid en ce moment et c’est pas bon pour les batteries mais ça fait juste quand même, pour le prix.
rexxie
chut78:<br /> C’est clair que c’est la hausse infernale de la production de la model 3 qui les a tous précipité a produire de l’électrique<br /> Tout à fait. Sauf qu’ils continuent à faire des annonces pour dans 4 ans, dans 10 ans, dans 20 ans… tout en ne produisant que le minimum requis par la loi ou presque, à des prix déments.<br /> Le premier qui commencera à les produire massivement gagnera un cigare, car les économies d’échelle sont essentielles pour que les prix chutent significativement. Mais ça, ils connaissent depuis longtemps et l’appliquent à tous leurs modèles populaires.<br /> Je rappelle que Tesla n’y est pas encore tout à fait, car ils n’ont que 3 usines actives, tandis que Stellantis en a +160, Renault-Nissan environ 35, Toyota 40, GM 90, Ford 70 et VW 112.<br /> Si Tesla disparaissait demain matin, tous les modèles électriques des autres sociétés diminueraient de volume pour finalement s’éteindre aussi. Nous aurions des électrifiées anémiques et des hybrides gourmandes à la place.<br /> La réelle compétition entre les grands de l’auto à pétrole n’a pas débuté encore à ce jour, sauf chez les Chinois bien entendu.
rexxie
crowfix:<br /> La recharge va devenir de plus en plus chère avec l’augmentation du nombre de véhicules électriques et la baisse du nombre de thermiques, donc plus la recharge va prendre de temps et plus ce sera cher.<br /> Tu oublies juste que 90% des recharges se font chez soi, aussi facilement que de recharger son mobile.<br /> Chaque année, les batteries prennent de l’autonomie (de 5 à 7%) et perdent du poids, tandis que les coûts diminuent. Il n’est pas loin le temps où on fera 1000 km sur une recharge.
crowfix
Alors ça je n’en suis pas si sur que toi.<br /> C’est ce qu’on veut nous faire croire mais après l’achat d’une voiture électrique, puis d’un câble de recharge qui coûte entre 200 et 400€ en moyenne, toute le monde n’a pas forcément l’envie ni les moyens de mettre encore 2000€ dans l’installation d’une wallbox et vu que sur une prise électrique classique il faut environ 10 heures pour recharger 100km d’autonomie, honnêtement ça ne me branche (ha ha) pas de laisser ma voiture aussi longtemps pour si peu et ça m’étonnerait que je sois le seul dans ce cas.<br /> Par conséquent, pour moi c’est uniquement recharge sur les bornes publiques, de préférence rapide, comme ça en 1 heure, 1h30 c’est plié et en plus pas besoin de s’embêter à sortir le câble du coffre puisqu’il est intégré à la borne.<br /> Quand au reste de ta réponse, c’est bien ce que je dis, multiplier les batteries n’est pas la solution, il vaut mieux les améliorer et améliorer la recharge.
rexxie
crowfix:<br /> une wallbox et vu que sur une prise électrique classique il faut environ 10 heures pour recharger 100km d’autonomie<br /> Je ne sais pas ce que vous appelez une Wallbox en France, mais chez moi, sur le 220 Volts, une borne de recharge domiciliaire recharge 400-500 km en moins de 8 heures.<br /> Tu la prend chez Lidl ta «&nbsp;Wallbox&nbsp;» ? <br /> Sur un supercharger, c’est «&nbsp;plié&nbsp;» en 20 minutes.<br /> Tiens, un nouvel anglicisme comme seuls les Français savent s’auto-pelure-de-bananiser la langue à vitesse grand V. C’est d’une tristesse…
crowfix
Une wallbox c’est visiblement ce que tu appelles une borne de recharge domiciliaire.
philouze
crowfix:<br /> et vu que sur une prise électrique classique il faut environ 10 heures pour recharger 100km d’autonomie, honnêtement ça ne me branche (ha ha) pas de laisser ma voiture aussi longtemps pour si peu et ça m’étonnerait que je sois le seul dans ce cas.<br /> ???<br /> tu veux t’imposer de recharger plus vite pour te lever en pleine nuit débrancher ta caisse parce que … parce que quoi d’ailleurs ?
crowfix
Heu… Non…<br /> Je dis juste que je ne vois pas l’intérêt de laisser la voiture branchée à la maison pendant 10 heures pour gagner 100km alors que je peux la brancher à une borne sur un parking le matin en allant bosser vers 9h et la récupérer le midi quasi entièrement chargée.
MattS32
crowfix:<br /> Je dis juste que je ne vois pas l’intérêt de laisser la voiture branchée à la maison pendant 10 heures pour gagner 100km alors que je peux la brancher à une borne sur un parking le matin en allant bosser vers 9h et la récupérer le midi quasi entièrement chargée.<br /> La charge nocturne sera bien moins chère que la charge en matinée.<br /> Et en 10h à 3.7 kW, tu seras plus proche de récupérer 200 bornes d’autonomie que 100.<br /> rexxie:<br /> Si Tesla disparaissait demain matin, tous les modèles électriques des autres sociétés diminueraient de volume pour finalement s’éteindre aussi. Nous aurions des électrifiées anémiques et des hybrides gourmandes à la place.<br /> Merci pour cette tranche d’humour !
rexxie
Bidonne-toi mon ami, mais Tesla ne lâchera pas le morceau tant le mouvement de fond de la production massive ne sera pas bien enclenché chez les fabricants traditionnels, ainsi que le momentum chez les acheteurs (bien mûr, mais retardé par les fabricants qui se refusent encore et toujours à fournir à la demande) .
Palou
rexxie:<br /> Restons calme, ce que je vois dans les commentaires ce sont plutôt une armée de dénigreurs de Tesla, même s’il est question de Mercedes.<br /> @rexxie : HORS SUJET ENCORE (une fois de plus )<br /> Le sujet ici n’est pas la biographie de Musk-Tesla mais l’essai de la Mercedes EQS<br /> Merci d’arrêter le hors sujet avant destruction de certains messages !
Jsp75
Punaise, une sujet Mercedes et on retrouve 10 pages d’apologie Tesla. Si la<br /> Concurrence EQS &amp; autre peut inciter Tesla à faire des voitures avec des vraies fermetures de porte, un compteur avec cockpit vituel… et une boite à gant qu’on peut ouvrir sans aller sur la tablette, je dis la concurrence a du bon!!! Mercedes &amp; consort apportent des alternatives. De toute façon, quelle que soit la marque, on y trouvera des avantages et des inconvénients. C’est bien, la concurrence, non? Finalement, les gagnants sont les conductrices et conducteurs ! Quoi qu’on en dise pour un technophile, cette EQS en jette quand même. Au prix d’un model s encore bien virtuel, je dis ça se discute! Moi je passe mon tour, j’ai pas les moyens.
MqcdupouletBasquez
je ne peux qu’approuver.<br /> il faut prendre ce modèle pour ce qu’il est, le maitre étalon de la marque dans le haut de gamme.
rexxie
Hé oh! Je te signale que c’est ton collègue Blackalf qui a fait allusion à Tesla dès le 3ème commentaire, et que la discussion portait sur Tesla bien avant que j’intervienne Monsieur Palou.<br /> Mais c’est un peu normal de comparer avec la référence, le modèle de tête.
cpicchio
crowfix:<br /> Sauf que l’augmentation de l’autonomie par l’ajout massif de batteries n’est pas forcément la bonne solution.<br /> Sur les citadines, c’est totalement vrai. Une Zoé / e208 / etc… suffisent aujourd’hui largement et la prochaine bataille, c’est le prix.<br /> Sur une berline (surtout dans le luxe), l’autonomie reste un enjeu majeur qui sera relevé pleinement d’ici à une dizaine d’années avec l’augmentation de la densité massique avec les technologies en approche (autant sur la chimie que sur le ‹&nbsp;packaging&nbsp;›).<br /> Je trouve que cette Mercedes n’est évidemment pas parfaite mais le progrès fait est énorme en finalement peu de temps. Forcément, cela va amener TESLA à innover, donc positif pour toute la filière car c’est la concurrence qui pousse le progrès.
Blackalf
rexxie:<br /> Hé oh! Je te signale que c’est ton collègue Blackalf qui a fait allusion à Tesla dès le 3ème commentaire<br /> 3ème commentaire en question :<br /> Blackalf:<br /> Ce qui ne fait que confirmer ce que l’on dit depuis des années : lorsque des marques historiquement qualitatives telles que Mercedes et d’autres se mettront réellement à faire des VE, d’autres feront figure de modèles d’entrée de gamme du point de vue de la finition et de la qualité de fabrication. <br /> Où, exactement, vois-tu une allusion à Tesla ?<br /> Et en passant, j’ai écrit «&nbsp;d’autres&nbsp;»…les s n’ont aucune signification, au Québec ?
JohnnyG
De toute facons ca commence a ce voir que Rexxie a des oeilleres et comprends la plupart des choses de travers.<br /> Pour ma part, si on cherche vraiment l’ecologie, remplacer chaque voiture thermique par son equivalent electrique n’est pas viable pour bien des raisons, ne serait ce qu’au niveau de la production d’electricité necessaire.<br /> Dans l’idéal, il faudrait reduire les deplacement en voiture leur portion congrues avec usage massif de transport en commun, de transport «&nbsp;doux&nbsp;», voir meme une perenisation du teletravail.<br /> Mais pour ca je suis conscient que j’idealise et que pour ca se mette en place, il faut reprendre tout le mode de vie, le rapport a l’immediateté etc…<br /> Et c’est bien le drame des «&nbsp;vrais&nbsp;» ecologistes. Les mesures qu’ils faudraient prendre aujourd’hui demanderaient un tel effort de la part des gens qu’elles sont pratiquement inapplicables… Alors qu’il y a 50 ans lorsqsu’on savait deja vers la ou on allait (on a des preuve que nos amis petroliers savaient) , on aurai pu orienter la chose de maniere plus porgressive.
crowfix
Encore une fois je ne dis pas qu’il ne faut pas augmenter l’autonomie, bien au contraire.<br /> Je fais 60km par jour donc une autonomie de 300km, qui va plutôt vers les 200 quand il fait froid comme en ce moment, c’est contraignant.<br /> Je dis juste que l’ajout de batteries supplémentaires n’est pas la solution. Ça augmente le prix du véhicule et fatalement le temps de charge puisqu’il y a plus de batteries à recharger.<br /> Ce qu’il faut c’est améliorer les batteries et les temps de charge.<br /> Si toutes les voitures électriques pouvaient avoir 500km d’autonomie et pouvaient en récupérer 200 ou 300 en 10 minutes de charge, ce ne serait plus un problème. Pas besoin d’avoir forcément 1000km d’autonomie, sauf que aujourd’hui ce n’est pas le cas donc il y a encore du boulot.
philouze
«&nbsp;Si Tesla disparaissait demain matin, tous les modèles électriques des autres sociétés diminueraient de volume pour finalement s’éteindre aussi. Nous aurions des électrifiées anémiques et des hybrides gourmandes à la place.&nbsp;»<br /> Je partage totalement, les «&nbsp;Majors&nbsp;» n’attendent qu’une excuse pour retourner à leur business-as-usual. Cette excuse peut être de dire «&nbsp;même le leader a démontré que cette voie n’était pas viable économiquement&nbsp;».<br /> Seul Tesla (et de plus en plus les chinois) maintiennent la pression suffisante.<br /> Par contre, dès cette fin 2021, la chine a gagné ce rôle d’aiguillon (c’est mon avis, il n’est pas étayé encore par les ventes, mais j’ai vu le réaction du public à la Marvel R en live, et les signatures qui ont suivi dès le Lundi suivant le salon, uniquement par des non possesseurs de VE, surréaliste)<br /> La bascule n’est pas encore «&nbsp;autonome&nbsp;», un réactionnariat encore important d’une partie du public leur laisse une porte de sortie. Faut encore quelques années et le fondateur du mouvement deviendra alors sacrifiable, et le marché VE autonome.<br /> Cette Merco est une pierre vers cette autonomie du marché VE.
philouze
En fait sur une prise VE de base domestique (greenUp et équivalent) c’est plutôt 5h que 10, mais surtout tu n’as aucun détour à faire. C’est bien plus simple de sortir, chez toi, débrancher, et le matin débrancher, et partir.<br /> Surtout qu’être branché chez toi est avantageux pour par exemple le chauffage automatique de l’intérieur avant de rentrer à bord (sans compter l’économie niveau tarif kWh).<br /> Mais bien sûr que pouvoir en plus charger au boulot est un confort supplémentaire, mais sera probablement facturé plus cher. Et tu pars avec une caisse froide, ou qu a mangé les calories de sa batt au lieu de les avoir prises sur le réseau.
cpicchio
Pour charger plus vite, il faut plus de puissance. Donc pas réaliste au niveau des stations de recharge le jour des grand départs sur autoroute.<br /> Pour recharger les VE, il faut profiter de la sous-utilisation des centrales nucléaires la nuit, donc la charge avec des wallbox à domicile. ça n’exclue évidemment pas des charges rapides en complément pour faire de longs trajets mais à ce stade, on bute sur des problèmes ‹&nbsp;physiques&nbsp;› pour amener une quantité massive de puissance au milieu de nulle-part.<br /> Pour moi, pour la voiture principale, il faudra bien arriver à avoir 500 à 600 km réels sur autoroute en hiver pour rendre possible à l’échelle la transition vers le VE.
crowfix
5h c’est plutôt sur une wallbox, sur une greenup tu n’as pas du 11kwh.<br /> Puis dans les deux cas, que ce soit greenup ou wallbox, il faut les faire installer, donc faut compter entre 1000 et 3000€ minimum, plus éventuellement une remise aux normes du compteur électrique, plus éventuellement un abonnement électrique plus cher.<br /> Donc pour rentabiliser tout ça et compter en plus la somme dépensée par recharge (on ne doit pas être loin de 10€ pour une charge complète), je préfère me contenter pour l’instant des bornes publiques.<br /> Je ne connais pas les tarifs par chez vous mais dans mon département ils on mis en place un badge à 20€ qui permet de recharger sur les bornes 11/22kwh pour 2.5€ l’acte et 10€ pour 45 minutes sur une borne rapide et si on le souhaite, on peut en plus du badge prendre un abonnement à 100€ par an qui donne un accès illimité à toutes les bornes du département.<br /> 120€ de «&nbsp;carburant&nbsp;» par an, je ne vois pas comment on pourrait faire mieux en rechargeant à la maison.<br /> C’est certes plus pratique à la maison puisqu’on peut le faire quand on veut, contrairement aux parkings de 400 places avec juste une borne double souvent monopolisée par des mecs en Tesla qui se foutent des autres et restent connectés toute la journée ou par des blondasses en Zoe qui se branchent pour une demi journée dès que la batterie est en dessous de 85%, mais bon… On fait avec.
zoup01
chut78:<br /> Je pense qu’en finition tu n’y connais pas grand chose<br /> je pense que tu es un gros rigolo…<br /> entre une caisse sans compteur devant les yeux (bonjour l’ergonomie), une vulgaire planche de contreplaqué flanqué d’une tablette au milieu, et une classe c 2021 (approximativement même tarif), il y en a une que je suis susceptible d’acheter, l’autre , je ne me déplace même pas…(et netflix, c’est pour chez moi dans mon salon).<br /> https://th.bing.com/th/id/OIP.bF7GctfLjG4wRRK-qLsfigHaEW?pid=ImgDet&amp;rs=1<br /> https://www.automobiledimension.com/photos/interior/mercedes-benz-c-2021-dashboard.jpg
MattS32
crowfix:<br /> 5h c’est plutôt sur une wallbox, sur une greenup tu n’as pas du 11kwh.<br /> Tu parlais du temps pour recharger de 100 km… Avec une GreenUp tu as 3.7 kW, ça permet de charger environ 15 kWh en 5h (avec un rendement de 80-85%). C’est à peu près ce qu’il faut pour une centaine de kilomètres.<br /> crowfix:<br /> Puis dans les deux cas, que ce soit greenup ou wallbox, il faut les faire installer, donc faut compter entre 1000 et 3000€ minimum<br /> Si j’ai bien compris, tu es en maison avec garage. Dans ce cas tu as normalement déjà une prise domestique dans ton garage (c’est obligatoire dans les normes électriques depuis plusieurs décennies…). La remplacer par une Green’Up, c’est moins de 500€ (mais tu peux aussi la garder, parce que de toute façon quand tu branches pour la nuit et que ton besoin quotidien est de 60 km, 2.3 kW ou 3.7 kW, ça change pas grand chose : dans les deux cas tu rechargeras pendant la nuit trèèèèès largement plus que ce dont tu as besoin).<br /> Après c’est sûr que si tu as accès à des bornes où tu ne payes pas en fonction de la quantité d’énergie consommée, ça peut être plus rentable que de se brancher à la maison. Mais c’est aussi beaucoup plus contraignant (détours, temps perdu…).
rexxie
cpicchio:<br /> on bute sur des problèmes ‹ physiques › pour amener une quantité massive de puissance au milieu de nulle-part.<br /> Si Tesla le fait, les autres devraient pouvoir aussi.
JohnnyG
Et Tesla (et les autres constructeurs) fabrique l’energie necessaire a la recharge de ses vehicules ?<br /> Non, bien sur. Et si on leve un peu le nez et qu’on regarde de facon globale le probleme… on voit bien qu’il va falloir produire plus d’energie. Et ca passe necessairement par… du nucleaire.
MattS32
JohnnyG:<br /> on voit bien qu’il va falloir produire plus d’energie<br /> Il va falloir produire plus d’électricité. Pas plus d’énergie. Une voiture électrique à besoin en entrée de grosso modo 3-4 fois moins d’énergie qu’une voiture thermique.<br /> Et oui, le nucléaire fait partie de la solution, effectivement. Le problème des déchets n’est rien à côté de tous les problèmes que va engendrer à long terme le réchauffement climatique.<br /> Et une partie de la hausse du besoin d’électricité peut être couverte par la baisse de la consommation d’en d’autres domaines, en particulier le chauffage/climatisation en isolant mieux les bâtiments et l’éclairage en améliorant les rendements et en réduisant grandement l’éclairage nocturne inutile.
Ducatevo
Ça donne envie de passer à l’électrique !!! Reste le prix !!! A quand des VE avec une vraie autonomie, abordables pour le commun des mortels ??
JohnnyG
Quand tu vois que depuis des années on fait du chauffage électrique qui jusqu’il y a peu était une rare bêtise ou ça coûtait beaucoup pour chauffer très mal.<br /> Et surtout le manque de production en Bretagne c’est compliqué. Quand le chantier naval de saint Nazaire pompe tellement qu’ils ne font fonctionner le gros du truc la nuit…
cpicchio
Crowfix parlait d’améliorer la rapidité de charge, donc d’avoir encore plus de puissance. Et c’est sur ce point que l’on arrive à une limite : comment amener cette puissance dans des stations de recharge qui auront 50 à 100 bornes de recharge rapide à terme ?<br /> La recharge ‘lente’ la nuit à domicile pour lisser la charge des centrales nucléaires me semble un incontournable pour généraliser les VE.
rexxie
Tesla a déjà une station avec 95 SuperChargers, dont 56 Version 3 de 250 kW. Il y en une auttre en construction de 80 stalles V3 250kW.<br /> Alors ça se fait bien. Il ne faut que des battery packs de support. L’éloignement n’a pas grand importance.
Blackalf
Pas de réponse ? quand on veut faire le malin, il faut aller jusqu’au bout.<br /> Blackalf:<br /> rexxie:<br /> Hé oh! Je te signale que c’est ton collègue Blackalf qui a fait allusion à Tesla dès le 3ème commentaire<br /> 3ème commentaire en question :<br /> Blackalf:<br /> Ce qui ne fait que confirmer ce que l’on dit depuis des années : lorsque des marques historiquement qualitatives telles que Mercedes et d’autres se mettront réellement à faire des VE, d’autres feront figure de modèles d’entrée de gamme du point de vue de la finition et de la qualité de fabrication. <br /> Où, exactement, vois-tu une allusion à Tesla ?<br /> Et en passant, j’ai écrit «&nbsp;d’autres&nbsp;»…les s n’ont aucune signification, au Québec ? <br />
dancod
Donc, pour comparer: pour faire 100km sur une mercedes EQS sur l’autoroute en utilisant le réseau ionity. Consommation EQS=21 kWh, consommation e-2008=24kWh.<br /> Prix Ionity Mercedes 39 centimes €, Peugeot 89 centimes €.<br /> Coût Merco=8.19€, soit comparable à une citadine diesel qui consomme 5,1l<br /> Coût Peugeot=21.36€ soit le coût d’une Mercedes classe S qui consomme 12l<br /> Cherchez l’erreur
MattS32
Bah disons qu’avec la différence de prix d’achat, y a de quoi faire
dancod
Admettons qu’on ne fasse que des recharges ionity…<br /> la différence de prix est de 60’000€, il faudrait donc parcourir 500’000km pour amortir la différence, mais vu la qualité légendaire des Peugeots, j’ai comme un doute qu’il faille pas s’en payer trois ou quatre pour un tel kmage
Voir tous les messages sur le forum

Derniers essais

Essai Kia Niro EV : le même, en mieux ?
Essai Kia Niro hybride : on a testé le nouveau SUV full-hybrid coréen
Essai Fiat 500X hybride : une micro-hybridation pour un petit SUV vieillissant
Essai Volkswagen ID.5 GTX : le plein de technologies avec le logiciel ID. 3.1
Essai MG5 : on a testé le tout premier break 100% électrique du marché
Essai Mercedes EQB 350 : le test du SUV électrique pour familles nombreuses
1 400 km en Tesla Model 3 : est-elle toujours la meilleure des électriques ?
Essai Toyota Prius hybride rechargeable : la pionnière des voitures vertes est-elle toujours la plus efficiente ?
Essai Kia Sportage PHEV : fera-t-il oublier la version diesel ?
Essai de la nouvelle Renault Megane E-Tech Electric : une Renaulution en demi-teinte
Haut de page