En voiture avec CarPlay, le système embarqué d’Apple

25 novembre 2019 à 12h00
0
Apple Carplay
Jaiz Anuar / Shutterstock.com

Au quotidien, les systèmes embarqués développés par les constructeurs automobiles présentent rapidement des limites, soit par manque de mises à jour ou à cause d'un abonnement élevé. Au même titre qu'Android Auto, Apple CarPlay tente de remédier au problème en offrant un large choix de fonctionnalités disponibles dans l'habitacle. Fonctionnement, fonctions, avantages et inconvénients : on fait le point sur l'assistant embarqué d'Apple pour les voitures.

Pendant longtemps, l'habitacle de la voiture fut l'un des rares endroits qu'il n'était pas possible de piloter depuis son smartphone. Cette anomalie a depuis été réparée, notamment sous l'impulsion d'Apple et de son système CarPlay.

Apple CarPlay, c'est quoi ?

D'abord appelé « iOS on the car », ce dispositif a vu le jour en 2014, plus ou moins au même moment que son principal rival : Android Auto. Une innovation qui - bien qu'elle peine encore à séduire - présente un réel intérêt, tant les systèmes embarqués proposés par les constructeurs sont souvent limités. Notons d'ailleurs que la refonte d'Android Auto est déployée depuis l'été.

CarPlay est une version embarquée du système d'exploitation iOS pour les véhicules. Concrètement, il permet d'utiliser les principales fonctionnalités de l'iPhone directement sur l'écran embarqué du véhicule, comme le GPS et la téléphonie par exemple. Ce système est également doté d'un assistant vocal qui permet de contrôler les principales fonctions du téléphone. Une façon de profiter de tout le potentiel de son Smartphone, en réduisant au maximum les distractions et en restant concentré sur la route.

Comment fonctionne Apple CarPlay ?

Pour utiliser CarPlay, il faut déjà s'assurer que son véhicule est compatible. En la matière, Apple fait fort puisque plus de 500 modèles peuvent déjà profiter de son système d'exploitation embarquée, de la Renault Clio (2017-2019) à la BMW Série 3 (2017-2020), en passant par la Peugeot 4008 (2016-2019). Attention toutefois à bien vérifier que la version de son véhicule est compatible. Si tel est le cas, il suffit de connecter son iPhone (équipé au minimum d'iOS 9) à la voiture - ce qui se fait de façon plutôt intuitive - soit via un connecteur Lightning ou par Bluetooth (selon les véhicules). L'automobiliste dispose alors de trois solutions pour contrôler son Smartphone :
  • L'assistant vocal : il est nécessaire de maintenir le bouton de contrôle vocal du véhicule, situé généralement au niveau du volant, afin d'activer Siri et de passer ses consignes.
  • L'écran du véhicule : si l'écran multimédia est tactile, il est possible de piloter Apple CarPlay depuis celui-ci. Pour cela, l'automobiliste y retrouve les applications compatibles qui sont présentes sur son iPhone.
  • Les manettes : dans la plupart des véhicules, CarPlay est pilotable depuis les molettes et autres cadrans présents sur le volant et le tableau de bord. Cela permettra par exemple de régler le volume sonore ou de changer de musique.

Les fonctionnalités d'Apple CarPlay

Passons au plus important : les fonctionnalités proposées par CarPlay. De base, le système embarqué d'Apple propose les fonctions premières de l'iPhone, à savoir :
  • Téléphone : le système permet de passer et de recevoir des appels relativement facilement, soit en utilisant Siri, soit avec le clavier qui apparait sur l'écran du véhicule, ou directement depuis le smartphone.
  • Message : l'application permet de dicter un SMS à Siri, mais également de faire lire un message reçu par l'assistant vocal. Toutefois, seul le dernier reçu pourra être consulté de la sorte. De plus, les notifications d'e-mails ne sont pas disponibles, ce qui peut être rédhibitoire pour les professionnels.
  • Plan : la fonctionnalité GPS d'Apple se veut plutôt simple d'utilisation et intuitive, en plus de prodiguer des conseils sur le meilleur itinéraire à emprunter. Petit bémol en la matière, peu d'applications GPS alternatives sont compatibles avec CarPlay. Heureusement, l'une des plus performantes - à savoir Google Map - est disponible depuis 2018.
  • Musique : l'ensemble des contenus iTunes sont accessibles, ainsi que plusieurs autres applications musicales, comme Spotify et Deezer, compatible depuis 2015. Une fois encore, c'est Siri qui permet de choisir les titres appropriés. On peut simplement regretter que la recherche ne soit pas toujours intuitive.

Apple Carplay
Chinnapong / Shutterstock.com

Au quotidien, ce sont les 4 fonctionnalités qui seront principalement utilisées par l'automobiliste. Il existe cependant d'autres applications compatibles avec Apple CarPlay, même si leur nombre reste encore limité (par rapport au catalogue de l'App Store). Les plus populaires sont notamment :
  • Les applications de musique : outre Deezer et Spotify déjà mentionnés, Apple CarPlay permet d'utiliser Amazon Music, Vox, Google Play Music et Tidal.
  • Les applications de Podcast : en plus de l'Apple Podcast, le système embarqué gère Overcast, NPR One et Downcast.
  • Les applications de livre audio : outre le bien nommé Livres Audio d'Apple, CarPlay est compatible avec Audiobooks et Audible.
  • Les services de radio : à l'image de Stitcher et de Clammr, CarPlay permet de profiter de différents services de radio en streaming.
  • Les messages : on note également que WhatsApp fonctionne bel et bien avec ce dispositif et qu'il peut être utilisé de la même façon que Message et Téléphone, notamment grâce à Siri.

Ce qu'on aime chez Apple CarPlay

  • La simplicité d'utilisation : à peine connecté au véhicule, Apple CarPlay est directement utilisable par l'automobiliste ou ses passagers. Non seulement l'interface est épurée, mais l'utilisation se veut intuitive car il n'y a pas d'innombrables fonctionnalités à assimiler.
  • L'assistant vocal : en la matière, Siri fait encore une fois figure de référence et se distingue par rapport à celui d'Android Auto. Le système de reconnaissance vocale est relativement performant - même si la commande « Dis Siri » ne fonctionne pas - et la majorité des actions peuvent être commandées à la voix.
  • La compatibilité auto : là où Android Auto n'est actuellement compatible qu'avec 400 modèles, Apple CarPlay peut déjà équiper plus de 500 véhicules. Il faudra toutefois vérifier que la fonctionnalité est bien disponible sur la version de sa voiture.
  • Les applications disponibles : au-delà des fonctionnalités basiques déjà présentes sur l'iPhone, Apple CarPlay offre un large catalogue d'applications, dont WhatsApp, Deezer et Spotify. C'est d'autant plus vrai depuis que Google Map, bien plus performant que Plan, est lui aussi disponible.
  • Les mises à jour régulières : Apple a bien compris que pour séduire un maximum d'utilisateurs, le catalogue d'applications doit être le plus large possible. Après Google Map - qui avait longtemps manqué -, CarPlay peut s'enorgueillir d'être compatible avec un nombre grandissant d'app. L'année dernière, ce sont notamment Coyote et Waze qui ont fait leur apparition.
  • L'utilisation sans fil : même si tous les véhicules et versions de l'iPhone n'offrent pas cette possibilité, Apple CarPlay peut être utilisé sans fil. L'absence de connexion via Lightning est d'ailleurs très pratique pour les courts trajets et pour permettre un appareillage automatique.
  • Le contrôle de l'iPhone : même lorsqu'il est connecté à l'écran de la voiture, le Smartphone peut toujours être utilisé, notamment par les passagers. Il est ainsi possible de retourner au menu principal et de passer un appel ou d'envoyer un message par exemple.
  • L'interface proposée : l'un des gros avantages de CarPlay, dont dispose également Android Auto, c'est d'être beaucoup plus agréable à utiliser que le système embarqué d'origine du véhicule. Il faut dire que les constructeurs mettent rarement à jour leur interface ou demandent pour cela de payer un prix jugé exorbitant.

Ce qu'on aime moins chez Apple CarPlay

  • Le coût : si CarPlay est gratuit sur la majorité du parc automobile, il est en revanche payant chez certains constructeurs. Les utilisateurs BMW, par exemple, doivent désormais s'acquitter d'un abonnement de 300€ pour 3 ans afin de pouvoir utiliser le système embarqué d'Apple. De plus, la version CarPlay de certaines applications est plus onéreuse que celle pour iPhone, à l'image de Coyote.
  • Le manque de personnalisation : les applications que l'on utilise sur son iPhone et via l'écran embarqué de sa voiture ne sont généralement pas les mêmes. Or, il est impossible de personnaliser l'ordre des icônes. Les applications compatibles vont en effet s'afficher en fonction de leur emplacement sur le Smartphone.
  • Les applications bloquées : un grand nombre d'app ne sont pas disponibles sur CarPlay pour des questions de sécurité, comme Facebook, YouTube ou encore Safari. Elles pourraient cependant présenter un intérêt lorsque le véhicule est à l'arrêt.
  • Les possibilités offertes par Siri : même si l'assistant vocal est l'un des plus performants actuellement disponible, il présente certaines limites. À titre d'exemple, Siri ne peut pas être utilisée avec toutes les applications disponibles. Parfois, il sera donc nécessaire de passer par l'écran tactile du véhicule pour commander certaines actions.
Modifié le 25/11/2019 à 14h52
11 réponses
8 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
La Volkswagen e-up! 2.0 électrique affiche ses prix en France
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top