Les meilleures applications et sites pour écouter des livres audio sur votre smartphone

19 décembre 2020 à 19h19
1

Pas le temps de lire un livre ? Alors écoutez-le ! Il existe une myriade de possibilités et combinaisons pour découvrir un auteur, un ouvrage, un domaine, une compétence ou même une langue sans sillonner des lignes sur papier ou sur écran. Pendant le nième confinement, les vacances ou dans les transports, découvrez les livres audio.

Le livre audio n’est plus réservé aux jeunes enfants ou aux malvoyants. C’est un secteur du livre en pleine expansion. Le livre sonore suit les pas de son grand frère le livre numérique. Avec la popularisation des smartphones, chacun possède potentiellement l’appareil idéal pour suivre en solo avec ses écouteurs (sans fil) ou son casque Bluetooth un palpitant livre audio. La multiplication des enceintes connectées autorise également la lecture individuelle ou collective dans une pièce du dernier Amélie Nothomb ou John le Carré.

Le livre audio en France

Le marché du livre audio se développe dans le monde et
particulièrement en France. La Société des Gens de Lettres (SDGL), la Sofia (Société Française des Intérêts des Auteurs de l’écrit), le Syndicat National de l’Edition (SNE) ont dévoilé quelques chiffres dans leur baromètre du livre numérique, en 2019. Comme on pouvait s’en douter, plus on est jeune plus on a de chance d’avoir écouté un livre audio. 21% des 15-24 ans connaissent déjà des livres audio. En revanche 9% des plus de 65 ans ont déjà essayé. Moins d’un septième de la population française (de plus de 15 ans) a déjà écouté un livre sonore. Si la parité est quasi présente entre audiolecteurs et audiolectrices, les franciliens et les milieux aisés (CSP+) sont plus représentés.

Pourtant, la majorité des consommateurs de ces livres audio n’en avait jamais lu, il y a seulement un an. Ces mêmes lecteurs sont déjà des gros lecteurs de livres imprimés. 29% d’entre eux lisent plus de 20 livres par an quand la moyenne est de 22%. Un audio-lecteur est très généralement (dans 78%) des cas) déjà un lecteur de livre numérique. Le livre sonore n’est donc pas un concurrent mais bien un complément de l’imprimerie de Gutenberg. Certaines plateformes de livres mettent en avant la consommation de livres audio à la maison ou pendant les vacances mais le baromètre du livre numérique révèle que c’est plutôt dans les transports (travail/école/domicile) que la lecture audio est la plus fréquente.

Les français écoutent majoritairement leur livre audio sur smartphone (43%) et tablette (33%). 31% le font même encore sur ordinateurs portables, probablement pour un usage domestique. Les objets connectés comme les enceintes intelligentes (comme Google Home ou Amazon Echo) deviennent de plus en plus des dispositifs populaires. En termes de mode d’acquisition, les audiolecteurs privilégient la dématérialisation avec l’achat de livres audio numériques (34%). Le prêt en bibliothèque (voir Libby plus bas) est également important (30%). L’audiolecteur emprunte 2,3 ouvrages par mois en moyenne.

L’achat de livres audio physiques (CD) ne représente plus que 14% des acquisitions. Le prêt entre particuliers est plus important que les CD puisqu’il concerne 17% des titres. En termes de catégorie éditoriale, la littérature (principalement des romans policiers puis contemporains) écrase les autres domaines avec 58%, comme c’est déjà le cas sur les livres numériques. Plus surprenant, l’enseignement scolaire est la deuxième forme de livre audio la plus consommée (26%) devant les essais (25%) quand elle n’est que 3e sur l’ebook.

Livres audio ou podcast ?

Un livre audio est la version sonore (donc lue) totale ou résumé d’un ouvrage physique ou numérique. Un podcast est la version sonore et numérisée d’une émission ou article. De plus en plus de médias cherchent de nouvelles voies journalistiques, notamment dans les podcasts. Plusieurs apps (Audible, Google Books…) autorisent d’ailleurs la consommation de podcast depuis leur app.

CD, Apps, site web, MP3 DRM ?

Le livre audio a évolué avec les technologies. Après les romans feuilletons déclamés à la radio, la cassette des années 80, le CD des années 90, les années 2000 et l’explosion d’internet, le livre sonore s’écoute sur quantité de terminaux. L’heure est aujourd’hui à la diversité des pratiques. Soit on choisit une plateforme commerciale (Audible, Kobo, Koober…) et les fichiers sont lus par l’app (donc non-partageable). Soit on passe par un site (et/ou app), généralement géré par une association et proposant des livres gratuits (tombés dans le domaine public), lus généralement par des bénévoles qui ne sont donc pas des comédiens professionnels.

Ces livres audio sont sans DRM (marquage numérique d’une œuvre, non cessible) mais avec une qualité sonore et oratoire très variable. A une époque, on parlait de DRM. Les DRM représentaient le diable objectivé dans les contenus numériques, à l’opposé des contenus analogiques (vinyls, DVD, K7…). On ne pouvait les prêter à un ami ou membre de la famille. Désormais, les principales plateformes de livres audio revendiquent des livres audio sans DRM, lisibles mais quand l’abonnement est terminé… mais seulement avec leur app et le compte identifié. Ce ne sont plus des DRM mais c’était tout de même très contraignant.

À l’abonnement ou à l’achat unique ?

Il n’existe pas un seul mode de consommation correcte. Si vous lisez beaucoup de livres audio, une formule avec abonnement sera sans doute plus intéressante. Mais certaines plateformes (Audible, Fnac par Kobo…) demandent l’achat de chaque ouvrage, en plus de l’abonnement. Avec les plateformes gratuites (comme LibriVox ou Audiocité), un lecteur de musiques ordinaire peut servir de lecteur d’audiobook. Toutefois, chaque interruption de la lecture rembobinera l’ouvrage au début… Et lorsque le livre est découpé en plusieurs chapitres sonores, il n’est pas évident de s’y retrouver dans les innombrables fichiers audio. C’est pourquoi nous vous conseillons d’utiliser les apps ad hoc plutôt qu’un lecteur musical quelconque. Il existe également des lecteurs de livres audio indépendants.

Par confort et pour satisfaire le plus grand nombre, nous avons distingué les plateformes gratuites des plateformes payantes. Evidemment sur ses dernières, on trouve les best-sellers, les dernières nouveautés littéraires.

Les plateformes gratuites :

  1. Libby
  2. Bibliboom
  3. AudioCité
  4. Litterature audio.com
  5. LibriVox

Les plateformes payantes :

  1. Audible
  2. Google Play Livres
  3. Scribd
  4. Kobo by Fnac
  5. Koober
  6. Apple Books (exclusivement pour appareils iOS)
  7. D’autres sites internet commerciaux

Ecouter des livres audio gratuits :

LibriVox

Depuis 2005, le site américain LibriVox propose plus de 300 000 livres audio, dont 800 en Français. Le catalogue semble limité au premier abord mais il est plus qu’honorable, même si c’est l’œuvre de bénévoles. On redécouvre Madame de Bovary ou Arthur Schopenhauer. Les lecteurs sont plutôt de qualité. Pour chaque livre, une fiche rassemble les informations essentielles concernant un ouvrage (visuel, résumé, durée…) et les commentaires des utilisateurs orientent si besoin un utilisateur néophyte. Les apps Android et iOS que nous vous proposons ci-dessous pour la plateforme LibriVox ne sont pas développées par LibriVox mais par une société externe.

Cependant, la philosophie reste la même, notamment le filtrage par langue (pour n’avoir que des livres en Français par exemple). On apprécie également la possibilité d’affecter un timer sur vos lectures. En d’autres termes, si vous souhaitez que la lecture s’arrête au bout de 1h30 pour vous endormir, c’est possible. Les domaines couverts par LibriVox et les apps s’étendent de l’Antiquité à l’astronomie, en passant par des thématiques plus triviales comme les blagues ou les romances. Pour une lecture plus confortable, chaque ouvrage est découpé en chapitres. Les voix des lecteurs n’ont généralement rien à envier aux plateformes commerciales.

Littérature audio.com

Ne vous fier par à l’interface austère voir datée de Littérature audio.com. C’est une réelle pépite. Pas moins de 8500 livres sonores sont en effet disponibles en libre téléchargement dans la langue de Molière. C’est l’œuvre de l’association «Des Livres à Lire et à Entendre », ayant « pour objet de faciliter l’accès de tous et en particulier des non-voyants et malvoyants aux joies de la littérature », notamment grâce un site internet (depuis 2007). Pari réussi, car plus de 300 donneurs de voix (lecteurs) enregistrent les grands classiques de la littérature française (de La Fontaine à Zola) ou étrangère (de Lao Tseu à Lovecraft), tombés dans le domaine public en France, c’est-à-dire dont l’auteur ou le traducteur est décédé depuis plus de 70 ans.

L’enregistrement étant « amateur » et le fait de bénévoles, la qualité (sonore et oratoire) est aléatoire. On a pris tout de même le soin d’ajouter des introductions musicales pour rythmer les débuts de chapitres. Les malvoyants comme les voyants de tout âge, amateurs de policiers comme d’aphorismes seront ravis. Contrairement à AudioCité ou LibriVox, Litterature audio.com ne possède pas d’app. En revanche, on peut facilement télécharger individuellement (par chapitre) ou totalement (dans une archive ZIP). Les livres audios sont au format MP3 sans DRM, lisibles sur baladeurs numériques, smartphones, tablettes ou ordinateurs.

AudioCité

Comme Littérature audio.com, Audiocité est le fruit d’une association mais belge en l’espèce. Depuis 2009, des bénévoles enregistrent par leurs propres moyens, à destination des malvoyants, des ouvrages francophones ou étrangers, qui sont dans le domaine public et plus précisément avec une licence Art libre ou Creative Commons. On retrouve ainsi Homère ou Jules Verne mais également des auteurs contemporains. Le site propose même des recettes de cuisine ! Les parents apprécieront la catégorie jeunesse dans laquelle sont regroupés des livres et contes pour enfants. Attention, il existe également des titres réservés à un public adulte.

Pour les jeunes ou mêmes les adultes, un judicieux mode « mise en veille », comme sur une TV, permet d’arrêter la lecture d’un livre audio au bout d’un temps déterminé (entre 5mn et 60mn). La qualité des narrateurs ou même de l’enregistrement laisse parfois à désirer mais, rappelons que c’est le travail de bénévoles. Plusieurs livres sonores bénéficient également de musiques pour créer une ambiance. Comme sur Littérature audio.com, outre l’app dédiée, les livres audio d’Audiocité sont téléchargeables et lisibles en ligne ou avec un lecteur musical ordinaire puisqu’ils sont au format MP3.

Bibliboom

Biblioboom propose plus de 300 ouvrages tombés dans le domaine public, bénéficiant de la licence Creative Commons, leurs auteurs et traducteurs étant décédés depuis plus de 70 ans. Cette bibliothèque est modeste (seulement plus de 300 livres audio) mais il est l’œuvre de passionnés. Ces amateurs de livres lisent avec soin des auteurs connus et moins connus de la littérature française. On trouve également des pièces de théâtre ou même des leçons d’œnologie (à écouter sans modération).

Malgré l’initiative non-commerciale (sauf pubs), les enregistrements sont globalement de qualité, tant par la diction que la technique. Chaque livre audio est même introduit par une musique différente. Il n’existe pas d’app pour écouter les livres sonores de Biblioboom. On se contentera donc de télécharger un chapitre au format MP3 sans DRM ou d’écouter/télécharger (archive ZIP) la totalité de l’ouvrage sur son PC ou appareil mobile.

Libby

Cette app ressemble aux autres mais n’a rien à voir en fait avec ses pseudo-homologues. Ici, vous n’achetez pas de livres audio comme sur Google Books, Audible ou Kobo. Il y en a beaucoup plus que sur les sites et app d’audiobooks gratuits. Les ouvrages de Libby, sont simplement à emprunter. Pas besoin d’être coopté, d’avoir un pass VIP pour faire partie de ce cénacle. Pour seul sésame, il suffit d’avoir une carte de bibliothèque (américaine de préférence) ! Le concept vient en effet d’outre-Atlantique. Certes l’app est localisée en français mais les bibliothèques municipales ou locales recensées par Libby sont exclusivement nord-américaines.

Malgré l’omniprésence de bibliothèques étatsunienne, on trouvera cependant la bibliothèque américaine de Paris ou des bibliothèques canadiennes (dont les francophiles québécoises). L’app possède une UX (expérience utilisateur) moderne mais il est un peu complexe de changer de bibliothèque. Libby est encore jeune mais très prometteuse pour découvrir gracieusement des œuvres contemporaines anglo-saxonnes, qui ne sont pas encore tombées dans le domaine public. On a hâte que l’app conquière l’Europe pour doper la fréquentation des bibliothèques.

Bonus : des projets de livres audio gratuits (et francophones) :

Ecouter des livres audio payants :

Google Play Livres

Le géant de Mountain View possédait déjà une impressionnante librairie mais dépourvue de livres audio. Depuis 2018, cette lacune est réparée. Des milliers de livres sonores sont disponibles dans 9 langues et 45 pays. Contrairement à un Audible ou Fnac Kobo, il n’est pas nécessaire de s’abonner pour obtenir les livres. Evidemment, les possesseurs d’enceintes connectées Google (et de Car Play dans l’auto) seront ravis d’écouter leurs textes favoris sur celles-ci. L’app est simplissime pour trouver des livres dans vos gouts. Des recommandations sont évidemment suggérées par l’IA Google.

A la différence d’autres plateformes commerciales sur lesquelles il est compliqué de trouver des contenus audio gratuit, Google Play Livres propose des livres sonores gratuits. En revanche, c’est laborieux de passer par le site web Google Play pour acheter un livre audio, les autres plateformes (Audible, Fnac…) sont alors plus pratiques. En termes de richesse et variété, Google possède un avantage puisque la numérisation des données fait partie de son ADN. Pour le moment, c’est surtout avec les ebooks, que Google Play Livres montre son avantage.

Audible

Si vous pensez livres audio, vous pensez surement à Audible. Personne n’a normalement échappé aux campagnes publicitaires multi-support de cette plateforme. Audible jouit de la puissance de feu de sa maison mère Amazon pour asseoir son hégémonie sur les livres audio. Et c’est vrai que la plateforme est intéressante pour les abonnés à Amazon Prime car ils utilisent le même compte pour acheter les dernières nouveautés. Toutefois, à la différence de Prime Reading (offrant la lecture d’ebooks), il n’y a pas de livre audio inclus dans Prime.

Vous bénéficiez juste d’une offre découverte de 30 jours pour découvrir un audiobook de votre choix. Après, il faudra vous abonner (9,95/mois), ce qui vous donne droit à un livre audio (reportable) chaque mois… et passer à la caisse pour acquérir un autre livre. La bibliothèque est aussi riche que l’app est bien conçue. Audible produit en effet ses propres ouvrages électroniques et/ou sonores appelés Audible Originals. Un atout exclusif pour compenser l'extrème difficulté de trouver des livres audio gratuits (à part l'initiative récente Audible Stories), par rapport à d’autres plates formes payantes comme Google Play Livres. Les tarifs des audiobooks sont souvent dans la fourchette haute du marché.

Scribd

Cette plateforme est moins connue qu’un Google Play Livres ou un Audible, pourtant il est implanté dans presque tous les pays du monde et revendique plus de 100 millions de lecteurs mensuels. Contrairement aux autres leaders qui nécessitent un abonnement puis un achat supplémentaire pour chaque nouvelle lecture payante, Scribd n’exige qu’un abonnement (8,99 euros/ mois pour profiter d’une multitude de contenus. Sur Scribd, il n’y a pas que des livres audio, il y a surtout des ebooks et magazines.

L’app étant née à la Silicon Valley et ciblée à l’origine sur le marché américain, la majorité des contenus sont en langue anglaise. Cette app est donc idéale pour améliorer sa compréhension et prononciation de l’anglais, moins si on recherche des ouvrages en français. Pourtant, pour un tarif attractif on accède aussi bien à des ebooks, magazines, partitions de manière illimitée. L’interface du logiciel mobile est également assez agréable pour filtrer ou trouver en fonction de ses goûts.

Kobo by Fnac

Kobo by Fnac, est arrivée après les ténors du marché, mais s’est bien inspiré d’eux pour devenir aujourd'hui une référence. Le catalogue francophone compte plus de 100 000 livres audio dont plusieurs centaines dans la langue de Victor Hugo, mais également en anglais, portugais, italien et espagnol. Malheureusement, beaucoup de livres audio anciens sont dépourvus d’extraits pour évaluer la voix ou la qualité sonore. Pire, l’app Fnac by Kobo n’autorise pas l’achat de livres in-app. Il faut donc acheter sur le site web ou depuis l’app Fnac. L’interface est plaisante avec de nombreuses fonctions pour une lecture enrichie (réglage de la vitesse de lecture et mise en veille pour les livres audio, annotation et surlignage de passages pour les ebooks…).

Autant les livres électroniques ont leur propre catégorie dans l’app, autant les livres audio gratuits sont introuvables. C’est dommage car plusieurs contenus gratuits seraient facilement exploitables avec quelques lignes de codes supplémentaires. Comme pour Audible, Kobo by Fnac produit ses propres lives audio (et également ebooks depuis 2018) depuis 2019. Des contenus donc exclusifs à la plateforme. Cette dernière reprend le modèle d’abonnement (9,99 euros/mois) d’Audible, sans engagement de durée. Pour découvrir le catalogue et ses services, 30 jours d’essai sont également proposés, comme avec la filiale d’Amazon. Pour les clients Fnac, cette app est donc recommandée.

Koober

A la différence des géants Audible ou Scribd, Koober se focalise sur le public francophone. A l’opposé d’un Kobo ou Google Play Livres qui abordent toutes les thématiques, cette app se concentre sur le développement, qu’il soit personnel ou professionnel. Pas de roman ici, mais des livres autobiographiques ou techniques pour améliorer sa confiance en soi ou apprendre le marketing. Autre particularité et non des moindres, Koober recherche la performance et le bien-être.

Les livres audio sont des résumés des livres originaux. En une trentaine de minutes maximum, on couvre l’ensemble d’un ouvrage. Idéal donc pour les innombrables temps courts (transports, salle d’attente, sport…) qui ponctuent nos journées chargées. La collection comporte (seulement) 2000 livres sonores, ce qui peut paraître léger. Cependant, le catalogue s'enrichit très régulièrement et certains livres sont exclusifs dans la langue de Molière (comme Growth Hacker Marketing de Ryan Holiday) et sont pourtant déjà des best-sellers outre-Atlantique par exemple.

Apple Books (exclusivement pour iOS)

Pour les fanboys Apple, nous ne pouvions terminer cette sélection d’apps avec contenus payants sans mentionner Apple Books. Le logiciel propre à l’univers iOS (iPhone, iPad, Mac et Watch) brille en effet par sa simplicité. Nul besoin de s’abonner pour bénéficier d’une immense librairie en ligne de livres audio mais également d’ebooks. Les tarifs sont fréquemment plus accessibles que les autres plateformes payantes On trouve ainsi le dernier Ken Follet (Le Crépuscule et l’Aube) à 26,99€ sur Apple Books contre 31,45€ sur Audible (voir notre tableau en Conclusion, ci-dessous).

La tendance est à la dématérialisation des contenus mais votre libraire de quartier est capable de vous orienter vers les ouvrages correspondant à vos goûts. C’est valable pour les livres papier mais également pour les livres audio car beaucoup de livres (notamment les best-sellers) sont disponibles sous forme de CD audio (plus facile à prêter), et peuvent être commandés vers votre libraire de quartier.

Les librairies indépendantes :

Les autres plateformes payantes :

Les offres spécial confinement :

Conclusion

Les plateformes gratuites combleront les lecteurs souhaitant découvrir ou redécouvrir des classiques de la littérature française et même mondiale. Elles permettent aux plus jeunes d’explorer des histoires et territoires parfois rebutants à la lecture papier ou sur écran, de redonner le gout à la lecture de longs contenus. Les principales plateformes gratuites que nous avons sélectionnées proposent des livres souvent identiques, peu importe. Essayez, lisez, laissez-vous emporter par une histoire, installez et manipulez les apps pour voir celles qui vous correspondent le plus. Si vous ne souhaitez que des livres récents (dernier Harlan Coben ou Guillaume Musso), il est nécessaire de mettre la main au portefeuille et acheter à l’envi (comme sur Google Play Livres) ou prendre un abonnement (comme sur Audible ou Kobo by Fnac).

A défaut de prêter votre livre audio (lié à votre compte de plateforme payante), vous aurez toujours la faculté de le lire dans quelques mois. Si l’on compare les tarifs, ils sont similaires mais pas identiques comme pour les livres papier. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la plateforme Apple Books est souvent moins chère que ses concurrents.  Google Play Livres pratique souvent des promotions avec des tarifs en dessous du marché. Le leader Audible est systématiquement le plus cher (d’après notre sélection subjective de livres). Reste que seul Audible et Apple Books autorisent l’achat in-app, à la différence des autres.

Modifié le 23/12/2020 à 16h52
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Forfait mobile : toutes les offres du moment chez RED, Free, B&You et Sosh
Soldes : la TV LG Nanocell 8K est soldée à prix cassé chez Fnac et Darty
2048 : bienvenue à Newropa, là où le cyberpunk côtoie la magie
Soldes : l'écran PC gaming Acer Nitro 27
Soldes Amazon : 250€ de réduction sur la barre de son Sony HT-ZF9
Quel SSD choisir pour booster le stockage de votre pc ?
Microsoft renonce à l'augmentation des prix du Xbox Live Gold
Soldes : le Fire TV Stick 4K d'Amazon est toujours en promo ce week-end
Sa création, ses dates-clés,... l'histoire de Twitter résumée en 7 minutes
Bon plan VPN : Surfshark casse les prix de son abonnement VPN pour les Soldes
Haut de page