Les meilleures applications de rencontre pour trouver l'amour en 2022

11 février 2022 à 11h30
62

De nombreuses applications de rencontre sont disponibles sur le Google Play que sur l'App Store. Comment s'orienter dans ce dédale d'offres ? Clubic vous présente sa sélection des meilleures applications dating.

Choix de la rédac

Tinder

Choix de la rédac

  • L’application la plus peuplée en utilisateurs
  • Application utilisable gratuitement (le premium donne accès à certaines options)
  • Intuitif à l'usage
Des rencontre avec géolocalisation

Happn

Des rencontre avec géolocalisation

  • Idée innovante
  • Utilisation intuitive
  • L'abonnement premium n'est pas obligatoire
La référence de la rencontre LGBTQ+

Grindr

La référence de la rencontre LGBTQ+

  • De nombreuses fonctions gratuites
  • À destination de la communauté gay et bisexuelle
  • Une interface classique et simple

Si les lieux propices aux rencontres ont pour longtemps maintenus leur monopole auprès des célibataires, l'arrivée d'Internet et la démocratisation du smartphone ont fortement contribué à changer les règles du jeu. La quasi totalité des agences matrimoniales ont maintenant mis la clé sous la porte, ne pouvant concurrencer avec le déploiement massif des premiers sites de rencontres. Bien que les discothèques et bar de nuit cohabitent avec les applications de rencontres, avec la conjoncture actuelle et la pandémie de la COVID-19, les rencontres 2.0 ont le vent en poupe.

1. Tinder

Tinder Le plus connu
  • L’application la plus peuplée en utilisateurs
  • Application utilisable gratuitement (le premium donne accès à certaines options)
  • Intuitif à l'usage
Swippez, matchez, discutez !

Son interface intuitive et son côté innovant ont fait de Tinder le premier service d’importance dans le domaine des applications mobiles dédiées aux rencontres amoureuses. Véritable phénomène de société, il a participé à implanter des termes comme « Like » ou « Swipe », lesquels sont désormais repris par de nombreuses autres applications du même genre.

Swippez, matchez, discutez !

Son interface intuitive et son côté innovant ont fait de Tinder le premier service d’importance dans le domaine des applications mobiles dédiées aux rencontres amoureuses. Véritable phénomène de société, il a participé à implanter des termes comme « Like » ou « Swipe », lesquels sont désormais repris par de nombreuses autres applications du même genre.

Il serait difficile d'évoquer le sujet de la rencontre en ligne sans aborder le cas de Tinder. Plus précisément, c'est bel et bien ce service qui a su hisser la côte des applications mobiles de rencontre à son plus haut niveau. Peu de temps après son arrivée sur le marché, l'application est rapidement devenue un sujet de société grandissant. La raison de son succès s'explique notamment par la simplification du processus de la rencontre.

Tinder a par exemple été la première application de ce marché à introduire le système de « swipe ». Dans une interface épurée, l'utilisateur crée son profil, constitué de quelques photos et d'une description au format court. Le principe du jeu consiste à afficher successivement des profils qu'on « like » ou qu'on passe. Lorsque deux personnes se choisissent réciproquement, cela crée un « match » et la discussion est ouverte.

2. Happn

Happn Des rencontre avec géolocalisation
  • Idée innovante
  • Utilisation intuitive
  • L'abonnement premium n'est pas obligatoire
Pour retrouver la personne que l'on a croisé

L'originalité de cette application repose sur la géolocalisation de ses utilisateurs : Happn propose de rencontrer quelqu’un qui a forcément été proche de nous dans « le monde réel » à un moment donné. Bien que l'on puisse payer pour profiter de fonctions supplémentaires, Happn reste utilisable gratuitement. Cette application est actuellement la meilleure alternative à Tinder.

Pour retrouver la personne que l'on a croisé

L'originalité de cette application repose sur la géolocalisation de ses utilisateurs : Happn propose de rencontrer quelqu’un qui a forcément été proche de nous dans « le monde réel » à un moment donné. Bien que l'on puisse payer pour profiter de fonctions supplémentaires, Happn reste utilisable gratuitement. Cette application est actuellement la meilleure alternative à Tinder.

Happn doit son succès à son concept plutôt original qui consiste à pouvoir retrouver une personne que l'on a croisée sur son chemin dans la journée, à la condition sine qua non que cette dernière dispose également de l'application installée sur son smartphone.

L'application en question offre un service bien plus évolué que celui d'afficher les membres autour de soi dans un rayon de x kilomètres. En utilisant la géolocalisation et en enregistrant les déplacements physiques de ses inscrits au cours de la journée, l'application est alors en mesure de permettre à deux individus s'étant croisés d'entamer une discussion. En revanche, une condition supplémentaire est requise afin que la magie opère. L'une des personnes doit faire le premier pas en envoyant un like qui, s'il n'est pas réciproque, restera sans réponse.

3. Grindr

Grindr
  • De nombreuses fonctions gratuites
  • À destination de la communauté gay et bisexuelle
  • Une interface classique et simple
L'application pour gays, bis et queers.

Probablement aussi connu que Tinder, Grindr en est finalement un équivalent pensé à destination de la communauté queer, plus précisément gay et bisexuelle. Depuis plus de dix ans, le service rencontre un succès sans équivoque, notamment grâce à des fonctions gratuites facilitant les rencontres. Malgré tout, comme pour la plupart des plateformes de ce genre, Grindr n’ouvre certaines fonctionnalités qu’aux abonnés premium, moyennant des tarifs élevés.

L'application pour gays, bis et queers.

Probablement aussi connu que Tinder, Grindr en est finalement un équivalent pensé à destination de la communauté queer, plus précisément gay et bisexuelle. Depuis plus de dix ans, le service rencontre un succès sans équivoque, notamment grâce à des fonctions gratuites facilitant les rencontres. Malgré tout, comme pour la plupart des plateformes de ce genre, Grindr n’ouvre certaines fonctionnalités qu’aux abonnés premium, moyennant des tarifs élevés.

Grindr est incontestablement l'équivalent de Tinder à destination d'un public LGBTQ+. Si le service n'est clairement pas le plus abordable du secteur à l'abonnement, il reste l'un des plus connus et utilisés à l'échelle mondiale.

L'application Grindr ne réinvente pas la roue par ses fonctionnalités mais tend à les adapter au public ciblé. Les basiques de la rencontre en ligne sont proposés, à savoir : découvrir les fiches des membres à proximité de sa géolocalisation, échanger par le biais de la messagerie privée interne pour se rencontrer si le feeling passe. Présente dans 192 pays, Grindr compte une communauté de plus de 500 000 membres réguliers en France. On notera tout de même que 400 000 d'entre eux seraient localisés en région parisienne, laissant les individus habitants en province quelque peu esseulés sur cette application.

4. OKCupid

OkCupid
  • Plus de 60 identités de genre/orientations sexuelles renseignables
  • Un nombre important de questions pour peaufiner son profil
  • Un filtre de recherche très avancé

Depuis 2014, OKCupid est l'une des applications les plus inclusives du marché, son algorithme permettant de représenter plus de 60 identités de genre et orientations sexuelles. Son système de questions, visant à déterminer les intérêts des utilisateurs, sort de l’ordinaire et permet d'initier des connexions plus portées sur les passions et l’intellect que sur le physique (même si ce dernier reste un critère important).

Depuis 2014, OKCupid est l'une des applications les plus inclusives du marché, son algorithme permettant de représenter plus de 60 identités de genre et orientations sexuelles. Son système de questions, visant à déterminer les intérêts des utilisateurs, sort de l’ordinaire et permet d'initier des connexions plus portées sur les passions et l’intellect que sur le physique (même si ce dernier reste un critère important).

OKCupid n'est pas une application toute jeune. Pourtant, après des débuts en tant que site Internet spécialisé dans la rencontre en 2004, la plateforme reste bien classée dans le milieu et propose dorénavant une application mobile. L'une de ses forces et particularité réside dans ses efforts en faveur de la représentation du plus grand nombre possible de profils utilisateur. C'est en effet plus de 60 types d'orientations sexuelles et identités de genres qui sont proposées aux membres de la communauté.

La seconde spécificité de OKCupid consiste à éviter de tomber dans la mode du « swipe » et des « likes », modes de fonctionnement majoritairement utilisés par les nouvelles applications de rencontres.

5. Lovoo

Lovoo
  • Visualiser les inscrits autour de soi sur "le radar"
  • Accès direct à la fiche d'un membre sans swiper

Lovoo représente une bonne alternative aux nouvelles applications de dating. En effet, son fonctionnement pourra certainement plaire aux nostalgiques des plateformes où l'on pouvait consulter les descriptions de tous les inscrits. Le développement du « radar » donne néanmoins une touche moderne à l'application.

Lovoo représente une bonne alternative aux nouvelles applications de dating. En effet, son fonctionnement pourra certainement plaire aux nostalgiques des plateformes où l'on pouvait consulter les descriptions de tous les inscrits. Le développement du « radar » donne néanmoins une touche moderne à l'application.

Le principe de Lovoo repose, comme la plupart des applications de dating sur la recherche d'individus à proximité de soi. Afin de rendre son interface plus moderne et se démarquer de la concurrence, Lovoo a entrepris de développer sa fonctionnalité phare « Le radar ». Ce dernier permet de voir en temps réel les personnes autour de soi dans un rayon configurable.

Plutôt bien conçue, cette fonctionnalité permet de consulter directement le profil d'un membre géolocalisé à proximité. Lovoo réussit ainsi à se démarquer des applications basées sur le modèle « swipe » et « like » de Tinder.

D'autres applications de rencontre à tester

Le choix d'une application de rencontre est bien entendu tout personnel. Regrouper les services les plus pertinents dans une sélection est d'autant plus complexe que le nombre de ces applications est grand. Aussi, nous avons choisi d'en ajouter trois, qui nous semble tout de même valoir le coup d'œil.

1. Meetic

Meetic
  • Fonction de coach virtuel plutôt efficace
  • Salons publics pour discuter in-app

Meetic est un grand nom du domaine de la rencontre. Lancé en 2001 premièrement en tant que site Internet, le service a su se moderniser en arrivant sur nos smartphones. Bien que ses fonctions soient pertinentes, on regrette qu'il soit nécessaire de passer très rapidement par la case paiement pour en profiter pleinement.

Meetic est un grand nom du domaine de la rencontre. Lancé en 2001 premièrement en tant que site Internet, le service a su se moderniser en arrivant sur nos smartphones. Bien que ses fonctions soient pertinentes, on regrette qu'il soit nécessaire de passer très rapidement par la case paiement pour en profiter pleinement.

Meetic est l'une des plus anciennes plateformes dédiées à la rencontre en ligne en France. L'application associée met désormais l'accent sur le rapprochement de profils à forte affinité réciproque. Pour ce faire, Meetic mise sur l'intégration d'un coach virtuel prenant la forme d'un chatbot au sein même de son application.

Les membres peuvent par ailleurs joindre des salons virtuels de discussion en direct. Précisons tout de même que si la création du profil et gratuite, l'accès à de nombreuses fonctionnalités nécessite de souscrire un forfait payant.

2. Fruitz

Fruitz
  • Idée d'origine ludique
  • Briser la glace de manière amusante
  • Interface facile à prendre en main

L'application propose d'indiquer ses intentions dès le début d’une rencontre, en choisissant des fruits associés, et ce, afin d'éviter tout sous-entendu ou incompréhension entre utilisateurs. L’application propose aussi des « icebreakers » soit une question posée aux deux parties concernées pour les aider à entamer la conversation. Mention spéciale au design original de cette application.

L'application propose d'indiquer ses intentions dès le début d’une rencontre, en choisissant des fruits associés, et ce, afin d'éviter tout sous-entendu ou incompréhension entre utilisateurs. L’application propose aussi des « icebreakers » soit une question posée aux deux parties concernées pour les aider à entamer la conversation. Mention spéciale au design original de cette application.

Fruitz est une application basée sur le principe du « swipe » et donc du « like » réciproque pour créer une potentielle rencontre. Du reste, le service prend tout en main : tout ce que les utilisateurs ont à faire, c’est indiquer leurs intentions du moment (relation sérieuse, rencontre rapide, échange amical, etc.) symbolisées par un fruit. Une fois une connexion établie avec une autre personne, Fruitz aide à briser la glace en posant aux concernés une question amusante à laquelle les deux personnes doivent répondre.

Le service propose par ailleurs un forfait premium payant qui permet de profiter de « likes » sans limites, de questions supplémentaires pour briser la glace ou encore d’être mis en avant auprès des autres profils.

À noter que l'expérience de l’application ne sera pas la même pour les hommes et les femmes : si ces dernières peuvent immédiatement découvrir les intentions d’un homme grâce au fruit qu’ils auront choisi, les utilisateurs masculins devront quant à eux souscrire à l’abonnement premium pour profiter de cette fonctionnalité.

3. Once

Once
  • Davantage de discussion entre les individus
  • Une application qui vous pousse à prendre le temps
  • Une seule connexion par jour

Once ne propose qu'une seule opportunité de matcher par jour. Pour ce faire, l'application utilise un algorithme qui tend à cibler le plus précisément possible les profils pouvant correspondre le plus aux attentes des utilisateurs et utilisatrices.

Once ne propose qu'une seule opportunité de matcher par jour. Pour ce faire, l'application utilise un algorithme qui tend à cibler le plus précisément possible les profils pouvant correspondre le plus aux attentes des utilisateurs et utilisatrices.

Once prend à revers les autres applications de rencontre. Si le service fonctionne toujours sur le principe du « like » réciproque pou engager une conversation, il propose de jouer la carte de la patience à travers des discussions plus approfondies.

Et quand certaines applications, notamment Tinder, semblent proposer un très (trop ?) grand nombre de profils, Once présente à ses membres une seule personne par jour, à liker ou à disliker.

Comment préserver sécurité et vie privée sur les applications de rencontres ?

Bien choisir ses photos

Nous conseillons notamment d'éviter d'utiliser des photos identiques sur les applications de rencontre et les réseaux sociaux. La fonction de recherche par image de Google pourrait établir des liens entre l'une de vos photos Tinder et votre profil Facebook par exemple.

Éviter de lier ses comptes de réseaux sociaux

Bien que cette pratique soit encouragée par de nombreuses applications, notamment pour la synchronisation des photos justement, il est déconseillé de lier ses comptes sociaux personnels pour préserver au minimum sa vie privée.

Utiliser un diminutif ou un pseudonyme

Sur certains services, il est recommander d'éviter de divulguer son vrai nom. Ceci est encore plus valable sur les applications dont le mode de fonctionnement principal repose sur la géolocalisation et la proximité immédiate.

Ne pas se précipiter vers la rencontre

Si toutes les applications présentées sont résolument orientées vers la rencontre en personne, privilégiez la discussion avant d'envisager une rencontre en physique.

Bien choisir le lieu du premier rendez-vous

Au moment de la rencontre, évitez un premier rencard à domicile et préférez un lieu public, un minimum fréquenté.

Attention à l'addiction aux applications de rencontre

Ces d'application peuvent vite être intégrées au cœur d'une routine quotidienne, au risque de devenir addictives. Si la tentation est humaine, savoir la contrôler est souvent primordial.

Florent Lanne

Rédacteur web passionné par le digital, les objets et les services innovants. Je passe la plupart de mon temps à ratisser la toile à la recherche de nouvelles trouvailles liées au high-tech.

Lire d'autres articles

Rédacteur web passionné par le digital, les objets et les services innovants. Je passe la plupart de mon temps à ratisser la toile à la recherche de nouvelles trouvailles liées au high-tech.

Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
62
53
jvachez
Je dirais aucune de la liste.<br /> La loi devrait s’intéresser à cela, ce n’est pas normal de laisser proposer un service sans rien garantir.<br /> Dans les autres domaines la loi oblige à fournir des résultats. Là non, beaucoup paient et ne rencontrent personne dans le mois de leur abonnement.<br /> Du coup je conseillerai plutôt Instagram au moins si ça ne marche pas, on en a pour son argent.
Space_Boy
Vous avez oublié «&nbsp;groskiki.com&nbsp;». Il a beaucoup de succès il semble…lol…<br /> Pas besoin d’une application. J’ai rencontré ma femme sur internet via ICQ (pour ceux qui savent ce que c’était en 2000). C’était un forum/chat public. Ces trucs de matching/pairing…j’y crois pas une seconde. Ne forcez pas le destin…l’amour viendra vers vous au bon moment.
GRITI
Est-ce que les agences matrimoniales ont une obligation de résultat ? <br /> Est-ce qu’elles existent encore d’ailleurs…?
idhem59
jvachez:<br /> La loi devrait s’intéresser à cela, ce n’est pas normal de laisser proposer un service sans rien garantir.<br /> Dans les autres domaines la loi oblige à fournir des résultats<br /> Je veux bien qu’on m’explique comment obliger a un résultat. On met un couteau sous la gorge des gens pour les obliger à se mettre en couple avec quelqu’un ?<br /> On parle de relations humaines la, pas d’un achat de produit ou je ne sais quoi.
Gweegoo
Ces sites ou apps analysent les comportements et usages pour mieux se positionner (commercialement … ): ne faire payer que les hommes, laisser aux femmes le premiers pas … avec la promesse de rencontrer l’âme sœur.<br /> Et en même temps, ils proposent l’abonnement le plus avantageux sur un an! J’ai un peu de mal à ne pas interpréter cela comme une forme d’hypocrisie: les clients les plus intéressants ne sont pas ceux qui cherchent l’âme sœur! Quoi d’autres? Mais alors pourquoi s’en cacher?
Pronimo
Pour moi une bonne application de rencontre est une application qui en toute transparence te donne le ratio hommes / femmes. Sinon tu paye dans le vent. 30€ par mois pour juste swiper ou tomber sur une femme avec 100 matchs… c’est juste prendre des gens pour des cons.
Felaz
Et Facebook on en parle ?
ptitepuce
Étant une femme, le concept de Bumble fait presque rêver, on est les chefs d’orchestre, comme ça on évite de tomber sur des faux profils, ou des mecs qui nous montrent leurs teubs en guise de ‹&nbsp;salutation&nbsp;›, ou les fous qui nous insultent parce qu’on leur donne une réponse négative.<br /> Mais hélas toutes ces applis sont super sur le papier, mais tout autre dans la réalité.<br /> Certaines personnes trouvent l’amour sur des applis, coup de chance, hasard bien tombé.
Blackalf
Pour un vieux singe comme moi qui en est à son second mariage, tout ça est assez incompréhensible. ^^<br /> J’ai rencontré ma première épouse à une époque où il n’existait ni Internet ni gsm ni messagerie quelconque, et ne parlons même pas d’échanges de n° de téléphone, assez peu de gens en avaient un chez eux. Mais comment ont donc fait les générations précédentes ?<br /> Il n’a jamais existé autant de moyens de communication et d’échanges qu’aujourd’hui, et les gens semblent en être réduits à utiliser des applications et/ou fréquenter des sites pour se rencontrer.<br /> A croire que sans Internet, plus personne ne rencontrerait plus personne.
clockover
Ce n’est pas vraiment le problème. Le vrai soucis c’est la mécanique derrière…<br /> Les fausses espérances, les faux profils, les robots… Clairement on est dans l’arnaque.
Blackalf
Mais c’est le point de vue de quelqu’un qui travaille dans un environnement mixte, et ce n’est pas forcément le cas de tout le monde. <br /> Pour revenir sur ce que je disais, j’ai travaillé durant toute ma carrière dans diverses entreprises et industries où l’on n’avait pas de collègues féminines, ce qui ne m’a pourtant pas empêché d’avoir mon content de petites amies à des époques où les moyens de rencontrer quelqu’un étaient beaucoup moins nombreux qu’aujourd’hui. ^^<br /> Les gens ne sortent-ils plus ? ne fréquentent-ils plus d’endroits où il est possible de lier connaissance ? <br /> Ou la raison est-elle plus insidieuse ? en considérant que les rapports humains dans leur ensemble ne semblent guère s’améliorer, la simple politesse et les bonnes manières étant en voie de disparition, à l’inverse de l’agressivité qui augmente et de l’incapacité de certaines personnes de plus en plus nombreuses à accepter un simple «&nbsp;non&nbsp;».
clockover
en considérant que les rapports humains dans leur ensemble ne semblent guère s’améliorer, la simple politesse et les bonnes manières étant en voie de disparition, à l’inverse de l’agressivité qui augmente et de l’incapacité de certaines personnes de plus en plus nombreuses à accepter un simple « non ».<br /> Excusez moi c’est aussi des pensées qui reviennent à chaque génération.<br /> Il suffit de revoir les émissions, témoignages d’il y a 50 ans pour entendre des «&nbsp;il n’y a plus de respect&nbsp;» et autres phrases indémodables similaires.
Blackalf
clockover:<br /> Il suffit de revoir les émissions, témoignages d’il y a 50 ans pour entendre des «&nbsp;il n’y a plus de respect&nbsp;» et autres phrases indémodables similaires.<br /> Dans mon cas, pas besoin d’émissions ni témoignages de Dieu sait qui pour savoir ce qu’il en était, parce que les années 70, je les ai vécues. ^^<br /> Dire que c’était pareil il y a 45 ans qu’aujourd’hui n’est que de l’ignorance d’époques que l’on ne connaît que par procuration. <br /> Pour rester dans le sujet, croire qu’on peut rencontrer la personne idéale en cochant des cases comme si on cherchait un composant sur un site de vpc me paraît plutôt illusoire. Ne pas oublier que beaucoup de gens ne se connaissent pas bien eux-mêmes et cocherons des qualités qu’ils croient avoir alors qu’ils ne les ont pas. Et oublierons aussi de noter leurs défauts dans le but de bien paraître. ^^<br /> Pour ma seconde épouse et en admettant que j’ai utilisé une application de rencontres, je n’aurais sûrement pas coché dans les préférences «&nbsp;enseignante&nbsp;», «&nbsp;divorcée avec enfant&nbsp;», «&nbsp;forte personnalité&nbsp;»…et pourtant c’est ce que j’ai rencontré et ça a collé dés le début…comme quoi un profil ne dit au fond rien de qui est vraiment la personne.
Blap
Ah oui la belle époque où l’inceste était normal et une forme d’amour parental, le viol n’était pas un crime, époque ou une fellation/sodomie forcée n’était pas un viol, le viol marital était légal…<br /> L’aube des femmes pouvant enfin travailler sans l’accord de leur mari ou prendre une décision pour l’avenir de leurs enfants. C’est clair quelle belle époque où les femmes avaient le choix de vivre leur vie comme elles le désirent.<br /> Ce sont deux époques extrêmement différentes, pour le meilleur et pour le pire, et impossible à comparer. C’est pas en mettant cette époque sur un piédestal qu’elle est meilleure pour autant, ou qu’on peut se permettre de se moquer des gens vivant aujourd’hui sous prétexte qu’on a connu «&nbsp;la belle époque&nbsp;»<br /> comme quoi un profil ne dit au fond rien de qui est vraiment la personne.<br /> On sera au moins d’accord sur ca, pour cela que ce sont des applis… de rencontre, ou des accélérateurs sociaux
Blackalf
Question : où, exactement, ais-je dit que tout était mieux ?
jeroboam64
Comment lier une relation sur des réseaux sociaux? Sans rencontrer la personne …moi je ne pourrai pas. Enlevez les arnaqueurs aux sentiments, les chiens biens coiffés, les profiteurs de tout poils, les aventuriers a la petite semaine, il ne reste plus que les algorithmes qui vous font croire que vous avez trouver la perle rare, mais c’est un leure , alors méfiance, garder la tête sur les épaules
GRITI
Ne pas oublier ceux qui sont timides, manque de confiance en eux, n’ont pas le temps (boulot, parent célibataire etc), ceux qui n’ont pas de vie sociale, ceux qui n’ont pas un physique attrayant.<br /> Les relations au boulot? Cela peut virer au cauchemar. Et il faut qu’il y ait assez de célibataires de l’autre sexe (contexte hétéro).<br /> Il peut y avoir la perte de confiance après une séparation et ne plus savoir comment séduire/draguer à partir d’un certain âge.<br /> Bref ce n’est plus forcément si simple qu’à une époque car le monde a changé (parent célibataire, plus de vie de village/quartier etc…).
Voigt-Kampf
Comme il a été dit, ce n’est pas beaucoup mieux du côté masculin question profil. Entre celles qui font leurs princesses, les méfiantes (à tort ou à raison) et les faux profils, on est gâté aussi.<br /> Ces applis jouent sur la tension de frustration (masculine et féminine) pour faire leur beurre. Au bout d’un moment les ficelles sont tellement grosses que je comprends la position @jvachez bien que radicale, le mieux étant de laisser tomber ces applis voire les boycotter.
_Troll
Je serais vraiment curieux de savoir combien de maitresses les hommes ont deja eu en utilisant internet.
sebstein
AdopteUnMec a un atout de taille : la parité […] gratuite pour les femmes, seuls les hommes devant mettre la main au portefeuille<br /> Personnellement, ce n’est pas vraiment ma conception de la parité…<br /> D’ailleurs, ce n’est pas illégal d’appliquer des tarifications différentes sur base du genre, de l’ethnie, de la religion… ?<br /> Rien que le nom, ça ne choque que moi ? «&nbsp;AdopteUneMeuf.com&nbsp;», se serait prit des procès en masse…<br /> «&nbsp;Déstockage de roux&nbsp;»… sérieux ?
ptitepuce
Les faux profils de filles, c’est clair qu’il y en a à la pelle, une recherche sur google et on retrouve les dites photos.<br /> Après entre les nanas qui se prennent pour des princesses intouchables, et celles qui sont sur ses applis justent pour voir si elles ont encore la côte, le choix est très limité.<br /> Tout le monde est perdant avec ces applis.
cyrano66
jvachez:<br /> La loi devrait s’intéresser à cela, ce n’est pas normal de laisser proposer un service sans rien garantir.<br /> Sérieusement ?<br /> L’obligation de résultat et l’argument juridique j’en rigole encore <br /> J’ai pas connaissance dans le code du commerce d’articles de loi sur les sentiments amoureux.<br /> Comme beaucoup de personnes vont sur ces sites pour avoir des partenaires sexuels peut-on demander un remboursement si on est pas satisfait de la prestation ? <br /> sebstein:<br /> Rien que le nom, ça ne choque que moi ? « AdopteUneMeuf.com », se serait prit des procès en masse…<br /> Probablement vue l’emprise de la woke culture.<br /> Et c’est tout aussi debile que la plupart des sites à thème.<br /> franchement pour s’inscrire sur ces sites il faut aussi en comprendre les règles non écrites.<br /> Ils ont souvent un « ton » général.<br /> S’inscrire à « adopte un mec » ça suppose avoir de l’humour et un sens de la dérision.<br /> Rien que Le nom du site est déjà suffisamment clair.<br /> C’est comme si un suédois protestant et bien blond gueulait parce qu’il n’a aucune touche sur Mektoub.<br /> Comme si un gamin de 20 balais se plaignait de pas pécho une cougar sur DisonsDemain<br /> Ces sites mettent en relation deux individus par affinités supposées, après ce qu’il se disent et ce qui se passe ça les regarde.<br /> _Troll:<br /> Je serais vraiment curieux de savoir combien de maitresses les hommes ont deja eu en utilisant internet.<br /> Déjà ça va dans les deux sens. L’adultère n’est pas réservé aux hommes.<br /> Et c’est pas un scoop d’affirmer que les sites de rencontres favorisent l’infidélité.<br /> Donc oui ça marche très bien.<br /> C’est du consommable du « prêt à coucher » donc pourquoi s’arrêter à un/une partenaire quand en deux cliques on peut en avoir à la pelle.
GRITI
cyrano66:<br /> Et c’est pas un scoop d’affirmer que les sites de rencontres favorisent l’infidélité.<br /> Il y a (avait?) un site spécial adultère.
cyrano66
GRITI:<br /> Il y a (avait?) un site spécial adultère.<br /> Il y en a même pas mal.<br /> J’ai trouvé ça, c’est un peu ancien mais c’est toujours valable<br /> Guide Sites Adultères | Rencontres Adultères – 13 May 15<br /> Avis de Comparaison sur Meilleurs Sites Adultères en France<br /> Choisissez un site de rencontre extra-conjugale légitime. Attention aux arnaqueurs et aux faux sites. Nous avons testés et analysés les sites les plus populaires de France<br /> Et sur les sites «classiques »si certains collent une case « statut marital actuel» ça n’est pas tout à fait innocent.<br /> même sur ces sites pas ouvertement spécialisés dans l’adultère il y’a clairement des personnes qui sont là pour ça.<br /> Faut pas être naïf.
xarok
Les apps de rencontres permettent d’élargir les possibilités de rencontrer des personnes qu’on aurait probablement jamais rencontré autrement.<br /> Il est clair que ce n’est de loin pas tout rose, à commencer par le ratio homme / femme sur ces apps. Le fait de faire payer les hommes et non les femmes est en soit discriminant, mais vu le ratio complètement éclaté, comment faire pour ne pas faire fuir les femmes?<br /> Souvent toucher au porte monnaie est une solution efficace, ou du moins une des moins pire.<br /> Bref, personne n’a un couteau sous la gorge face à ces apps. Ceux qui n’en veulent pas peuvent s’y prendre à «&nbsp;l’ancienne&nbsp;». Y en a pour tout le monde!<br /> Bon et sinon, à quand le même comparatif pour des app de rencontre de couples?
iometrine
Ce n’est pas très objectif tout ça. il y a plein d’autres site qui mérite à être connu. Prenons pas exemple Datelii ou Smack. ces sites sont vraiment pas mal. Ca vaut le coup d’y jeter un coup d’œil.
TseuHi
Le problème des sites peu connus, c’est qu’à part en habitant une grosse agglomération, il n’y a personne à 100 bornes à la ronde.<br /> En tout cas ces applications sont bienvenues à notre époque, c’est juste un mode de rencontre supplémentaire. Le hasard fera le reste, vous avez autant de chances de trouver l’amour dans un bar que sur une appli de rencontre. Et tout autant de chances de rencontrer des abrutis dans les deux cas <br /> Par contre par expérience, les sites payants comme AdopteUnMec laissent bien plus de chance que Tinder. Ceux qui trouvent être noyés dans la masse sur Tinder le serons beaucoup moins sur le premier. Abonnement oblige, il y a beaucoup moins de mecs.
Carmageddon
Préparez-vous à une dépression : Qui fera le bonheur des «&nbsp;exclus&nbsp;» du sexe&nbsp;?<br /> Je n’ai pas accès à l’article complet. Les utilisateurs des forums d’un certain site de jeux vidéo bien connu avait donc raison.<br /> Pour Tinder, ce n’est pas la peine de s’y inscrire si l’on ne paie pas : Sur Tinder, les femmes ont 25 fois plus de chances de matcher que les hommes | Le Huffington Post LIFE
EnLighter
Petite pensée pour l’auteur de l’article, qui a certainement dû expliquer à sa femme pourquoi il passait autant de temps sur des applis de rencontre !
juju251
Carmageddon:<br /> Préparez-vous à une dépression : Qui fera le bonheur des «&nbsp;exclus&nbsp;» du sexe&nbsp;?<br /> Je n’ai pas accès à l’article complet. Les utilisateurs des forums d’un certain site de jeux vidéo bien connu avait donc raison.<br /> Ou comment transmettre la responsabilité aux femmes …<br /> Bref …<br /> Je m’arrête là, hein.<br /> Edit : (oui, cela à une importance) : Utilisation du conditionnel dans l’article du monde (enfin, dans la partie visible par tout le monde) et … se baser sur un article, c’est toujours un peu … Instable.<br /> Enfin, bref.
Pierro787
Certaines de ces applis comme Tinder sont des repères notoires d escrocs qui créent de faux profils ( homme ou femme ) avec des photos flatteuses volées ailleurs sur le Net.<br /> Ils ciblent leurs proies en les baratinant petit à petit, en leur disant qu ils sont bloqués dans tel ou tels pays pour des problèmes de douane, ou alors à l étranger pour porter assistance à un proche, etc, etc.<br /> Cela leur permet d esquiver la vraie rencontre et de tenir plusieurs mois avec leur baratin. Ils refusent à chaque fois les visios en disant que ça ne marche pas ou que la caméra de leur téléphone est cassée.<br /> Et au final, ils arrivent à convaincre certain(e)s naïfs de leur envoyer de l argent qui leur sera soi-disant remboursé dès que leur situation se sera amélioré et qu ils seront de retours en France.<br /> Une connaissance à moi ( femme ) a ainsi viré un total de 12 000 euros en plusieurs fois à un type qui l à baratiné pendant près de 3 mois. Les virements ont été faits en Allemagne, là où l escrocs était soit disant bloqué. Ensuite, le gars a bien évidemment disparu.<br /> En général, ils ciblent les personnes en détresse sentimentale, souvent dépressives et vulnérables à un moment de leur vie.
renard38
Ola mr sylv20… et bienvenus dans ta nouvelle vie… la bise
sined1
Gratuit pour les femmes et bien payant pour les hommes … toujours le même truc ! Et toujours la même excuse : «&nbsp;oui si c’est payant les femmes ne viennent pas&nbsp;» j’en conclu donc que trouver «&nbsp;l’amour&nbsp;» ne les intéresse pas tant que ca !
emsko
«&nbsp;Ah oui la belle époque où l’inceste était normal et une forme d’amour parental, le viol n’était pas un crime, époque ou une fellation/sodomie forcée n’était pas un viol, le viol marital était légal…&nbsp;»<br /> Il faut être complètement conditionné pour croire que cela a été un jour la normalité en France.
yam103
oh oui, je connais bien ICQ, et c’est comme cela aussi que j’ai connu ma femme. Déjà délaissé en France, il y eu une période en vogue en Russie dans la décennie 2000-2010.<br /> Mais je ne sais si aujourd’hui, les usages d’Internet ayant beaucoup changé, ce genre d’approche serait encore possible.
yam103
Y’a même des sites de rencontre pécialisés dans les musulmans, juifs ou même cathos, les riches, les élites, ou les noirs. Enfin la discrimination est tolerée dans ce domaine.
Cynian90
Ceci explique cela, au moins 50% des partenaires penseraient à une autre personne pendant l’acte.
baal-fr
Dayum les commentaires. On a un doux mélange entre boomers «&nbsp;moi à mon époque blabla les applications cé pa du vré&nbsp;» et incels «&nbsp;cé nul je rencontre aucune fille&nbsp;».
Space_Boy
aha oui…En 2000,ouias super…quelqu’un me contactes via Internet…c’est cool… En 2021, ah non, pitié, encore un spammer/harceleur/pervers.<br /> Triste.
yookoo
la meilleure application de rencontre ? sortiraparis (ou autre site de ce type)<br /> Comment on faisait avant ?<br /> Ah oui la loi du «&nbsp;click&nbsp;», de la rapidité, tout le monde devient précoce. Et comme tout le monde recherche le boutonneux à 5 pattes (2 bras, 2 jambes, le reste vous devinez - oui c’est sa carte bancaire. Et les boutonneux par excellence prébicité par les femmes : gates, musk, zuckerberg) tout le monde a un destin de SCF (sans compagnon fixe)
blueamrtini
Il y a un credo (que je n’ai jamais respecté, la mère de mes enfants était une collègue, mais que j’ai toujours trouvé juste après coups) : No zob in job
flonc
Du moment que tu te comprends😋
flonc
Pas de moins que rien au boulot? Intéressante devise<br /> TheFreeDictionary.com<br /> zob<br /> zob in phrases and idioms by The Free Dictionary<br /> zob (zɑb) n.a worthless person; a nobody. Another zob came in to try out for the part.
Blap
Pardon ? Il faut être complètement désillusionné ou aveugle pour penser le contraire. Il suffit de regarder certaines emissions de TV sur INA.fr pour s’en rendre compte.<br /> Bien sur que ca a existé, et ca existe encore d’ailleurs
DrGeekill
Franchement pas très sérieux votre article (pour rester poli).<br /> Par curiosité je suis allé voir les avis de plusieurs de ses applis sur le play store. Happn et je ne sais plus pour les autres. Tous les utilisateurs se rejoignent sur un point. Rien n’est gratuit. La réalité c’est qu’en gratuit ces utilisateurs reçoivent plein de demandes de discussion mais une fois abonnés plus rien du tout (certains sur plus de 6 mois et à des prix exorbitants). Étrangement, l’abonnement résilié ils reçoivent de nouveau plein de demandent. Beaucoup parlent aussi de prélèvements non justifiés et répétés (parfois plus de 50 euros) dans les jours qui suivent un abonnement mensuel ou à l’année.<br /> Sérieusement Clubic sur ce coup vous ch… dans la colle. Ces applications sont pour la plupart des escroqueries aux sentiments à destination de personnes qui cherchent désespérément et un tel dossier n’a pas sa place ici. Vraiment pas. Y a des fois vous êtes vraiment flippant et là encore je me retiens de vous lâcher des mots moins politiquement corrects…
grendizerus
Haha d’accord avec toi, les contraires s’attirent.
Stanh
Comment est-ce que le fait qu’une entreprise de service privé pratique des tarifs différentiels selon le sexe du client ne tombe pas sous les lois anti discriminations sexuelles? …? Comment? (adopte un mec, gleeden, d’autres)<br /> J’ai du mal à le comprendre là.
Eths25
Aucune, les femmes intelligentes n’utilise pas internet pour trouver l’âme soeur…
qterrn
J’en suis venu à la même conclusion, déjà que le rapport f/h sur ces sites de rencontre doit être de 1/10, alors pour pouvoir parler à une nana sympa et pas trop con faut vraiment être chanceux.
gnouman
Coiffeur tarif homme / femme ?
Voigt-Kampf
Moi j’ai un fait divers qui résume bien la situation : «Il a l'âge de mon père»: un septuagénaire qui usurpait l'identité d'un mannequin jugé pour viols par surprise
O.W.7x
Je ne sais pas si c’est moi mais j’ai franchement l’impression que c’est devenu beaucoup plus difficile de rencontrer quelqu’un qu’il y a 20 ans via les caramail &amp; co !<br /> 6 mois d’adopte en 2021 (abonnement payant) et 0 contact alors qu’avant j’enchaînais les rencontres sans trop de difficulté !<br /> Blocage du coté des femmes et pourtant il y avait des profils sympas.<br /> Et non je n’ai pas eu de métamorphose physique majeure (pas de prise de poids par exemple)
freedoms
En même temps, tout le monde fait de la pub les mêmes sites même qui sont sans éthiques ou morales. Tout ce qu’ils veulent c’est l’argent du consommateur.<br /> Comme ça, les plus gros gardent leur monopole et les nouveaux n’arrivent pas à trouver leur place…<br /> Où sont les journalistes et les magazines qui sont pour le consommateur ? Qui vont chercher les perles rares pour nous les proposer !
Feladan
Pour te rejoindre, Adopte a beaucoup, beaucoup changé. Faut de renouvellement de public je pense.<br /> Il y a 7 ans, quand j’ai connu mon ex sur ce site, je faisais globalement 1 à 2 rencontres tous les deux mois (oui, je suis lent, mais que voulez-vous, je suis un extraterrestre qui ne parle qu’à une personne à la fois, &gt;.&lt;).<br /> Cependant après ma rupture il y a 3 ans, j’y suis retourné, et … Plus rien. A peine 1 ou deux contacts (pas rencontre, contact) tous les 6 mois, arrivé à 1 an, j’ai arrêté.<br /> J’ai remarqué tout de même, énormément de même profils entre mes deux passages.<br /> Tout comme toi, je n’ai pas eu de métamorphose physique non plus. J’ai l’impression que le site a changé, et banque énormément sur des vieux profils qui ne répondent plus, et/ou de faux profils… Comme beaucoup d’autres malheureusement.<br /> Aujourd’hui, si je devais conseiller un site de rencontre, je ne saurais même pas lequel … Peut être Tinder ou Happn, une amie l’utilise et elle faire beaucoup de rencontre.<br /> M’enfin après, la différence homme/femme …
beubeu
Et quand tu foire ton coup, et que ca se passe pas super bien, tu te retrouve avec un/une collègue de boulot qui tire la tronche xD<br /> Ambiance au RDv !
Adrift
La meilleure, c’est le bar du coin…
clintl
Par soucis d’égalité, je m’étonne de ne pas entendre les dames dire qu’elles insistent pour payer comme les hommes …
Bombing_Basta
Sauf que coiffer un gars ça se limite souvent à raccourcir les cheveux sans même un champoing, contrairement aux femmes avec cheveux long à laver, couper stylé, permanenter, onduler, traiter anti-uv, etc…<br /> Là le service est le même entre homme et femme : les mettre en relation.
Palou
mektoube (.fr)
Francis7
[Blague]Une petite copine Linux ou dans les SI en général, ce serait bien. Mais je ne sais pas si elles sont gentilles.<br /> Il paraît qu’il faut se méfier de ce que l’on veut. [/blague]
Urleur
Simple aucune, sa ne sert que ceux qui l’on créé dans un unique but : ARGENT, c’est du même niveau que toute les escroqueries des influmachins, le pire c’est que cette nouvelle générations qui utilisent ces applis de rencontre sont de plus souvent déconnecté de la réalité, la vraie vie.
Voir tous les messages sur le forum
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page