La saison 2020-2021 de la NBA s'appuiera sur le Cloud Azure et les Surface de Microsoft

17 avril 2020 à 11h30
0
Surface Duo

La célèbre National Basketball Association (NBA) adoptera, à partir de sa saison 2020-2021, le Cloud Azure de Microsoft pour « offrir de nouvelles expériences aux fans », précise l'enseigne dans un communiqué.

L'accord fera également intervenir la gamme Surface de Microsoft d'une manière qui n'a pas été précisée.


Partenariat exclusif

Le mois dernier, Microsoft a conclu un contrat similaire avec la NFL, la ligue de football américain, l'accord concernant là aussi la gamme Surface ainsi que Microsoft Teams.

Mais concernant la NBA, le communiqué reste vague. Azure devient le partenaire Cloud exclusif de la NBA. L'un de ses porte-paroles a précisé que la ligue pourrait utiliser la technologie de Microsoft pour ajouter de nouvelles fonctionnalités à son site Web et à ses applications, comme l'amélioration des angles de caméra choisis, la possibilité de discuter durant les matches ou d'afficher des statistiques sur les joueurs.

Le service doit accueillir « certaines charges de travail clé », a précisé un porte-parole de Microsoft, Azure servant notamment à encoder différents flux vidéo pour ensuite les réunir en un même endroit virtuel. Le communiqué souligne : « Cela créera une expérience plus personnalisée pour les fans, qui adaptera le contenu à leurs préférences, récompensera la participation et leur fournira plus d'informations et d'analyses que jamais ».


Aller vite

La durée du contrat n'est pas précisée, mais la NBA l'a signé alors que sa saison actuelle est mise en pause depuis le 11 mars par l'épidémie de Covid-19. Pour l'organisme, il s'agit d'établir rapidement ce nouveau système de matches « sans les foules ». Les grands événements sportifs étant susceptibles d'être suspendus pendant encore des mois, la NBA travaille à reproduire plus fidèlement l'expérience que l'on peut obtenir dans les gradins.

Si le contrat ne sera effectif que lors de la prochaine saison, Adam Silver, le commissaire de la NBA, insiste donc sur l'importance d'aller vite. Il a déclaré à CNBC : « Je pense que le fait que nous l'annoncions au milieu de cette pandémie témoigne de l'importance de faire avancer cet accord. Le temps est essentiel ici ».

Satya Nadella, le P.D.-G. de Microsoft a affirmé que l'entreprise travaillait depuis longtemps déjà avec la NBA, ajoutant que c'est là « un partenariat assez unique pour nous ». Ces dernières années, le dirigeant a mis l'accent sur le développement du Cloud au sein du groupe et a multiplié les partenariats allant dans ce sens. Dans d'autres domaines, des accords ont déjà été conclus avec des géants comme AT&T, Walmart, Sony ou encore Nintendo. En juillet dernier, un contrat a été signé avec la start-up OpenAI fondée par Elon Musk. Mais après un premier accord signé par l'ancien P.D.-G. Steve Ballmer avec la NFL en 2013, Microsoft entend montrer une fois encore ce que son service Cloud peut apporter au monde du sport.

Source : CNBC
Modifié le 17/04/2020 à 11h53
0
1
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Nvidia : la RTX 3080 déclinée en trois modèles se confirme et arriverait dès septembre
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
En Allemagne, les ventes de véhicules électriques ont explosé en juillet
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
La Hyundai Kona passe la barre des 1 000 km d'autonomie
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
Google rejoint Apple et bannit Fortnite du Play Store Android
Le directeur créatif d'Assassin's Creed Valhalla licencié par Ubisoft
scroll top