Microsoft noue un partenariat avec OpenAI à hauteur d'un milliard de dollars

26 juillet 2019 à 08h21
0
deep learning intelligence artificielle ia shutterstock

La jeune start-up fondée par Elon Musk s'engage en contrepartie à utiliser la plateforme de cloud computing Azure pour ses futurs travaux de recherche. Les deux entreprises vont continuer à développer une intelligence artificielle générale, similaire en capacité à celle d'un être humain.

Le lancement d'OpenAI en 2015 a fait beaucoup de bruit dans le monde de la tech. Son fondateur Elon Musk, avait annoncé que l'objectif de cette nouvelle entreprise était de créer une intelligence artificielle autonome. Celle-ci doit faire montre d'une capacité de compréhension similaire sinon supérieure à celle d'un être humain, et être capable de le remplacer sur un grand nombre de taches.

Microsoft investit un milliard de dollars et s'offre un client de renom pour sa plateforme Azure

Microsoft semble être convaincue du potentiel de cette start-up et vient d'annoncer un investissement conséquent d'un milliard de dollars, portant sur plusieurs années. En contrepartie, les équipes de recherche de OpenAI utiliseront à l'avenir Azure, la plateforme de cloud computing développée par l'éditeur de logiciels.

Cette association ne change en rien les valeurs humanistes mises en avant par OpenAI, comme le souligne Satya Nadella, directeur général de Microsoft, qui déclare que l'objectif à long terme est de « démocratiser l'IA, tout en gardant toujours sa sécurité au premier plan afin que tout le monde puisse en bénéficier ».

« Il est essentiel que l'IA soit déployée de manière sûre et sécurisée et que ses avantages économiques soient largement diffusés. Nous sommes ravis de voir à quel point Microsoft partage cette vision », ajoute Sam Altman, directeur général d'OpenAI.

Un objectif trop ambitieux pour OpenAI ?

Pourtant certains s'inquiètent de cette entrée de Microsoft, qui signifie qu'OpenAI devrait développer en parallèle des produits commerciaux et renier un peu ses principes initiaux. Elon Musk a d'ailleurs quitté le conseil d'administration de l'entreprise l'année dernière suite à des désaccords sur la stratégie.

La start-up pose également question sur ses avancées quant à la réalisation de cette intelligence artificielle autonome. En février dernier, elle avait annoncé avoir conçu un logiciel capable de rédiger des articles de presse sans l'assistance d'un être humain. OpenAI s'était refusée à dévoiler sa version la plus avancée, craignant qu'elle ne soit utilisée à mauvais escient.

Avec le soutien de Microsoft en poche, les équipes d'OpenAI vont pouvoir aller de l'avant et essayer de dépasser les sociétés souhaitant arriver au même objectif, comme DeepMind de Google, tout aussi avancé technologiquement que son concurrent.

Source : Bloomberg
6
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
scroll top