Google Chrome : cette fonctionnalité vous permettra de sécuriser vos paiements en ligne

12 mai 2022 à 15h35
5
paiement carte

Pour mieux sécuriser les paiements en ligne, Google intègre un outil de carte virtuelle à Google Pay sur Android et Chrome.

La conférence Google I/O 2022 a été riche en annonces, qu'il s'agisse de nouveautés matérielles ou logicielles. La grande messe annuelle du groupe américain ne nous avait pas autant gâtés depuis des années. Un des volets importants de l'événement a été la sécurité, plus que jamais au centre des préoccupations de Google.

Générer une carte virtuelle à chaque paiement

La firme de Mountain View s'intéresse notamment au paiement en ligne. C'est ainsi que sur le navigateur Chrome et que sur le système d'exploitation mobile Android, Google a révélé prévoir le lancement d'une fonctionnalité de cartes virtuelles.

Lorsque vous utiliserez le remplissage automatique pour saisir vos informations de paiement lors d'un achat sur internet, Google va remplacer votre numéro de carte réel par un numéro distinct généré par son système afin d'ajouter une couche de sécurité supplémentaire lors des paiements.

Cette méthode permet également de ne pas avoir à taper manuellement le code CVV de la carte, ce qui est toujours bon à prendre pour lutter contre, entre autres, les keyloggers.

De nombreuses cartes bancaires compatibles

Pour activer cette option de carte virtuelle, il suffit de se rendre dans ses paramètres Google Pay. Tous les types de carte bancaire ne sont pas pris en charge, mais la majorité des utilisateurs s'y retrouveront avec le support de Visa, American Express, Mastercard et Capital One.

Le déploiement de la fonction est prévu pour le courant de l'été 2022… aux États-Unis pour commencer. Il va falloir attendre pour qu'elle trace son chemin jusqu'en France.

En attendant, d'autres solutions permettent de créer des cartes virtuelles afin de ne pas avoir à renseigner les coordonnées de sa carte physique. Certaines banques en ligne comme Revolut proposent cette option sans frais par exemple. Attention cependant, de plus en plus de plateformes détectent l'usage de cartes virtuelles et n'autorisent pas leur utilisation. C'est surtout le cas des services qui proposent une période d'essai gratuite.

Source : Google

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
Passion1
Oui c’est une sécurité en plus .<br /> L’inconvénient c’est devoir partager ces infos bancaires à Google ou Apple avec Pay comme intermédiaire.<br /> Il y a des banques qui proposent déjà des CB virtuels exprès pour les achats internet.
Orezzo
il faudrait donner moins de pouvoir au GAFAM
Felaz
On est pas vraiment partis pour
Peggy10Huitres
Lorsque vous utiliserez le remplissage automatique pour saisir vos informations de paiement lors d’un achat sur internet<br /> Il y’en a vraiment qui font ça ?
SauPhi
Le remplissage automatique de Google est chiffré et plus sécurisé qu’une saisie manuelle au clavier sur un ordi infecté d’un keylogger.
Peggy10Huitres
Le remplissage automatique de Google est chiffré et plus sécurisé qu’une saisie manuelle au clavier sur un ordi infecté d’un keylogger.<br /> L’argument « si keylogger », peut en effet être valable …<br /> Mais stocker ses passwords ou numéros de cartes bancaire en continue dans Chrome reste pour moi une hérésie.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Spams sur Twitter : et si Elon Musk avait raison ?
Surprise ! Elon Musk laisse entendre qu'il pourrait racheter Twitter, mais pour moins cher
Impression 3D : MakerBot et Ultimaker s’unissent
Google Pay pourrait vous indiquer quelle est la carte la plus intéressante à utiliser lors de vos achats
Lastman : pour boucler sa saison 2, la série animée lance un crowdfunding
Google lève le voile sur sa modération des publicités et contenus monétisés
Énervé, Google estime avoir reçu une sanction criminelle injustifiée par l'UE
Les services Apple atteignent les 825 millions d'abonnés, un record pour la firme !
Pour votre santé mentale, vous pourrez masquer les pubs de dating ou de régime avec Google
Google-Alphabet : gros chiffre d'affaires au premier trimestre, mais des revenus publicitaires plus timides
Haut de page