Amazon va pénaliser les vendeurs qui ne protègent pas suffisamment leurs colis

Matthieu Legouge Contributeur
10 décembre 2018 à 14h47
0
Amazon entrepôt

Dans un courriel adressé à la chaîne de télévision CNBC, la firme de Jeff Bezos fait savoir qu'elle souhaite responsabiliser les vendeurs tiers sur sa plateforme. Amazon s'apprête en effet à prendre des mesures strictes et envisage de pénaliser les vendeurs qui ne respectent pas suffisamment les normes de sécurité.

Pour veiller à la sécurité de ses entrepôts, Amazon vient d'annoncer aux vendeurs qui commercent via sa plateforme que de nouvelles dispositions allaient être prises très prochainement.

De nouvelles directives pour les vendeurs sur Amazon

Alors que la firme facture déjà aux vendeurs depuis 2013 des frais pour « services imprévus » quand des étiquettes sont manquantes ou si les emballages à bulles sont insuffisants, c'est la première fois qu'Amazon annonce des frais pour des questions de sécurité.

Ainsi, Amazon pénalisera désormais ses vendeurs qui ne respectent pas les règles de sécurité concernant l'expédition de colis vers ses entrepôts. Ces dispositions concernent ainsi les colis dont le poids est excessif, ceux de taille surdimensionnée, les produits électriques présentant des dangers ainsi que les produits contondants. L'état des palettes de transport sera aussi soumis à inspection.

Ces nouvelles directives sont à l'essai depuis le 29 novembre. Amazon a par ailleurs annoncé que les vendeurs seraient informés au minimum un mois avant que la facturation de ces nouveaux frais ne débute.

Une affaire de sécurité ?

Selon l'Office of Hazardous Materials Safety (OHMS), une agence américaine rattachée au département des transports, les violations des règles de sécurité n'ont fait qu'augmenter ces dernières années. Alors qu'en 2009 Amazon ne comptait que deux rapports d'incidents, ce chiffre serait passé à 42 cette année.

Plusieurs cas d'infractions ont ainsi été rapporté, comme des fuites d'essence sur certains colis dont le rapport d'incident indique que « les machines devraient si possible être expédiées sans carburant. Si les matériaux doivent être expédiés avec des carburants à l'intérieur, ils devraient porter des étiquettes d'avertissement claires et des avertissements de danger ».

D'autres signalements font par exemple état d'un colis contenant un produit pour réaliser des savons maison et dont l'hydroxyde de sodium (soude caustique) se serait déversé et aurait irrité la peau des employés de l'entrepôt, ou encore d'aérosols inflammables et de batteries lithium-ion non déclarés. En octobre 2017, un colis contenant une batterie s'est mis à dégager de la fumée dans l'entrepôt.

Amazon espère, avec cette initiative, sensibiliser les vendeurs tiers aux règles élémentaires de sécurité dans le transport de leurs colis.
9 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top