Gap France cesse ses ventes en ligne "momentanément"... avant la cessation de paiement ?

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, responsable de l'actu.
Publié le 21 février 2023 à 14h15
© Sorbis / Shutterstock
© Sorbis / Shutterstock

L'enseigne Gap France indique sur son site internet interrompre momentanément ses activités en ligne. En coulisses se préparerait la déclaration de cessation de paiement. De quoi plonger un peu plus l'empire de Michel Ohayon dans la crise.

« Chères clientes, chers clients, nous sommes momentanément contraints de stopper les commandes e-commerce pour garantir une qualité de service suffisante, veuillez nous en excuser. Nous vous donnons rendez-vous en boutiques. » Ce message, c'est celui que vous pouvez retrouver sur la page d'accueil du site web de Gap France, qui a donc arrêté son activité de e-commerce. Officieusement, l'enseigne est en grande difficulté et pourrait dans les prochains jours se déclarer en cessation de paiement.

Une crise des ventes physiques de plus en plus visible

Les temps sont durs pour les enseignes de prêt-à-porter. Quelques heures à peine après la confirmation par le tribunal de commerce de Marseille de la fin de l'aventure San Marina (163 magasins), ce sont à présent les équipes de Gap France qui sont dans la tourmente, après l'annonce de l'arrêt des ventes en ligne. En attendant pire.

Capture d'écran du message que l'on retrouve sur la page d'accueil de Gap France © Gap France
Capture d'écran du message que l'on retrouve sur la page d'accueil de Gap France © Gap France

Délégué syndical CFDT de l'enseigne, Brayan Brandao a confié à l'AFP que l'activité de vente en ligne est fermée depuis une semaine. Il a au passage confirmé que l'un des magasins de la marque situé à Paris devrait définitivement baisser le rideau d'ici la fin du mois de mars.

Si la maison mère de Gap France, Hermione People & Brands, n'a pas voulu confirmer ni infirmer cette information, l'enseigne qui emploie aujourd'hui 350 personnes en France a de plus en plus de mal à supporter le coût des loyers de ses magasins physiques. Pour le cas du magasin parisien s'apprêtant à fermer, le propriétaire a réévalué le coût du simple au double, le loyer devenant trop important par rapport au chiffre d'affaires de la boutique.

Le déclin des boutiques physiques, provoqué par les géants de la vente en ligne et profitable pour eux ?

L'arrêt de la vente en ligne couplé aux perspectives de fermeture(s) n'est pas un bon signe pour Gap France. La filiale française appartient à un certain Michel Ohayon qui cumule les crises. Après avoir fait fortune dans l'immobilier, il a racheté différentes enseignes de distribution. Parmi elles, Camaïeu n'existe plus, et Go Sport est en redressement judiciaire et pourrait subir le même sort. Gap France cherche des repreneurs, tout comme l'enseigne sportive d'ailleurs.

En outre, Ohayon possède une trentaine de magasins Galeries Lafayette pour lesquels il vient de demander l'ouverture d'une procédure de sauvegarde. Les entreprises qui font une telle demande ne jouissent plus d'une trésorerie suffisante pour régler leurs dettes. Il s'agit d'une possible étape préalable à une cessation de paiement. Les repreneurs éventuels de Go Sport et Gap France ont jusqu'au 10 mars pour se manifester.

En attendant, la crise des magasins physiques profite, depuis plusieurs années déjà, aux grands acteurs du e-commerce, étrangers ou français, comme Amazon, Cdiscount, Showroomprive.com et d'autres. Ces derniers l'ont un peu provoquée à l'origine et sont en train de bousculer, voire de réinventer l'économie du prêt-à-porter, au détriment des commerces de proximité.

Sources : LSA, Le Figaro

Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, responsable de l'actu

Journaliste, responsable de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
MonsieurToop

En effet, nous avons là une belle analyse économique.
Il est vrai que Michel Ohayon représente l’économie française, et l’impact vécu depuis le début de la guerre en Ukraine.
On peut filtrer les VPN et les IPs Russes ? Ca devient navrant…

bennukem

Bien au contraire, c’est clair comme du jus de boudin bi polaire les moins du monde.

toast

Bon en même temps, le compte est inscrit depuis 3 heures…
@Clubic, juste une période probatoire pour les nouveaux comptes, ça serait pas mal, et ça éviterait ce genre de trucs automatisés de faible qualité.

Ouk

Tout ceci était prévisible, l’homme d’affaires Michel Ohayon à la tête de plusieurs « holdings » à « emprunté » 201 millions d’euros à la Banque de Chine sans vouloir les rembourser.
Donc toutes ces sociétés ont été placées en redressement judiciaire ,entraînant des liquidations judiciaire.
Il devient de plus en plus riche et ses salariés de plus en plus pauvre.

juju251

Je profite de ton message pour rappeller qu’il est possible de signaler les messages de ce genre.
Et certes une période probatoire réglerait peut être ce genre de soucis (et encore), mais en poserait d’autres.

toast

Ce message ne représente pas de danger en soi et n’a aucun contenu illégal. Je n’ai aucune légitimité ici à le signaler.
Il y a juste ma longue expérience du domaine qui me permet d’avoir un faisceau d’indices me menant à penser que c’est du troll automatisé mais si tout le monde se met à signaler ce genre de « doutes », ça va vite devenir compliqué.
Je suis parfaitement conscient de la complexité de la situation mais aussi des enjeux techniques et business derrière. Mais plutôt que de me dire comment me servir du site, j’aurai préféré lire « On travaille à rendre la modération plus efficace ». Vous le faite peut-être (sûrement), un peu de communication sur le sujet n’est pas mal non plus.

trollkien

Ben quand à qualité équivalente c’est acheté 1 sur Alibala, 2 sur aliexpress, 4 sur amazon, 8 sur les marchés et 16 en boutique, ben le client qui en a marre de se faire traire réfléchit et fait ses choix

MattS32

Jusqu’au jour où il comprendra, trop tard, qu’en achetant en boutique, il ne se faisait pas traire, mais faisait tourner l’économie locale, tout en achetant généralement bel et bien un produit de meilleure qualité (un t-shirt made in France vs un t-shirt Alibaba à 2$, c’est vraiment pas la même qualité hein…). Économie dont il dépend souvent aussi, au moins en partie…

Joeee

Si les magasins physiques sont trop cher, ne faudrait-il pas tous les fermer?

Avec des boutiques en ligne à l’étranger, les boutiques ne paient quasiment pas d’impôt (exemple Amazon). La boutique peut ainsi proposer des prix extrêmement bas. Le client aura ne se fera ainsi plus traire.
Est ce la solution ? :thinking: :thinking: :thinking:

Blackalf

Ne t’inquiète pas pour nous, la modération sait ce qu’elle fait et elle est plutôt efficace…tu n’as pas idée du nombre de trolls et autres nuisibles qui n’ont strictement rien à apporter à la communauté et qui sont éliminés presque chaque jour. ^^

Mais nous sommes aussi des humains avec des vies et des familles, c’est pourquoi certains messages peuvent rester là quelques heures avant que l’un de nous tombe dessus. J’ajouterais que nous sommes des bénévoles et la quantité de temps libre n’est pas la même pour tout le monde.