CES 2021 : notre récap' des meilleures tendances et annonces TV

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
16 janvier 2021 à 12h12
0

Comme chaque année, le CES 2021 s’achève en ayant laissé derrière lui une masse conséquente d’annonces, d’innovations et de démonstrations de nouvelles technologies dans tous les domaines. L’heure est donc au bilan de cette édition 100 % numérique à la saveur forcément un peu étrange. C’est parti pour un retour (vers le futur) sur les annonces et tendances qui vont marquer le marché du téléviseur en 2021.

À défaut de pouvoir être présent sur place cette année, ce qui était tout bonnement impossible, Clubic a suivi pour vous les annonces et tendances du salon, toujours très porteur lorsqu’il s’agit de téléviseurs.

Au programme on retrouve bien sûr des concepts futuristes qui ne manqueront pas de faire parler d’eux, des technologies extrêmement prometteuses comme le MicroLED, mais surtout une évolution prégnante du marché et un virage important pour le LCD avec l’arrivée en grande pompe du MiniLED. On vous résume tout ça dès maintenant avec notre récapitulatif.

MiniLED : un tournant technologique du LCD, pris par les principaux fabricants

On commence notre tour d’horizon avec la grande annonce de ce CES 2021 en matière de téléviseur, à savoir l’adoption de la technologie Mini-LED par les principaux acteurs de ce marché.

Déjà connu du public notamment grâce à TCL qui avait présenté sa technologie Vidrian au CES 2020, le Mini-LED va désormais se démocratiser. Le fabricant chinois était en effet le seul à avoir mis sur le marché européen un téléviseur Mini-LED avec le TCL X10, un modèle qui n’exploite toutefois pas le substrat recouvert de verre de cristal implanté avec Vidrian. Il sera rejoint en 2021 par Samsung, Hisense et LG. Contrairement à Hisense, les deux géants sud-coréens ont choisi de se démarquer à l’aide d’une appellation marketing qui rappelle que Mini-LED ira de pair avec filtre Quantum Dot : Neo QLED pour Samsung et QNED chez LG.

Crédits : Samsung

Pas de grande révolution ici, mais tout de même un tournant qui prouve que le LCD a encore de beaux jours devant lui. La combinaison du rétroéclairage Mini-LED et du filtre Quantum Dot promet ainsi de réduire l’écart entre les téléviseurs LCD et OLED, quand bien même de grandes différences continueront de subsister, comme vous pouvez le constater à la lecture de notre dossier consacré au Mini-LED.

Les deux Japonais que sont Sony et Panasonic sont quant à eux pour le moment aux abonnés absents sur ce segment. Concernant TP Vision (Philips), le groupe n'a pas pour habitude de participer au CES 2021 puisque ses téléviseurs sont absents du marché nord-américain.

On connait quelques détails concernant l'intégration du Mini-LED au sein de dalles LCD, notamment avec TCL et sa technologie OD Zero qui évoque une taille de diode réduite à seulement 151 microns pour une distance optique (l’espace qui sépare le rétroéclairage de la dalle) nulle, d’où l’appellation OD Zero. Notons que cette distance est de 12 mm sur les téléviseurs QLED du fabricant.

Crédits : LG

LG quant à lui fait référence à 30 000 diodes dont la taille a été divisée par 12 sur son modèle de 86 pouces, le tout avec un système de local dimming sur 2 400 zones et un pic lumineux de 3 000 nits.

Le Mini-LED chez Hisense prendra place dans un premier temps avec le 75U9GQ, ses 1 280 zones de dimming et son pic lumineux annoncé à 2 000 nits.

De son côté, Samsung n’a pas vraiment dévoilé de données très précises sur son Neo QLED.

Des processeurs qui évoluent encore

Logiquement, les fabricants profitent de leurs nouvelles gammes pour faire évoluer leurs processeurs embarqués. Cette année l’accent est une nouvelle fois mis sur l’intelligence artificielle, notamment avec des fonctions d’upscaling qui vont continuer de gagner en qualité, aussi bien pour la mise à l’échelle 4K que 8K.

C’est néanmoins Sony qui a frappé le plus fort en dévoilant son processeur XR Cognitive, une technologie qui ira beaucoup plus loin qu’une intelligence artificielle classique selon la société japonaise qui évoque « une méthode de traitement révolutionnaire » sur laquelle nous revenons plus en détail dans notre article dédié.

TV : un marché qui vise toujours plus haut et plus grand

Beaucoup d’entre vous questionnent le déploiement de la 8K UHD sur le marché des téléviseurs. À l’heure où la 4K n’est pas encore totalement démocratisée du côté des créateurs de contenus et autres chaines de télévision, cela peut en effet sembler légitime.

C’est toutefois sans réelle surprise de constater que la 8K a été au cœur de ce CES, tout comme les grandes diagonales ont été à l’honneur. La question des contenus natifs en 8K continuera à se poser d’année en année, mais les fabricants comme les clients comptent sur les capacités de mise à l’échelle des processeurs ! Durant sa conférence, Samsung a d’ailleurs avancé le fait que l’upscaling de ses téléviseurs est d’un grand secours pour le streaming, étant donné que tout le monde ne dispose pas d’une connexion internet du tonnerre. Enfin, notons que les réticences à l’encontre de la 8K ne sont pas nouvelles : la 4K est passé par le même chemin avant de tenir la place dont elle profite aujourd’hui.

Sony X9OJ : jusqu'à 100" (aux Etats-Unis). Crédits : Sony

Nous avons donc vu de très généreux téléviseurs au CES 2021, notamment avec la série XJ90 chez Sony qui inclus des diagonales de 55 à 100 pouces, les LG Z1 et ses variantes de 77 et 88 pouces, mais aussi plusieurs modèles de 85 pouces qui devraient être plus abordables du côté de TCL. Bien entendu, le fameux MicroLED de Samsung en 88, 99 et 110", mais ce sera une tout autre histoire en matière de tarif ! Précisons toutefois que certaines diagonales ne seront disponibles qu’aux États-Unis, c’est le cas du Sony XJ90 de 100" notamment.

LG OLED 88Z1, un beau bébé pour une facture à 5 chiffres. Crédits : LG

Enfin, on constate que le Mini-LED se concentre beaucoup sur le haut du panier, par exemple avec les X925 (8K en 65 et 75") et X925 Pro (8K - 85") de TCL, le LG QNED 95 (8K en 65, 75 et 86"), ou encore les QN900A et QN800A toujours en 8K (65, 75 et 85") chez Samsung. Il y a bien entendu des gammes 4K chez ses fabricants, mais seul Samsung semble proposer des diagonales inférieures à 65" en MiniLED, avec les QN95A, QN90A et QN85A de 50 à 85".

OLED : une lutte qui s’intensifie, mais surtout des tarifs plus abordables

Ça sent bon pour l’OLED en 2021 ! La technologie de pixels autoémissifs fournie par LG Display comptera bon nombre de référence avec de nouveaux arrivants et de nouvelles séries.

La concurrence sera un peu plus rude, avec l’arrivée d’Hisense qui a profité du CES pour dévoiler sa série A9G, qui compte pour le moment deux références en 55 et 65" et des tarifs qui débuteront à 1 990 €.

Sony et Panasonic ont annoncé le renouvellement de leurs gammes OLED, le premier étoffe son offre avec trois modèles pour sa Master Series AJ90 et trois autres, plus accessibles, avec la gamme AJ80. Quant à Panasonic, le fabricant a seulement levé le voile sur son JZ2000, qui prend la relève sur le haut de la gamme après un HZ2000 qui nous avait séduits l’an passé.

Panasonic dévoile le JZ2000, son téléviseur OLED "ultime"

LG reste sans surprise maitre en son domaine avec bon nombre de références entre 48 et 88 pouces pour ses séries Z1, G1, C1, B1 et la toute fraiche A1. Le renouvellement de ses 4 gammes phares promet bien entendu une expérience encore rehaussée, notamment grâce à un nouveau processeur (Alpha 9 Gen 4), ou encore une dalle OLED evo qui voit ses caractéristiques boostées sur la série G1 uniquement.

Crédits : LG

La bonne nouvelle est néanmoins l’apparition de la série LG A1, qui promet des tarifs inférieurs à la série B et se positionnera donc comme l’entrée de gamme du catalogue OLED du fabricant sud-coréen. Cette baisse de tarif s’explique par quelques sacrifices au niveau de l’électronique, LG a ainsi choisi de tirer un trait sur l’HDMI 2.1 sur cette série, mais promet que la qualité de la dalle, les finitions, ou encore le design, seront à la hauteur des gammes supérieures. Pourra-t-on profiter d’un téléviseur OLED aux alentours de 1 000 € sur la plus petite diagonale ? Réponse d’ici quelques semaines !

Enfin, le téléviseur OLED de 42 pouces annoncé par LG constitue également une grande nouvelle, après l’arrivée des unités de 48" l’an passé. Néanmoins, ce modèle ne devrait pas être disponible tout de suite, et sera produit en quantité limitée selon LG France avec qui nous avons pu nous entretenir.

Gaming : de l’HDMI 2.1 un peu partout ?

L’an passé, les fabricants ont sans conteste redoublé d’efforts pour rendre leurs téléviseurs plus séduisants pour les gamers. Le lancement des consoles next-gen avec la PlayStation 5 et les Xbox Series X | S, ainsi que celui des cartes graphiques GeForce RTX 30xx supportant l’HDMI 2.1 n’y étant pas pour rien. Cette année, les fonctionnalités pour les joueurs vont devenir monnaie courante, quand bien même certains aspects de la norme HDMI 2.1 ne sont pas encore tout à fait finalisés.

La prise en charge du taux de rafraichissement variable (VRR), 4K et 8K à 120 Hz, de l’Auto Low Latency Mode (ALLM), d’un mode jeu au faible input lag, et encore bien d’autres options, font leurs entrées sur un grand nombre de gammes.

Ces téléviseurs arrivent également (selon les marques et modèles) avec des modes d’images optimisées pour le jeu, comme chez LG qui intègre ainsi des modes spécifiques pour les FPS, RPG et RTS afin d’améliorer l’image en fonction du type de jeu. L’HDR est également de la partie et tout sera contrôlable très facilement si l’on en croit Samsung et LG, qui déploieront chacun un panneau de contrôle en mode jeu. Enfin, l'arrivée de Stadia et GeForce Now sur les TV LG signe de belles promesses pour le Cloud Gaming et les joueurs en 2021.

L’implémentation de l’HDMI 2.1 est loin d’être anecdotique et offre aux joueurs une alternative aux moniteurs gaming avec des téléviseurs qui seront forcément un peu moins accessibles que des moniteurs haut de gamme, mais disponible sur de bien plus grandes diagonales.

LG continuera ainsi de proposer 4 entrées HDMI 2.1 sur les téléviseurs compatibles, à l’instar de Samsung. Les gammes annoncées par Sony (tout comme Panasonic) profiteront de deux ports HDMI 2.1, notons par ailleurs que la série XH90 de 2020 sera mise à jour vers l’HDMI 2.1 prochainement. Pas de détails toutefois du côté d’Hisense et TCL, mais il serait étrange que les deux fabricants chinois n’aient pas intégré cette norme sur certaines de leurs séries.

De nouvelles fonctionnalités en pagaille, qui font écho à la covid

Avec les fonctionnalités gaming décrites ci-dessus, les fabricants ont déjà bien appuyé sur le fait que le marché du jeu vidéo a bondi en 2020, à cause de vous savez quoi ! Comme si cela n’était pas suffisant, la plupart d’entre eux ont choisi d’enfoncer le clou avec tout un tas de services qui vont vous faire apprécier de rester à la maison en télétravail, couvre-feu, ou lors d’un énième confinement. Bien entendu, ses fonctionnalités sont pour la plupart pertinentes, mais on ne peut s’empêcher de bougonner en visualisant une fête d’anniversaire en visio, un service pour « méditer et se détendre », ou encore un coach sportif virtuel comme pour palier la fermeture des salles de sports.

Samsung DeX, une expérience desktop sur le TV, via Miracast. Crédits : Samsung

L’enrichissement des écosystèmes connectés, avec le téléviseur comme "smart hub" est néanmoins quelque chose sur lequel les fabricants ont beaucoup travaillé. C’est surtout le cas de Samsung et LG qui en profite ainsi pour étoffer leur système d’exploitation respectif. On peut notamment citer des fonctionnalités comme Tap View pour partager l’écran de son smartphone en un clin d’œil chez Samsung, l’intégration d’une puce NFC dans la LG Remote (toujours dans le même but), des services pensés pour le multitâche et la productivité, et toujours plus d’accessibilité avec les assistants vocaux, ou encore de chouettes innovations chez Samsung qui ne laissent pas de côté les personnes en situation de handicap. Vous trouverez de plus amples détails en consultant nos précédents articles.

Laser TV : la révolution du projecteur par Hisense

Hisense a frappé très fort avec ses Laser TV, un concept qu’il continue de peaufiner via deux offres : l’Hisense Sonic TV et TriChroma Laser TV.

La première s’est montrée avec un Sonic Laser TV 88L5VG. Elle embarque un écran de projection original puisque celui-ci s’équipe de 100 000 unités de « cellules bioniques » permettant littéralement de transformer l’écran en un immense système audio. Ce système fait appel à la technologie DML (Distributed Mode Loudspeaker) et la comparaison avec l’Acoustic Surface de Sony est mince vu les caractéristiques de ce Laser Sonic Screen, qui vous retrouvez dans notre article dédié à Hisense.

Les TriChroma Laser TV sont plus modestes ; pas de cellules bioniques ici, mais un concept qui vient avec de nettes améliorations techniques, notamment grâce au recours à trois sources lasers contre deux auparavant. Hisense s’adresse ici particulièrement aux grands amateurs de cinéma avec des chiffres qui annonces une expérience quoi s’annonce captivante : une couverture colorimétrique de 151 % de l’espace DCI-P3 et 107 % du BT2020, rien que ça !

MicroLED : ça se concrétise encore un peu plus

Ah ! La fameuse technologie MicroLED, qui est sans doute possible la plus prometteuse à ce jour, a une nouvelle fois fait parler d’elle lors de cette édition 2021 du Consumer Electronic Show. Bien que LG ait dévoilé il y a déjà quelques semaines son premier écran MicroLED avec LG Magnit (destinés aux professionnels), c’est Samsung et son MicroLED Home Screen qui se sont chargé de nous faire saliver !

Un téléviseur hors-norme, que les particuliers pourront s'octroyer pour environ 128 000 €.

Le fabricant a en effet levé le voile sur une offre MicroLED qui vise d’opulents particuliers. Outre l’unité de 110" qui était déjà en précommande depuis quelques semaines en Corée du Sud, Samsung a dévoilé un modèle de 99", qui sera suivi plus part par deux autres références de 88" et (peut-être) de 75". Si les tarifs et diagonales se confirment, on devrait donc voir une offre MicroLED qui passera d’une somme à 6 chiffres, à 5 "seulement" !

Si le MicroLED reste inaccessible au commun des mortels, cette nouvelle augure toutefois un avenir prometteur pour cette technologie qui, on le rappelle, utilise des diodes inorganiques (minérales) d’un micromètre, ce qui correspond à pas moins sur la diagonale de 110" à 24 millions de diodes ! Les observateurs planchent en effet sur une plus forte accessibilité dans les 5 ans qui viennent.

Le point sur les concepts de TV futuristes

À bien des égards, nous aurions pu évoquer le cas du MicroLED ici. Au final, hormis les références lifestyle de Samsung (The Frame, The Terrace, etc.) qui continuent d’évoluer, nous n’avons pas vu beaucoup de concepts de téléviseurs réellement futuristes au CES 2021, hormis l’écran OLED transparent et enroulable de LG, placé en bout de lit, mais aussi pour d’autres applications.

On trouve beaucoup plus de démonstrations du côté des moniteurs, smartphones et tablettes, par exemple avec l’écran QLED 49" de Samsung comme « Digital Cockpit » conçu pour de futurs véhicules autonomes, ou encore les écrans enroulables de TCL.

Modifié le 16/01/2021 à 12h18
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Test NVIDIA GeForce RTX 3060 : la carte idéale pour le Full HD (1080p)
Les meilleurs jeux PC et consoles accessibles pour jouer avec (ou contre) vos proches à distance
Vie privée, gaming, sécurité : quel est le meilleur navigateur web selon votre usage ?
Test Vivlio Color : une liseuse couleur pour révolutionner le marché ?
Kings of Leon devient le premier groupe à sortir un album sous forme de tokens non fongibles (NFT)
Test MSI GP76 Leopard : une RTX 3070 très énervée dans une machine équilibrée
The Spy : qui a besoin d'un nouveau James Bond quand Sacha Baron Cohen enquête ?
Avis pCloud (2021) : notre test de ce service de stockage en ligne suisse et vraiment sécurisé
Meilleur VPN : comparatif de mars 2021
Jeu vidéo : la rejouabilité est-elle importante pour vous ?
Haut de page