🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT ! 🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Boeing : la capsule Starliner a atterri sans difficultés... mais n’a pas pu rejoindre l’ISS

23 décembre 2019 à 16h00
7
starliner-boeing
© Wikimédia / NASA

Après avoir passé deux jours en orbite terrestre, la capsule Starliner de Boeing s'est posée sans problème dans le désert du Nouveau-Mexique. Le vaisseau spatial n'a toutefois pas pu accomplir sa mission à cause d'un problème technique. Cet échec pourrait avoir quelques répercussions sur l'entreprise américaine.

Depuis 2011 et l'arrêt du programme Space Shuttle de la NASA, l'agence spatiale américaine dépend du Soyouz russe pour envoyer ses astronautes à bord de la Station Spatiale internationale (ISS). En confiant cette mission à des entreprises privées telles que Boeing et SpaceX, la NASA souhaite s'affranchir de la Russie pour retourner sur du « made in USA ». Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu du côté de chez Boeing...

Impossible de rejoindre l'ISS

C'était le grand jour pour la NASA et Boeing. Après quelques retards, et un test complexe réussi au mois de novembre, la capsule Starliner testait sa capacité à rejoindre et s'amarrer à l'ISS ce vendredi 20 novembre. Lancé depuis le cap Canaveral en Floride à bord d'une fusée Atlas V, le véhicule spatial ne transportait pas d'astronautes à son bord. Après un décollage réussi, il a malheureusement échoué à rejoindre la station spatiale.



En effet, l'horloge de la capsule n'a pas été réglée correctement, ce qui a entraîné une défaillance sur son propulseur qui ne s'est pas activé au bon moment : le Starliner a alors été placé dans la mauvaise orbite. Alors qu'il devait atteindre l'ISS samedi, le véhicule a finalement été contraint d'être ramené sur Terre car il n'avait pas suffisamment de carburant pour accomplir sa mission.

Bonne nouvelle toutefois pour Boeing : la capsule a tenu le choc lors de son entrée dans l'atmosphère, une phase cruciale et particulièrement musclée, avant d'atterrir sans souci.

Nouveau coup dur pour Boeing

La NASA se veut rassurante, et affirme que de nombreux éléments de la mission se sont bien passés. « Nous ne sommes pas arrivés à l'ISS, nous ne sous sommes pas amarrés, mais le vaisseau spatial a exceptionnellement bien volé. Nous avons beaucoup de données à revoir », a déclaré Jim Bridenstine, l'administrateur de la NASA. D'ailleurs, l'agence spatiale n'exclut pas la possibilité de réutiliser la capsule Starliner pour un vol habité, mais les chercheurs doivent absolument comprendre ce qui s'est passé avant d'envisager quoi que ce soit.

De son côté, SpaceX a également connu un revers avec l'explosion de sa capsule Crew Dragon en avril dernier. La firme d'Elon Musk s'est toutefois rattrapée depuis avec un nouvel essai réussi au mois de novembre. La Crew Dragon devrait être prête pour un premier vol habité dès 2020.

Malgré un succès en demi-teinte, il s'agit d'un nouveau coup dur pour Boeing. Comme le rapporte le New York Times, la somme investie par la NASA dans le projet du constructeur américain est plus élevée que celles engagées dans les contrats avec la Russie et son Soyouz. En outre, Boeing connaît de grandes difficultés dans le domaine de l'aviation civile, notamment à cause des récents crashs de deux avions de ligne 737-Max.

Source : Science Alert
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
7
megadub
Encore un beau fail de Boeing
bmustang
le server ntp n’était plus joignable parce que la dame du ménage est passée par là
Fulmlmetal
Va falloir qu’ils changent leurs informaticiens. C’est assez difficile de croire que cela n’a jamais été simulé ou testé au sol. Y a des tetes qui vont sauté à mon avis. Boeing n’avait pas besoin de cette nouvelle mauvaise publicité. Meme s’il n’y a rien de grave ni de dramatique, d’autant qu’il est possible que cela ne change rien au programme du prochain vol qui devrait etre habité c’est malgré tout un nouveau revers pour Boeing qui cumulent les défaillances et mauvaises publicités.<br /> a priori un équipage à bord aurait pu corriger l’erreur mais un engin doit etre capable de faire tout en vol automatique en cas de problème avec l’équipage.
orionb1
peut-être est-ce lié, le problème de trop, mais le PDG de Boeing aurait démissionné
BetaGamma
Stop au bashing… et pourtant je déteste profondément Boeing. Mais bon la c’est un problème informatique qui sera corrigé.<br /> PAr contre, le niveau des développements informatiques chez Boeing devraient etre le sujet majeur des prochaines réorganisation ! Le développement offshore et les recrutements de piètre qualités pour des activités stratégiques… ca ne marche pas !
orionb1
c’est tellement évident, mais les dirigeants ne voient que le fric sans voir la perte de compétence ou la perte de qualité
Niverolle
Ce n’est pas forcément un problème de recrutement. Tu peux bien avoir les meilleurs techniciens et ingénieurs du monde, si t’a culture d’entreprise de « winner » t’interdit de prendre en considération les messages d’alertes (surtout venant de ceux qui bossent dans le cambouis), les problèmes vont immanquablement te péter à la figurent un jour ou l’autre !<br /> Dans le cas de l’accident de Challenger, l’enquête a vite démontré que cette faiblesse des joints était identifié dès la conception, et que l’ingénieur concerné avaient même rédigé un rapport larmoyant (littéralement) pour supplier sa hiérarchie de ne pas tenter le vol dans ces conditions de températures…
orionb1
on va dire que le recrutement de … la hiérarchie a clairement aussi son importance<br /> de ma petite expérience, les cultures d’entreprise défaillantes sont souvent le fait de petits / mauvais chefs
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Black Friday : Amazon brade le prix du MacBook Air M1 (mois de 950€) !
Ce casque gaming Corsair est presque à -50% pour le Black Friday
Profitez d'une remise de prix sur le Smart Keyboard d'Apple pour le Black Friday
Cyber Monday Amazon : TOP 10 des promos high-tech jusqu'à ce soir minuit !
Après le Black Friday, le Cyber Monday s'attaque au prix des écouteurs Jabra Elite 3
Ces enceintes LG pourraient être invisibles dans nos voitures... mais y offrir un son 3D
Cyber Monday : 7 offres chocs chez Rakuten au lendemain du Black Friday
Honda Motocompacto : elle revient, mais cette fois, en électrique
Vite, cette offre sur l'Acer Nitro 5 et sa GeForce RTX 3060 se termine ce soir à minuit !
Après les salades et les piments doux, bientôt les récoltes de tomates cerises de l'espace
Haut de page