Jacques Sauret précise les enjeux de l’e-administration

Par Ariane Beky
le 05 octobre 2004 à 00h00
0

Le Directeur de l’ADAE a précisé les enjeux de l’administration électronique lors d’un colloque organisé mardi par Valoris, société de conseil et de services.

Le Directeur de l'ADAE a précisé les enjeux de l'administration électronique lors d'un colloque organisé mardi par Valoris, société de conseil et de services.

Lors d'un colloque parisien organisé à l'initiative de la société européenne de conseil Valoris (Sopra Group) le 4 octobre 2004, Jaques SAURET a fait un point des enjeux de l'administration électronique.

Le Directeur de l'Agence pour le développement de l'administration électronique (www.adae.gouv.fr) a fait le constat du développement rapide de la numérisation de l'information et des réseaux.

Ce mouvement "bouleverse les relations entre l'administration et les citoyens/entreprises/agents, ainsi que les rapports inter-administrations", a souligné M. SAURET.

Le responsable de l'ADAE a poursuivi son intervention en présentant les 5 principaux enjeux de l'e-administration :

La conduite du changement (stratégie progressive, supports multiples, bouquets de services) ; Le respect des libertés individuelles et l'instauration d'un climat de confiance (fédération d'identités, développement de standards communs, gestion des droits)...

Les contraintes budgétaires ; L'enjeu juridique (diffusion et réutilisation des données publiques) et enfin : La production (mise en place de modèles et de référentiels méthodologiques et technologiques pour assurer l'interopérabilité des services et des systèmes.)

L'ADAE a du pain sur la planche ! Service interministériel placé sous l'autorité du Premier ministre, mis à la disposition du ministre en charge de la réforme de l'Etat, cette jeune Agence créée en février 2003 est chargée de la coordination du programme ADELE (administration électronique 2004 - 2007).

Programme de modernisation du fonctionnement de l'administration française, ADELE se synthétise en 140 mesures intéressant tous les usagers : citoyens, agents, entreprises et collectivités locales.

Doté d'un budget d'1,8 milliard d'euros, le plan ADELE est censé permettre à l'ensemble des administrations publiques françaises de réaliser des gains de productivité "de 5 à 7 milliards d'euros à partir de 2007."
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Beesexual, la nouvelle campagne de Pornhub pour aider à sauver les abeilles
Le redémarrage du Large Hadron Collider (LHC) pourrait nous donner des clés sur la matière noire
Twitter : Jack Dorsey a rencontré son plus grand « fan »... Donald Trump
Après le vélo électrique, Xiaomi présente un cyclomoteur électrique de 120 km d'autonomie
Tesla dévoile une voiture sans volant, qui serait commercialisée dès 2021
Les trottinettes Lime piratées en Australie pour dire des phrases salaces
Revue de presse - Le Samsung Galaxy Fold plie... sous le poids des critiques
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure trottinette électrique pour votre usage ?
GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage
Projet Wing : Google obtient l’autorisation de faire voler ses drones de livraison aux US
Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple
scroll top