Publicis veut concentrer ses efforts sur le secteur du CRM

Par
Le 26 décembre 2001
 0

Le groupe Publicis concentrera ses efforts d’expansion dans les domaines de la gestion de la relation client, de la promotion et du conseil stratégique.

Le groupe 75 concentrera ses efforts d'expansion dans les domaines de la gestion de la relation client, de la promotion et du conseil stratégique.

Maurice LEVY Président du directoire de Publicis, ne souhaite pas procéder à une acquisition majeure à court terme mais poursuit sa stratégie de croissance externe ciblée dans les domaines du CRM et du conseil.

"En 2000 et début 2001, nous avons fait un certain nombre d'acquisitions et nous devons les digérer, les intégrer et faire en sorte qu'elles contribuent à la croissance du groupe et à sa rentabilité", signalait Maurice LEVY à Reuters.

L'agence Publicis (communication, publicité, média) a pratiquement doublé de taille en 2000 en rachetant le britannique Saatchi & Saatchi.

En 2001, les acquisitions totaliseront quelques dizaines de millions d'euros et en 2002 celles-ci dépendront de la stratégie du Groupe au Japon.

"Le Japon est un objectif stratégique important. Nous pourrions être amenés à faire une opération relativement importante qui nous place parmi les 15 à 20 premiers, ou à réaliser deux ou trois opérations pour arriver à ce niveau", explique Maurice LEVY.

Publicis est implantée depuis 1998 sur le marché nippon avec 50 collaborateurs, l'agence dégagera "un petit profit" en 2001 qui devrait effacer les pertes accumulées depuis 1998.

Sur ses marchés phares, en Europe et aux Etats-Unis, le groupe Publicis concentrera ses achats dans les domaines de la gestion de la relation client (CRM), de la promotion et du conseil stratégique.

Les prestations liées à la logistique de la gestion de la relation client, le CRM analytique en particulier, et de la business intelligence, demeurent une valeur sûre pour le groupe Publicis à l'international.

"Nous ne sommes pas dans une course à la taille mais dans une course à la qualité", conclut Maurice LEVY.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top