"Liberty Alliance Project" : un projet d'identification sur le Net

01 juin 2018 à 15h36
0
Sun lance avec une trentaine d'entreprises des TIC, de l'industrie, et du monde de la finance un projet d'identification des internautes.

L'équipementier américain lance avec plus de trente sociétés du secteur des technologies, des télécommunications, de la finance et de l'industrie, le "Liberty Alliance Project".

Ce projet s'attelle à l'identification des consommateurs en ligne et souhaite promouvoir l'image d'un commerce électronique sécurisé et transparent.

L'objectif est de présenter dans les six mois à venir une technologie qui permette à l'internaute de choisir l'entreprise à qui il transmettra des données privées, lui donnant accès à plusieurs sites web à partir d'une seule identification.

"Le consommateur garde le contrôle", estime Marge BREYA, Directrice marketing de la division iPlanet de Sun. Elle ajoute : "Au fond, c'est la beauté du système".

La beauté du système, vraiment ? Microsoft, qui avec AOL a été invité à se joindre aux sociétés soutenant le projet, a déjà imaginé un tel système avec son logiciel très controversé "Passport".

La semaine dernière Microsoft avait permis à d'autres entreprises de stocker des données collectées via son logiciel d'identification.

Nokia, membre du projet, préconise plutôt une solution ouverte, une base standard d'identification. Un module pourrait identifier l'internaute/mobinaute de façon rapide et sécurisée pour accéder à un certain nombre de services, sorte de "passe universel".

Les membres actuels du projet sont en plus de Sun et Nokia : ActivCard SA, American Airlines, la fondation Apache Software, Bank of America, Bell Canada Enterprises, Cingular Wireless, Systems, eBay, CollabNet, Dun and Bradstreet, eBay, Entrust, Fidelity Investments.

Et encore : Gemplus International, General Motors, Global Crossing, i2 Technologies, Intuit, Liberate Technologies, NTT DoCoMo, Openwave Systems, O'Reilly and Associates, RealNetworks, RSA Security, Sabre Holdings.

Schlumberger, Sony, Sprint, Travelocity.com, United Airlines, , et Vodafone soutiennent également le Liberty Alliance Project.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

M2S et la Deutsche Post forment un partenariat e-learning
Digimind et Help Management lancent E-learning Watcher
Certplus va certifier les documents en PDF d’Adobe
NETg ajoute le MBA de Cardean University à son offre e-learning
Sun Microsystems présente sa nouvelle plate-forme e-learning 'globale'
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Napster payant : les tarifs
<b>Taxe sur les CD Vierges fixée à 4 Francs</b>
CPU Stability Test
Psion se désinteresse des terminaux grand public
Haut de page