95,8% des PME françaises ne veulent pas acheter en ligne

Par
Le 04 juillet 2001
 0

Selon le cabinet Pouey International (intelligence économique), une écrasante majorité de PME françaises se refusent à acheter en ligne. Et demain ?

Selon le cabinet Pouey International (intelligence économique), une écrasante majorité de PME françaises se refusent à acheter en ligne. Et demain ?

95,8% des PME françaises ayant participé à l'étude réalisée par le groupe Pouey International, (intelligence économique, gestion du risque-client) déclarent ne pas acheter en ligne.

Les résultats de cette enquête menée par téléphone en février-mars auprès de 1521 PME-PMI au chiffre d'affaires supérieur ou égal à 20 millions de francs, ont été publiés mardi.

La minorité de PME (moins de 5%) qui achètent sur Internet privilégient en premier lieu l'aspect pratique d'une telle transaction. 85% de ces entreprises disposent elles-mêmes d'un site web.

28% de ces acheteurs indiquent découvrir de nouveaux fournisseurs, tandis que 26,5% d'entre eux y voient un intérêt économique, et 25% estiment que le Réseau est un bon moyen pour comparer les tarifs proposés sur le marché.

Les sommes dépensées varient de 1000 F à 10 000 F pour 32,8% des acheteurs, de 10 000 F à 50 000 F pour 28% d'entre eux, jusqu'à plus de 200 000 F pour 11% des responsables interrogés.

Aujourd'hui, l'essentiel des achats en ligne des PME concerne l'informatique (61%), les fournitures de bureau (25,4%), les acquisitions liées à la production (18,6%), les déplacements, billets de train ou d'avion, location de voitures, (17%).

Les seules prestations «intellectuelles» achetées en ligne sont les renseignements d'affaires (16,6%), et le conseil juridique (11%).

Le paiement, dans 68% des cas, est effectué à réception de la facture.

Parmi la majorité de PME réfractaires à l'achat en ligne, plus de la moitié indiquent ne pas en ressentir le besoin (52,6%). 16% disent ne pas avoir le réflexe Internet pour passer commande, et 11,6% se disent peu confiantes face à l'insécurité des paiements en ligne.

Enfin, plus de 11% d'entre elles estiment que les produits ou services qui les intéressent ne sont pas référencés sur le web...

Internet deviendra-t-il incontournable pour les PME, et à quelle échéance ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top