Un début exemplaire pour le site de jeu Prizee.com

12 avril 2001 à 00h00
0
En 7 mois d'existence, Prizee, site communautaire de jeux peut se satisfaire d'une audience de 25 Millions de pages vues/mois sans aucune dépense publicitaire

Prizee propose aujourd'hui 7 jeux permanents et organise très souvent des jeux événementiels ou de petits jeux surprise au jour le jour. De nouveaux jeux sont régulièrement proposés, principalement des jeux de grattage ou des jeux multijoueurs "très appréciés des internautes".

En 7 mois d'existence, Prizee, n'avait jamais enregistré une telle croissance. De 10 Millions de pages vues en janvier, l'audience a aujourd'hui dépassé les 25 Millions de pages vues par mois.

Le site a débuté il y a 2 ans sous la forme d'un petit site perso. Par la suite, il n'a cessé d'évoluer, pour prendre la forme d'une SARL en Septembre dernier. Aujourd'hui encore, la gestion et le développement du site sont assurés par une seule et unique personne, Tristan Colombet. C'est ce mode de fonctionnement autonome sans investissement ni employé qui a permis au site d'être rentable dès sa première heure.

Car sur un marché des sites de jeux qui commence à être saturé, Tristan Colombet souligne « l'avantage d'être sur un modèle différent des autres sites du secteur lui assurant une certaine pérennité : pas de pression d'investisseurs, grande autonomie, pas d'objectifs imposés et une structure qui garde donc une dimension humaine ».

De plus, « la croissance est très satisfaisante, ajout-t-il, sachant que la quasi-totalité des 85.000 joueurs inscrits sur Prizee proviennent du bouche à oreille ou du parrainage ».

L'esprit de communauté est très présent, ce qui explique le taux supérieur à 20% de joueurs actifs. Ceux-ci peuvent s'exprimer librement au travers des espaces de discussion, du forum ou du livre d'or.

En plus de la vente de ses solutions marketing, Prizee offre aujourd'hui sa technologie de gestion des jeux de grattage pour proposer une solution en marque blanche.

Les recettes proviennent pour moitié de la publicité avec la vente d'espace publicitaire assurée par la régie FirstGate, et pour l'autre moitié par l'organisation de jeux en co-branding (MilleMercis, Emilio, Pointop, Pourtoutelavie, Shootgame...).

Voilà un exemple de start-up qui poursuit une croissance tranquille sans dépenser inutilement de l'argent en publicité et loin de la course acharnée à la levée de fonds. Un exemple à suivre ?

A découvrir en vidéo

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Jospin lance un Conseil stratégique pour les NTIC
L'américain Kozmo.com met la clé sous la porte
Mécontentement des internautes chinois contre les Etats-Unis
Yahoo : perte et suppression d’effectifs
DoYouEnglish de GoFluent, une offre BtoC de formation à l’Anglais
DoYouEnglish de GoFluent, une offre BtoC de formation à l’Anglais
Premières images de Microsoft Stinger, le
Kana et Broadbase fusionnent et deviennent Kana Software
Début réussi pour Auchandirect.fr
Kimao : un navigateur web dédié au monde académique
Haut de page