La NASA revoit son calendrier prévisionnel après l’explosion de Crew Dragon

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
26 avril 2019 à 19h22
0
Crew Dragon - ISS
© NASA

Le samedi 20 avril, SpaceX a vu la fin de sa belle série de réussites avec l'explosion de sa capsule habitable Crew Dragon lors d'un essai statique, reportant ainsi le transport des astronautes de la NASA à destination de l'ISS à une date indéterminée.

À l'heure actuelle, les causes de l'explosion de Crew Dragon ne sont pas encore connue. L'agence spatiale américaine et la firme d'Elon Musk travaillent à élucider l'origine de l'anomalie ayant provoqué l'explosion d'un ou plusieurs des huit moteurs SuperDraco qui équipent la capsule Crew Dragon.

Coup dur pour SpaceX

Si l'explosion au sol de la Falcon 9 en septembre 2016 avait eu pour conséquence de suspendre tout lancement pendant près de 5 mois, cela risque d'être bien plus long dans le cas de Crew Dragon, puisque cette capsule est destinée à transporter des hommes et des femmes jusqu'à l'ISS. En attendant les résultats de l'enquête, dont on a encore que très peu de détails, la NASA va devoir être patiente et revoir son calendrier prévisionnel. L'agence spatiale pourrait en effet être contrainte de réserver d'autres vols à bord du vaisseau russe Soyouz, alors que sa dépendance vis-à-vis du Roscosmos aurait dû logiquement prendre fin début 2020.

SpaceX restait pourtant sur une très bonne série, notamment avec la récupération de ses trois boosters (même si l'un d'entre eux a finalement été perdu à cause de la météo) dans le cadre de la mission Arabsat-6A, ou encore avec le premier test concluant de Starhopper, le prototype de Starship, cette fusée censée venir révolutionner le domaine. En outre, cette capsule Crew Dragon semblait elle aussi être sur la bonne voie puisqu'elle est parvenue, début mars, a rejoindre l'ISS pour son premier vol inhabité.

Si l'on peut espérer pour SpaceX et la NASA que l'anomalie à l'origine de l'explosion ne provienne pas d'un défaut de conception, ce qui retarderait d'autant plus l'avancée du programme CCDeV (Commercial Crew Development), les probabilités que Crew Dragon ait souffert durant son séjour vers l'ISS, notamment avec un retour en mer avant d'être récupérée, sont largement envisageables. En effet, la capsule qui a malheureusement explosé ce 20 avril était la même que celle qui a réalisé la première mission orbitale vers l'ISS.

Une opportunité pour Boeing et son CST-100 Starliner ?

Avec ce coup dur pour SpaceX et Crew Dragon, le CST-100 Starliner va peut-être maintenant pouvoir faire ses preuves et devenir contre toute attente le premier vaisseau américain à transporter des astronautes jusqu'à l'ISS.

Souffrant pourtant déjà d'un calendrier maintes fois retardé, le CST-100 Starliner aurait initialement dû réaliser son premier vol d'essai en ce début d'année 2019. Reporté au mois d'août, il se pourrait que - si tout se passe comme prévu - la capsule de Boeing soit la première depuis la navette spatiale à permettre à la NASA « d'envoyer des astronautes américains, à bord de fusées américaines, depuis le sol américain » !

Source : Cnet.
3
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
En attendant le nouvel essai de vol habité de Crew Dragon, regardez le replay du live de mercredi !
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
scroll top