La NASA revoit son calendrier prévisionnel après l’explosion de Crew Dragon

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
26 avril 2019 à 19h22
3
Crew Dragon - ISS
© NASA

Le samedi 20 avril, SpaceX a vu la fin de sa belle série de réussites avec l'explosion de sa capsule habitable Crew Dragon lors d'un essai statique, reportant ainsi le transport des astronautes de la NASA à destination de l'ISS à une date indéterminée.

À l'heure actuelle, les causes de l'explosion de Crew Dragon ne sont pas encore connue. L'agence spatiale américaine et la firme d'Elon Musk travaillent à élucider l'origine de l'anomalie ayant provoqué l'explosion d'un ou plusieurs des huit moteurs SuperDraco qui équipent la capsule Crew Dragon.

Coup dur pour SpaceX

Si l'explosion au sol de la Falcon 9 en septembre 2016 avait eu pour conséquence de suspendre tout lancement pendant près de 5 mois, cela risque d'être bien plus long dans le cas de Crew Dragon, puisque cette capsule est destinée à transporter des hommes et des femmes jusqu'à l'ISS. En attendant les résultats de l'enquête, dont on a encore que très peu de détails, la NASA va devoir être patiente et revoir son calendrier prévisionnel. L'agence spatiale pourrait en effet être contrainte de réserver d'autres vols à bord du vaisseau russe Soyouz, alors que sa dépendance vis-à-vis du Roscosmos aurait dû logiquement prendre fin début 2020.

SpaceX restait pourtant sur une très bonne série, notamment avec la récupération de ses trois boosters (même si l'un d'entre eux a finalement été perdu à cause de la météo) dans le cadre de la mission Arabsat-6A, ou encore avec le premier test concluant de Starhopper, le prototype de Starship, cette fusée censée venir révolutionner le domaine. En outre, cette capsule Crew Dragon semblait elle aussi être sur la bonne voie puisqu'elle est parvenue, début mars, a rejoindre l'ISS pour son premier vol inhabité.

Si l'on peut espérer pour SpaceX et la NASA que l'anomalie à l'origine de l'explosion ne provienne pas d'un défaut de conception, ce qui retarderait d'autant plus l'avancée du programme CCDeV (Commercial Crew Development), les probabilités que Crew Dragon ait souffert durant son séjour vers l'ISS, notamment avec un retour en mer avant d'être récupérée, sont largement envisageables. En effet, la capsule qui a malheureusement explosé ce 20 avril était la même que celle qui a réalisé la première mission orbitale vers l'ISS.

Une opportunité pour Boeing et son CST-100 Starliner ?

Avec ce coup dur pour SpaceX et Crew Dragon, le CST-100 Starliner va peut-être maintenant pouvoir faire ses preuves et devenir contre toute attente le premier vaisseau américain à transporter des astronautes jusqu'à l'ISS.

Souffrant pourtant déjà d'un calendrier maintes fois retardé, le CST-100 Starliner aurait initialement dû réaliser son premier vol d'essai en ce début d'année 2019. Reporté au mois d'août, il se pourrait que - si tout se passe comme prévu - la capsule de Boeing soit la première depuis la navette spatiale à permettre à la NASA « d'envoyer des astronautes américains, à bord de fusées américaines, depuis le sol américain » !

Source : Cnet.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
0
Niverolle
“L’agence spatiale pourrait en effet être contrainte de réserver d’autres vols à bord du vaisseau russe Soyouz, alors que sa dépendance vis-à-vis du Roscosmos aurait dû logiquement prendre fin début 2020.” ==> En fait, la NASA a entamé les démarches pour réserver deux sièges supplémentaires il y a déjà quelques temps (le 13 février, donc bien avant cet accident).
Fulmlmetal
Rexxie va nous dire que c’est un sabotage, l’effet THERMITE lol<br /> 6 jours de retard sur l’info, bravo, vous etes plus rapide à donner les bonnes nouvelles de Musk et Tesla que les mauvaises. il aura fallu vous le reprocher pour que vous vous décidiez à en parler ?<br /> Bon, en tout cas ça commence à faire 3 explosions, deux Falcon 9 et une Dragon. L’image de la maitrise de SpaceX s’écroule. On pourrait aussi parler de l’abandon des récup des coiffes par filet ça a été un fiasco, et l’abandon de la récup du 2nd étage. bref ces problèmes et échec c’est la contrepartie de vouloir aller trop vite.<br /> Pour le succès du StarHopper restons modeste, ça n’a été qu’un très bref allumage au sol d’un unique moteur. On est encore très très loin de crier au succès du programme.
illuminati
“…l’origine de l’anomalie ayant provoqué l’explosion d’un ou plusieurs des huit moteurs SuperDraco…”<br /> Sauf que l’explosion n’a rien à voir avec les SuperDraco.<br /> Ceux-ci n’étaient même pas en fonction lors de l’explosion.<br /> De plus, chaque moteur est indépendant des autres.<br /> Si un de ceux-ci explose, cela ne cause aucune problème.<br /> Ils sont prévus pour résister à ce genre d’évènement.<br /> Il y a du avoir une fuite multiple des réservoirs (conburant et carburant) ou des tuyaux/valves pour que cela se termine en explosion. Or cela est peu probable. Ce qui fait que la cause de l’explosion n’a pas encore été déterminée.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Il y a désormais un smartphone encore plus écoresponsable que le Fairphone 4
Faut-il vraiment que Brave bloque les consentements de cookies ? C'est ce qu'il va faire très bientôt
C'était de la SF ou du jeu vidéo, la tourelle commandée par IA est désormais une triste réalité en Palestine
Insolite : il imagine et fabrique une boîte à rythmes... en LEGO
Imaginé pour les pros du vélo, ce nouveau moteur électrique Bosch a de quoi vous envoyer dans le décor
Bitdefender Total Security est un excellent antivirus portant particulièrement bien son nom !
Ce weekend semble particulièrement bien choisi pour souscrire à cette licence NordVPN !
Top 5 des applications à tester sur son smartphone cette semaine !
Forfait mobile : payez ce que vous consommez avec cette offre Prixtel
La part de mineurs dans l'audience de Pornhub est impressionnante, selon le rapport du Sénat
Haut de page