CST-100 Starliner (Boeing)

le 12 mars 2019 à 16:00
 0
Boeing CST-100 Starliner
Vue d'artiste sur le CST-100 Starliner © NASA

Avec SpaceX et son Dragon v2, Boeing est le second partenaire privé de la NASA dans le cadre de son programme Commercial Crew Development qui prévoit la mise en place d'un moyen de transport américain pour ses astronautes vers l'ISS. Pour remporter l'appel d'offres lancé par l'agence spatiale américaine en 2010, après l'arrêt du programme de la navette spatiale Space Shuttle, le constructeur aéronautique et aérospatial a développé le CST-100 Starliner, un véhicule spatial réutilisable dont la conception innovante s'inspire des vaisseaux Apollo et Orion.

Le CST-100 de Boeing, dont le nom de code signifie Crew Space Transportation alors que le chiffre 100 désigne l'altitude en kilomètres de la litigieuse ligne de Kármán, a été retenu en 2014 par la NASA dans le cadre de son programme Commercial Crew Development visant à trouver une solution fiable pour remplacer la navette spatiale américaine et se passer des services du Roscosmos, l'agence spatiale russe, qui loue encore actuellement son vaisseau Soyouz à prix d'or pour le transport des astronautes jusqu'à la station spatiale internationale.


Repoussé durant plusieurs années, ce programme de la NASA devrait connaitre la consécration en 2019 avec le lancement des premiers vols habités. Il permettra aussi aux États-Unis de retrouver une certaine autonomie ainsi qu'un statut à la hauteur de la renommée de son agence spatiale en envoyant en orbite « des astronautes américains, à bord de fusées américaines, depuis le sol américain ».

Un vaisseau moderne inspiré d'une architecture éprouvée


Après avoir reçu environ 4,2 milliards de dollars en 2014 pour la dernière phase du programme, nommée Commercial Crew Transportation Capability (CCtCap), contre 2,6 milliards pour SpaceX, Boeing a dévoilé une première maquette grandeur nature de son engin spatial qui sera désormais surnommé Starliner.

Développé en collaboration avec Bigeflow Airspace, le vaisseau de Boeing est, à l'instar de Crew Dragon, en mesure de transporter un équipage composé de sept astronautes en orbite terrestre basse pour rejoindre l'ISS. Bien que Starliner soit réutilisable pour réaliser une dizaine de vols, il n'a pas encore été certifié par la NASA dans ce cadre, certainement afin de ne pas perdre un temps précieux et repousser encore les vols d'essai ainsi que le lancement effectif du programme.

Boeing CST-100 Starliner

Avec son architecture inspirée par le vaisseau spatial Orion ainsi que celui du programme Apollo, le CST-100 Starliner s'appuie sur de solides modèles ayant déjà fait leurs preuves par le passé tout en y implémentant les dernières innovations et technologies de notre époque, à savoir l'utilisation de nouveaux matériaux, une construction sans soudure, ou encore le pilotage et l'amarrage autonome à la station spatiale internationale.

Composé d'un module de descente pour le retour sur Terre, ainsi que d'un module de service pour le stockage de matériels, l'atterrissage est assuré par des airbags et parachutes qui ont d'ores et déjà été testés avec succès en 2016, puis en 2017, dans le désert du Nouveau-Mexique. Bien qu'il soit capable d'atterrir en mer, les cinq zones d'atterrissage sélectionnées se trouvent dans cette région des États-Unis. Le CST-100 est par ailleurs équipé de panneaux solaires capables de délivrer une puissance électrique de 3 000 watts, ils sont situés sous le module de service entre les quatre moteurs Rocketdyne RS-88. Cette partie du vaisseau n'est quant à elle pas destinée à être réutilisée.

Le vaisseau de Boeing est prévu pour être lancé à l'aide d'une fusée Atlas V à partir du Space Launch Complex 41 du Cap Canaveral, mais il est également compatible avec les lanceurs Falcon 9, Delta IV, ainsi que le Vulcan en cours de développement depuis 2014 par United Launch Alliance (ULA).

Starliner - intérieur du module
Vue sur l'intérieur du module de commande pressurisé de Starliner © Robert Markowitz

Boeing a également dévoilé une combinaison spatiale moderne et minimaliste pour les astronautes qui voyageront à bord de Starliner. Elle possède la caractéristique d'être bien plus légère que le précédent modèle, pourra être personnalisée pour chaque membre de l'équipage afin d'améliorer le confort et la sécurité et est dotée de gants permettant l'interaction avec les écrans tactiles à bords du vaisseau.



Un premier vol habité pour août 2019 ?


Un premier essai inhabité était initialement prévu pour juillet 2018, seulement le dysfonctionnement d'un des moteurs d'évasion du vaisseau a entraîné un léger retard pour Boeing qui devrait maintenant réaliser son tout premier vol d'essai en mars 2019. Si tout se passe alors comme prévu, le premier vol habité pourrait avoir lieu en août 2019. La NASA a d'ores et déjà annoncé les noms des astronautes qui participeront au lancement de Starliner.

Enfin, Boeing n'exclut pas d'autres missions pour son vaisseau spatial, notamment pour desservir les ambitieux projets de son partenaire Bigelow Aerospace. Boeing entrevoit également de vendre une place pour un touriste sur chaque voyage de Starliner par le biais de l'entreprise Space Adventures. Le contrat liant Boeing à la NASA lui permet en effet de proposer et de fixer le tarif d'un siège touristique.
Modifié le 12/03/2019 à 19h46
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Espace

À l’heure où nous rédigeons ces lignes, Nick Hagues et Anne McClain se préparent à leur première sortie extravéhiculaire depuis qu’ils ont rejoint la station spatiale internationale le 15 mars à l’aide du vaisseau Soyouz. Une sortie de l’ISS à suivre en direct sur la chaîne YouTube de la NASA.
22/03 | Espace
Un prototype du vaisseau spatial Starship va faire l’objet d’un premier essai sur le site de Boca Chica, au Texas. Une étape à la fois symbolique et importante dans la course à la conquête spatiale menée par SpaceX.
21/03 | Espace
Dans le domaine spatial, les retards sur le calendrier initial d’un programme sont légion, ce qui reste assez compréhensible compte tenu de la complexité d’un lancement, de la conception d’un lanceur ou d’un moteur de fusée.
21/03 | Espace
C’est l'une des hypothèses avancées pour tenter de comprendre pourquoi nous ne sommes toujours pas entrés en contact avec une civilisation extraterrestre. Une théorie farfelue parmi d’autres, mais sérieusement débattue par des chercheurs du monde entier.
20/03 | Espace
Développé depuis 2011 par la NASA suite à l’arrêt du programme Constellation, le lanceur lourd Space Launch System, censé permettre à l’agence spatiale de réaliser des vols interplanétaires habités, souffre de retards constants notamment dus à ses nombreux dépassements de budget.
18/03 | Espace
Dix ans après le lancement du télescope spatial Kepler et seulement quelques mois après la fin de sa mission, la toute première candidate repérée par l'outil vient enfin d’être confirmée comme exoplanète.
18/03 | Espace
Après un lancement réussi dans les règles de l’art, le vaisseau Soyouz est bien arrivé à destination et s’est amarré à la station spatiale internationale sur les coups de 2 heures du matin (heure française). Les trois équipiers à bord de la capsule ont ainsi pu rejoindre l’équipe déjà en place depuis décembre 2018 à bord de l’ISS.
15/03 | Espace
Les deux hommes qui ont survécu au lancement raté de la capsule Soyouz le 11 octobre dernier, à savoir l’astronaute de la NASA Nick Hagues et le cosmonaute russe Alexey Ovchinin, vont de nouveau décoller ce jeudi soir.
14/03 | Espace
L’agence spatiale japonaise et le constructeur automobile Toyota ont annoncé avoir conclu un partenariat cette semaine. Le but de cette collaboration est d’envoyer un véhicule autonome sur la Lune, pouvant transporter jusqu’à 4 personnes. Avec pour objectif un lancement en 2029.
13/03 | Espace
L’Agence spatiale européenne (ESA) vient d’officialiser le futur lancement de Cheops, son satellite de caractérisation des exoplanètes. L’engin vient de passer avec succès ces derniers tests en salle blanche et peut désormais être expédié à Kourou, d’où il sera lancé entre le 15 octobre et le 14 novembre 2019.
13/03 | Espace
Cela fait près de 10 ans que les chercheurs tentent de comprendre pourquoi de très nombreuses exoplanètes possèdent de si étranges configurations avec leurs axes parfois fortement inclinés. Des chercheurs de Yale apportent désormais un élément de réponse pour tenter de résoudre ce mystère mis en évidence par les multiples découvertes du chasseur d’exoplanète Kepler.
10/03 | Espace
Le géant américain de la recherche en ligne vient de lancer son tout nouveau projet interactif via Google Arts et Culture. Intitulé >, cette initiative s’apparente à une gigantesque exposition numérique sur l’histoire des sciences et des découvertes humaines.
08/03 | Nasa
SpaceX a réalisé tôt ce matin son tout premier lancement à destination de la station spatiale internationale pour sa capsule Crew Dragon. Placée en orbite grâce à une fusée Falcon 9, la capsule s’est correctement séparée de cette dernière et devrait rejoindre l’ISS dans la journée de dimanche.
02/03 | Space X
Vendredi dernier, la sonde spatiale israélienne Beresheet a pris son envol à bord d’une fusée Falcon 9 de SpaceX et a quitté l’orbite terrestre pour rejoindre la Lune. Outre le fait d’être la première mission spatiale israélienne ainsi que la première mission privée à destination de la Lune, Beresheet entend également sauvegarder une grande partie des connaissances et du patrimoine humains.
27/02 | Espace
Le SpaceShip Two de Virgin Galactic s’est envolé une seconde fois dans l’espace, avec cette fois-ci une passagère aux côtés des deux pilotes.
26/02 | Espace
scroll top