Une enquête découvre de nouveaux problèmes avec la capsule Starliner de Boeing

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
10 février 2020 à 15h44
0
starliner-boeing
La capsule CST-100 Starliner atterrit avec ses airbags

Le vol de test raté de la capsule Starliner, du 20 au 22 décembre dernier, aurait pu se terminer en véritable catastrophe : la commission d'enquête révèle de nouveaux problèmes logiciels et de gros soucis de validation.

Un ennui de plus

« Il n'est pas dans nos habitudes de faire une conférence de presse sur les résultats d'une enquête alors que la commission n'a pas terminé son travail », prévenait le 7 février Jim Bridenstine, l'administrateur de la NASA. Néanmoins, depuis la veille, la polémique ne faisait qu'enfler et la NASA, avec son partenaire Boeing, a dû prendre la communication en main pour éviter un effet boule de neige.

De fait, les nouvelles informations sont accablantes. On savait déjà qu'une erreur d'horloge interne avait provoqué de mauvaises manœuvres, rendant impossible le rendez-vous prévu avec la station spatiale internationale. Mais la mission raccourcie aurait bien pu se terminer en un incroyable fiasco : une erreur de logiciel a en effet été découverte juste à temps et corrigée deux heures avant la rentrée atmosphérique de la capsule.


Starliner dans le viseur

Si la solution n'avait pu être mise en place, il y a une forte probabilité que la capsule aurait été heurtée par son propre module de service juste après son éjection. Or une collision en orbite peut être fatale. Comme le résume Jim Chilton, responsable Boeing : « Rien de bon ne peut arriver lorsque deux véhicules spatiaux se rentrent dedans ».

Si l'enquête suit son cours, elle fait donc déjà état de deux erreurs majeures, en plus de problèmes de communication avec le sol qui ont plusieurs fois empêché les équipes de contacter Starliner. La NASA et Boeing, particulièrement embarrassés par ces révélations, promettent une mise à plat de tout le logiciel de la capsule, de la transparence, et un changement de leur procédure de validation.

Problèmes de contrôle

Au fond, ces problèmes révèlent que ni Boeing ni la NASA n'ont mis en place les garde-fous nécessaires pour s'assurer que ces situations ne pourraient arriver en orbite. Tout cela aurait dû être détecté bien plus tôt, simulé, contrôlé et, au besoin, rejeté par l'agence, confirme Doug Loverro, responsable des opérations spatiales pour la NASA. « Nos contrôles étaient insuffisants, il faut le reconnaître. C'est une bonne leçon ».

L'agence n'a pas encore officiellement pris sa décision quant à un second vol d'essai de la capsule Starliner, mais Boeing va dans tous les cas rester plusieurs mois dans le collimateur de la NASA. Il est même possible que ces révélations aient des conséquences sur le prochain vol habité de la capsule Crew Dragon de SpaceX, si de nouveaux tests et procédures sont mises en place.

Source : Space Flight Now
Modifié le 10/02/2020 à 15h44
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top