SpaceX poursuit sa success story avec un test réussi du système d'éjection de Crew Dragon

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
20 janvier 2020 à 20h03
8
Crew Dragon abort test
Crew Dragon décolle... Dans quelques secondes, une catastrophe contrôlée

Après plusieurs reports pour cause de météo, la capsule Crew Dragon a réussi ce 19 janvier un spectaculaire test d'éjection d'urgence, avant de revenir se poser en mer. Le lanceur, lui, a violemment explosé.

Elle s'éjecte !

Il est rare de vouloir observer un lancement de fusée pour qu'il se termine en une gigantesque boule de feu. C'est pourtant pour cette raison que Falcon 9 a allumé ses 9 moteurs ce 19 janvier à 16h30 (Paris). A peine plus d'une minute plus tard, avec quelques secondes d'avance, le système à bord de Crew Dragon a estimé qu'il avait atteint toutes les conditions pour ce test : à Mach 2.2 il a déclenché le système d'éjection d'urgence, simulant un problème lors du vol. Immédiatement, les 8 moteurs Superdraco installés sur les flancs de la capsule se sont allumés et l'ont détachée du reste de la fusée, qui stoppait de son côté ses puissants propulseurs. Crew Dragon a été puissamment emmenée loin du lanceur, qui a alors violemment explosé.



Des sourires et des questions

Tout cela était heureusement prévu, et la capsule, après une parabole qui l'a emmenée jusqu'à 40 km d'altitude, a largué son module de service, avant de déclencher la séquence d'ouverture de ses quatre grands parachutes principaux, et de descendre se poser dans le calme entre deux vagues de l'Océan Atlantique. A peine plus d'une heure plus tard, le navire de récupération était sur place pour la récupérer et la ramener à Port Canaveral. Pendant ce temps, Elon Musk (PDG de SpaceX), Jim Bridenstine (administrateur de la NASA), plusieurs astronautes et responsables du programme Commercial Crew animaient une conférence de presse très attendue. En attente d'un examen très approfondi des données qui prendra du temps, les sourires étaient de mise : visiblement tout s'est passé exactement comme prévu pour ce test d'éjection d'urgence.



Entrainement intensif

La NASA en a bien profité également dans les deux jours avant le décollage, pour entraîner ses astronautes à se préparer au vol : Bob Behnken et Doug Hurley se sont préparés, ont été amenés sur le pas de tir et se sont entraîné les heures précédentes comme pour un véritable vol... Même s'ils ne sont pas entrés dans la capsule, laissant leur place à deux mannequins. Les deux astronautes sont prêts, et le prochain modèle de Crew Dragon les emmènera sur l'ISS. A quelle échéance ? C'est toute la question aujourd'hui. Selon Elon Musk, le véhicule sera fin prêt avant le début du mois de mars, mais les vérifications et autorisations ne permettront pas un décollage avant le second trimestre.
Au vu du succès des derniers tests, la NASA hésite encore à proposer une mission plus longue que les quelques jours prévus à ses astronautes : cela permettrait un équipage plus nombreux au sein de l'ISS, mais nécessiterait en contrepartie plusieurs semaines d'entraînement intensif au sol pour les préparer à leurs tâches en orbite.

Source : Spaceflight Now
Modifié le 21/01/2020 à 09h29
8
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

10 jeux bacs à sable et simulateurs de promenades pour explorer l'univers malgré le confinement
Le TOP des promos high-tech à saisir ce samedi soir en attendant le Black Friday
Test vélo électrique VanMoof S3 : une jolie réussite
Le smartphone POCO M3 est (déjà) en promo chez Amazon !
Test Creative Outlier Air V2 : des écouteurs toujours aussi bien pensés, à l’autonomie monstrueuse
La célèbre enceinte Ultimate Ears Megaboom à moins 46% ce week-end
Qu'est-ce qu'un spyware et comment s'en protéger avec un antivirus ?
100€ de remise immédiate sur le Marshall Monitor II ANC chez Amazon
Une TV QLED TLC de 65 pouces à un prix imbattable pour le Black Friday (100 € ODR)
Idée cadeau Noël : la célèbre Fabrique à histoires Lunii est de retour en promo
Haut de page