SpaceX poursuit sa success story avec un test réussi du système d'éjection de Crew Dragon

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
21 janvier 2020 à 09h29
8
Crew Dragon abort test
Crew Dragon décolle... Dans quelques secondes, une catastrophe contrôlée

Après plusieurs reports pour cause de météo, la capsule Crew Dragon a réussi ce 19 janvier un spectaculaire test d'éjection d'urgence, avant de revenir se poser en mer. Le lanceur, lui, a violemment explosé.

Elle s'éjecte !

Il est rare de vouloir observer un lancement de fusée pour qu'il se termine en une gigantesque boule de feu. C'est pourtant pour cette raison que Falcon 9 a allumé ses 9 moteurs ce 19 janvier à 16h30 (Paris). A peine plus d'une minute plus tard, avec quelques secondes d'avance, le système à bord de Crew Dragon a estimé qu'il avait atteint toutes les conditions pour ce test : à Mach 2.2 il a déclenché le système d'éjection d'urgence, simulant un problème lors du vol. Immédiatement, les 8 moteurs Superdraco installés sur les flancs de la capsule se sont allumés et l'ont détachée du reste de la fusée, qui stoppait de son côté ses puissants propulseurs. Crew Dragon a été puissamment emmenée loin du lanceur, qui a alors violemment explosé.



Des sourires et des questions

Tout cela était heureusement prévu, et la capsule, après une parabole qui l'a emmenée jusqu'à 40 km d'altitude, a largué son module de service, avant de déclencher la séquence d'ouverture de ses quatre grands parachutes principaux, et de descendre se poser dans le calme entre deux vagues de l'Océan Atlantique. A peine plus d'une heure plus tard, le navire de récupération était sur place pour la récupérer et la ramener à Port Canaveral. Pendant ce temps, Elon Musk (PDG de SpaceX), Jim Bridenstine (administrateur de la NASA), plusieurs astronautes et responsables du programme Commercial Crew animaient une conférence de presse très attendue. En attente d'un examen très approfondi des données qui prendra du temps, les sourires étaient de mise : visiblement tout s'est passé exactement comme prévu pour ce test d'éjection d'urgence.



Entrainement intensif

La NASA en a bien profité également dans les deux jours avant le décollage, pour entraîner ses astronautes à se préparer au vol : Bob Behnken et Doug Hurley se sont préparés, ont été amenés sur le pas de tir et se sont entraîné les heures précédentes comme pour un véritable vol... Même s'ils ne sont pas entrés dans la capsule, laissant leur place à deux mannequins. Les deux astronautes sont prêts, et le prochain modèle de Crew Dragon les emmènera sur l'ISS. A quelle échéance ? C'est toute la question aujourd'hui. Selon Elon Musk, le véhicule sera fin prêt avant le début du mois de mars, mais les vérifications et autorisations ne permettront pas un décollage avant le second trimestre.
Au vu du succès des derniers tests, la NASA hésite encore à proposer une mission plus longue que les quelques jours prévus à ses astronautes : cela permettrait un équipage plus nombreux au sein de l'ISS, mais nécessiterait en contrepartie plusieurs semaines d'entraînement intensif au sol pour les préparer à leurs tâches en orbite.

Source : Spaceflight Now
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
4
wedgantilles
« avec quelques secondes d’avance » ce n’est pas le cas le live était clair sur le sujet cela pouvait être quelques secondes plus tôt ou plus tard et était programmé sur une condition unique l’atteinte d’une certaine vélocité celle-ci ne pouvant être simplement lié à une durée puisque les conditions de vol ne sont jamais parfaites.
ebottlaender
C’est pour ça que j’ai bien précisé dans la même phrase que c’est le système automatique qui a estimé qu’il avait les bons paramètres
redosk
C’était vraiment en avance ? J’ai eu plutôt l’impression que c’était un peu en retard.<br /> On les entendait faire le compte à rebours et j’aurais dit que c’était genre 2s après le 0 que l’extinction a eu lieu.
ebottlaender
Oui 4 secondes environ, mais encore une fois c’est le système automatique qui décidait quand il avait les bons paramètres (c’était normalement 90 secondes donc 1:30).
Drakho
La question du retard a été posée lors de l’interview qui a eu lieu après le lancement. Elon Musk et jim bridenstine ont eu l’air surpris de la question et ont affirmé qu’il n’y avait pas eu de retard.
redosk
J’avais vu à plusieurs endroits ≈1:24, ce qui collait avec le compte à rebours qu’on entendait :<br /> twitter.com<br /> NextLaunch (Nextlaunch)<br /> 📢:Next woosh'n'sploosh!<br /> ⏰:1530-1900 UTC / 10:30am-14pm EST / 00:30-4 JST <br /> 🚀:Falcon 9<br /> 🍙:Crew Dragon<br /> 🏳️:🇺🇸<br /> 🚏:~84sec worth of UP<br /> 📡:youtube.com/watch?v=mhrkdH…<br /> ℹ:spacex.com/sites/spacex/f…<br /> ⏳:free.timeanddate.com/countdown/i66v…<br /> 2:39 PM - 19 Jan 2020<br /> 13<br /> 4<br /> twitter.com<br /> Chris G - NSF (ChrisG_NSF)<br /> Abort will trigger 84-seconds into flight. #IFA #InFlightAbort #SpaceX #Falcon9 #Dragon<br /> 6:11 PM - 17 Jan 2020<br /> 37<br /> 8<br />
ebottlaender
Le presskit de SpaceX incluait 90 secondes. Mais encore une fois (et incluant les autres commentaires ça en fait 4 ou 5) vous vous focalisez sur la mauvaise partie de la phrase.<br /> image.png726×483 77.5 KB<br />
redosk
Oui dans tous les cas c’était « aux environs de », mais j’étais surpris de lire « en avance » alors qu’en réel ça semblait plutôt « en retard ».<br /> Le presskit était probablement avec un gros arrondi par rapport à ce qui avait été indiqué lors de la conférence pre-launch (ça semble venir de là les 1:24).<br /> Bref, vu que c’était environ, on va dire qu’il n’y avait dans tous les cas ni avance ni retard !
dj41ph4
Ok… mais si le moteur principal se n’arrête pas… la capsule a assez de puissance pour se dégager du lanceur ?
ebottlaender
Alors déjà, c’est relié donc il faudrait expliquer pourquoi les moteurs ne s’arrêtent pas, ça fait partie du même système d’urgence. Mais en plus oui la capsule est conçue pour s’échapper quoi qu’il arrive (et elle part systématiquement « de travers » pour justement éviter une collision avec le lanceur).
MisterGTO
Que le décollage est eu quelques secondes de retard ou pas, on s’en moque, vu que le retard de ce test a quelques mois/années de retard <br /> Bien content que cela ait réussi, que ce soit pour les US ou Spacex qui va peut-être avoir plus de moyens à consacrer à Starship (Même s’il reste encore à réussir les vols avec équipage)
dj41ph4
Par exemple, le moteur du lanceur qui aurait un problème, au lieu de s’éteindre, dégagerait tout son carburant avant d’exploser, cela engendre une surpuissance du lanceur… est-ce que les moteurs de la capsule pourraient s’en échapper aussi facilement ? Parce que « en cas de problème » reste très vague … ce test-ci est parfait en cas de problème d’arrêt de moteur…
MisterGTO
Les fusées sont bourrées de capteur donc ils peuvent détecter une énorme partie des cas anormaux et agir en conséquence<br /> En revanche en cas d’explosion « instantanée » suite à rupture j’imagine, l’éjection doit être impossible
ebottlaender
C’est… Enfin non quoi. Un lanceur ne « rentre pas en surpuissance ». Des moteurs fusée ça se coupe parfaitement bien, et ça peut-être géré depuis le sol ou depuis l’ordinateur de bord. Et même si c’était possible avec un moteur, il y en a 8 autres qui sont là pour compenser.<br /> La capsule est conçue pour s’échapper avec des ordres donnés automatiquement en quelques millisecondes et à traverser, au besoin, la boule de feu et les débris de son propre lanceur… Comme c’est écrit dans l’article, les moteurs ont été coupés par le programme d’urgence qui éjecte aussi la capsule, pas dans le cadre du test.
ebottlaender
Si. Le système est fait pour. La capsule traverserait une partie de la « boule de feu » si on veut, mais elle s’en tirerait très bien. Toute la difficulté des moteurs d’éjection c’est de les concevoir pour qu’ils réagissent à des ordres calculés par l’ordinateur de bord en quelques centièmes de secondes et montent à pleine puissance en quelques dixièmes de seconde.
MisterGTO
A ce point? J’aurais jamais cru quand on voit la vitesse de propagation de l’explosion<br /> J’espère qu’on en aura jamais la confirmation pratique
MisterGTO
En lisant cet article je comprends mieux comment c’est possible<br /> Le bouclier thermique de la capsule peut la protéger<br /> https://spaceflightnow.com/2020/01/23/spacex-releases-preliminary-results-from-crew-dragon-abort-test/
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Forfait mobile : l'offre spéciale Soldes RED 60Go à 12€/mois se termine ce soir à minuit
Tim Cook optimiste quant à une taxe GAFA internationale
SEGA lance une mystérieuse nouvelle campagne Sonic 2020
Dying Light 2 reporté à une date inconnue
YouTube TV sur PlayStation 4, apparemment c'est pour très bientôt !
Qu'est-ce que le French Tech 120 et quelles sont les start-up françaises qui en font partie ?
La sonde Mars Express nous offre un cliché renversant du pôle Nord de la planète rouge
Soldes Cdiscount 2ème démarque : enceinte bluetooth JBL Flip 4 en réduction pour moins de 80€
Free continue les promos Soldes sur son forfait mobile 50Go à 9,99€/mois
Soldes Amazon : casque bluetooth Mpow Thor en promo pour moins de 15€
Haut de page