Le lancement de Starliner, initialement prévu le 30 juillet, est suspendu pour une durée indéterminée

07 août 2021 à 19h38
10
18 Boeing CST 100 Starliner
© NASA

Les choses continuent d’aller de mal en pis pour la capsule CST-100 Starliner de Boeing … D’abord prévu en mars, puis en avril, avant d’être progressivement repoussé à la fin du mois de juillet, le second vol d’essai de la capsule Starliner, OFT-2, a finalement été repoussé sine die par Boeing. En cause : des problèmes techniques encore non résolus.

Après avoir accumulé un retard considérable sur le Crew Dragon de SpaceX, Boeing risque bien de perdre tout bonnement et simplement son contrat avec la NASA.

Un nouveau rendez-vous manqué pour Starliner

Nous l’évoquions à la fin du mois dernier : la capsule Starliner devait effectuer son deuxième vol d’essai, sans équipage à bord, à la date du 30 juillet 2021. Alors que la capsule culminait au sommet d’une fusée Atlas V, sur son pas de tir, le lancement a été annulé lorsque les ingénieurs de Boeing ont identifié un problème sur le positionnement de certaines valves de la capsule. Au départ, il était espéré que le problème concerne uniquement les capteurs, et non les valves elles-mêmes, ce qui aurait entraîné un simple report de 24 heures. Malheureusement, il n’en était rien, et le problème hardware va demander bien plus de travail que prévu.

Même si le défaut constaté pouvait se régler en quelques jours, le report du deuxième vol de Starliner pourrait bien se compter en mois. En effet, les places de « parking » sur la Station Spatiale Internationale , où devait se docker le CST-100 Starliner, sont rares et très demandées. Une fois son créneau manqué, la capsule devra attendre qu’un dock se libère. La question de la disponibilité du pas de tir va également se poser, puisque ULA (qui met en œuvre l’Atlas V) doit bientôt procéder au lancement d’autres missions pour le compte de la NASA.

Quoi qu’il arrive, Boeing n’a pas d’autres choix que de subir et attendre, et voir son retard sur son concurrent SpaceX se creuser toujours un peu plus. Après l’échec du premier vol d’essai, il est hors de question pour Boeing de risquer la perte d’OFT-2, au risque de voir la NASA cesser de soutenir le CST-100 Starliner.

Source : Extremtech

Modifié le 08/08/2021 à 10h44
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
11
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La NASA confirme que Mars a connu d'importantes éruptions volcaniques par le passé
Inspiration4 décolle et atteint l'orbite sous l'oeil des caméras de Netflix (et du monde)
Thomas Pesquet a battu le record européen du plus long temps passé dans l'espace libre
Une nouvelle start-up du NewSpace en vue ? Steve Wozniak tease l'arrivée prochaine de l'entreprise Privateer
Virgin Galactic : le prochain vol suborbital au profit de l'armée italienne est reporté d’au moins un mois
SpaceX va envoyer en orbite une capsule Crew Dragon avec 4 touristes spatiaux à son bord
L'échantillon de sol martien collecté par Perseverance dévoile ses premiers secrets
Après un été de construction, les tests de Starship et SuperHeavy devraient reprendre de plus belle
Le très attendu télescope James Webb (JWST) devrait décoller à bord d'Ariane 5 le 18 décembre
Le rover Perseverance a officiellement réussi à collecter son premier échantillon de sol martien
Haut de page