🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Le lancement de Starliner, initialement prévu le 30 juillet, est suspendu pour une durée indéterminée

08 août 2021 à 10h44
10
18 Boeing CST 100 Starliner
© NASA

Les choses continuent d’aller de mal en pis pour la capsule CST-100 Starliner de Boeing … D’abord prévu en mars, puis en avril, avant d’être progressivement repoussé à la fin du mois de juillet, le second vol d’essai de la capsule Starliner, OFT-2, a finalement été repoussé sine die par Boeing. En cause : des problèmes techniques encore non résolus.

Après avoir accumulé un retard considérable sur le Crew Dragon de SpaceX, Boeing risque bien de perdre tout bonnement et simplement son contrat avec la NASA.

Un nouveau rendez-vous manqué pour Starliner

Nous l’évoquions à la fin du mois dernier : la capsule Starliner devait effectuer son deuxième vol d’essai, sans équipage à bord, à la date du 30 juillet 2021. Alors que la capsule culminait au sommet d’une fusée Atlas V, sur son pas de tir, le lancement a été annulé lorsque les ingénieurs de Boeing ont identifié un problème sur le positionnement de certaines valves de la capsule. Au départ, il était espéré que le problème concerne uniquement les capteurs, et non les valves elles-mêmes, ce qui aurait entraîné un simple report de 24 heures. Malheureusement, il n’en était rien, et le problème hardware va demander bien plus de travail que prévu.

Même si le défaut constaté pouvait se régler en quelques jours, le report du deuxième vol de Starliner pourrait bien se compter en mois. En effet, les places de « parking » sur la Station Spatiale Internationale , où devait se docker le CST-100 Starliner, sont rares et très demandées. Une fois son créneau manqué, la capsule devra attendre qu’un dock se libère. La question de la disponibilité du pas de tir va également se poser, puisque ULA (qui met en œuvre l’Atlas V) doit bientôt procéder au lancement d’autres missions pour le compte de la NASA.

Quoi qu’il arrive, Boeing n’a pas d’autres choix que de subir et attendre, et voir son retard sur son concurrent SpaceX se creuser toujours un peu plus. Après l’échec du premier vol d’essai, il est hors de question pour Boeing de risquer la perte d’OFT-2, au risque de voir la NASA cesser de soutenir le CST-100 Starliner.

Source : Extremtech

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
11
nicodunord
Sinon les articles de Clubic sur le spatial sont excellents. Merci
_Troll
Je confirme. J ai appris a m interresser au spatial a force de lire les articles Clubic.
smover
Extraordinaire ces retards de Boeing malgré des budgets colossaux. La comparaison avec les succès de SpaceX leur fait très mal.
kanda
Merci pour ces articles sur la conquête spatiale, un des derniers espaces pour rêver
Wifi93
Boeing joue de malchance à répétition. Après les avions, c’est le tour de cette Starliner de poser problème. Et pour annuler ce lancement jusqu’à plus amples informés, faut que ceux-ci soient des plus sérieux. un deuxième échec est à exclure. Pourtant, avec le budget …
Drix01
Spacex doit toujours avoir de concurrent pour rendre l’aventure plus intéressant.
Bretwa
De toute façon la conquête spatiale est très complexe, le principal est qu’ils n’abandonnent pas.
spip74
Merci pour ces articles sur le spacial. Je viens aussi de lire celui des véhicules lunaires qui est très intéressant.<br /> Quant à Boeing, il ne seront jamais au niveau de SpaceX de part la lourdeur de leur procédure. Entre un «&nbsp;Essaye et tu verras bien si ça marche&nbsp;» de spaceX et «&nbsp;on doit faire 12 réunions, avoir 15 feux verts et écrire 8 rapports qui doivent être validés par 12 réunions&nbsp;» chez Boeing il y a désormais un monde…
Space_Boy
Bon article sur la façon comment Elon travaille: rien à voir avec les anciennen boîtes je pense: elon musk’s 5 step R&amp;D strategy – Lucept<br /> bon requirements<br /> simplifier au max<br /> cycle plus vite<br /> automatiser.<br /> A la vitesse ou il construit des fusées, test, corrige, test, etc. C’est une bonne leçon de l’agilité.
Niverolle
Le développement de Starliner et de Crew Dragon ne sont pas totalement comparable. Là où Boeing partait d’une feuille blanche, Space X faisait évoluer sa version cargo, avec, malgré tout, de (très) gros pépins. Et de l’aveu même de la NASA, celle-ci s’est nettement plus impliqué dans le développement de Crew Dragon (justement à cause de ces gros pépins) que dans celui de Starliner.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Asteroid Day : l'ESA retire de ses prévisions une potentielle collision en 2052
Un Cygnus à tout faire ! Le cargo NG-17 est reparti de la station spatiale hier
La petite sonde Capstone de la NASA décolle vers la Lune !
La Chine pourrait tenter de ramener des échantillons de Mars deux ans avant la NASA et l'ESA
La sonde spatiale Psyche ne partira pas explorer son grand astéroïde avant 2023
Découvrez les clichés du deuxième survol de Mercure de la mission BepiColombo
Ariane 5 est encore là et décolle ce soir avec deux grands satellites
La NASA a sélectionné l'équipage qui prendra place à bord de Starliner pour son premier vol habité
Ce système planétaire se désintègre lentement sous l'œil de nos télescopes
Starship : une première tentative de décollage orbital le mois prochain ?
Haut de page