Des robots partout aux JO d’hiver 2018 en Corée

Par Alexandre PAULSON
le 09 décembre 2017 à 10h35
0
A Pyeongchang et dans toute la Corée du Sud du 9 au 25 février prochains, les robots seront de la partie pour accueillir le monde entier aux épreuves olympiques. Séoul va déployer 85 robots de 11 types différents, servant d'agent d'accueil, d'artiste peintre ou encore de livreur.

Un robot humanoïde assurera même l'un des relais pour porter la torche olympique le 11 décembre.

Les JO, vitrine de la puissance technologique sud-coréenne



En 2014, les Jeux Olympiques de Sotchi avaient fait office de la puissance russe pour Vladimir Poutine ; l'édition hivernale 2018 de Pyeongchang servira à la Corée du Sud de vitrine de l'intelligence artificielle et de la robotique. Le ministère sud-coréen du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie vient d'annoncer que pendant la compétition, des robots seront affectés à des tâches variées dans les stades, les aéroports et les sites olympiques.

85 robots seront déployés du 9 au 25 février. Des robots de 11 types différents : des robots parlants notamment, capables de s'exprimer en quatre langues (coréen bien sûr, mais aussi anglais, chinois et japonais). Ils serviront de guides aux spectateurs et leur fourniront des informations sur le programme sportif olympique.

01F4000008777526-photo-robot-coree.jpg


Le Japon veut frapper encore plus fort en 2020



Des robots peintres auront, quant à eux, la mission de décorer les murs des sites des épreuves tout au long des Jeux. Et un robot humanoïde capable de marcher portera la torche olympique le 11 décembre lors de son passage à Daejeon, aux abords de l'Institut des sciences et technologies avancées de Corée, le KAIST.

Ce seront encore des robots qui assureront certaines tâches ingrates mais indispensables, comme le passage de l'aspirateur dans certains lieux publics. De petits robots autonomes également seront employés pour des missions de livraison. Et ce n'est qu'un début : pour les Jeux d'été 2020, le Japon travaille sur un village internet peuplé de robots ambassadeurs, et dans lequel on circulera uniquement à bord de taxis autonomes. Le groupe Fujitsu pousse également pour faire admettre son robot capable de juger et noter les épreuves de gymnastique.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Opera 52 pour Android : le VPN s'améliore ainsi que la prise en charge des PDF
La tablette Amazon Fire 7 se paie un petit rafraîchissement
Google suspend ses relations avec Huawei et lui retire sa licence Android
La RATP et Airbus travaillent ensemble à faire atterrir les taxis volants en France
Facebook modifie son algorithme pour mettre en avant davantage les contenus de nos amis
William Shatner (Star Trek) nous raconte en vidéo comment la NASA va retourner sur la Lune
Une app mobile pour diagnostiquer les otites en
Désenchantée : la saison 2 pour tous sur Netflix dès le 20 septembre
Edge Chromium, la version de développement continue son évolution
Les bactéries océaniques qui produisent de l’oxygène altérées par la pollution plastique
Hyundai et Kia investissent dans Rimac pour développer deux sportives électriques
Fondation / e / : des smartphones Android remis à neuf... les services Google en moins
La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
Des chercheurs conçoivent un réseau de neurones artificiels
scroll top