Des hackers transforment des robots grand public en armes

Alexandre PAULSON
27 août 2017 à 16h15
0
Annoncée comme imminente, l'irruption des robots dans nos foyers pourrait poser de sérieux problèmes de sécurité. Des chercheurs en sécurité informatique lancent l'alerte, après être parvenus à prendre à distance le contrôle de plusieurs modèles de robots grand public et à les transformer en véritable danger pour leurs propriétaires.

Dans cette liste figurent les célèbres NAO et Pepper du japonais Softbank Robotics.

Filmé et écouté à votre insu par votre robot



En pleine polémique sur les robots tueurs, voilà une démonstration qui fait froid dans le dos et qui apporte de l'eau au moulin des Cassandre de la « Robolution » à venir. Un groupe de hackeurs éthiques de la société américaine de cybersécurité IOActive ont décelé des vulnérabilités dans les logiciels de plusieurs robots destinés au grand public de trois poids-lourds du secteur : le japonais Softbank, UBTech et Universal.

En quelques manipulations dont ils montrent les résultats dans des vidéos postées sur Youtube, les chercheurs d'IOActive parviennent d'abord à transformer les célèbres robots Pepper et NAO de Softbank en espions au coeur de votre domicile. Ces derniers sont convertis en dispositifs de surveillance transmettant sons et images captés autour d'eux à un destinataire pas forcément bien intentionné.



Robot tueur : aucun correctif de sécurité



Plus inquiétant, la transformation du mignon robot Alpha 2 du Chinois UBtech en petit monstre hargneux. La vidéo ci-dessus montre la machine, pourtant destinée aux enfants, pris d'un rire malsain en train de frapper avec une certaine force une tomate à l'aide d'un tournevis ! Chucky, sors de ce corps...

Par le passé, IOActive s'était illustrée en parvenant à pirater un Segway rendu contrôlable depuis un simple smartphone, mais aussi une voiture. Dès le mois de janvier 2017, IOActive avait signalé aux fabricants de ces différents modèles de robots pas moins d'une cinquantaine de failles de sécurité dans le software de leurs produits. Huit mois plus tard, IOActive déplore que, dans la plupart des cas, aucun correctif n'a été apporté. La démonstration tendrait selon IOActive à prouver que les robots militaires ne constitueront pas dans l'avenir la seule menace potentielle : celle-ci peut tout aussi bien venir de machine apparemment inoffensive au premier abord, dans nos maisons ou nos usines.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top