Un coffre-fort ouvert en 30 minutes par un robot

le 14 août 2017
 0
La convention Def-Con de Las Vegas est l'occasion de découvrir quelques nouveautés du monde de la technologie et des pirates. Si ces derniers se concentrent surtout sur les nouvelles techniques pour attaquer des sites Internet, prendre le contrôle d'ordinateurs à distance ou voler des données bancaires, certains s'amusent à utiliser leurs connaissances pour s'attaquer au monde réel.

C'est le cas de l'équipe de SparkFun Electronics, entreprise spécialisée dans les composants électroniques de Boulder, dans le Colorado, comme le raconte la BBC.

Un robot capable d'ouvrir un coffre-fort à combinaison



Lors d'une présentation en live réalisée le 29 juillet 2017, l'équipe de hackers de SparkFun Electronics a tenté d'ouvrir un coffre-fort avec un robot. Le coffre-fort, de la marque SentryFace, fonctionne avec une combinaison à six chiffres, soit 1 million de possibilités au total. Mais le robot a été en mesure de les réduire à 1 000.

Pour ce faire, le robot a analysé les touches du coffre-fort permettant d'insérer la combinaison. En seulement 20 secondes, ils ont pu découvrir que le dernier nombre de la combinaison était 93. Puis ils ont utilisé une technique qui risque rapidement de disparaître : la marge d'erreur. Selon les hackers, le coffre-fort en question permet une marge d'erreur pour les nombres : si le nombre de la combinaison est 25, vous pouvez taper 24 et voir le coffre s'ouvrir tout de même.

01F4000006472908-photo-coffre-fort-22l-clef-code.jpg


Une attaque par force brute



Une fois le nombre de possibilités restantes réduit à 1 000, le robot a tout simplement utilisé la force brute pour ouvrir la porte du coffre fort : il a testé toutes les combinaisons restantes. En moins de 30 minutes, la combinaison exacte, 51.36.93, a été identifiée et la porte s'est ouverte sous un tonnerre d'applaudissements.

L'expérience est réussie mais elle se veut une mise en garde : selon les hackers, un tel robot peut être conçu pour n'importe quel coffre-fort. Celui présenté à la Def-Con a été imprimé en 3D et ne coûterait, en tout et pour tout, que 200 dollars.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Le Sri Lanka bloque les principaux réseaux sociaux après la vague d'attentats
GTX 1650 : sortie le 24 avril à partir de 150€
Galaxy Fold : Samsung retarde officiellement la sortie de l'appareil, voici pourquoi
Les moules de l’iPhone XI confirment la présence d’un trio d’APN disposé en triangle
Bose annonce la compatibilité de trois de ses enceintes avec AirPlay 2
Pour le patron de Toyota, aucun constructeur ne rentabilise ses véhicules électriques
Quand le machine learning permet de donner un sérieux coup de jeune à de vieux jeux vidéo
Après le meurtre d'une étudiante, Uber et Lyft renforcent leurs mesures de sécurité
Projet BlackHoles@Home : prêtez la puissance de calcul de votre ordinateur à la science
Dans son rapport 2018, l'ANSSI fait état d'une cybermenace plus forte que jamais en France
Un fossile de bébé Tyrannosaure en vente sur eBay, pour 2,95 millions de dollars
Test AKG Y500 : tout le son AKG dans un casque supra-aural élégant
Pourquoi YouTube a-t-il tant de mal à modérer ses contenus ? La CEO répond à la question
Grâce à ses IA, Microsoft veut aider à lutter contre le changement climatique
Tencent envisagerait de produire son propre smartphone gaming
scroll top