Piratés, les robots sexuels pourraient vous assassiner

12 septembre 2017 à 13h55
0
Les fans de la série Westworld de HBO le savent : si les robots prennent conscience de leur situation, ils pourraient se retourner contre leur créateur. Ils passeraient alors outre une des trois lois de la robotique d'Asimov, qui dit qu'un robot doit, dans sa programmation, avoir pour instruction de ne jamais blesser les humains. Mais lorsque la conscience prend le dessus, cette programmation pourrait n'avoir plus d'impact sur les actions des robots.

C'est, en gros, la crainte d'Elon Musk concernant l'Intelligence Artificielle. Mais la mise en garde du professeur Nick Patterson de l'Université de Deakin en Australie ne concerne pas l'IA. Elle concerne le piratage.

Les robots sexuels : futurs assassins à distance ?



Les robots sexuels sont le futur de l'industrie des sextoys et, surtout, de la prostitution : ils pourraient à la fois être achetés par des particuliers ou être intégrés dans des bordels de nouvelle génération. Ainsi faisant, à terme, les robots sexuels pourraient éliminer le problème de la prostitution illégale et des réseaux clandestins.

Mais avant ça, il faudra les développer : plusieurs entreprises sont sur le créneau et elles espèrent rendre accessibles ces robots sexuels au plus grand nombre dans les années qui viennent. Ces derniers devront être réalistes autant sur le plan de l'apparence qu'au niveau des gestes. Sans avoir pour objectif de faire des robots façon Westworld, ce qui relève de la science-fiction pour l'instant, les androïdes devront être en mesure de tromper l'Homme. Et c'est justement ce côté réaliste qui pourrait les faire devenir des assassins.

01F4000008721010-photo-sophia-robot-androide.jpg


Un piratage pour prendre le contrôle du robot sexuel



Selon le professeur Nick Patterson, interrogé par le Daily Star, le piratage des robots pourrait être beaucoup plus simple que le piratage des smartphones. Des propos difficiles à confirmer à l'heure actuelle, mais le risque existe : même en supposant une difficulté identique pour le piratage des robots (sexuels et non) et des smartphones, on remarque bien que les hackers arrivent à leurs fins. Mais le professeur Patterson estime que les robots sexuels seront reliés à une interface, en tout cas les premières versions, et que cette interface, reliée à Internet, permettra le piratage.

Une fois le robot piraté, le hacker en aurait le contrôle : il pourrait donc le transformer en un assassin. Les robots sexuels, à l'apparence humaine, devraient être en mesure de se déplacer comme un humain. Ils pourraient donc être capables de prendre un couteau et de trancher une gorge (ou tout autre type de meurtre qui viendrait à l'esprit du hacker).

Une solution possible serait de créer un OS pour les robots comme il en existe pour les smartphones. Le piratage serait alors rendu bien plus difficile voire impossible si le robot n'est pas relié à Internet.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top