Les "digisexuels" : la prochaine grande orientation sexuelle ?

02 décembre 2017 à 20h40
0
L'industrie du sexe, tous types confondus, a rapidement compris l'intérêt des nouvelles technologies : elle a participé au succès des cassettes vidéo, du Minitel ainsi que, bien entendu, des sites Internet, des webcams et des réseaux sociaux. Après avoir fait un détour du côté des objets connectés avec les sextoys reliés entre eux à distance par exemple, elle se tourne désormais vers la robotique et la réalité virtuelle.

Les deux tendances n'en sont qu'à leur début même si la réalité virtuelle pornographique prend de plus en plus d'ampleur. Pour les experts en psychologie et sociologie c'est l'aube d'une nouvelle tendance sexuelle majeure : la « digisexualité ».

Le sexe virtuel et robotique : une sexualité à part entière ?



La tendance a déjà commencé avec les webcams et, en remontant un peu plus loin, avec le téléphone rose : un individu interagit avec une partenaire qui n'est pas forcément la sienne par le biais d'un appareil, un téléphone ou un écran. Les possibilités restent toutefois limitées et c'est justement ce que vont combler les robots sexuels et la réalité virtuelle : il y aura plus de liberté et d'interactivité. Une idée du potentiel des robots sexuels se trouve dans Westworld même si ce niveau d'autonomie des robots reste du domaine de la science-fiction.

Neil McArthur, directeur du Centre d'éthique professionnelle et appliquée, et sa collègue Marki L.C. Twist, ont publié le 17 novembre 2017 un article sur la revue « Sexual and Relationship Therapy » sur l'avènement d'une nouvelle sexualité marquée, justement, par la réalité virtuelle et les robots sexuels : la « digisexualité » ou « sexualité digitale  » (et non, on ne parle pas de vos doigts en l'occurrence).

01F4000008350052-photo-r-alit-virtuelle.jpg


La technologie comme outil premier dans la sexualité des individus



Selon les deux chercheurs, l'intérêt croissant pour les nouvelles technologies liées à l'acte sexuel, leur développement et la démocratisation des outils vont faire naître une nouvelle tendance qui mettra la technologie au centre de l'activité sexuelle de certaines personnes. Elles pourraient, par exemple, être plus attirées par un robot sexuel que par une personne en chair et en os, notamment du fait de la simplicité des relations ou encore parce que ces robots répondront à tous leurs désirs et leurs fantasmes.

L'impact de cette nouvelle sexualité n'est pas encore connu et il est difficile d'estimer la part des digisexuels dans la société. Mais pour les deux chercheurs il faut que les spécialistes, notamment les docteurs, les psychologues et les psychiatres, commencent à étudier la question afin de répondre aux futurs problématiques des patients. La digisexualité pourrait, par exemple, provoquer des divorces et causer de nouvelles formes de dépression chez des partenaires délaissés au profit d'un robot.

Mais les chercheurs se veulent optimistes : ils estiment que la digisexualité apportera une meilleure satisfaction sexuelle et de nouvelles expériences qui seront bénéfiques à la plupart des personnes.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top