Guerre de l'info, course aux armements : l'horloge de l'apocalypse avancée à 100 secondes

25 janvier 2020 à 13h13
0
Horloge apocalypse
© Cliff Owen / AP

L'horloge de l'apocalypse est désormais au plus près de minuit depuis sa création par les directeurs du Bulletin of the Atomic Scientists en 1947. La multiplication de fausses informations et la course aux armements spatiaux ont conduit les scientifiques à la placer à 100 secondes de l'heure fatidique.

Depuis 2018, l'horloge était à 120 secondes de minuit. Un chiffre commun avec l'année 1953, lorsque les États-Unis et l'URSS ont testé des engins thermonucléaires à neuf mois d'intervalle.

Une nouvelle alerte sur l'armement

Cette horloge symbolique, souvent associée à l'arme atomique, doit montrer, si elle atteignait minuit, le moment où l'humanité s'anéantirait elle-même. Le fait de l'avancer doit montrer qu'aux yeux des observateurs internationaux, le danger d'une extinction de l'humanité se fait plus pressant.

Le communiqué du Bulletin donne davantage de détails sur les raisons de cette avancée de 20 secondes. Le nucléaire est toujours dans les esprits : en 2019, les tensions entre les États-Unis et l'Iran se sont accrues et la Corée du Nord a abandonné les négociations sur le sujet.


Le Bulletin alerte également sur le sujet connexe de la course aux armements spatiaux. En mars dernier, l'Inde a prouvé sa capacité à détruire un appareil situé en orbite basse, faisant d'elle la quatrième nation à disposer d'une telle capacité. Alors que le Président américain Donald Trump a annoncé en 2018 vouloir créer une « armée de l'espace », la France a annoncé en juillet dernier la création de sa propre stratégie de défense spatiale. Si la ministre des Armées, Florence Parly, a affirmé que « La France ne se lance pas dans une course aux armements spatiaux », l'initiative a inquiété outre-Rhin. La liste est encore longue : pour Robert Latiff, un ancien général de l'US Air Force, l'espace est en train de devenir une arène pour le développement d'armes.

Le danger des fake news

Les scientifiques tiennent aussi compte d'autres dangers. Ils citent la dissémination de plus en plus importante de fake news, qui se répandent à une vitesse impressionnante et cristallisent les tensions. Le communiqué précise que « la corruption continue de l'écosphère de l'information dont dépendent la démocratie et la prise de décision publique a intensifié les menaces nucléaires et climatiques ». Le danger climatique est d'ailleurs la troisième raison avancée, le Bulletin affirmant que « l'action gouvernementale sur le changement climatique est encore loin de relever le défi actuel ».

Le Directeur exécutif du Bulletin of the Atomic Scientists a déclaré que « nous devons faire plus... mais nous n'y sommes pas encore (à minuit, ndlr). Nous pouvons encore nous reculer du bord ».


L'horloge de l'apocalypse est désormais au plus près de minuit depuis sa création. En 2018 et en 1953, elle se trouvait à deux minutes de l'heure fatidique. Avec la fin de la Guerre Froide et la dislocation du bloc soviétique, l'horloge a beaucoup reculé. En 1991, lorsque l'URSS et les États-Unis ont signé le traité de réduction des armes stratégiques, l'horloge a reculé de sept minutes, se retrouvant à 23h43. Mais depuis, d'autres pays, comme l'Inde ou le Pakistan se sont dotés de l'arme atomique. Aujourd'hui, elle est à 100 secondes de la catastrophe.

Source : ScienceMag
9
8
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top