Iran : Trump incite le Congrès américain à le suivre sur Twitter pour avoir des nouvelles de la guerre

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
06 janvier 2020 à 11h25
0
Donald Trump
© Shutterstock

Dans sa joute contre l'Iran, Donald Trump fait cavalier seul, et son fidèle destrier est une fois de plus Twitter. Après avoir exacerbé les tensions avec Téhéran en ordonnant l'élimination du général iranien Quassem Soleimani, le Président Trump fait savoir au Congrès que le meilleur moyen de se tenir informé de la situation... est de le suivre sur le réseau social.

Au-delà de faire fi des conventions, Donald Trump fait peu de cas des institutions. Cette semaine, le président américain s'est une nouvelle fois distingué par son utilisation de Twitter en indiquant ce 5 janvier que ses prochains tweets serviront de notifications au Congrès des États-Unis.

Donald Trump enjoint le Congrès à suivre son compte Twitter personnel

« Ces publications serviront à informer le Congrès des États-Unis que si l'Iran frappe une personne ou une cible américaine, les États-Unis riposteront rapidement et pleinement, et peut-être de manière disproportionnée. Un tel avis juridique n'est pas nécessaire, mais il est néanmoins donné ! », a déclaré Donald Trump, ce dimanche, sur son compte Twitter personnel. Le Congrès est averti, il devra suivre le président sur la plateforme de microblogging pour connaître la suite des événements.




Ce tweet fait suite à plusieurs autres posts publiés ce 4 janvier, dans lesquels le Président Trump indiquait notamment que 52 sites iraniens de haute importance (dont des sites culturels, ce qui constituerait un crime de guerre, rappelle The Verge) seraient ciblés par des attaques américaines en cas de réponse iranienne à l'exécution du général Soleimani. Les messages publiés ce week-end par Donald Trump s'inscrivent par ailleurs dans une longue suite de tweets polémiques du président américain, ayant dans certains cas eu d'importantes répercussions internationales.



Le Congrès illégalement « marginalisé » par l'attitude en ligne de Donald Trump

Aux États-Unis, l'attitude de Donald Trump à l'égard du Congrès et des institutions fait réagir. Les annonces de l'intéressé sur Twitter seraient illégales, selon Oona Hathaway, professeur en droit à l'Université de Yale. « D'après la Loi sur les pouvoirs de guerre (War Powers Resolution), Trump ne peut pas notifier le Congrès par l'intermédiaire d'un tweet », pointe-t-elle.




The Verge note pour sa part qu'en dépit du caractère potentiellement illégal de certains tweets de Donald Trump, Twitter n'interviendra pas. En janvier 2018, la plateforme avait en effet indiqué que « bloquer un leader mondial de Twitter ou retirer ses tweets controversés reviendrait à dissimuler des informations importantes ».

Source : The Verge
17
11
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top