Twitter va (un peu) plus contrôler les tweets des leaders politiques

16 octobre 2019 à 13h33
0
twitter-mobile-main.png

Le réseau de micro-blogging explique qu'il sera plus vigilant sur les publications les plus polémiques émanant d'hommes politiques, mais que la plupart de ces tweets resterait en ligne dans l'intérêt du public.

Twitter a fort à faire pour modérer le contenu publié sur sa plateforme. En plus des messages haineux ou dégradants, le réseau social doit traiter les publications des femmes et hommes politiques, qui utilisent leur compte comme un moyen de communiquer directement à leurs électeurs en passant outre les médias traditionnels.

Twitter veut rappeler aux politiques que ces règles d'utilisation sont les mêmes pour tout le monde

Seulement, cette liberté totale d'expression peut engendrer des débordements, comme des invectives (dont est coutumier le président des États-Unis Donald Trump, fidèle utilisateur de Twitter) ou des menaces bien plus graves envers des individus ou des communautés.

Twitter annonce aujourd'hui vouloir agir plus rapidement sur ces propos en sanctionnant les personnalités politiques en cas de débordement. Les tweets encourageant à la haine, à la promotion du terrorisme ou la divulgation des informations privées ou des photos intimes d'un tiers seront détectés, et l'auteur sera contraint par le réseau à les supprimer.


Le réseau social gronde, mais ne sévit pas sur les dirigeants comme le reste des abonnés

Si le réseau social explique sur son blog que les dirigeants internationaux sont également soumis à ses politiques d'utilisation, les tweets resteront malgré tout en ligne, assortis d'un avertissement, si Twitter considère que ces derniers revêtent un « intérêt public clair ».

Ce drôle de paradoxe s'explique pour Twitter dans la volonté de laisser les citoyens se faire leur propre opinion afin de ne pas nuire au débat démocratique. Twitter explique que la majorité des politiciens inscrits sur son site ne franchit pas la ligne rouge et que ces mesures ne sont prévues que pour les cas les plus graves.


Certains utilisateurs ont déjà critiqué Twitter, accusé de faire deux poids, deux mesures. Les internautes anonymes seraient sanctionnés immédiatement quand les responsables politiques n'auraient le droit qu'à une simple remontrance de la part du réseau.

Source : Engadget
Modifié le 16/10/2019 à 14h21
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
Les États-Unis songent à interdire TikTok
NVIDIA : les spécifications des RTX 3070 et 3070 Ti en fuite, la RTX 2080 SUPER battue ?
scroll top