Quand Donald Trump demande à Tim Cook de déployer la 5G aux États-Unis

25 novembre 2019 à 19h30
0
trump-applle.jpg

Le Président Trump compte sur Apple pour participer au déploiement de la 5G aux États-Unis. Il est persuadé que la firme de Cupertino doit avoir un rôle à jouer en la matière. Mais il risque d'être bien déçu.

Il n'en rate pas une. Donald Trump s'était déjà fait épingler pour avoir vanté à tort l'ouverture d'une nouvelle usine Apple au Texas, conséquence selon lui de sa politique. Usine qui a en fait déjà bien vécu puisqu'elle fabrique des Mac Pro depuis 2013. Mais ce ne fut pas la seule boulette du président américain durant cette visite.

Trump prend Apple pour un opérateur

Comme il l'explique lui-même sur Twitter, Donald Trump a « demandé à Tim Cook de voir s'il pourrait impliquer Apple dans le déploiement de la 5G aux États-Unis » car « ils ont tout - l'argent, la technologie, la vision et Cook ».

Très sérieux, le président des USA semble intimement convaincu que la marque à la pomme peut véritablement accélérer l'adoption de la prochaine génération de réseau mobile sur le territoire. Un rôle qui a toujours été attribué, logiquement, aux opérateurs réseau, ce que n'est absolument pas Apple, au contraire de Verizon, AT&T, T-Mobile et Sprint.



Cela prouve, s'il en est nécessaire, que le président des États-Unis ne s'est pas beaucoup renseigné sur la question. Ce sont bien les opérateurs qui installent les antennes réseau, les maintiennent, et assurent leur fonctionnement. Les équipementiers comme Huawei, Nokia ou Ericsson tiennent aussi un rôle important : les opérateurs achètent leur matériel, ne fabriquant pas eux-mêmes les antennes. Mais Apple n'est pas plus équipementier réseau qu'opérateur. Et même si l'entreprise souhaitait le devenir, elle ne pourrait jamais rattraper son retard sur ses concurrents, qui ont des années de recherche et de développement d'avance.

Apple va fabriquer des puces 5G, mais c'est tout

Pour tout dire, Apple est même à la traîne sur la question des modems 5G qui doivent équiper ses iPhone. La société dirigée par Tim Cook a dû enterrer la hache de guerre avec Qualcomm et signer un accord à plusieurs milliards de dollars avec le fondeur américain, qu'il ne porte pourtant pas dans son cœur, pour pouvoir commercialiser des iPhone compatibles 5G dans les années qui viennent. On sait désormais qu'au moins un modèle d'iPhone 5G devrait être lancé en septembre 2020.

De leur côté, Samsung et Huawei on mieux prévu le coup, et tous deux ont déjà officialisé un modem maison pour la 5G. Prochaine étape pour les numéros 1 et 2 mondiaux : fabriquer un SoC avec modem 5G directement intégré à celui-ci, ce qui va permettre de réduire les coûts tout en boostant les performances et l'efficacité énergétique. Incapable de le faire par soi-même, Apple rachèterait la division modems d'Intel pour concevoir ses propres puces 5G... Quoi qu'il en soit, cette procédure devrait prendre un certain temps.

Source : The Verge
Modifié le 25/11/2019 à 20h52
30
23
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
scroll top